Renforcement de la sécurité dans macOS Ventura : cas concret avec les apps Adobe

Stéphane Moussie |

Avec macOS Ventura, Apple continue de serrer la vis en matière de sécurité. Le nouveau système d'exploitation élargit le champ d'action de Gatekeeper, l'outil qui vérifie l'intégrité des logiciels, à toutes les apps notariées. De plus, pour pouvoir se lancer automatiquement dès le démarrage du Mac, les applications qui ont des permissions élevées (pour se mettre à jour en tâche de fond, par exemple) doivent avoir l'aval de l'utilisateur.

Ces nouveaux contrôles incitent les développeurs concernés à prévenir leurs clients d'éventuels changements, au premier rang desquels Adobe. Il faut dire qu'en matière de processus qui se lancent tout seul et qui tournent toujours en tâche de fond, l'éditeur en connait un rayon. Ainsi, Adobe avertit que sous macOS Ventura vous devez être connecté à internet lorsque vous ouvrez vos applications du Creative Cloud pour la première fois. Ça ne devrait pas être un souci dans la plupart des cas, puisqu'il faut aussi une connexion internet pour télécharger les logiciels avant de les lancer, mais vous voilà au moins prévenu.

En outre, l'éditeur recommande vivement de conserver l'élément « Adobe Creative Cloud » dans les applications autorisées à fonctionner à l'arrière-plan (Réglages Système > Général > Ouverture), sans quoi divers problèmes peuvent apparaître. En l'occurrence, si vous décochez cette case, les apps ne se mettront plus à jour automatiquement, les fichiers ne seront plus synchronisés, les polices Adobe Fonts ne pourront plus être utilisées dans les apps tierces et vous ne recevrez plus de notifications liée aux commentaires, entre autres écueils.

Fingerprinting, Gatekeeper, minimisation des données : iOS 16 et macOS Ventura renforcent la sécurité et la confidentialité

Fingerprinting, Gatekeeper, minimisation des données : iOS 16 et macOS Ventura renforcent la sécurité et la confidentialité


avatar Ouetham | 

Et bien, ça promet de belles usines à gaz tout ça.
Ça va finir par devenir insupportable, tant pour les éditeurs, que pour les utilisateurs. Quand je vois parfois le nombre de fenêtres, étapes, autorisations pour juste installer un soft. Récupérer ailleurs que sur le MAS.
Oui sécuriser le système est important, mais au point de dégrader a ce point l'expérience utilisateur ? De plus ça donne l'étrange impression qu'Apple en profite pour verrouiller toujours plus mac os au niveau des usages.

avatar Eyquem | 

@Ouetham

On se demande si c’est pas un peu fait exprès pour qu’on utilise exclusivement le store… En voyant toutes ces alertes, certaines personnes pourraient croire qu’elles sont en danger si elles installent des apps en-dehors de celui-ci !

avatar sebas_ | 

@Ouetham

Ça me rappelle étrangement les DRM pour les CD… à l’époque où on devait télécharger les MP3 parce que le CD qu’on avait acheté ne passait pas dans l’autoradio de la voiture…

avatar Deckard | 

Je ne suis pas super fan de Gatekeeper, même si j'en comprend l'intérêt, mais faut dire qu'Adobe pond des oeufs partout dans le système est c'est un vraie crasse...

avatar R5555 | 

MacOS V...ista :D
Ah qu'on était peinard et pas plus en insécurité sur Jaguar ou Panther.

avatar r e m y | 

Après SnowLeopard ça a été de mal en pis...

avatar Lightman | 

@r e m y

👍

avatar frankm | 

Who cares? Adobe > 🗑️

avatar Cyrille50 | 

C'est pour quand Lino Ventura ?

avatar Tom PostProd | 

Je trouve que ça permet de mettre en lumière la manie d’Adobe de s’incruster un peu partout dans le système, et de toujours être en veille sur la machine (sans intérêt franc pour l’utilisateur !).
C’est vraiment une plaie cette façon de faire. Tant mieux que macOS pointe ceci à l’utilisateur (sans pour autant bloquer, on n’est pas sur iOS !).

avatar Gravoche67 | 

@Tom PostProd

👍

avatar Dark Phantom | 

Adobe ferait mieux de revoir sa gestion des apps. Ça devient un peu trop lourd d’avoir des dizaines de processus et sous applications qui tournent en permanence

CONNEXION UTILISATEUR