The Big Hack : appuyée par la Sécurité intérieure, Apple dément invariablement

Stéphane Moussie |

Apple continue de démentir fermement l’article de Bloomberg selon lequel l’entreprise aurait trouvé des puces espionnes chinoises dans certains de ses serveurs. Après le communiqué de presse, les déclarations de son ancien directeur juridique et les confidences faites à BuzzFeed News, Apple a envoyé une lettre au Congrès des États-Unis pour réfuter l’information.

George Stathakopoulos, le vice président responsable de la sécurité, écrit qu’Apple n’a découvert aucune puce espionne dans ses serveurs, et que la conclusion est la même après une enquête interne menée pour vérifier les allégations de Bloomberg :

Les outils de sécurité internes d’Apple scrutent en permanence ce type de trafic sortant qui pointe la présence d’un logiciel malveillant ou d’autres activités malintentionnées. Rien n’a jamais été trouvé.

Peu avant, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a déclaré dans un communiqué de presse n’avoir « pour le moment aucune raison de douter des déclarations des entreprises citées (également nommé, Amazon a démenti, ndr) dans l’histoire. » Et d’insister sur le fait que la sécurité de la chaîne d’approvisionnement est au cœur de sa mission de cybersécurité intérieure.

avatar iVador | 

Déni un peu trop répété pour être honnête ...

avatar Malouin | 

Je rêve ? mais il faut quoi de plus ? Si Apple ne dément pas, c'est vrai. Si Apple dément, c'est quand même vrai ?!
On vit une époque formidable ou une accusation SANS PREUVE ET DEMENTIE trouve quand même corps et continue de prospérer. C'est la base du populisme.

avatar iVador | 

@Malouin

C’est mieux de croire les multinationales comme un mouton décérébré qui obéit à son maître sans réfléchir non ?
Personnellement je trouve simplement cette insistance à démentir vigoureusement assez étrange. C’est tout ... d’autant que Bloomberg est une agence de presse sérieuse, avec des journalistes sérieux et professionnels. Ce n’est pas une agence de diffusion de Fake news.
On verra bien ce qui sort dans les prochaines semaines, mieux vaut être prudent.

avatar Malouin | 

... La base même du populisme ! Démenti de tous les côtés et on met néanmoins en doute l'information.
Acte II : on insulte son contradicteur qui n'a, bien sûr, rien compris et qui n'est "qu'un mouton décérébré". Pas de commentaire.

avatar iVador | 

@Malouin

Personne n’a insulté personne. Mais boire la parole des multinationales sans réfléchir ne vaut pas mieux que crier aux fake news

avatar Malouin | 

Perso, je trouve que "mouton décérébré" n'est pas un compliment !
Pour moi, le sujet est clos. Si d'autres éléments viennent changer la donne, on verra.
Mais aujourd'hui, aucune raison de croire Bloomberg. Sinon de verser dans le populisme. le "y'a pas de fumée sans feu" est terrifiant.

avatar iVador | 

@Malouin

Il n’y a pas plus de raison de croire Apple que Bloomberg, qui, je le répète, est une source d’informations habituellement fiables

avatar Jymini | 

@iVador

Bloomberg est incapable d’étayer ses accusations et n’apporte rien que leurs sources fiables inconnues et invérifiables.
Dans le cas d’un lanceur d’alerte, il n’y a aucun doute puisque des éléments factuels sont fournis. Ici aucun élément factuel, que des allégations.
Pour n’importe qui d’autre qui ne détient pas une carte de presse, ca pourrait s’apparenter à de la diffamation.

avatar iVador | 

@Jymini

Apple n’est pas capable d’étayer son démenti non plus.

avatar asseb | 

@iVador

Et comment pourraient-ils étayer leur démenti ? S’il n’y a rien à trouver, il est par définition impossible de prouver l’absence de quelque chose.

avatar erou | 

@asseb

Absolument !

avatar Malouin | 

+ 10 !

avatar Dimemas | 

peut-être qu'ils ont tout fait pour ;)

avatar asseb | 

@Dimemas

C’est un coup des Illuminatis, des francs-maçons et de la diaspora andorrane.

avatar oomu | 

"Apple n’est pas capable d’étayer son démenti non plus."

il est impossible de prouver l'absence d'une chose.

De plus, si c'était vrai, Apple serait une VICTIME.

Si d'un seul coup on avait enfin des preuves tangibles et un propos rationnel derrière cette histoire, alors immédiatement on plaindrait Apple (et supermicro et les autres sociétés) pour avoir été piraté aussi sournoisement.

Bref : pourquoi voulez vous à ce prix fantasmer cette histoire ? Vous voulez un méchant ? Ben la narration vous l'a fourni : le CHINOIS ! (lui et sa fine barbe. haAAAAAa)

avatar Malouin | 

Complètement d'accord... On vit décidément une époque formidable !

avatar Bigdidou | 

@Jymini

« Ici aucun élément factuel, que des allégations. »

Qui plus est à propos d’un truc dont même Bloomberg admet que s’il a eu lieu, il est résolu et n’a eu aucune conséquence directe faute d’avoir été mis en œuvre.
Du coup, on ne sait même pas que, si la tentative existe, elle tenait la route sur le plan technique.
Quant à l’intention de placer des backdoors dans le matériel venant de Chine, ça concerne un peu tout le monde, non ?
Ça en est où les histoires à ce propos sinon vu passer ?

avatar Malouin | 

Ben si : Bloomberg accuse, Apple dément ! Ce sont les fondations même de nos sociétés qui sont remise en cause par tes propos. Si je t'accuse, SANS PREUVE et qui tu déments, je dois quand même mettre en doute ta parole ? Désolé, je me répète, mais un tel comportement est la base même du populisme. Une carte de presse ne donne pas tous les droits.

avatar iVador | 

@Malouin

On verra bien dans les prochaines semaines. La parole d’une multinationale, on sait ce que ça vaut.
Wait & see !

avatar iVador | 

@Malouin

Une carte de presse ne garantit pas d’énoncer la vérité des faits, mais être une multinationale non plus. Boire les paroles d’Apple sans recul est du même acabit que de crier au complot.
Il est urgent d’attendre plus d’éléments, tout simplement

avatar ya2nick | 

@iVador

Justement, ce que le monsieur essaye de vous expliquer, c’est que vous vous faites le chantre du complot.
Que VOUS, en répondant toujours la même chose, en croyant un journal qui ne présente pas de preuve, vous devenez un complotiste.
Que VOUS vous mettez au même niveau que ceux qui pensent que la terre est plate ou que l’homme n’a jamais posé le pied sur la lune...

avatar Malouin | 

Ben voilà ! Merci... Tout est dit !

avatar iVador | 

@ya2nick

Ne pas boire les paroles d’une multinationale sans réfléchir et crier au complot, ce n’est pas la même chose.

avatar ya2nick | 

@iVador

Et ne pas boire les paroles d’un journal ne présentant aucune preuve, pareil.
On vous demande juste de garder un esprit ouvert.
Et jusqu’à preuve du contraire, l’accusateur ne présentant aucune preuve, l’accusé est innocent.
Ici l’accusateur en tord parce qu’il ne présente pas de preuve c’est Bloomberg.
L’accusé innocent jusqu’à preuve du contraire c’est Apple, et ils n’ont pas besoin de prouver qu’il sont innocent. C’est à Bloomberg de prouver ces dires.

Et le complotiste qui bois une parole sans preuve c’est vous.

Si vous arrêtiez d’insister avec des arguments irréfutables, mais que vous apportiez de nouveaux éléments au débat, je ne vous traiterai plus de complotiste, et je commencerai à croire que vous n’êtes pas limité (j’utilise ce terme sans vouloir vous insulter, juste parce que les dernières interventions de votre part sur différents sujets dont celui-ci m’en donnent l’impression et si vous le souhaitez je peux vous apporter la preuve de vos limites).

avatar byte_order | 

@ya2nick
> Et jusqu’à preuve du contraire, l’accusateur ne présentant aucune preuve,
> l’accusé est innocent.

Manque un mot hyper important : *présumé*.

Sinon tous les coupables commençant quasiment tous comme étant des accusés sans preuve au début d'une enquête, et quasiment tous démentant les accusations portées contre eux, ils seraient tous innocents.

La présomption d'innocence n'empêche nullement de chercher la manifestation de la vérité, de ne pas se contenter ni d'accusations non étayées ni de démentis pas plus étayés.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR