Vous aimez les ondes ? Un nouveau dongle RTL-SDR arrive, la v4

Pierre Dandumont |

Si le monde des ondes — au sens large — vous intéresse, vous connaissez probablement déjà le « RTL SDR ». Cette technique permet d'employer des dongles USB à bas prix (équipés d'une puce Realtek, c'est le RTL) pour tenter de capter des communications qui passent par différents protocoles en passant par des logiciels (le SDR signifie Software Defined Radio, ce qui peut se traduire par radio logicielle). Mais le choix d'un dongle n'est pas anodin, et le nouveau modèle RTL-SDR v4 est un bon candidat.

Si vous ne connaissez pas cette technique, et que tout ceci est du klingon pour vous, l'idée est d'employer un récepteur TNT d'entrée de gamme (au départ) pour capter les ondes radio sur une très large bande de fréquence (de 500 kHz à 1,7 GHz environ). Il est donc possible de recevoir la TNT, mais aussi de capter les radios FM, DAB, de récupérer les données fournies par les avions (ADS-B), etc. Il existe de nombreux logiciels — que ce soit sous macOS, Windows ou GNU/Linux — pour profiter des dongles et il est donc possible de capter des choses intéressantes.

Le nouveau dongle

L'idée de départ du RTL SDR était donc de passer par des récepteurs TNT « hackés » pour capter de nombreuses fréquences. Mais actuellement, il existe des solutions un peu plus efficaces, comme les dongles du site RTL-SDR. La v4 (récente) reprend les composants de base des récepteurs (et la puce Realtek R828D) mais avec une construction pensée pour cet usage précis. Le dongle est donc un peu plus efficace qu'un modèle d'entrée de gamme, avec une sensibilité plus élevée et des filtres pour éviter certains problèmes, comme les interférences liées aux stations FM.

Les nouveautés de la v4.

Il est évidemment compatible avec macOS, même si dans le cas de l'OS d'Apple, la prise en charge demande une mise à jour des applications plutôt qu'une simple mise à jour de pilotes comme sous Windows ou GNU/Linux. Elle est proposée pour 30 $ (sans antenne) ou 40 $ (avec) sur Amazon et sur le site du fabricant. Et avec ça, vous pourrez — par exemple — voir en temps réel les avions qui survolent votre domicile. Notons enfin que les stocks de puces Realtek ne sont visiblement pas éternels et que la production a été stoppée : la société indique qu'elle dispose de stocks pour environ un an.

Tags
avatar jb18v | 

Je découvre le principe, intéressant.

Comment depuis Realtek ils arrivent à RTL ? ça devrait être RLT non ? :p

avatar bonnepoire | 

RealTek Limited

avatar jb18v | 

@bonnepoire

Aaaah 😅

avatar valcapri | 

@jb18v

La plupart des puces réseau en 2,5 Gbit/s pour brancher un câble Ethernet RJ45 sont souvent des puces Realtek car elles sont souvent moins cher.

Maintenant, celle d’Intel sont souvent de meilleur facture et possède une compatibilité plus large mais sont plus cher.

Realtek a aussi des puces dans l’audio, dans le WiFi/Bluetooth,… Bref, on retrouve ce fabricant un peu partout dans nos appareils. Mais pas tellement dans nos appareils Apple (corriger moi si je me trompe). Ce qui ne veut pas dire qu’Apple n’intègre pas certains de ces pilotes dans macOS, notamment réseau (car on le retrouve dans pas mal de Hub USB-C/Station Thunderbolt).

avatar GoKart | 

J'ai pas essayé mais j'imagine qu'il faut surtout avoir de bonnes antennes adaptées aux fréquences que l'on veut capter.
De 500 KHz à 1.7 GHz les longueurs d'ondes sont extrêmement différentes ... et les tailles d'antennes aussi !

avatar petergab64 | 

@GoKart
Il faudrait un article technique sur la taille (longueur...) des antennes en fonction de la fréquence que l'on veut écouter. Sacré grand écart entre des KHz et des GHz...

avatar petergab64 | 

Et j'en rajoute, en KHz ce sont des ondes de sol qui vont suivre le relief du terrain, en MHz on va réfléchir sur la troposphère et le sol, et en GHz... !

avatar raoolito | 

@petergab64

attendez, les wifi sont du 2,4ghz et du 5ghz si je ne m’abuse…
pas question pourtant de rebondir sur l’atmosphère !

avatar petergab64 | 

Le rebond concernait uniquement les MHz, d'où mes points de suspension pour les GHz, ce qui voulait dire "où vont-ils" ces GHz, en espérant une réponse juste. :)

avatar raoolito | 

@petergab64

😱 mais jusqu’où vont nos ondes wifi … ✨🪐

avatar MarcMame | 

@petergab64

"en MHz on va réfléchir sur la troposphère et le sol, et en GHz... !"

————-
La ionosphère plutôt je pense… mais cet effet n’est valable que jusqu’à quelques dizaines de MHz, pas au delà.
Donc en GHz. Non.

avatar petergab64 | 

Désolé c'est bien l'ionosphère, couche ionisée l'activité solaire et variant en épaisseur altitude densité en fonction de l'IR5 (nombre de Wolf) du moins c'était le terme dans les années 70...

avatar MarcMame | 

@petergab64

"Désolé c'est bien l'ionosphère"

—————
Petit cours de ponctuation :
- "Désolé c'est bien l'ionosphère" ("mais" implicite) = Tu as raison et j’ai tort.

- "Désolé, c'est bien l'ionosphère" = J’ai raison et tu te corriges.

C’est fou comme la ponctuation est importante dans notre langue.
😋

avatar GoKart | 

@petergab64
Oui. Grosso modo on va d'ondes kilométriques (j'imagine pas la taille d'une antenne bien accordée) à des ondes millimétriques. C'est pourquoi je disais qu'il faut bien définir quelle gamme d'ondes (ou fréquences) on veut écouter et choisir une antenne en conséquence.
Sinon la qualité d'écoute doit être assez médiocre ...

avatar petergab64 | 

Du temps où j'écoutais les radio-amateurs (très professionnels d'ailleurs) sur les 7 MHz, j'avais construit mon antenne filaire et installée sur le toit de notre immeuble. En adoptant la formule classique de 0,95 de lambda / 2.
Soit la longueur d'onde (vitesse de la lumière/onde électro-magnétique) divisée par la fréquence. Multiplié par 0,95 et divisé par deux pour s'accorder en 1/2 onde, soit un peu plus de 20 mètres à installer. Pour les fréquences plus élevées, nous utilisions des antennes fouets plus courtes (et plus faciles à installer) en visant bien la fréquence que l'on faisait varier en fonction de la propagation (la fameuse couche ionisée ci-dessus), ça c'est quand j'étais opérateur radio dans l'Armée de l'Air. En se basant sur ces fameux indices fournis par l'observatoire de Meudon. Rien n'était dû au hasard, du calcul "à la main" à cette vénérable époque.

avatar fleeBubl | 

@GoKart

[Seconde] : période d'un signal de fréquence [Hertz], onde radio de longueur d’onde [mètre]
10⁻⁹ s : 1GHz, 0,3 m
10⁻⁸ s : 100 MHz, 3 m (VHF, FM).
10⁻⁷ s : 10 MHz, 30 m (ondes courtes).
10⁻⁶ s : 1 MHz, 300 m (moyenne fréquence).
10⁻⁵ s : 100 kHz, 3 km

Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordres_de_grandeur_de_durée

avatar CorbeilleNews | 

"Et avec ça, vous pourrez — par exemple — voir en temps réel les avions qui survolent votre domicile."

Entendre les conversations me parait mieux correspondre

Sachant qu’en plus ce n’est pas parce que l’on peut recevoir les ondes qu’ils émettent qu’ils sont juste au dessus, la portée des ondes qu’ils émettent vont bien au delà (et heureusement) de notre vue

avatar vincentn | 

@CorbeilleNews

On n’entend pas les conversations avec ce type de récepteur, mais bien la balise de positionnement de l’avion (mais aussi hélicoptères, drones… commercial, public et parfois militaires) dans le ciel (avec ses identifiants). Il existe bien évidemment d’autres systèmes d’annonce de positionnement.
Très utile pour certaines enquêtes et ces récepteurs sont à la base de sites web type Flight radar, plane finder, ads-b exchange…
On trouve un sytème similaire pour les bateaux.
Un certain nombre d’apps sur Mac existent pour exploiter ces données (avec cartographie, fonction de tri)
Bien évidemment, le système est imparfait et peut avoir de gros trous dans la raquette (zone blanche en raison de l’absence de récepteur, horizon peu degagé, suppression/masquage de données par certains sites, balise éteinte par certains aéronefs (militaires principalement)… mais cela marche plutôt bien, même en plein Paris et une antenne basique (une grosse antenne sur un toit d’un immeuble de grande hauteur étant bien évidemment bien meilleur, pouvant capter à des centaines de kilomètres à la ronde).

La sortie de ce récepteur est une bonne nouvelle. Malheureusement je crains, comme souvent, une rapide pénurie/hausse des prix liée à de la spéculation, et des projets type Dictator Alert (qui ont besoin de ce genre de matériel, notamment en Afrique, Amérique du Sud…) vont se retrouver le bec dans l’eau.

avatar Link1993 | 

@vincentn

Je ne vois pas ce qui empêche d'écouter les communications. On tourne entre le 117.975 à 137mhz, et la, c'est en séparation 8.33, sinon, c'est plus limité encore !

avatar MarcMame | 

@Link1993

"Je ne vois pas ce qui empêche d'écouter les communications.

——-
Peut-être pas mais ça ne semble pas être la destination première de ce genre d’outils.

avatar Link1993 | 

@MarcMame

Va sur le site de Live ATC, et tu vas comprendre.
Y'a autant d'intérêt pour ce genre de système, que pour suivre les avions 😉

avatar MarcMame | 

@Link1993

Mon propos était de dire que c’est versatile. Pas exclusivement l’un ou l’autre.

avatar vincentn | 

@Link1993

Ce n’est pas l’objectif de ces clefs à 30-40 euros.

Dans l’idéal, tu connectes ça à un RaspBerry avec wifi, une batterie/panneau solaire, dans un boîtier étanche et tu le laisses enregistrer de façon automatique tous les passages d’aéronefs dans son périmètre avant de l’envoyer en wifi sur un ordi ou directement sur le net pour traitement et affichage.

avatar Link1993 | 

@vincentn

Je pensais à Live ATC qui est assez important aussi. Aussi important même que flight radar ou ADS-B exchange. Moins en France en revanche, à cause des lois.

avatar vincentn | 

@Link1993

👍
Il est vrai que mon prisme fait que que les données d’Ads-B sont plus intéressantes et importantes pour moi que le contrôle aérien (même s’ils sont évidemment complémentaires).

avatar vince29 | 

Live ATC ? A part les passionnés ça doit pas parler à grand monde.
La population concernée doit être au moins 2 ou 3 ordres de magnitude inférieure au suivi de trajectoire.

avatar Link1993 | 

@vince29

Pareil pour les gens qui utilisent ces appareils la. Normalement, Flightradar24 par exemple, pour les vols commerciaux, se connecte sur un autre système plutôt que celui de l'ADS-B, et utilise ce dernier pour les avions plus petits, ou alors les territoires où le radar secondaire n'est pas diffusé ensuite.

Et live ATC est bien suffisamment suivi, puisque les rares fréquences dispo en France (c'était illégal, encore plus maintenant) ont été retirés à la suite d'un incident incompris du grand publique n'ayant pas un contexte aero.
Mais aux USA par exemple, live ATC est bien plus utilisé, au même point que Flightradar24. (Ok, un peu moins quand même, mais quand même)

avatar byte_order | 

@vince29
> La population concernée doit être au moins 2 ou 3 ordres de magnitude inférieure au
> suivi de trajectoire.

Sauf quand la trajectoire croise celle d'un obstacle ou n'a pas été toute à fait conventionnelle. Là, y'a pas mal de gens qui deviennent intéressés à pouvoir écouter ce qui se disait sur la fréquence de l'espace aérien concernée à ce moment là...

avatar bunam | 

@vincentn

Petit passage sur ce blog :

"Up in the rafters there is also an antenna mounted for ADS-B. This connects back to a Pi with a SDR (Sofware Defined Radio) to feed ADS-B data from planes back to FlightAware, FlightRadar24, ADSB-X and a few others ..."

https://blog.networkprofile.org/my-home-network-complete-details-2023/

mon avis : juste dingo -<;-)

avatar vincentn | 

@bunam

Vu l’installation de cette personne, c’est du porn à ce niveau-là.

Cela se présente généralement comme ça (et encore, c’est assez chiadé dans cet exemple): le plus rustique et fiable, nécessitant le moins de maintenance (et majoritairement à distance)

https://www.electromaker.io/project/view/ads-b-flightaware-aircraft-tracker-141

avatar tupui | 

@bunam

Merci pour la réf !!! J’ y ai passé des heures hier 😅

avatar bunam | 

@tupui

du coup : "désolé"

avatar MarcMame | 

@CorbeilleNews

"Entendre les conversations me parait mieux correspondre"

————
J’imagine qu’on parle plutôt (ou aussi) de capter les signaux du transpondeur.

CONNEXION UTILISATEUR