La photo avant l'iPhone (2/2) : les QuickTake, précurseurs du numérique

Antoine Collin |

En 2022, plus personne n'en doute : Apple maîtrise la photo. La majorité des produits ornée d’une  intègre de quoi prendre des images et l'iPhone est devenu l'appareil photo le plus populaire au monde. Mais à une époque, la photo se limitait à des produits spécialisés. Saviez-vous que dans les années 1990, Apple avait sorti quatre appareils photo ? Quatre ? Oui, les QuickTake 100, 100Plus, 150 et 200. Commençons par les trois premiers, assez proches.

Les trois QuickTake, très proches.

Les QuickTake datent d'une époque où le concept même d'appareil photo numérique était encore un peu flou. Les trois appareils, identiques visuellement, ne ressemblent pas vraiment à un appareil photo, mais plus à une paire de jumelles futuristes. Il n'y a pas d'autofocus, pas d'écran pour voir les photos, pas de carte mémoire amovible, mais juste une proposition de la part d'Apple : la possibilité de prendre entre 8 et 32 clichés médiocres et de les transférer sur un Mac avant de les effacer. Vous pouviez supprimer les photos si vous pensiez avoir mal cadré1, il n'était plus nécessaire de racheter de la pellicule, mais ce qu'on attend en 2022 d'un appareil photo n'est pas présent.


avatar icemanfx | 

Il me faisait de l’œil à l’époque cet appareil…. Puis je suis parti sur le mavica de Sony qui permettait de stocker les photos sur disquette. Mes tout premiers congés payés y étaient passés.
Ça me rappelle aussi ma première imprimante Hp couleur quelques années avant… ça coûtait un bras: dans les 800€….
Et ne parlons pas du graveur externe en SCSI pour mon LC3

avatar Mac1978 | 

J’ai eu un QuickTake 150, dont je dois avoir encore quelques photos sur un coin de disque dur.

Si je me souviens bien, le capteur était développé en collaboration avec Kodak, une entreprise qui n’a jamais cru au numérique tant elle dominait l’argentique. On sait ce qu’il est advenu de ce manque de vision stratégique…

avatar BingoBob | 

Quels étaient les prix en francs de l’époque ?

avatar koko256 | 

Si l'on pouvait ramener un iPhone 8 pour qu'Apple en fasse un SE3 ce serait bien.

avatar MdJdB | 

@koko256

??

avatar koko256 | 

@MdJdB

C'est en remarque après "Et le QuickTake 100Plus, me direz-vous ? C'est un QuickTake 100 mis à jour par Apple en usine (il fallait renvoyer l'appareil et payer) pour prendre en charge les mêmes fonctions que le 150."
On pourrait imaginer d'autres améliorations.

avatar koko256 | 

Le peluche est tellement hideuse que je préfère la photo du QuickTake 200 à celle de l'iPhone 11.

avatar melaure | 

J’ai le 150 et le 200, et je me suis encore servi de ce dernier il y a pas longtemps en démo. J’utilise un lecteur smartmedia USB sur un iBook Mandarine sous OS 9 pour récupérer les photos.

avatar pocketalex | 

J’ai utilisé le quicktake pour faire de reportages soirées notamment au festival de cannes

A l’époque le rendu pourri et microscopique des photos convenait très bien, d’autant plus que les écrans d’ordinateur ne faisaient pas 2560x1440 ou 3840x2150 mais plutôt … 640x480 et 1024x768 pour les plus grand écrans

La principale limitation de cet appareil, c’était le nombre de photos : 32
On devait donc « décharger » plusieurs fois pendant la soirée, donc emporter le laptop mac, mais à l’époque les laptops ce n’était pas le MacBook Air ou le MacBook 12", mais plutôt des palettes de 4Kg avec quelques minutes d’autonomie, donc prendre le chargeur aussi et constamment chercher une prise de courant

Idem pour la mise en ligne, une fois le travail terminé il fallait une connexion modem pour publier les photos

Aujourd’hui on sort son iPhone de la poche pour faire des photos de 20mpx qui sont publiées en une demi seconde

avatar duke_fsc | 

@pocketalex

Oui c’était la bonne époque !!!! Je m’en souviens encore très bien.

Bon après, même encore maintenant, il y a toujours les câbles Ethernet sur les Marches au premier rang pour connecter les APN et transmettre les photos direct à la salle presse !

CONNEXION UTILISATEUR