Onlive apporte de nombreux jeux "premium" sur Mac

Arnaud de la Grandière |
C'est aujourd'hui qu'Onlive ouvre ses portes au public américain. Le service permet d'exécuter des jeux vidéos dont les images sont calculées à distance par le serveur, votre ordinateur se contentant d'afficher le résultat comme une banale vidéo et d'envoyer vos commandes au serveur.

Cette technologie présente des intérêts multiples : plus de temps de chargement, plus d'espace utilisé sur le disque dur, des logiciels toujours à jour, l'accès à des jeux qui jusqu'ici n'étaient pas disponibles sur Mac, et des graphismes qui peuvent dépasser les capacités de votre machine. A tel point qu'Onlive commercialisera prochainement une "micro-console", à brancher sur un téléviseur, dont les capacités se limitent aux mêmes fonctions. Onlive se plaît à la décrire comme "la dernière console que vous achèterez", puisque les serveurs seront toujours à même d'afficher les derniers jeux les plus gourmands sans que vous ayez à mettre à jour votre matériel.

Ainsi, dans la vingtaine de titres disponibles, il devient désormais possible de jouer, en "plus natif que natif", à Assassin's Creed II, Batman: Arkham Asylum, Borderlands, Colin McRae: Dirt 2, Just Cause 2, Lego Harry Potter: Years 1-4, Mass Effect 2, NBA 2K10, Prince of Persia: Forgotten Sands, Splinter Cell: Conviction ou encore Dragon Age Origin, par ailleurs déjà disponible sur Mac auparavant. D'autres s'ajouteront au fur et à mesure. Onlive indique que tous ces jeux fonctionnent sans problème sur n'importe quel Mac à base de processeur Intel. Chaque jeu ajouté au service est immédiatement disponible sur toutes les plateformes sans autre forme de procès.

Le service propose nombre de fonctionnalités supplémentaires, comme la possibilité d'assister à des matches en ligne, de sauvegarder les dernières 30 secondes de vos exploits pour les faire connaître au monde entier, de commencer une partie sur une machine pour la poursuivre sur une autre, d'empêcher la triche (tout comme le piratage et la revente sur le marché de l'occasion), etc… Bref, il s'agit là de rien de moins qu'un véritable révolution pour l'industrie du jeu vidéo, que certains acteurs regardent avec quelque inquiétude, et d'autres avec un enthousiasme manifeste.

Par exemple, on retrouve dans Onlive nombre de fonctions qui ont été ajoutées à la dernière version de Steam, et il est probable que l'arrivée d'Onlive aura participé à la décision de Valve Software d'investir le Mac.

Il faut s'acquitter d'un abonnement mensuel en plus des jeux qu'on souhaite acheter sur le magasin, quoi qu'AT&T a subventionné un an d'abonnement pour une quantité limitée d'utilisateurs. Onlive a commencé à signer des accords avec des opérateurs européens (lire Onlive arrive en Europe), mais aucune date n'a encore été avancée pour la France.

Enfin, pour démontrer les facultés d'adaptation de son service, Onlive a présenté une démonstration sur un iPad, clairement incapable sur le papier de faire fonctionner ces jeux. Au delà de la démonstration, Onlive réfléchit à proposer un client officiel sur l'App Store, mais il reste de nombreuses questions à régler, tant sur le plan de la maniabilité pour une interface homme-machine si radicalement différente et non prise en compte par les jeux concernés, que sur des questions de lisibilité sur le petit écran de l'iPhone par exemple.


Tags
avatar Mr.20 | 

La démo est dingue !
Ce genre de système peut être prometteur mais malheureusement il va tuer quelques habitudes qu'on a avec les jeux video tel que le prêt, la revente d'occasion (et l'achat d'occasion !)...

avatar bobitavu | 

Le retour au modèle Client / Serveur du début de l'informatique alors que les machines côté client sont d'une telle puissance dorénavant , me laisse toujours perplexe !

avatar Stalmicmac | 

Pas besoin de gérer de stock, des mises-à-jour automatique, pas de limite pour l'utilisateur, pas de différence entre mac/pc. Pouvoir jouer depuis n'importe quel endroit et n'importe quand.

L'idée n'est pas si mal?!

avatar Hepox | 

Mieux vaut avoir une connexion béton.

avatar initz | 

Ça coûte combien ?

avatar greensource | 

Les machines clientes sont loin d'être assez puissante dans l'ensemble pour faire tourné nickel des jeux dernier cri. Certain on des machines qui le peuvent mais comparer à tout ceux voudrais pour y jouer c'est pas énorme.

Perso j'ai jamais pus jouer à des jeux dernier cri parce que les machines nécessaires coutaient bien trop cher. Et depuis mon passage au Mac c'est la plateforme qui est devenu problématique.

Si leur serveur tiennent réellement le coup, c'est vraiment la grande révolution de l'entertainement!

avatar jodido | 

@bobitavu
les retours en arrière comme tu l'appel existe déjà depuis un moment.
Internet c'est le nec plus ultra du client-serveur et ça n'est pas un mal

avatar Cal Apone | 

Pour avoir pu essayer un service de ce genre (certes en beta à l'époque), je peux dire que ça ramait énormément (environ 1 image/sec) même avec une bonne connexion, que mon mac chauffait comme un four et que la souris et le trackpad n'était pas reconnu (donc il fallait bouger le réticule avec les touches fléchés et impossible de calibrer pour bouger plus ou moins vite). Bref, à voir en version finale, mais je pense que les jeux en local ont encore quelques années devant eux.

avatar pandorama | 

Problème de débit ou coupure de connexion internet = plus de jeux

avatar bikoko | 

Mais je comprend toujours pas pourquoi on a pas des pad en version dock connector.
C'est si technique ca? Impossible?

Si le service est bon ca me derange pas de lacher 30 euros pour un pad et pouvoir jouer a mon ipad d'ou je veux

avatar manu1707 | 

je ne suis pas prêt à dépenser pour spotify

Mais ça !!!!

JE VEUUUUUUUUUX
Onlive ... onli-onlive alors qu'est ce qu'on attend ? ^^

avatar Orus | 

Impressionnant. Et succès certains et attendu par tous les éditeurs. La fin du piratage.
Aucun doute que dans quelques années on ne trouvera plus de boite de jeux dans les magasins. Ni de boites de quoi que se soit de logiciel.

avatar Gaolinn | 

Je ne crois pas à ce type de service. En effet, si on cumule le temps de calcul sur le serveur et le temps de transfert des images calculées, le temps de réponse du joueur, de l'envoi des données vers le serveur on a le temps de se faire frager 10 fois.

avatar Gaolinn | 

Orus, non l'avenir du jeu c'est tu télécharge au fil de l'eau le jeu, ses cartes, ses texture... Tu n'a plus rien sur ton PC/MAC tout est sur le serveur mais les traitement se font sur ta machine.

avatar vintz72 | 

Je trouve l'idée géniale. Mais je demande à voir / tester pour être convaincu à 100% parce qu'en effet, il faut nécessairement une très bonne connexion je pense.
L'avenir du jeu est là en tout cas, à n'en pas douter.
:clap:

avatar vintz72 | 

Ah oui, j'oubliais : faut voir aussi le prix de tout cela...

avatar buskape | 

Et quid des jeux en lignes tel qu'un Team Fortress 2 ou plus récent Call of Duty MW2?
J'imagine pas le temps de latence...

Mais bon on achète ses jeux et on est obligé d'avoir une connexion internet pour y jouer, comment on fait dans l'avion ou quand on est a l'étranger?

avatar joneskind | 

J'imagine que ce n'est pas pour tout de suite, mais le cloud computing est effectivement l'avenir de l'informatique...

Si les scientifiques arrivent à maîtriser la téléportation de l'information (voir particules intriquées, ou connexion philotique pour les lecteurs de SF) alors le temps de latence disparait, et les distances avec. Ainsi, on pourrait construire une centrale serveur sur une planète ultra froide, et faire tourner des puces à des vitesses complètement dingues... (plus de problèmes de surchauffe)

Pour les scientiphiles (oui c'est un peu bizarre comme mot, mais je le trouve plus précis que geek fan de sciences) c'est en rapport avec le Qbit, si vous voulez approfondir...

avatar Tshaolin | 

Pour pallier au problème d'interface on peut imagine un fonctionnement en tandem de iPhone comme manette et ipad comme écran.

avatar v4lium | 

Il semblerait qu'aux US l'abonnement est gratuit la première année puis entre 4 et 5 € par mois, après faut acheter les jeux entre 0 et 49€
[url=http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/06/17/onlive-l-avenir-du-jeu-video-sera-t-il-immateriel_1373934_651865.html]site du monde [/url]

avatar zilog | 

Est-ce que quelqu'un dispose des chiffres de latence comparés entre OnLive et la connexion d'une souris sans fil ? Pour convaincre un hardcore gamer, il faudra que que la première soit inférieure à la seconde !

avatar spacetito | 

C'est la solution des pauvres, parceque jouer a des résolutions de 1280 a 24 fps, avec une latene de 200ms, c'est vraiment pas pour moi ! J'ai pas un 27 pouces pour jouer en résolution de pims ! Mon crossfire de hd4890 4go ddr5 branche sur l'imac 27 pour faire de 2560x1440 c'est pas demain que cette solution lui erra de l ombre . Pour l ipad je dis oui par contre !

avatar Thalantas | 

Le bon vieux macbook pro late 2007 dans la chambre, la Popcorn Hour sur la TV couplé avec le petit boitié onLive et c'est parti!!!

CONNEXION UTILISATEUR