À propos des Apple Stores

Vincent Absous |
Pourquoi Apple n'ouvre-t-elle pas plus de boutiques hors les États-Unis et plus rapidement ? Parce que c'est plus compliqué qu'on veut bien le croire. C'est Peter Oppenheimer, le gardien de la bourse d'Apple, qui l'a expliqué lors de la dernière Citicorp Global Technology Conference, à New York. Selon lui, ce qui fonctionne aux USA ne peut pas s'appliquer forcément partout aussi facilement.

Les Américains ont inventé le concept de centres commerciaux géants (les fameux Mall) dans les années 50 et ce ne sont pas les emplacements qui manquent alors. Ailleurs dans le monde, on pense évidemment à l'Europe, ce n'est pas la même chose. Du coup, la Pomme est obligée de s'installer sur des artères commerçantes, là où souvent des règles d'urbanisme sont évidemment plus contraignantes (on sait que l'installation d'un Apple Store Parisien buterait sur de telles contraintes). L'homme a par ailleurs voulu rappeler que les boutiques Apple s'installaient toujours dans des quartiers très commerçants. La Pomme n'hésite pas à mettre beaucoup d'argent dans ces implantations. On ne peut pas alors, selon lui, mettre sur le même plan le tissu des revendeurs Apple et celui de la Pomme elle-même. En tout cas, explique-t-il encore, la stratégie reste toujours d'amener plus de gens au Mac. En aucun cas, il ne s'agit de "cannibaliser" le marché. "Ça n'aurait pas de sens". D'ailleurs, le succès des Apple Stores repose justement sur la venue de gens qui ne connaissent pas vraiment le Mac. La moitié des Mac qui y sont vendus le sont à des "néophytes".

Interrogé également sur l'ouverture de boutiques Dell, M. Oppenheimer s'est contenté d'affirmer vouloir attendre voir à quoi elles pourraient bien ressembler. Les magasins Apple ne se contentent pas de vendre, a-t-il ajouté, faisant référence, notamment, au Genius Bar.

Il sera encore question des boutiques Apple, mardi prochain (jour décidément chargé sur le calendrier Apple). Ron Johnson, en charge de la division "Retail", prendra la parole lors de la ThinkEquity Annual Growth Conference. M. Johnson sera certainement amené à évoquer une fois encore la stratégie d'Apple en la matière et à dessiner peut-être son évolution et les perspectives à venir. En tout cas, corroborant ce qu'expliquait donc F. Oppenheimer, l'analyste Jonathan Hoopes, de ThinkEquity, pense qu'Apple a redéfini l'univers de la vente informatique.

Tags
#APR
avatar Vincent | 
Il est bien gentil Peter, mais qu'il se renseigne un peu. Cela fait pas mal d'années que les "mall" se developpe en France, qui plus est en centre ville pour revitaliser ce dernier.Dans ma région (mais c'est partout pareil en France), Bordeaux en a un depuis un moment déjà, Poitiers aussi, Angoulême voit le sien en chantier (parking souterrain, 15 000 m2 de surface avec une ouverture pour l'année prochaine.Tiens, peter je te donne une adresse, celui du site de la SéGéCé, l'un des plus gros exploitant de ce type de centre commerciaux en France et même en Europe.Tu y trouveras une carte avec les lieux ou tu pourrais t'implanter. Sans rancune Peter: http://www.segece.com/majic/pageServer/0v0300004a/fr/index.html
avatar groumpf | 
Ouaih bein quand même ! Que le concept de Mall ralentisse les choix d'apple en province n'explique pas tout ! Y'a des magasins qui sont de vraies horreurs architecturales ! ça les empêche pas d'ouvrir ! Y'a aussi un manque de délégation aux staffs européens ! On le voit bien avec itunes France déséspéremment vide de contenu vidéo ! THINK GLOBAL DO LOCAL ! Les Majors du cinéma ont bien réussies à varrier leur stratégies en fonction des pays et des marchés ! Pourquoi pas Apple ??? Parce que bravo la visibilité en France ! Mais bon patience patience j'imagine que ça viendra !
avatar Mickjagger | 
Je pense que le problème c'est surtout qu'ils veulent pas déléguer grand chose à leurs filiales européennes mais plutôt tout contrôler depuis Cupertino. Et pour s'adapter aux interlocuteurs locaux, ça doit clairement pas être l'idéal. Ils ont eu quelques difficultés récemment pour l'implantation d'un nouveau magasin à Boston, pour des raisons architecturales justement, et les cas de ce type se multiplient aux US. C'est donc loin d'être un problème européen. Et puis si l'Europe etait si "difficile" on se demande comment auraient fait Virgin, Adidas ou encore les Vuitton et cie pour installer d'énormes boutiques dans les principales capitales européennes. Zara a bien un magasin "historique" à Montparnasse (ancien Tati). En réalité peut-être qu'Apple a peur de se "planter" en France par exemple et pas faire le même chiffre d'affaires qu'à Londres. Honnêtement je sais pas si un magasin implanté à Velizy 2 ou à Val d'Europe par exemple marcherait si bien que ça. Un emplacement bien situé dans Paris parait la priorité.
avatar oomu | 
comme les précédents commentaires, je n'achète pas du tout l'explication du type d'Apple l'apple store de new york n'est pas dans un "mall" par exemple et c'est un exemple rapide que j'ai en tête.<br /> et les "centres commerciaux" (bien que franchement, ce n'est pas là que je m'attends à trouver un grand magasin de prestige) existent aussi en France et ont de la place à vendre pour un applestore enfin bref, il donne des excuses qui ne sont même pas valide aux USA. Non simplement apple n'est pas une société "globale", tous les pays autre que les usa ont un "sous-ensemble" , une partie, de ce qu'Apple vend et fournit comme services aux USA. même le japon et le royaume-unis. et la France n'est pas la moins lotie , imaginez la Grèce ou le Portugal.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
LES CHAMPS ELYSEES !!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bidon, nulle l’explication, au panier
avatar Anonyme (non vérifié) | 
A quand une AS à Thahiti sous les cocotiers avec les vahinés et le lait de coco ?

CONNEXION UTILISATEUR