Jeu de chaises musicales chez Apple

Florian Innocente |
Apple a officialisé la prise de position de Mark Papermaster avec le titre de "senior vice president of Devices Hardware Engineering".

Papermaster remplace Tony Fadell (voir l'article Le père de l'iPod quitte Apple) avec un rôle étendu puisqu'il s'agit de superviser les équipes de développement des iPod ainsi que de l'iPhone. Fadell avait le titre de "vice président de la division iPod".

Fadell qui a joué un rôle clef dans la création et la montée en puissance de l'iPod reste chez Apple en tant que "conseiller" auprès de Steve Jobs.

Quant aux "raisons personnelles" qui ont conduit à ce changement de poste, Apple donne quelques détails. L'épouse de Fadell, Danielle Lambert, travaille aussi chez Apple à un haut niveau (vice-présidente des ressources humaines) et tous les deux ont souhaité pouvoir "consacrer plus de temps à leurs jeunes enfants". Lambert quittera donc l'entreprise à la fin de l'année, une fois un(e) remplaçant(e) trouvé(e).

Pour l'anecdote, Jon Rubinstein que Fadell avait remplacé à la tête de la division iPod, avait été nommé dans la foulée conseiller de Steve Jobs. Puis il était définitivement parti d'Apple, avant de réapparaitre plus tard chez Palm.

avatar kotek | 
Lambert, c'est un héro, alors y peut pas mourir !
avatar kotek | 
Désolé.
avatar bertrand b. | 
Euhhh du gras pour cette news ? C peut être un peu violent non ? :-)
avatar jean-christophe courte | 
Florian, ce n'est pas un jeu de chaises musicales… De fait, je comprends parfaitement qu'à un moment donné on ait envie de voir pousser ses gamins, CQFD (nous en savons, l'un comme l'autre, le prix à payer). De plus, ce gars risque d'être plus efficace car bien moins accaparé par son poste en devenant conseiller de Jobs et en bossant chez lui — je crois aux vertus de travail à domicile…! — et en ayant du temps pour réfléchir. Or pour entretenir une bonne vision en terme de produits, il faut du temps, prendre de la distance… Jobs n'est pas fou, sa propre expérience démontre que le recul est constructif…
avatar me | 
@ jean-christophe courte L'explication est alléchante. Mais dans le monde des entreprises, devenir "conseiller" du président, c'est rarement un signe de promotion et le départ définitif prend rarement plus de 6 mois...

CONNEXION UTILISATEUR