Editeurs : l'abandon de Flash ne va pas de soi

Anthony Nelzin-Santos |
Début février, Steve Jobs a fait la tournée des éditeurs new-yorkais, s'arrêtant notamment au Wall Street Journal, où il ne s'était pas gêné pour critiquer Flash, affirmant au passage que l'abandon de Flash par les quotidiens en ligne était « aisé ». Ce n'est pourtant pas le sentiment de plusieurs éditeurs de journaux aux moyens limités.

Un responsable anonyme du site d'un journal américain d'importance moyenne confie ainsi que la transition de Flash à d'autres technologies, notamment la paire HTML5 et JavaScript, ne va pas de soi : « l'utilisation de Flash pour des contenus interactifs est incontournable […] [ce n'est pas uniquement le cas] des diaporamas, mais aussi des présentations interactives et des graphiques, qui peuvent être incorporés facilement et rapidement à nos articles. »

À cette flexibilité de la technologie se combine la connaissance de l'outil : « Oh, bien sûr, nous pourrions utiliser JavaScript : mais devinez quoi, nous n'avons pas plusieurs cracks du code dans notre salle de rédaction. Mais nous avons quelques bons créatifs qui ont appris suffisamment Flash et Actionscript pour être très efficaces ».

skitched
Un diaporama avec fichier audio inclus en Flash sur le site du Monde


C'est bien un problème de formation et de moyens qui se pose pour ses journaux aux rédactions réduites : alors que Flash permet à des créatifs de développer des animations assez poussées avec un minimum de code, le couple HTML5+Javascript nécessite de s'offrir les services de personnes plus techniques, ou de former les équipes déjà en place, qui n'en ont ni forcément l'envie, ni forcément les capacités.

Comme l'explique Thomas Amabisca, un consultant pour le Wall Street Journal et d'autres publications de News Corp., « Les fournisseurs de contenus ont besoin d'outils qui leur permettent de se concentrer sur le contenu sans avoir à embaucher des consultants […] mais ces outils n'existent pas encore [pour le HTML5] ».

Un designer interactif free-lance en remet une couche : « Steve ne se rend pas compte que le Web est un bric-à-brac d'échafaudages montés par des gens inexpérimentés et de fatras expérimental assemblé à la dernière minute pour répondre aux demandes des clients ».

On cite là encore les moyens, avec une pointe d'ironie teintée d'amertume : « tout le monde n'a pas une équipe d'experts travaillant à plein temps pour satisfaire à la perfection que veulent offrir les ingénieurs de M. Mac ».

Et c'est toujours l'environnement intégré de Flash, convenant à la fois aux créatifs et aux codeurs, qui est mis en avant comme nœud du problème : « Steve n'offre pas de solution [aux personnes orientées vers la création qui aiment simplement Flash pour sa simplicité et son intégration]. Où est mon outil de développement HTML5 ? »

Un comble, lorsque l'on connaît l'amour d'Apple pour le mot « intégration » et la logique de plateforme. De tous ces témoignages, on retient donc qu'il manque un outil de développement facile à prendre en main, une sorte de Flash Builder pour HTML5 et JavaScript. Et si le prochain logiciel d'Apple, c'était un iWeb Pro orienté vers la création d'applications riches en HTML5 et JavaScript ? (lire Apple prête à concurrencer Flash et Photoshop ?).

Sur la question du problème que peut poser l'absence de Flash avec l'iPad où les exigences en matière de consultation de sites seront plus fortes que sur l'iPhone, lire également l'interview de Thomas Sarlandie, directeur technique de Backelite, pourvoyeur de grosses applications sur l'App Store : "On va créer de nouvelles expériences avec l'iPad".

Sur le même sujet :
- La pub n'entend pas louper la sortie de l'iPad
- Steve Jobs tape encore sur Flash
- Steve Jobs descend en flammes Adobe et Google

Tags
avatar ligouane | 
Pas mal cet article.
avatar fransik | 
Excellent cet article. Un iWeb Pro./ iWeb Studio, ce serait génial.
avatar ironseb | 
Et si le gourou finissait par se rendre à l'évidence et à accepter le fait qu'un concurrent ait un produit aussi bon que les siens. Franchement j'attend avec impatience CS5. Je me délecte d'avance en sachant l'avance que le couple LR/PS va reprendre. J'en viens à espérer également un flash plus rapide… sur Mac car sur mon média center sous Seven il n'y a aucun problème. En attendant je continue de passer mon chemin : pas de flash, pas d'iPhone.
avatar Olympe | 
C'est effectivement le cas pour nombre d'entre nous. Sans un outil adapté et avec une prise main très simple, point de salut. iWeb ?! Hum… cette applic devra être porter sur Win et voir sur Linux…
avatar divoli | 
Effectivement, l'article est très pertinent et intéressant. Apple prend de gros risques, la non prise en charge de Flash pourrait être un frein à l'adoption de l'iPad. A voir comment les choses vont réellement évoluer...
avatar jesfr | 
@divoli mouais ils disaient pareils pour l'iphone, et finalement je m'en passe très bien du flash.
avatar divoli | 
@ jesfr; Certes, mais je crains que l'absence de Flash s'avère beaucoup plus problématique dans le cas de l'iPad. Il faudra voir ce qu'il en sera réellement.
avatar IGerard | 
Une annonce pour la WWDC peut être, j'ai eu comme info qu'Apple allait sortir une techno dans le genre Cappuccino Cappuccino est plus fait pour les dev, mais on peut imaginer un truc dans le même style plus orienté pour les créatif Mais bon, le couple Javascript/Html5 peut couvrir pas mal de besoin avec un super iWebAppBuilder de la mort... mais ce genre de techno ne peut rivaliser avec un plugin écrit en natif sur chaque plate forme... Peut être aussi une techno basée sur QuartzComposer serait intéressante... Pas mal de piste à suivre
avatar fransik | 
...0k, abandonner Flash peut-être un problème pour certains professionnels n'ayant pas les ressources en interne. Mais bon, pas de Flash sur iPhone, iPad
avatar laurange | 
@divoli : l'absence de flash sur l'iphone a été complètement gommé par les applis des sites qui ont besoin de la visibilité sur l'iphone. Et ça fera pareil sur l'ipad, là où il y a du flash sur le site web, il y aura une appli dédiée ipad, et l'utilisateur n'y verra qu'un avanatage, souvent l'expérience est bien meilleure à travers l'appli que sur le site. Et j'ai l'impression que l'appli rend plus captif l'utilisateur donc le commanditaire doit y gagner aussi.
avatar thejampot | 
Sur iPhone cela ne m'a jamais manqué... A voir pour l'iPad
avatar lyca | 
Bon article, votre conclusion me trainait dans la tete des les premiers mots :-) La strategie d'Apple serait tres malin mais surtout efficace. 1. il oblige le plus de monde possible a abandonner flash sur leur site, en sortant des appareils incompatibles. 2. Il leur conseil d'utiliser les moyens actuels, afin de cree le besoin pour une solution alternative. 3. Apple frappe fort en mettant a disposition un solution de creation a la flash mais sans le besoin d'un plugin. Diaboliquement genial !!!!
avatar Amonchakai | 
Et puis aussi, un des gros avantages de Flash c'est que tu es sûr du rendu... Pas besoin de tester sous tous les navigateurs car certains traitent le code un peu différemment (surtout les vieilles version d'IE encore très utilisée). # Je dis pas que c'est bien, mais au moins c'est simple
avatar Alex56 | 
ça pointe surtout l'incompétence des "créatifs" parce qu'un diaporama c'est 10 lignes de javascript réutilisable !
avatar Yohmi | 
Pour avoir utilisé clicktofkash durant plusieurs mois, j'ai pu me rendre compte à quel point Flash ne me manquait pas du tout. Les rares fois où j'ai dû l'activer étaient pour des sites où flash n'était d'aucune pertinence, du genre pour animer un menu, ou noyer un contenu décevant dans une belle boite. Je ne comprends pas non plus pourquoi utiliser Flash pour un diaporama alors que Google permet en une après-midi de bricoler un diaporama sans passer par Adobe. Et sans être un As du code. Je ne comprends pas, mais alors pas du tout comment une entreprise peut défendre une technologie car elle leur permet de bricoler un truc d'appoint gratos plutôt que de payer un mec pour avoir un truc propre. Pourquoi pas écrire les menus au resto à la main, et fournir du PQ à la place des serviettes, pendant qu'on y est. C'est du professionnalisme, ça ? On ne parle pas de sites perso ici, c'est pas Multimania ou Babeloueb ! Je ne pense pas que ce sera un frein à l'ipad, le grand public ne sait pas ce qu'est Flash, et n'a pas envie de le savoir. Le consommateur n'a pas envie d'apprendre ce qu'est un plug-in, et de devoir installer des trucs en plus pour que sa machine fonctionne correctement. Les raisons de l'absence de Flash ont été clairement expliquées, et quel que soit le parti, elles sont cohérentes. Pas de plug-in sur ces appareils, que ce soit flash, silverlight, ou autre. C'est du 100 % standard, out of the box. Un navigateur Internet, pour aller sur Internet. Des applications pour le reste. On verra bien ce qu'il se passera…
avatar bebox | 
le problème avec le flash et l'ipad c'est pas que c'est bien ou pas c'est que c'est apple qui décide a notre place (d'ailleurs il fait pareil sur l'iphone avec scanner WIFI , appli coquines ...) personnellement c'est ça qui me dérange moi et qui est un sérieux frein a l'achat si l'ipad est jailbreaké et qu'on peut au final faire ce qu'on veut avec la machine je verrais ca après mais pour le moment wait and see
avatar ziggyspider | 
Et oui, il serait temps que Stevie se rende compte que Flash ne sert pas qu'à afficher des vidéos dans YouTube. En tout cas, je trouve que le problème est très bien exposé dans cet article. J'ai vu des[url=http://anthonycalzadilla.com/css3-ATAT/index.html] démos d'animation en HTML5[/url], l'effort est louable, mais le résultat est pathétique.
avatar codeX | 
@Lyca Steve Jobs est sans doute quelqu'un d'un peu vicieux, faut l'être pour être là où il est, mais je doute que la finalité des produits qu'Apple sort, soit de tuer Flash. Peut-être une conséquence.
avatar Alexandre | 
Je vais peut-être écrire une bétise, mais pourquoi Apple ne mettrait pas à disposition des éditeurs et du grand public un utilitaire qui se chargerait de la conversion des éléments flashs dans l'autre technologie?
avatar Frodon | 
@ziggyspider Ton lien ca n'est qu'une petite démo sans prétention. Evidement qu'il est possible de faire bien plus complexe, fluide et travaillé que ça en HTML/JS/CSS/SVG... Il est vrai que faire des animations complexes n'est pas forcément aussi aisé en technologies Web (car il n'existe pas encore d'outil aussi poussé que Flash Pro pour le faire), mais par contre faire des diaporamas tel que montré en exemple dans la news, c'est pas plus compliqué enHTML/Javascript qu'en Flash, je pense même que c'est plus simple.
avatar momo-fr | 
@Amonchakai "Et puis aussi, un des gros avantages de Flash c'est que tu es sûr du rendu... " Du rendu certes, de la vitesse d'exécution pas vraiment…
avatar Odysseus | 
Il faut être codeur pour ne pas comprendre que tant qu'on aura ne serait-ce qu'une ligne de code à écrire, on va à l'envers de l'évolution numérique, et on va tout droit dans une impasse. J'ai eu programmé en Basic, en assembleur, en TurboPascal, et même en Postscript. Puis est arrivé le Mac, les interfaces graphiques et Illustrator. L'informatique est alors devenu "utilisateur" : pouvoir conduire une voiture sans apprendre à la construire. Ce que propose Flash, en gros, depuis qu'adobe s'est penché dessus...et c'est l'idée de Catalyst. Quant à HTML, je rappelle qu'il n'y a presque rien eu de pire comme langage de description, et qu'il n'a jamais été fait pour gérer du contenu média et graphique. Ceux qui râlent sont toujours les mêmes : ceux qui se sentent menacés par les "non-élus" du sacrosaint-code, ceux qui défendent des solutions passéistes pour préserver leurs acquis. La guéguerre Apple-Adobe autour de Flash est un vrai danger, et peut menacer le succès de l'iPad, quoiqu'on en dise (parlez en à tous les éditeurs et groupes de presse...). A moins qu'Apple ne nous sorte quelque chose d'équivalent et qui leur garantira la main-mise... Ce qui ne m'étonnerait pas.
avatar lennoyl | 
Alexandre: Adobe y a déjà pensé en permettant à son futur Flash CS5 de créer du code pour iPhone. laurange: Si c'est pour faire une version d'un site pour chaque appareil pouvant naviguer dessus, ce serait un énorme retour en arrière.
avatar Hasgarn | 
+ 1 pour l'outil de dev HTML5. Franchement, il y aurait enfin une alternative à Flash, et qui sait, cette concurrence pourrait s'avérer une bonne chose pour Flash même… Mais ne rêvons pas, tant que Flash sera détenu par Adobe…
avatar IGerard | 
ClickToFlash m'a fait faire 2 constations 1/ Flash est presque partout, omniprésent.... il est clair que l'inertie en compétence ne va être renversée du jour au lendemain quand on connait le conservatisme des développeurs ... (j'en suis un) 2/ Depuis ClickToFlash mon MBP n'a plus le ventilo qui part à fond la caisse pour on ne sait quelle raison... quel repos maintenant :)
avatar fantomx6 | 
Hey, Steve ! Plutôt que de critiquer, il faut montrer l'exemple !!! C'est pour quand un iWeb qui permet de faire des pages en HTML 5 ???
avatar Lapin Masqué | 
Un éditeur simplifié pour HTML5/JavaScript ça peut être quelque chose de bien. Mais il faut arrêter nous prendre (les "créatifs") pour des quiches en quoi que ce soit, si on est un créatif et qu'on veut exercer sur le web, il va de soi que nous devons avoir une connaissance des outils et la plupart savent faire des pages HTML/CSS et du Flash. Le problème c'est qu'on peut aussi évoluer, et il faut être sacrément bête pour se prétendre créatif et être à ce point réfractaire au changement. Donc ce que manque plutôt c'est une bonne raison de changer. Pourquoi passer de quelque chose de simple et qui marche à peu près bien, à quelque chose de bien plus complexe qui marche aussi à peu près bien ?
avatar Lecompas | 
@ziggyspider & @Frodon Voir ce site aussi : [url]http://mrdoob.com/[/url]
avatar reremoon | 
@lapin masqué il suffit d'explorer un peu jquery pour se rendre compte que javascript et actionscript sont des languages très proches et qu'il n'est pas plus complexe d'écrire un diaporama en jquery qu'en flash ! Je dirait même que c'est plus simple... La seule chose, c'est que les possibilités en terme d'animation, de gestion du son, des motionblurs, des effets, et de tout ce qui fait la joie des webdesigners sur flash sont encore absents ou limités avec le duo html5/jquery... On revient donc un peu en arrière en terme de possibilités. Mais il y a fort à parier que d'ici quelques années les moteurs javascripts des navigateurs gèreront tout ça. En bref, faire le choix du javascript, c'est sans doute faire le choix de l'avenir, mais avec des désavantages aujourd'hui. Mais je ne crois pas que ça ait quelque chose à voir avec la complexité du code.
avatar flonou | 
Le flash, je veux bien, mais qu'ils optimisent leur code (je ne parle pas que pour la version mac). Je comprend pas qu'en 2010 avec la technologie actuelle, on ait des pages qui rament parce qu'il y a du flash dessus ! Après, les autres langages ne sont pas forcément un salut pour autant. Le code de certains site me parait tout simplement ignoble et bordélique. Je ne sais pas si ça vient des concepteurs ou des limites des langages mais parfois je me dis qu'on est partis dans la mauvaise direction sur le web. ça manque de fiabilité et de clarté (je parle du code hein, pas de ce que vous voyez en tant qu'utilisateurs).
avatar wardog | 
Je voudrais juste faire une remarque à la con. L'iPad est un truc propriétaire, un peu comme une console de jeu en fait (portable ou pas) et donc le constructeur fait ce qu'il veut et met ce qu'il veut dedans. Je me demande d'ailleurs s'il y a des players Flash dans les consoles de jeu et les téléphones ? Ensuite, tel qu'il est là, Flash semble un produit en maturité/fin de vie (sauf si CS5 fait la révolution). Les technos évoluent, des chosent nouvelles arrivent et c'est tant mieux. Je serais heureux de ne plus avoir à installer/mettre à jour un plug-in externe pour pouvoir voir un site avec du Flash faussement indispensable (quand ça ne plante pas ou ne fait pas hurler les ventilos).
avatar Stanley Lubrik | 
c'est d'ailleurs marrant de louanger iPhone / iPad en parlant d'un avenir radieux pour la simplification drastique de l'informatique.... Et penser que la création ne puisse pas suivre le même chemin pour en rester à la ligne de code salvatrice.... Le créatif de demain doit pouvoir s'emparer d'outils simples sans devoir avoir in niveau Bac + 5 en mathématiques.... l'iPad jailbreaké, c'est peut-être pour demain grâce au talentueux Gehot ! Geohot annonce le jailbreak untethered pour les iPhone 3GS, ipod touch V2,V3 et l’iPad ! http://www.iphon.fr/post/2010/03/26/Geohot-refait-parler-de-lui-via-une-vid%C3%A9o Ne pas pouvoir utiliser mon iPhone en modem 3G du iPad WiFi, personnellement cela me gonfle !
avatar Lio70 | 
Au debut de Flash, les sites proposaient a l'internaute de choisir: version HTML ou version Flash. Pourquoi cela a-t-il disparu avec le temps? Fantasme de graphiste, ou de toute personne regardant un site web sous un angle exclusivement artistique, que de considerer Flash comme incontournable. J'ai deja cite l'anecdote ailleurs sur MacGe: une prestigieuse galerie d'art m'avait demande de refaire leur sitr web en le "passant au karscher", c'est a dire en le debarrassant du Flash que le galeriste trouvait lourd, envahissant, inutile et masquait l'essentiel: l'acces a des donnees. Resultat: un nouveau site HTML4+JPEG+PHP, que le client a trouve encore plus beau qu'avant.
avatar Archos | 
Et moi je suis réellement ravi de cet abandon progressif de Flash. Encore hier, un ami graphiste était chez moi. Je lui montre ma dernière créa web graphisme/intégration et il me répond "sympa la gestion de la galerie en Flash", idem pour le menu... Il a fallut que je lui montre le code source pour qu'il accepte ce constat. du Javascript. Pas un pet de Flash. Et moi perso, j'y connais que dal en JS. Mais avec un peu de recherche sur le Web et de curiosité, c'est franchement pas si compliqué !
avatar oxof | 
A terme je pense que nous allons vers un Internet à 2 vitesses. L'un gratuit consultable depuis le navigateur et dépouillé de tout contenu "riche", l'autre payant consultable depuis une application. L'ensemble de l'industrie du contenu (dont Apple fait partie) va dans ce sens. Ainsi, les "forces" qui poussent à l'abandon de Flash et donc du web riche sont en marche. Si on prend les choses de ce point de vue, il est fort peu probable que HTML5 vienne un jour remplacer Flash, car les principaux navigateurs appartiennent aux distributeurs de contenus (Safari/Apple/Itunes - Chrome/Google/Android Market). La Fondation Mozilla n'étant pas un distributeur de contenus, le seul rempart contre ce phénomène est Firefox. Mais il semble bien mal au point face à la montée inexorable de Chrome. Reste à voir l'attitude de Microsoft qui, avec Silverlight, concurrent de Flash, a sans doute une autre façon de voir les choses... En tant que développeur Flash je tremble ! La bataille ne fait que commencer, mais préparez vous à sortir le porte-monnaie pour consulter les jolis diaporamas du Monde.fr
avatar vonjos | 
Il ne faut pas oublier aussi que les gros sites d'éditeurs, de journaux etc. sont souvent des plateformes de "content management" toutes faites, avec un habillage personnalisé. Ils ont installé un progiciel qui s'occupe d'envoyer aux clients finaux/utilisateurs le contenu qui arrivent de différentes sources, filtrés, etc. Donc c'est pas si évident que ça de se débarrasser de flash tout de suite, ce n'est pas comme son propre site web qu'on peut toucher comme on veut et télécharger juste la petite page qu'il faut. Aujourd'hui la plupart des contenus vont directement dans une base de données. Dans l'édition, il y a la phase aggrégation de contenu, workflow de validation/rewriting/censure, et ensuite publication. Pour la partie publication parfois on n'a pas la main comme on veut car cette partie a souvent été conçu par une agence externe ou un logiciel complet. Cela va prendre du temps avant que flash décampe mais ça viendra. Pour la compétences graphistes/codeurs, c'est le vieux débat mais c'est quand même des métiers bien différents : les sites webs faits par des programmeurs sont souvent pourris et les sites webs fait par des graphistes trop lourds et pas optimisés, d'où la nécessité d'avoir des équipes multi-disciplinaires.
avatar BKN1 | 
Apple prone l'abandon de Flash mais ne propose aucune solution concrete pour developper rapidement du contenu HTML 5 : pas de vrai front-end comme tente de le faire Cappuccino et au lieu de ca, Apple sort la version 1 du framework sproutcore qui est tout sauf facile à aborder !! Portnawak! Une rumeur parlait d'un logiciel Apple de création de contenu HTM5 mais rien, nada !! et ca devient grave! Moi je reve d'un editeur html 5 avec des trucs comme une timeline pour les anim svg. C'est si compliqué pour Apple de nous pondre un autre Apple Media Tools ?? Je suis developpeur mais je ne suis pas maso et tout ce qui me fait gagner du temps est bon pour moi !!
avatar Stanley Lubrik | 
Et puis pour les amateurs d'OSX en balade avec lecture Flash... plus 160 Go de stockage, slot USB, un vrai clavier, un écran protégépar nature, sortie VGA, et dispo dès 300 €, il y a même maintenant un site dédié Hackintosh pour NetBooks... Et le choix s'élargit... http://www.mymacnetbook.com/compatibility-chart/
avatar Almux | 
Ça: [i]"...alors que Flash permet à des créatifs de développer des animations assez poussées avec un minimum de code, le couple HTML5+Javascript nécessite de s'offrir les services de personnes plus techniques, ou de former les équipes déjà en place, qui n'en ont ni forcément l'envie, ni forcément les capacités."[/i] , ça s'appelle "Un petit logiciel WYSYWIG avec un UI sympa". Serait-ce si compliqué à développer? En tous cas, la demande sera là!
avatar clem95 | 
Je trouve que Yohmi a tout a fait raison, j'utilise click to flash depuis des mois maintenant et franchement je crois qu'on n'a pas un besoin absolu de flash. c'est fini le macbook qui souffle sans arrêt a cause des pubs flash mal optimisées faites par des bricolos ! les "créatifs" des petits journaux de l'article ne font qu'admettre leur incompétence: jusque maintenant ils pouvaient faire une animation mal optimisée en bricolant sur un truc qu'ils maîtrisent même pas (flash) Les seules fois que je l'active c'est pour -les vidéos, ce que HTML5 fait très bien. -les sites qui ont un menu, diapo rama ou autre fait en flash, mais je pense qu'on a pas vraiment de flash pour ça. Par exemple, la pub qui est tout en haut de cette page je ne la voit pas, et franchement ça me manque pas du tout!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ahahhaaahahaaaaa,.. ça renacle Prévisible.
avatar Bjeko | 
"il manque un outil de développement facile à prendre en main, une sorte de Flash Builder pour HTML5 et JavaScript" > Cette phrase résume bien le problème : on ne peut pas virer une techno tant qu'on n'a pas mieux à proposer pour la substituer... (et pour ceux qui ne semble pas l'avoir compris, bien que ce soit spécifié dans l'article, Flash ne sert pas qu'à faire des diaporamas...). Du coup ne rêvez pas les anti-flash : ça n'est pas demain que cette techno disparaitra du web : il faudra attendre qu'Apple ou un autre sorte une alternative viable. Pour autant je ne suis pas sur que ça sera un frein pour l'iPad : de mon expérience avec l'iPhone, je ne vais pratiquement plus sur le web "classique" mais j'utilise les sites/apps dédiés qui sont nettement plus agréables et efficaces : ce sera sans doute la même chose pour l'iPad, quand la plupart des sites offriront leurs versions dédiées. Au fond c'est peut-être ça, entre autre, l'idée de S. Jobs en refusant le portqge de Flash sur ses plateformes : voir se créer un "web alternatif" spécialement réalisé pour ses machines.
avatar Mabeille | 
En attandant on est sûr du rendu du flash il est multi plateforme après une install de plugin il devient transparent il me semble que les efforts pour faire bosser la carte graphique sur le flash vont dans un sens interressant. Et enfin c'est moi qui veut choisir ce qui tourne sur ma bécanne pas Apple à ma place!! C'est bien pour ça que je boycotte l'iphone et idm pour l'ipad, devoir piraté son maos pour pouvoir s'en servir librement non merci. Donc je passe mon chemin pour ces produits là.
avatar makidoko | 
En résumé, Apple a posé sa charrue et attend que les autres fournissent les boeufs pour pouvoir tracer son sillon.
avatar Bjeko | 
Ouaip, pour une fois je suis presque d'accord avec toi Maya l'abeille ;) Le plus bête dans cette histoire c'est que Flash serait l'outil idéal pour créer des sites parfaits pour l'iPhone ou l'iPad, avec leurs résolutions standard... j'espère fortement que Flash CS5 permettra de contourner le problème.
avatar BKN1 | 
"après une install de plugin il devient transparent" ouais sauf que ton mac se transforme en mollusque...facile alors de savoir que le site est en Flash ! MDR
avatar Liam128 | 
Faut pas abuser non-plus. Flash a une conso CPU abusive sous Mac OS X et grève sérieusement l'autonomie de la batterie, mais c'est pas non-plus du trois image/seconde, même sur un mac d'il y a trois ans, ça tourne, à peu près. Pour l'heure il n'y a aucun remplacement mature pour Flash. Même avec la meilleure volonté du monde, HTML5+Javascript+SVG, ce n'est pas encore mûr pour remplacer flash. Je rappelle que Freeciv, en HTML5, tourne, sur le navigateur le plus rapide dans sa version la plus rapide sur l'OS où il est le plus rapide, le tout sur une machine moderne, à 8 images/seconde grand max. Les jeux flash, même sous Mac OS X, même sur un navigateur un peu ancien, même sur un Macbook d'il y a plus de trois ans avec un GMA 950, sont quand-même un peu plus fluides que ça. Autrement dit : à l'heure actuelle, le HTML5/Javascript n'est absolument pas mûr techniquement, même avec de gros efforts de la part de développeurs chevronnés, pour du contenu vraiment riche et fluide, comme Flash peut en faire.
avatar Un Vrai Type | 
Et si demain, on abandonnait la disquette... 1) Apple n'abandonne pas le Flash sur ses ordinateurs... 2) Un diaporama, une présentation etc... est plus SIMPLE en javascript aujourd'hui. Il y a de nombreux outils tout fait gratuit et simple qui proposent des tas de choses (de la découpe d'image au onglet en passant par les accordéons et les diaporama...) Bref, dire que Flash est indispensable pour un site de journal, c'est juste ne pas faire de veille technologique sérieuse. 3) Si ça rebute les gens, ils n'achèteront pas. Mais comme ils vont acheter, ça prouve que flash n'est pas indispensable. Tant pis pour ceux qui ne suivent pas le mouvement... Avec vos raisonnements bizarres, IE6 aurait 80% des PDM et on vendrait encore des disquettes 3"5...
avatar valyno | 
Ce n'est pas pour tirer sur l'ambulance, mais le flash est super gourmand en ressources à la maison... Au bureau, c'est pas compliqué, y zont coupé le sifflet au flash.... résultat, quand un partenaire commercial nous renvoie vers un site en flash pour accéder à la présentation d'unproduit... bah on voit rien ! Ok, le flash c'est joli et surement facile à utiliser pour le créateur... mais du point de vue utilisateur (enfin le mien), je trouve ca chiant... et depuis longtemps, bien avant que Steve dire que le Flash c'est le Mal...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR