L'Université de Rouen s'équipe en Mac

Christophe Laporte |
Voici une image qu'on aimerait voir plus souvent :



L'Université de Rouen s'est équipée de 16 iMac pour l'un de ses labos de langues. Nous vous présentions il y a quelques mois de cela la solution en question, il s'agit de KallyLang (lire : Avec Kallysta, Apple revient en cours de langue).

Ces dernières semaines, l'école privée américaine à Angers ainsi que l'université de Lausanne se sont également équipées en Macintosh et la solution de Kallysta pour leurs labos de langues.

Sur le même sujet :
- Une école 100 % Apple à Angers

avatar Ben-Guetta | 

Le Mac se démocratise !

avatar oomu | 

ou Rouen s'embourgeoise ! :)

(raah, jsuis grave jaloux, faut que je trouve un truc à troller)

avatar bibouk | 

Vais reprendre mes études moi !

avatar studdywax | 

d'habitude c'est les bureau et les salles qui sont neuf avec du matos informatique pourri et la c'est un peu le contraire (ca va moi aussi il fallait que je troll un peu :O)

avatar misterbrown | 

16 iMac?? Autant???
Whoua

avatar aero42 | 

ah, ça donne envie de retourner à l'école ! :o)

avatar Fred de Fricourt | 

Rouen n'avait pas besoin de ça pour s'embourgeoiser !

avatar Hello_Kitty | 

c'est une exception et j'aimerais bien voir le tarif qui a été appliqué a cet achat,

je bosse à luniversité dans un service informatique, et l'offre d'apple pour l'éducation est bien trop discrete, et pourtant j'ai essayé mais non, apple n'est pas intéréssée par nos appels d'offres

avatar eex | 

Dans ma Fac (sciences) à Nice il y a toujours eu 2 salles de Mac. OK, 2 salles sur je ne sais combien d'autres remplies de Dell & HP... Mais l'intention était louable :-)
On a eu des eMac puis des iMac C(2)D blancs. C'était un plaisir :-)

avatar spleen | 

Une université qui achète de l'Apple en ce moment, moi j'appelle ça de la provocation !!

avatar doupold | 

spleen, pas sur, lorsque tu vois les prix auxquels les 'PC' pont vendus aux universités et aux labos de recherche!

avatar Lemontheo | 

Et encore, je viens de Rouen en musicologie, et ça va faire deux ans qu'il y a une salle avec 12 iMac équipés de claviers midi, logic express, et tout le tralala pour toucher à la musique numérique.....

avatar Ellipse | 

En Suisse romande, les écoles sont assez bien équipées en Mac et Apple commence à nous considérer un peu plus sérieusement pour nous proposer des solutions.

Si seulement le partage SMB des serveurs Leopard n'était pas aussi mal fichu, ce serait un vrai bonheur.

avatar Hipparchia | 

Euh... pour un labo de langue ???
Il y a des écrans plats très corrects à 120 € (et je parle de tarifs pour particuliers en TTC), et on peut monter des machines bureautique upgradable facilement, pour 400 € tout aussi puissantes.

Le premier prix publique Apple c'est 1000€, et au prix de la ram, ils n'en mettent qu'un Go, rien que pour le principe je trouve ça stupide.

Au niveau logiciel... Pourquoi ensuite ne pas passer à Linux avec une distro grand publique comme Ubuntu.
Sans doute pour le logiciel de langue ? (et encore, ça doit être portable).
Concernant les OS, Mac OS est compris dans le prix, certes, mais pour un labo de langue, osef, et les licences edu d'XP sont pas très chères.
Pour le reste open office fait ce qu'on lui demande.

Reste deux points indéniable :
- le look O_0 ! Magnifiques
- La place (ça prend pas de place).

Reste à voir :
- Le prix
- l'utilisation réelle
- La durée de vie (il y a quelques années, j'aurais dit qu'Apple gagnait, mais maintenant je n'y mettrais pas ma main au feu, surtout avec des modèles "tous dans l'écran")
- La mise à jour.

J'espère qu'Apple leur a fait un bon prix, parce que sinon c'est juste pour le fun un achat comme ça.

Puis bon, je parle pas des soucis de compatibilités en tout genre, dès qu'on a 3 types d'OS etc etc

Franchement, autant faire migrer toute l'éducation sur une plateforme Linux européenne.
Ca poussera au dev d'applications, ça montrera qu'il y a autre chose que Windows, et ça n'empêchera personne d'avoir des Macs chez eux (pour peu qu'Apple aussi, essaie de s'ouvrir un peu).

En fait même, je crois que ce serait une très bonne idée.

avatar Ninety | 

A l'EPFL il y a une salle avec 80 iMac Alu de 24" =D.
Il ya même un petit musée avec (entre autre) un Apple II et un des premiers Macintosh.

avatar thierrygo | 

Dans nos écoles il y a une forte culture Mac, autant dans l'utilisation des médias avec des élèves que dans la production de didacticiels spécifiques créés par des enseignants.
Tout changer en Unbutu appauvrirait lamentablement l'offre actuelle pour nos enseignants.
Ce n'est pas parce qu'il y a des logiciels libres que la pédagogie est assurée.
Par contre faire du triple boot sur un Mac (OSX-Win-Linux) permettrait une diversité enrichissante...

Je suis un utilisateur de KallyLang et de nombreux logiciels libres.
Le libre ne répond pas à tous les besoins, en particulier dans le domaine du labo-langue informatisé qui demande de la facilité d'utilisation, de la cohérence, de l'efficacité, afin que la pédagogie et l'efficacité priment sur la technique. Si on demandait aux enseignants d'assembler de manière innée les briques éparses du libre en lançant plusieurs logiciels pour travailler le texte, l'audio, la vidéo, l'internet et avec une gestion des fichiers élèves, je ne vois pas comment un prof lambda pourrait gérer tout cela avec 16 élèves (ou plus) dans une salle ... ou alors au détriment d'une perte de temps importante ou alors en se limitant à une ou deux activités, alors qu'un enchaînement de plusieurs activités construites seraient bien plus efficaces.
KallyLang propose tout cela (et plus !) dans une seule et même interface... limpide.
Ce logiciel a été pensé pour le labo-langue, pour les profs et pour les élèves, ce n'est pas un assemblage hétéroclite d'éléments pris à gauche et à droite. Il s'adapte parfaitement aux préoccupations concrètes du terrain. Il permet autant à l'élève une gestion d'activités choisies librement parmi celles proposées, qu'une gestion d'activités bien cadrées pour des élèves plus jeunes.

Travailler avec mes élèves dans la convivialité des fonctions multimédia du Mac et pouvoir mettre en oeuvre des possibilités audio-vidéo boostées avec un logiciel labo-langue performant, c'est un tout cohérent et efficace.

avatar thierrygo | 

...
Et pour enfoncer le clou, question efficacité, savez-vous ce que doit faire l'enseignant pour récupérer les productions des élèves (le casse-tête typique de la perte de temps assurée en fin de cours) avec KallyLang ?
RIEN ! C'est l'élève qui, lorsqu'il a fini son travail, clique sur le bouton "Envoyer". L'enseignant récupère les fichiers directement sur son poste (d'où il peut les visionner directement et les ré-injecter dans le labo).

Rien que ce dernier point enfonce toute la concurrence !

Quel plaisir d'avoir un tel outil sous la main.

CONNEXION UTILISATEUR