Le père de SproutCore lève 2,5 millions de dollars

Arnaud de la Grandière |
À peine avait-il démissionné de ses fonctions chez Apple (lire Le père de SproutCore s'en va d'Apple), Charles Jolley arrive à lever, auprès d'O'Reilly AlphaTech Ventures et Hummer Winblad, quelques deux millions et demi de dollars pour sa nouvelle jeune pousse ("sprout" se traduit par "pousse"), nommée Strobe.

Le père de SproutCore, une extension de JavaScript permettant de produire des applications web aux allures d'applications natives qui a notamment servi à mettre sur pied MobileMe et iWork.com, n'avait pas caché ses intentions en quittant Apple : « Je pense que le futur du développement logiciel repose dans des applications web ressemblant à des applications natives fonctionnant au sein d'un navigateur. C'est la plateforme du futur et lorsque ce changement va se produire, je veux être là avec la technologie »


Avec Strobe, Jolley veut aider les développeurs à créer des applications mobiles avec SproutCore.

« Apple supporte deux modes de distribution pour les apps. Vous pouvez utiliser l'App Store, ou le navigateur Safari. Les deux modes permettent d'utiliser les technologies HTML5. Il y a d'ores et déjà des centaines d'apps sur l'App Store qui s'en servent.

Notre plateforme suivra ce même modèle. Il permettra de créer bien plus simplement ces apps en utilisant HTML5, en les distribuant via l'App Store ou le navigateur. »



Les esprits chagrins avaient déjà vu dans l'opération de Jolley une stratégie rondement menée, faisant essuyer les plâtres à Apple tout en lui faisant financer la mise au point de sa technologie, qui restait libre et dont il pouvait pleinement tirer les fruits.

avatar Arnaud de la Grandière | 

ah non mais moi je me contente de constater, hein, c'est plus fort que vous ;¬p

avatar Ninety | 

Cappuccino c'est mieux =).

avatar CoolCoCo | 

La phrase "Avec Strobe, Jolley veut aider les développeurs à créer des applications mobiles avec SproutCore." laisse penser que Strobe est le Sproutcore Mobile. Mais ce n'est pas le cas, Sproutcore mobile s'appelle "Sproutcore mobile" :D Et Strobe est une boite de service qui aide non pas les développeurs, mais qui crée des applications web/mobile avec Sproutcore pour des clients.

avatar Un Vrai Type | 

@ Ninety : Clairement au dessus... C'est vrai.
Comment Apple a-t-elle fait son choix ? Mystère.

avatar toto160 | 

Sprout caca prout Proutcore! C'est une extension Javascript qui permet de faire chier ton ordi :D

avatar toto160 | 

nan sérieux ce nom est juste "LOL" SproutCore quoi... hahaha :D

avatar romuelloco | 

SproutCore c'est usine a gaz comme techno ;-)
ok ok ==>

avatar BeePotato | 

Je ne suis pas sûr que le commentaire de toto160 puisse compter comme jeu de mots — il est malheureusement loin d’arriver à ce niveau.
En revanche, le côté douteux ne fait aucune doute. ;)

avatar Arnaud de la Grandière | 

Une fois n'est pas coutume, le premier à faire un jeu de mot douteux dans les commentaires a perdu (non parce que ça va bien, vous faites le coup à chaque fois qu'il est question de SproutCore).

avatar Rigat0n | 

*Rigat0n range son jeu de mot.

avatar worguen | 

ouais genre core au pied tout ça tout ça ...

avatar f3nr1l | 

Qui ça, nous? Meuuuuuhnon, tu vois le mal partout Nonoche.
Comme si on pouvait faire des jeux de mots avec un nom comme SproutCore....

CONNEXION UTILISATEUR