Chroniques du SAV : Mac mini dehors mais grand dedans

La redaction |
skitched

Vus de l'extérieur et parfois même de l'intérieur, les Mac sont souvent, sinon toujours, parfaits. D'ailleurs, même Apple le dit… Du moins ils semblent l'être, car il peut en aller tout autrement. "Mackie" fut technicien atelier chez un important revendeur Apple pendant 10 ans, de 2001 à 2011. Une situation privilégiée pour observer les machines d'Apple sous un autre angle, celui de leurs petits ou grands pépins et défauts. Voici la suite de ces chroniques estivales sur le "SAV du Mac". Aujourd'hui, le Mac mini.

S'il y a bien une machine étrange dans la gamme d’Apple, c’est ce Mac mini. Une petite boîte qui ne ressemblait à rien de connu dans l’univers Mac. Une machine lancée en janvier 2005 à 499€ et qu'en réalité Steve Jobs n’aurait pas aimée. C’est le conseil d’administration, dit-on, qui est parvenu à l'imposer à son seigneur… Ce petit Mac court sur pattes, et fort d'un design parfois saugrenu, a aussi laissé quelques bons souvenirs en SAV.



499 euros ? Les plus tatillons d’entre vous me diront qu’un Mac mini c’est 599€ premier prix. Eh bien non ! La première fournée sera sur les étals à ce prix plancher, mais comme son nom et son prix le laissaient augurer, au niveau accessoire c’était tout aussi mini… Point de clavier ou de souris, c’est à peine si l'adaptateur DVI-VGA était fourni ! Du positionnement marketing découlait la logique de ce dénuement, puisque la clientèle cible était les switcheurs qui avaient déjà leur clavier, souris et un écran. D'où le propos d'Apple : on s'occupe du Mac et vous apportez le reste ("Bring Your Own Display, Keyboard and Mouse", alias "BYODKM").



De notre côté, dans les SAV, la découverte du mini m'a laissé dubitatif, surtout après avoir lu le manuel de maintenance sur le démontage de la machine. Mais quel esprit tordu de Cupertino avait eu l’idée de proposer un démontage de cette machine avec… une spatule de peintre ?! Ce même individu récidivera l’année suivante avec les premiers MacBook Pro dont le démontage du module-écran demandait aussi l’usage de cette spatule. Ce n'était donc pas un accident, mais une idée assumée.

On ne le sait peut-être pas, mais Apple vendait cette spatule, et comme pour tous les outils de SAV, toujours très cher. La première avait une bonne prise en main et elle n'était pas trop souple, alors que la spatule qui suivit était une vraie spatule, à pas cher… mais chère. Une fois le geste pris, le démontage s'opérait de façon très simple : 3 coups et c'était ouvert. On découvrait alors à l’intérieur toute l’expérience d’Apple acquise avec les portables en matière d'intégration et de miniaturisation.



Le cœur du premier Mac mini était un PowerPC G4 cadencé à 1,25 GHz (ou 1,42 GHz) épaulé par une Radeon 9200 et d'1 Go de RAM au maximum. Mais pour tenir son prix, Apple avait fait quelques concessions. On ne comptait qu'un seul emplacement mémoire, l’AirPort et le Bluetooth étaient en option et le disque dur n'offrait que 40 Go (un espace de stockage déjà très étriqué pour l’époque). La seule vraie faute de goût fut ce bloc d’alimentation externe presque aussi gros que l’ordinateur en lui-même !

À l’époque, on enchaînait les galères techniques sur le matériel Apple : problèmes de condensateurs sur les iMac G5 et les eMac, programme de remplacement des cartes-mères sur l'iBook G3 ou ces capricieux Power Mac G5. Curieusement, avec le petit Twiggy (son nom de code chez Apple) ce fut tout l'inverse : une machine redoutablement fiable. À se demander si l'idée de cette spatule n'est pas venue, forte d'une conviction que cette machine n'aurait jamais, ou presque, à être ouverte.

J’entends par fiable un taux de panne mesuré, c'est-à-dire des réparations en SAV essentiellement dues aux utilisateurs. Par exemple suite à un mauvais démontage (merci encore la spatule), du café renversé… Bien sûr, le Mac mini aura ses propres problèmes, mais de nature très classique : disque dur, lecteur optique, etc.

En 2006, il connaîtra sa première grosse évolution : le passage à l’architecture Intel. Il deviendra alors bien plus intéressant encore pour les bidouilleurs puisqu’il sera possible de presque tout remplacer : lecteur optique, disque dur, mémoire et processeur. Certains s’en donneront à cœur joie. Et sur la fiabilité, une relative monotonie s'installa, cette robustesse était toujours au rendez-vous.

Le mini ne sera pas qu’une curiosité et un appât à switchers. Cette machine excentrique trouvera sa place en entreprise. Je ne compte plus le nombre de mini que je peux voir aujourd'hui assurer des fonctions de station de PAO ou MAO (musique), de station RIP ou de serveur. D’ailleurs, Apple ne s’est pas trompée, si les ventes de Xserve n’ont jamais été importantes, celles de la version serveur du Mini apparue en 2009 seront florissantes. Apple avait toutes les raisons commerciales d’arrêter la vente du Xserve au profit de la petite boîte.

Il faudra attendre quatre ans et juin 2010 pour que soit mis hors d'état de nuire le designer fou responsable de la spatule. Avec à la clef un design "unibody" pour le Mac mini aussi. Le bénéfice immédiat fut un changement de la mémoire possible en quelques gestes, ou plutôt du bout des doigts. Il suffit maintenant de tourner d'un cran le couvercle plastique sous le boîtier.

L’essentiel sera conservé. La machine reste d’une fiabilité exemplaire, sans trop encombrer le bureau malgré l'intégration du bloc d’alimentation (ouf !). Le cas de la spatule réglé, reste toutefois une ou deux autres originalités : des vis qui se vissent sur d’autres vis (vous suivez ?). Pourquoi ces formes étranges pour de simples vis ? Pourquoi aussi ce sachet de 5 vis à 6,50€ HT et hors de frais de port ? De nombreux techniciens se poseront encore des questions pendant des années devant certains côtés farce de cette petite machine.



crédit image : iFixit & André Sterpin.

Sur le même sujet :
- Les autres chroniques du SAV
- Le Mac mini atteint l'âge de raison
avatar MacGyver | 
le mini c'est le top ! j'adore le mien au vieux design (juste avant 2010), le nouveau fait trop clean a mon gout et a part pour la RAM, il m'a pas l'air plus facile a demonter
avatar G4lover | 
"Le cas de la spatule réglé, reste toutefois une ou deux autres originalités : des vis qui se vissent sur d’autres vis (vous suivez ?). Pourquoi ces formes étranges pour de simples vis ? Pourquoi aussi ce sachet de 5 vis à 6,50€ HT et hors de frais de port ? De nombreux techniciens se poseront encore des questions pendant des années devant certains côtés farce de cette petite machine." Pourquoi ? Pour simplement rendre la machine obsolète/plus dure à réparer ça me semble évident..
avatar BenUp | 
Simplement efficace le Mac Mini, je pense qu'il marquera l'histoire comme le Mac 128k, et le Cube. Et j'espère que ce dernier fera parti de vos chroniques SAV !
avatar Domsou | 
@G4lover : 'ourquoi ? Pour simplement rendre la machine obsolète/plus dure à réparer ça me semble évident..' Tout le contraire de ce que dit l'article.
avatar florian1003 | 
@Domsou : +1
avatar SoundJfx | 
et puis l'obsolescence n'a pas besoin d'être imposée par la visserie, au rythme où évolue le reste (Processeur/RAM/Carte Gfx)! Sjfx.
avatar minimat | 
Par contre je ne comprends pas pourquoi il était vendu sans clavier? Que je sache un clavier de PC n'a pas tout à fait les mêmes touches, ça doit être chiant.
avatar Kornmuse | 
Superbe machine. J'ai eu un G4 1.42ghz, un CD 1.66, un C2D 1.83, un C2D 2.4 pour finir avec un i5 2.3ghz. J'ai toujours choisi le modèle de base simplement car il s'agit toujours d'un ordinateur secondaire destinée en plateforme de téléchargement et multimédia. Cette petite boite quelle qu'en soit la configuration tourne 24/7 chez moi et je n'ai jamais rencontré un seul problème ! Bravo !
avatar Lemmings | 
Mon petit mac mini en core 2 duo tourne toujours vaillamment, mais a pris un sacré coup de ralenti depuis Lion... :/ Peut être qu'une ré-installation au "propre" (depuis 0) aiderait... Car là j'ai tout de même fais les maj depuis Leopard.
avatar Mabeille | 
@Lemmings revenir à Snow léopard tout simplement
avatar Lemmings | 
@Mabeille : malheureusement impossible, XCode 4 et donc Lion est nécessaire pour publier sur l'AppStore... :/
avatar Mabeille | 
j'en ai eu plusieurs qui ont tous été vendu cette année ils tournent toujours bien. Des petits soucis de vieillissement de plastique qui cassent et empêche de remettre toutes les visses mais bon rien de mortel. Ah si attention au moment de démonter le radiateur pour changer la pâte thermique du processeur et du chip graphique et dépoussiérer le macmini, les clips (ou tiges) plastiques finissent parfois par rompre. Une solution une visse assez longue et fine permet de refixer le radiateur. Pour garder l'élasticité du montage, il vaut mieux remettre le ressort et en couper un bout si la visse est trop courte.
avatar Liena | 
Une bonne machine assurément. C'était avec regret que j'ai vendu le mien d'ailleurs...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le Mac le plus intéressant proportionnellement aux autres. Une petite unité centrale pépère qui tourne bien… Et qui est, contrairement à ce que tout con anti-Apple moyen prétend, modifiable et réparable. En plus y'a ce qu'il faut niveau branchements et lecteurs et ça ne prend de place que mon cul sur la commode. Que demande le peuple ?
avatar Narayann | 
Ma nouvelle station de travail MAO. Pour 700 euros avec Logic je fais autant qu'un Mac Pro + Pro Tools HD à 15.000 euros, ou presque.
avatar Steeve J. | 
@Subs_255 : Merci pour le fou rire !!!
avatar Steeve J. | 
@Subs_255 : Et je pense comme toi !
avatar Fuzzi97 | 
Le nouveau est très facile à démonter, par rapport à l'ancien qui était une horreur avec la spatule, le nouveau c'est presque une partie de plaisir. En tout cas pour changer un disque dur, je suis pas aller plus loin.
avatar thibbaud | 
@lemmings Investi dans un ssd et 8go de ram ça va te changer la vie
avatar dway | 
Le mini c'est surtout pour fanboy. Vendu hors de prix au regard de ses composants et devant acheter tout le reste, c'est une aberration. D'ailleurs ca se ressent dans les ventes.
avatar Lemmings | 
@thibbaud : pas con :)
avatar damien83 | 
@dway 600€ ce n'est pas tellement cher comparé à un IMAC mais il est vrai qu'il a un coût ! J'attend le renouvellement des machines de bureau 2012 pour faire mon choix entre IMAC et Mac macmini ... Mais Apple tarde vraiment pour le sortir sa gamme de bureau ... SNIF :(
avatar damien83 | 
N'empêche cette période de chez apple était bien plus belle que la période que nous vivons actuellement ! Steve jobs , tu nous manques !
avatar Steeve J. | 
@dway : Toujours aussi comique ??? Va changer le disque dur dans un HP Slimline ou même les barrettes de mémoires et là tu vas rigoler !
avatar thibbaud | 
@dway Le mini est une machine extrêmement puissante pour sa taille, alors oui il y a toujours une" taxe Apple" on le sait tous mais au vu des avantages à savoir un système stable, extrêmement ergonomique, un ordinateur silencieux jusqu'au bout même quand il lit du 1080p et un encombrement minimal, je préfère opter pour cette solution. Je n'utilise mon ordinateur quasiment que pour bosser mes cours aller sur le net jouer à des jeux qui demandent pas forcément beaucoup de puissance, pouvoir regarder des films sur un écran de télé écouter de la musique alors c'est un ordinateur qui me convient . Pour le reste chacun est juge

Pages

CONNEXION UTILISATEUR