Apple et les données privées sous la loupe Allemande

Florian Innocente |
Les préoccupations autour de la collecte de données sur l'iPhone par Apple traversent l'Atlantique. Après des membres du Congrès américain, c'est la ministre Allemande de la Justice - Sabine Leutheusser-Schnarrenberger - qui s'en est émue auprès du Der Spiegel. «Apple est dans une impasse, et doit fournir une plus grande transparence, souvent promise par Steve Jobs. Apple doit ouvrir l'accès à ses bases de données aux autorités de la protection de la vie privée.» a-t-elle déclarée.

Ce qui l'ennuie tout particulièrement c'est qu'Apple ne détaille pas davantage l'usage qui sera fait des infos de géolocalisation, quelles infos exactement seront recueillies auprès des utilisateurs et la durée de leur conservation.

Pour la sortie d'iOS 4, Apple a amendé les clauses de son contrat de licence avec un passage sur la géolocalisation :

Pour fournir des services de géolocalisation sur les produits Apple, Apple et ses partenaires et licenciés peuvent collecter, utiliser et partager des données de localisation précises, y compris la localisation géographique en temps réel de votre ordinateur ou appareil Apple. Ces données de localisation sont collectées anonymement dans un format ne permettant pas de vous identifier et sont utilisées par Apple et ses partenaires et licenciés pour fournir et améliorer les produits et services de géolocalisation. Par exemple, nous pouvons partager la localisation géographique avec des fournisseurs d’application si vous acceptez leurs services de localisation. Certains services de géolocalisation proposés par Apple, telle que la fonctionnalité MobileMe « Find My iPhone », ont besoin de vos données personnelles pour mettre en œuvre cette fonctionnalité


Dans le même temps elle a mis en place une page pour ne pas recevoir sur son iPhone avec iOS4 de publicités iAds émises par ses soins (mais on recevra toujours celles d'autres régies).

Apple indique dans son contrat de licence qu'elle «adhère aux principes du "Safe Harbor" défini par le Ministère américain du Commerce en matière de collecte, d’utilisation et de conservation des informations personnelles collectées par des sociétés de l’Espace Economique Européen et de Suisse». Ce document essaie de concilier les approches américaines et européennes.

Mais au niveau de l'utilisateur, les détails sur la manière dont seront utilisées ces infos et les profils qui pourraient être constitués exigent d'être éclaircis et détaillés indique la ministre Allemande.

Sur le même sujet :
Apple collecte vos infos de localisation : le Congrès US n'apprécie pas

Tags
avatar 513 | 
Mais non, il n'y a que Google qui se fout de notre vie privée, Apple ce sont des anges. Mais bien sûr.
avatar Manueel | 
513 reste calme :-) c'est bien que la question des données privées se pose. Mais ce qui serait mieux mais nécessiterait que les politiciens aient une compétence ce serait de faire un comparatif entre google phone, google search, google mail, Iphone et autres société. Pas de diabolisation, mais une réflexion critique et *informée* Apple nous permet de refuser sur l'Iphone la géolocalisation : super Peut-on refuser la localisation sur les google phone et google search ??
avatar norman | 
@ Manueel Touché, coulé ;-)
avatar Kalki | 
Apple, Facebook, Google, même combat !
avatar Manueel | 
Je ne dirai pas comme ça Kalki , faudrait pas partir en guerre contre des moulins à vents, Faudrait pas non plus dire "tous pourri" et s'en laver les mains (en politique c'est détestable) Faudrait p'tête tenter de s'informer, comprendre les défauts de chacune de ces sociétés choisir en connaîssance de cause et apprendre à s'en protéger. Les fantasmes je les garde pour le lit ;-) Moi ce qui me plairait, c'est un article de fond qui m'informe sur les similitudes et différences et sur les meilleurs moyens pour laisser le minimum de traces.
avatar Oliange | 
@Manueel : En même temps qui refuse la géoloc sur l'iPhone ? Pour se passer de pleins de fonctions et de choses pratiques...
avatar Manueel | 
Oliange, Là il on fait fort chez Apple : A la carte :-) Les applications pubs ou douteuses, tu les bloques Celles qui t'intéresse, tu les ouvres. Tu voudrais tout de même pas refuser la géolocalisation et qu'Apple soit capable de te retrouver ton Iphone égaré A toi de choisir, mais on ne peut demander une chose et son contraire
avatar Manueel | 
*orthographe* mes excuses... Oliange, Là ils ont fait fort chez Apple : A la carte :-) Les applications pubs ou douteuses, tu les bloques Celles qui t'intéressent, tu les ouvres.
avatar 513 | 
@Manueel Bien évidemment que la localisation peut être refusée sur Android, c'est dans les options. A l'installation d'une app, il est précisé si elle utilise la localisation.
avatar Manueel | 
Voila qui me rassure, 513. Et qui contredit ce que dit Le Monde : 20 % des applications de l'Android Market demandent l'accès à des données personnelles selon le journal Le Monde... elles le font sans en tenir informé l'usager
avatar 513 | 
A l'installation d'une application, il est précisé la liste des accès qui vont être utilisés. Après l'installation, l'application ne demande plus d'autorisation.
avatar youpla77 | 
@Manueel : Le Monde a tiré son article de CNET qui au passage a mis à jour son article... http://news.cnet.com/8301-27080_3-20008518-245.html Cf la capture d'écran
avatar Manueel | 
Merci youpla77 :-))

CONNEXION UTILISATEUR