ARM : Apple facilite la transition de plusieurs projets open source

Anthony Nelzin-Santos |

Au cours du « State of the Union », l’autre grand keynote de la WWDC, Apple a confirmé qu’elle assisterait plusieurs projets open source dans leur transition vers l’architecture ARMv8-A. Les ingénieurs de la firme de Cupertino vont directement contribuer à plusieurs projets d’envergure, parmi lesquels Python et Chromium.

Apple annonce son soutien :

  • au projet Chromium de navigateur web ;
  • au framework Electron de développement d’applications multiplateforme ;
  • aux gestionnaires de paquet Homebrew et MacPorts ;
  • à la plateforme de développement Microsoft .NET Mono ;
  • aux langages Python 3 (avec l’extension NumPy) et Go ;
  • à la bibliothèque QT ;
  • au serveur Nginx ;
  • au framework JavaScript Node.js
  • ainsi qu’à Bgfx, Blender, Boost, Skia, Zlib-Ng, cmake, FFmpeg, Halide, Pixar USD, Swift Shader, nmap, OpenCV, OpenEXR, OpenJDK, SSE2Neon, Redis, Cineform CFHD, et V8.
avatar totoguile | 

nodejs c'est cool: ca va aussi profiter au raspberry et à Homebridge :)

avatar fredsoo | 

@totoguile

C’est ce que je me suis dit.
Chromium sera peut-être enfin à jour sur Raspbian 😃
Et ca va beneficier à Linux en général 👍🏻

avatar Hydrog3n | 

nodejs pour arm ça existe déjà

avatar totoguile | 

oui (homebridge tourne très bien sur RBI4).
ce qui est cool c'est qu'Apple va participer à l'optimisation

avatar Hydrog3n | 

@totoguile

C’est déjà optimisé pour arm je vois pas le rapport d’optimiser c’est surtout que leur archi risque de pas être exactement comme arm

avatar cdrey | 

Très intéressant, je cherchais justement à savoir ce qu'il allait en être des environnements comme NodeJS.
Par contre, je m'inquiète sur les dev web : il est absolument nécessaire de tester ses services et sites sur toutes les plateformes dans ce domaine. J'ai vu nombre de développeurs web passer sur mac pour la souplesse et robustesse du système, mais surtout pour la possibilité d'avoir tout au même endroit via VMWare et autre BootCamp afin de faire les vérifications sur les systèmes de Microsoft. J'attends avec impatience plus de précision sur ce point, mon mac de 2012 devant pour le coup bientôt tirer sa révérence après de nombreuses années de bons services, je ne suis pas sûr de me jeter dans le grand bain de l'ARM tout de suite...

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@cdrey : on va en parler dans la journée, mais on a eu des nouvelles de Parallels, ça ne devrait pas être un problème insurmontable.
avatar cdrey | 

Super ! Merci bien, je vais suivre tout ça.

avatar djgreg13 | 

@Anthony

Après tout certains font tourner xp sur iPad. Avec e de l'optimisation ça devrait avoir e de bonne perf

avatar Gwynpl@ine | 

@cdrey

En agence tu as machines pour les tests, comme les téléphones, aucun souci pour ça, du moins pour le front, et le back ça ira.

avatar cdrey | 

En agence oui. En entreprise oui.
Il n'y a pas que des agences et des entreprises avec de gros moyens qui développent sur des technos web ;-)

avatar Un Type Vrai | 

Sinon faire du progressive enhancement...
Mais franchement, c'est tellement éloigné de la culture dév front ...

avatar oomu | 

bonne initiative.

avatar dodomu | 

@oomu

Excellente même, ça donne confiance et permet de dissiper certaines craintes quant à la migration vers ARM🙂

avatar occam | 

@dodomu

"ça donne confiance"

Aucune raison, au vu des antécédents.

Si Microsoft, c’était la stratégie « EEE » (embrace, extend, extinguish), avec Apple, c’est « Séduite et Abandonnée ».

Quand il a lancé officiellement OS, il y a exactement 19 ans et trois mois, Steve Jobs clamait : « By the end of the year, Apple will be the biggest distributor of Unix. »
Même lui ne pouvait imaginer à quelle échelle ; mais que reste-t-il de cet Unix ?

À la même occasion, Avie Tevanian — dont le nom m’est sacré — demandait, goguenard : « Have you ever tried printing on Linux? No one has really been able to tame Unix yet. »
Ben ouais, Avie, on imprime plutôt pas mal depuis Linux, pour autant qu’on imprime du tout. Mais qu’en est-il de CUPS, le Common Unix Printing System, dont Apple s’est fait le gardien FOSS, promettant vivat-crescat-floreat ?

Alors, jusqu’à preuve du contraire, je reste sceptique sur cet engagement d’Apple. À eux d’apporter la preuve qu’ils ne nous enfument pas une nouvelle fois.
Moi, les précédentes m’ont suffi.

avatar BeePotato | 

@ occam : « mais que reste-t-il de cet Unix ? »

Ben… à peu près tout, et plus que ce qu’il y avait à l’époque où le Steve a dit ça.

avatar Frulko | 

Peut être qu'il y aura un bootcamp aussi, maintenant que Windows 10 existe version ARM c'est envisageable, ça expliquerai pourquoi ils n'en n'ont pas parlé pendant la présentation de la virtualisation.

avatar lmouillart | 

À l'image de ce que l'on a sur les devises iOS, je ne pense pas que l'on puisse avoir un autre système que macOS en bare metal. Donc pas pour des raisons techniques, mais politiques.

avatar chrisfrank | 

En éspérant que .NET Core fasse partie des priorités! :)

avatar Antara | 

Mais du coup quid des Mac Pro renouvelés récemment. Vu le prix de la bête ça va commencé à faire cher s'il faut remplacer ne serais-ce qu'une tour dans deux ans... même pour une entreprise l'investissement me semble loin d'être rentable quand on sait que les anciennes générations sont encore vaillante pour quelques config d'entre elles !

avatar sebasto72 | 

@Antara

C’est la transition des machines neuves qui est annoncée en 2 ans. Les règles de support des Macs existants restent les mêmes : 5 à 7 ans pour être déclaré obsolète

avatar DarthThauron | 

@sebasto72

Vu le prix. Ça fait court comme support. C’est insupportable ce type de longévité.
Bien heureux d’avoir abandonné le mac. Avec tous les abandons successifs d’Apple, en terme de matériel et logiciels pro, en fonctionnalités et pour le foutage de gueule professionnel surtout depuis 10 ans, j’ai du mal à comprendre encore ce qu’il reste d’attrayant pour cette plateforme qui s’est gadgétisée et superboboïsée. J’ai retrouvé mes marques sous Linux, qui a bien progressé et pour lequel tous les outils que je veux fonctionnent normalement.

avatar sebasto72 | 

@DarthThauron

Le coût d’une machine, que ce soit une cafetière ou une usine d’assemblage ne se juge que par l’usage qu’on en a, avec le calcul d’amortissement qui va avec.

Ravi que tu sois satisfait de ta configuration Linux (on utilise ça sur nos serveurs depuis plus de 15 ans).
Ce n’est pas si difficile d’imaginer que d’autres usages ne cadre pas avec cette plateforme.

En général, on a tort de généraliser 😄

avatar Gwynpl@ine | 

@DarthThauron

Apple est une entreprise et elle cible ses clients. Pour ma part le seul gros défaut, c'est la qualité des machines. Mon 17" était un tank mais hyper fiable, vu les dernières machines, c'est vrai que je croise les doigts pour le 16", j'avoue que sur ce point je te rejoins.

Un changement tous les 9 ans ça va ? Après si tu aimes les gadgets qu'ajoute Apple, ça peut être frustrant. Mais pour travailler, du moment que tu as tes logiciels, tout va bien ?

avatar tupui | 

@DarthThauron

Pour info, un supercalculateur on le renouvelle environ tous les 3 ans... (près du millions pour ~500 Tflops aujourd’hui)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR