La communauté open-source switche aussi

Christophe Laporte |
La plate-forme d'Apple attire de plus en plus de monde. Dernier switch de renom en date : Ivan Krstić, ancien directeur de la sécurité pour l'organisation à but non lucratif OLPC (One Laptop Per Child). L'homme qui a reçu du MIT Technology Review le titre de meilleur innovateur mondial âgé de moins de 35 ans goûte depuis peu aux joies de Mac OS X.

Très actif dans de nombreux projets open-source, il profite du meilleur des deux mondes grâce à l'utilisation d'une solution de virtualisation. Sous Linux depuis 1995, il explique être passé sur Mac pour des raisons de commodité. Il était agacé de ne pas trouver de portables avec des pilotes véritablement étudiés pour Linux. Et à sa grande surprise, il n'est pas le seul à avoir franchi le pas. Sur son blog, il explique que de nombreux experts en sécurité travaillent également sur Mac.

avatar supermoquette | 

Les videurs, en boîte, sont sur mac ?

avatar toniodelaluna | 

Non mais ils bossent souvent POUR des Macs !

avatar Obidjoule | 

@ supermoquette
Pourquoi t'as reçu une pêche samedi qui t'a foutu dans les Pommes  ? ;-)

avatar biniou | 

Il fallait venir au FOSDEM pour se rendre compte de l'impact des Mac dans la communauté OpenSource

avatar Archaon59 | 

Bah moi aussi j'ai switché à partir de Linux (Ubuntu), et on en fait pas tout un plat :p !

avatar michaelprovence | 

Ouai on s'en fiche de l'article on ne le connait même pas !

avatar lyca | 

les médecins aussi sont sur Mac, oui les même qui fumaient lucky strike dans les 70's :-)

avatar oomu | 

biniou: le mac devient simplement le portable le plus pratique pour développer du logiciel libre pour linux (!)

-
C'est simple en fait, c'est une question de gestionnaire. j'ai exactement le même soucis : j'adorerai avoir un ubuntu et gnome (et une batterie de logiciels que je vénère) sur un ordinateur SIMPLE, PUISSANT ET ENTIEREMENT GERE ET HARMONISE avec Linux.

Or cela n'est pas simplement que le gestionnaire vidéo. Par exemple : une machine que linux arrive à endormir, qui gère la batterie et donc permet à l'interface d'indiquer la charge, dont la carte son pleinement reconnue affiche les bons canaux de mixage, etc etc. une véritable intégration.

Le pire, c'est que tout cela existe, est possible , est déjà là, et MARCHE... quand les constructeurs ont donné les spécifications. or ils les donnent pas

Quelques uns les donnent, mais dés que vous avez un pion manquant, tout s'effondre. Même intel ne suffit pas.

-
De fait, les obstacles se sont multipliés, contrairement au mythe voulu, les constructeurs ne se sont pas ouverts, mais renfermés (cas du wifi).

Par exemple, il est naturel qu'un portable vous affiche exactement sa charge de batterie n'est il pas ? ceci n'est pas ouvert, n'est pas forcément disponible aux développeurs linux. Parfois le composant gérant la batterie est secret et interdit d'avoir l'accès, ou les courbes de décharges de la batterie ne sont pas publiées (et refus de les fournir)

Un ordinateur de bureau, il est évident que le système doit gérer les ventilateurs et la température.. ben sur un macintosh c'est ultra-secret (de l'obfuscation même) ben bilan le linux aussi moderne soit il, n'a d'autres choix que de laisser les ventilateurs tourner à fond.

BREF !

Voulant fondamentalement un Unix (simple, efficace, agréable) + un BON ordi, seul le MAC est autorisé à devenir ceci.

MAc+OS X est déjà ce que Linux devait devenir.

Mon travail reste toujours sous linux, et je l'utilise fortement. Mais le mac est ZE ordi agréable.

avatar oomu | 

personnellement, tout cela est extraordinairement frustrant. La capitulation est d'acheter un macintosh.

(windows+pc dell, soyons fous, un vaio, serait carrément un acte suicidaire et nihiliste, si vous me suivez.)

avatar biniou | 

@oomu : j'ai pas tout lu mais je programme en cross platform et c'est pourquoi le mac est pour moi la seule machine de choix.

avatar Beroth | 

merci de ne pas confondre la communauté libre et la communauté dite open-source, ce sont deux entités bien distinctes.

Et Ivan Krstić est un libriste, même s'il se décrit comme aiment le code ouvert, il n'en reste pas moins debianeux et ubuntiste (et beaucoup de ses projets sont publiés sous licence GPL, licence de libriste par excellence).

Ce serait sympa de rectifier, étant à la fois libriste et Mac-user je sais à quelle point il est désagréable de voir écrit "iTouch" au lieu d'"iPod Touch" ou que Darwin est un fork total de FreeBSD.

Merci.

avatar Morgan 1er | 

"je sais à quelle point il est désagréable de voir écrit "iTouch" au lieu d'"iPod Touch" ou que Darwin est un fork total de FreeBSD"
Je le disais encore à Florian ce matin: arrête d'utiliser tes fork à tout va, tu mélanges tes bsd et tes Darwin à tout va! Aller, va manger tes touch...

@ Beroth: ;)

avatar biniou | 

@Beroth : je ne suis pas d'accord avec toi, logiciel libre et open source, c'est la même chose. Le mot open source a été utilisé parce que "free software" en anglais faisait trop penser à un logiciel gratuit.

GPL n'a rien à voir avec le choix du terme libre ou open source, c'est une des licences du monde open source ou du monde du logiciel libre si tu préfères ;-) (http://www.opensource.org/licenses/alphabetical)

C'est un débat sans queue ni tête qui a plus divisé la communauté libre que la rassembler.

"Because the terms open source software and free software typically describe the same programs, the two terms are commonly used interchangeably. And it is often said that the difference between the advocates of each of these terms is merely philosophical rather than practical and that the difference between the two terms themselves is mainly a matter of marketing rather than substance." (http://www.linfo.org/open_source.html)

Enfin il y en a encore pour croire qu'il y a une différence :-P

avatar nlex | 

cf titre

"open-source switche"

c'est du français ça ???

avatar minus | 

Aujourd'hui, à Roland-Garros, on a vu des images de Nadal en train de faire joujou dans les vestiaires avec un joli macbook ! (pas eu le temps de voir si c'était un macbook simple ou bien un pro ou même un air) Belle pub en tout cas.

avatar minus | 

oui, tout d'un coup... je viens de réaliser que mon commentaire n'avait pas franchement de lien avec la news... bref... passons !

avatar Pixel44 | 

il y a des clubs linux à nantes mais il sont fermés (voir anti-mac) c'est incroyable !!!!

avatar laurange | 

@biniou: l'usage mélange peut être les deux sens mais il fait disparaître une distinction entre le logiciel "libre" qui est aussi "open source" : il est recompilable, modifiable et redistribuable suivant la licence, et le seul "open source" qui n'est pas "libre" : recompilable, modifiable dans certains cas mais absolument pas redistribuable.

BSD est "libre" mais la partie système de MacOS X est seulement "Open source", le WebKit est "libre", etc

Comment fait-on la différence avec un seul mot ?

avatar biniou | 

@laurange, ce n'est pas un mot qui fait la différence mais ta licence !

avatar biniou | 

Other open-source licenses like the BSD and Mozilla License also allow redistribution, but make less requirements on the conditions of this redistribution. The BSD license, for example, allows anyone to redistribute the work or any derivative without any source, if such is the desired path. Some people believe that these licenses grant users more freedom, since they include a "superset" of the rights granted by the GPL. Other people believe that only the GPL truly respects users' freedoms by guaranteeing that no one can coopt their original work. Choose your side, because this document won't!

Ne faisons pas des généralisation trop vite :-)

avatar T Ki | 

@biniou
J'espère que l'extrait de texte que tu viens de poster est sous une licence particulièrement permissive... parce que tu ne mentionnes ni auteur ni source !

avatar biniou | 

@T Ki : il faut arrêter la branlette intellectuelle de grand matin :-)

avatar laurange | 

@Biniou : tu as raison mais on cite rarement la licence.

@Biniou : tu as tord pour la branlette, le texte de la licence GPL (sous laquelle est publié le noyau linux et les applis GNU) n'est elle même pas sous lience GPL, il est interdit de modifier ce texte.

rien n'est simple dans notre monde moderne.

avatar biniou | 

@laurange : il y a aussi une différence entre le fait de modifier une licence et le fait de citer un extrait d'article. Je ne trouve plus la référence parce que c'est sur mon autre Mac (chez moi) et que peu importe (=> la question de branlette intellectuelle parce que c'est déporter le débat sur des détails et non sur le fond). Il y a plein de licences pour la publications comme les "creative commons" qui permettent un peu tout et n'importe quoi. Je pense que ma citation vient d'un site en copyleft, enfin je fais mon mea-culpa.

Au niveau de la licence, si tu publies du code, tu dois mettre la licence donc oui bien sur qu'on la publie. C'est surtout au niveau du contenu qu'on ne met pas souvent de licence et à ce moment là je ne sais pas ce que ça vaut juridiquement, mais pour moi ça s'apparente plus à un copyleft.

avatar biniou | 

@laurange: "rien n'est simple dans notre monde moderne"
Si on abolissait la propriété intellectuelle, tout serait plus simple ;-)

CONNEXION UTILISATEUR