Un hub USB-C Sony pensé pour les photographes

Stéphane Moussie |

Les MacBook Pro n’ayant plus de lecteur de carte SD depuis plusieurs générations, les photographes doivent faire appel à un adaptateur pour décharger leur appareil. Sony a pensé à eux en concevant le MRW-S3 (les noms ne sont décidément pas le point fort du fabricant nippon), un hub USB-C présenté comme le plus rapide du monde.

Il est fabriqué en aluminium et pèse 95 g. Il embarque notamment un lecteur de carte SD et microSD UHS-II, pour un débit maximal de 300 Mo/s, quand les autres hubs se contentent d’un lecteur moins rapide. Il dispose également d’un port USB-A 3.1 Gen2, d’un USB-C 3.1 Gen2 ainsi que d’une sortie HDMI 4K limitée à 30 Hz. Il peut recevoir jusqu’à 100 W en USB PD.

Contrairement à la plupart des petits hubs USB-C, le câble du MRW-S3 est amovible, un point positif en cas d’endommagement.

Sony a annoncé dans le même temps de nouvelles cartes SD dans sa gamme TOUGH, plus résistante que la moyenne, avec des taux de transfert de 277 Mo/s en lecture et 150 Mo/s en écriture.

Les prix de ces nouveaux produits qui sortiront cet automne ne sont pas encore connus.

Tags
avatar en ballade | 

ce genre de connexions qui devraient être intégrées à n importe quel ordinateur portable…mais Appl€ a eu le courage de les retirer et transformer un bureau en toile d’araignée.

avatar fousfous | 

@en ballade

Sinon si ton appareil photo est pas trop ancien tu peux le brancher directement en USB-C pour transférer les photos à la vitesse Max!
C'est pour ça si mon appareil photo aurait eu un SSD interne au lieu des slots de carte SD j'aurais pas dit non, ça aurait aussi évité les problèmes au niveau des rafales qui ralentissent au bout d'un certain temps.

avatar f3nr1l | 

Avoir un support amovible a plusieurs avantages:
- Pouvoir envoyer ses photos à un imprimeur. (ya pas d'acces au net partout sur la planète)
- Pouvoir faire plus de photos que ne peut en contenir le boitier.
- Planquer des photos quand les milices du dictateur sur lequel vous faites un reportage débarquent dans votre chambre d'hotel pour saisir votre matos.
Expérience vécue (pas par moi): Si vous n'êtes pas circoncis, vous pouvez facilement planquer une carte mémoire. Je n'ai pas osé demander si c'était une micro sd ou une compact flash.
- Conserver ses photos si son boitier se fait fracass... euh... s'il tombe en panne.

avatar fousfous | 

@f3nr1l

Un slot carte SD + mémoire serait plus adapté alors que 2 slot carte SD.

avatar ijimax | 

@f3nr1l

"Si vous n'êtes pas circoncis, vous pouvez facilement planquer une carte mémoire. Je n'ai pas osé demander si c'était une micro sd ou une compact flash"

J'ai adoré, et en ris encore !

avatar occam | 

@f3nr1l

"Si vous n'êtes pas circoncis, vous pouvez facilement planquer une carte mémoire. "

Après la carte à puce, la carte à pré-.

avatar Bigdidou | 

@f3nr1l

« Expérience vécue (pas par moi): Si vous n'êtes pas circoncis, vous pouvez facilement planquer une carte mémoire. Je n'ai pas osé demander si c'était une micro sd ou une compact flash. »

Ça dépend où ça se passe. En Sibérie, même une microSD, c’est pas facile.
Et puis moi, quand on me fouille, ça m’excite.
Impossible de garder quoi que ce soit correctement caché à cet endroit là dans ces conditions.

avatar debione | 

Tu pourras essayer sous les paupières... 😋

avatar pocketalex | 

@fousfous

Il ne faut pas se leurrer, ce choix de retirer le SD c'est un peu de considération esthétiques, un peu de considérations idéologiques (l'USB-C comme port universel) mais surtout, surtout, un excellent moyen d'empêcher toute possibilité d'agrandir le stockage, et donc d'imposer les SSD internes plus généreux en les faisant payer au prix fort

Ça va pas plus loin

avatar fousfous | 

@pocketalex

N'est quand même appréciable de ne pas avoir de ralentissement dans les rafales sur un iphone comparé à n'importe quel appareil photo quand même.

avatar pocketalex | 

@fousfous

"C'est quand même appréciable de ne pas avoir de ralentissement dans les rafales sur un iphone comparé à n'importe quel appareil photo quand même."

Quel est le rapport entre un lecteur SD dans un ordinateur et la faculté de l'iPhone a faire des rafales sans ralentir ????

Surtout que cette assertion est complètement batarde, pour un usage dont tout le monde se tape, tu justifies le retrait d'un port qu'énormément de gens utilisent et apprécient

D'autant plus que c'est n'importe quoi ce que tu racontes, ça dépend de la carte SD, ça dépend de l'appareil photo, ça dépend aussi de l'iPhone, le mien tu appuyais sur le bouton photo, pas rafale hein, photo .. il fallait attendre 3 à 5 secondes, alors avec une telle non-réactivité je n'allais pas m'amuser à faire des rafales hein. A contrario, mon 6D avec une bonne carte rapide, il te tiens la cadence. Donc je te démontre l'inverse de ce que tu dis facilement.

Ensuite, entre les rafales JPEG d'un capteur CMOS de merde, et les rafales RAW d'un reflex ... on parle pas des mêmes rafales

Bref, c'est trop n'importe quoi ton argumentation

Bref Bref Bref, la couleurs des poils de culs des éléphants de Zamibie, pour justifier le retrait d'un port qui aurait permis aux plus modestes de bénéficier d'un stockage supplémentaires, ou aux amateurs de photographie de pas forcément avoir à se trimballer un lecteur externe ou un câble de datas ... dans la balance ... hein ...

avatar debione | 

@pocketalex
Tu oublies aussi les économies d’echelle, les royalties à payer en moins... C’est aussi valable pour le tout USB-C , il n’y a pas que « il n’y aura plus que cela quand votre mac sera obsolète » il y a les économies d’echelles, de royalties... Apple est championne du monde dans le domaine...

avatar occam | 

@pocketalex

"Ça va pas plus loin"

Le guide Le Monde Pixels-Wirecutter en tire cette conséquence pour son guide « Quel ordinateur portable professionnel choisir ? » :

« Nous avons un guide d’achat des MacBook (en anglais) si vous préférez macOS à Windows, mais aucun de ces modèles ne correspond à nos critères d’évolutivité et de maintenance. Leur clavier actuel est médiocre et peu fiable, et les portables d’Apple sont difficiles à réparer et (habituellement) impossibles à mettre à jour. Ils n’ont qu’une poignée de ports, obligeant à acheter une série d’adaptateurs. Les MacBook Pro sont légers, ils ont des écrans fantastiques et le support d’Apple est généralement réactif et utile, mais ces ordinateurs ne correspondent tout simplement pas aux prérequis de ce guide. »

Le choix de plumer le chaland est certes cohérent.
Encore faut-il savoir s’il est, à plus long terme, pertinent. Pertinent au seul sens qui intéresse cette entreprise : en continuant d’être payant.

https://www.lemonde.fr/guides-d-achat/article/2019/07/19/quel-ordinateur...

avatar inumerix | 

@occam

Le matos c’est une chose. Mais on bosse aussi avec un système d’exploitation et le choix de celui-ci doit être pris en compte dans la décision. Et bosser sous Windows, non merci, j’ai déjà donné. Alors je me contente de ces misérables MacBook Pro et leur écrans Retina. Car il faut le dire, en 2019 Windows ne sais toujours pas gérer le hdpi correctement. Des tas applications sont encore incompatibles. Normal alors que les portables Pro sous Windows soient encore en full HD. Sur macOS le passage au Retina n’a jamais posé aucun problème. Sous Linux c’est encore pire. Pour moi bosser avec un Mac c’est juste beaucoup de soucis en moins. Mais oui c’est vrai il faut choisir la bonne configuration dès le départ. Et oui c’est cher.

avatar pocketalex | 

@inumerix

"en 2019 Windows ne sais toujours pas gérer le hdpi correctement"

La solution retenue par Microsoft, mais avaient ils le choix, est catastrophique

Chez Apple, un "espace de travail" est défini et géré par l'OS, 1920x1080 par exemple, mais ça peut être toute autre résolution, et la partie graphique de l'OS, en collaboration avec la carte graphique, s'occupe de la translation et du lissage vers la résolution de la dalle, l'interpolation. Dalle qui peut être en 3840x2160, 4K, par exemple (donc dans cet exemple là, on est en @2x, mais ce n'est pas forcément tout le temps le cas)

Au niveau application, c'est totalement transparent : les boutons, les typos, les boites, les fenêtres, , etc, tout est géré nickel, lissé nickel, et si une app s'amuse a faire son interface en proprio, sans respecter les API Apple, au pire du pire, tu te retrouves avec des éléments à la bonne taille, mais légèrement floutés. Donc la transition non-retina/retina est TRANSPARENTE. C'est malin, c'est efficace, ça marche à 100%, c'est Apple

Chez Windows, c'est pas du tout ça ! L'OS a introduit sous XP la notion de "résolution" dans les paramètres système. C'est complètement con comme choix, mais bon... on parle de microsoft hein
Donc d'un point de vue "espace de travail", tu restes dans le nombre de pixels de ta dalle, 3840x2160px par exemple, et ensuite si tu es en "100%" ben tout est petit, alors tu change la "résolution" en passant à 125 ou 150%
Donc niveau prise en charge des applications, c'est pas dur, c'est zéro. Soit les apps sont adaptées, et ça prend en compte la "résolution" définie par l'utilisateur, soit les apps ne prennent pas en compte, et pour elles, un pixel de l'écran, c'est un pixel de la résolution, donc un écran 4K de 22" ... je vous raconte pas, l'application croit qu'elle est en 3840x2160, inutilisable donc, alors que l'utilisateurs a sélectionné une résolution de 140ppp pour arriver à un truc qui ressemble à du 1920x1080. ça donne des menus, des boites, des textes, des boutons 4x plus petit que ce qu'il faudrait
Idem pour les pages web, et donc les newsletter, les dimensions sont recalculées pour arriver à un équivalent d'un écran 72dpi, on a donc droit à des demi pixels. Si si
J'avais un client pour qui on développait une newsletter, et du jour au lendemain elle m'appelle et m'engueule car tout est pété dans les newsletter qu'on envoie.
Il a fallu investiguer, trouver sa config, un PC sous Windows 10, en 13" avec écran 1920x1080. On a monté la même config au boulot, et effectivement tout était pété car les photos qui rentraient au ciel près dans une colone de 250px de large faisaient 350,5 pixels
Résultat, j'ai du ajouter dans le code HTML un espace vide de 1px pour résoudre le problème, merci Windows 10

Bref les PC, ça ressemble à des Macs, en moins cher, alors on achète ça en se disant "c'est pareil", et bien voici un exemple, il y en a 1000, que non, c'est pas pareil

tu passes de Dior à Zara, en vitrine de loin "c'est pareil", une fois porté, puis au bout de 2 mois, comme par hasard, tu te rends compte que c'est pas pareil

avatar Bigdidou | 

@inumerix

« Car il faut le dire, en 2019 Windows ne sais toujours pas gérer le hdpi correctement »

C’est plus la première critique que je ferais à Windows 10. Ça s’est franchement amélioré, et je n’ai pas eu de problème particulier en dehors de quelques très vieux machins.
Après c’est compliqué comme tout à comprendre (poketalex a super bien résumé le truc) et c’est sûr qu’on est très loins le transparency et de la simplicité de MacOS, mais ça concerne à peu près tout Windows. Enfin, d’après l’expérience que j’en ai.

avatar Jeckill13 | 

@en ballade

Pourquoi sur un pc équipe de ports hdmi/vga/usb-a/alimentation t’as pas tous les câbles branchés sur ces ports ? Donc t’as toujours autant de câbles branchés et ça fait autant toile d’araignée.... limite ça le fait moins avec un hub qui va concentrer tous les câbles et l’alimentation et on ne branchera qu’un seul câble sur le Mac.

Sinon ce hub a l’air vraiment bien. Mais il lui manque un RJ45, et le fait que le câble soit détachable est un vrai plus je trouve. Reste à connaître le prix ...

avatar Trillot Bernard | 

@Jeckill13

Exactement ce sue je pense. Je n’ai qu’une connexion sur le MacBook et une toile d’araignée à côté. C’est pour moi la meilleure solution.

avatar occam | 

@Jeckill13

"Mais il lui manque un RJ45"

Le RJ45 est trop encombrant.
Pour un usage mobile intensif, la prise n’est généralement pas assez fiable, à moins d’utiliser des connecteurs spéciaux comme ceux de Neutrik, encore plus encombrants.

Deux solutions :
• Ethernet via Thunderbolt, comme le fait Apple, mais au prix d’un adaptateur supplémentaire RJ45-T3.
• Ethernet via USB, et alors les adaptateurs RJ45-USB 3.x (généralement sur connecteurs A) ou USB-C ne manquent pas.

L’avantage de la deuxième solution est que ces adapteurs sont bon marché et vite remplaçables si le RJ45 casse ou coince.

avatar en ballade | 

@Jeckill13

Surtout n’oublie pas de transporter ton Adaptateurs et les fils....sinon t es foutu

avatar pat3 | 

@Jeckill13

"Sinon ce hub a l’air vraiment bien. Mais il lui manque un RJ45, et le fait que le câble soit détachable est un vrai plus je trouve. Reste à connaître le prix ..."

Le câble détachable, c’est LE vrai plus, je ne comprends pas qu’aucun constructeur n’y ai pensé avant pour des petits hub mobiles. Ils sont tous avec un câble court, ridicule dès que tu as ton MacBook posé sur un support.
Sinon les stations d’accueil on souvent un câble détachable,mai# aussi un prix qui pousse au détachement ;-)

avatar Malouin | 

Ben oui ! Vive les portable qui ne le sont plus ! Gros, lourds et épais... vivement les années 80 !

avatar xavierdufour | 

Et sera t’il compatible avec un iPad Pro par exemple ?

avatar Microbd | 

Abandonner le lecteur de cartes SD était une ineptie :-(

avatar gwen | 

@Microbd
La dessus, je ne peut qu’être d’accord, surtout quand on dit s’adresser à des professionnels. Et ce n’est pas une question d’épaisseur comme pour les autres ports.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR