1Password 8 en accès anticipé sur Mac, l'abonnement devient obligatoire

Stéphane Moussie |

1Password s'est déployé tellement partout qu'on en oublierait presque que le gestionnaire de mots de passe est né sur Mac. Une mise à jour majeure entre en phase de bêta test sur la plateforme. 1Password 8, déjà disponible en version finale sur Linux et en bêta sur Windows, comprend de nombreux changements, dont deux qui ne devraient pas plaire à tout le monde.

Sur le plan de l'interface, les catégories d'éléments passent en haut de la fenêtre, ce qui allège la barre latérale qui était bien encombrée. L'application comprend des informations plus complètes, notamment pour le partage : on ne voit plus seulement dans quel coffre un mot de passe est partagé, mais aussi avec quelles personnes. Le moteur de recherche est présenté comme plus rapide tandis que l'interface d'édition devrait être plus claire.

1Password 8

Une nouveauté importante est le concept de Collections : on peut sélectionner les coffres et les éléments que l'on veut voir en fonction de la tâche que l'on accomplit ou du moment de la journée. Par exemple, on peut cacher les coffres de sa famille alors que l'on est au bureau.

1Password 8 progresse aussi dans sa capacité à restaurer d'anciennes données enregistrées. On peut restaurer des éléments récemment supprimés, des « brouillons » d'éléments ainsi que des versions précédentes. L'extension pour les navigateurs a été améliorée elle aussi : elle est plus complète au moment de l'enregistrement d'un mot de passe. À noter également que les abonnés Famille ou Business peuvent donner à une autre personne la possibilité de récupérer leur compte en cas d'oubli de mot de passe.

Comme les versions Linux et Windows, 1Password 8 pour Mac est écrite en Rust, un langage loué pour ses bienfaits en matière de sécurité et de performances… mais elle repose aussi sur Electron, le framework multiplateforme souvent décrié pour sa piètre intégration à macOS et sa gourmandise. Il n'y a qu'à voir le poids de l'application qui passe à 268 Mo contre 180 Mo pour la version précédente. L'une des forces de 1Password jusque-là était d'être une application native. L'éditeur assure que l'optimisation des performances fait partie de ses priorités, mais les premiers retours ne lui donnent pas raison.

1Password 8

Un second changement qui va en décevoir certains, c'est que l'application requiert maintenant un abonnement. AgileBits pousse énormément son offre mensuelle depuis des années, mais permettait encore d'utiliser une licence perpétuelle avec 1Password 7. Ce n'est plus le cas sur 1Password 8 : ceux qui ne sont pas déjà abonnés doivent migrer leurs données vers un compte 1Password (abonnement à partir de 2,99 $/mois) avant d'installer la nouvelle version. Ces clients peuvent demander par email une remise de 50 % sur leurs trois premières années d'abonnement.

AgileBits ne commercialise plus du tout de licence perpétuelle depuis la sortie de 1Password 8 sur Windows en juin. Le cofondateur Dave Teare avait indiqué à cette occasion que « la grande majorité » de ses clients avaient déjà un abonnement. Au moment du lancement de 1Password 7, 97 % des utilisateurs ont choisi l'abonnement, fait-il valoir. Il faut dire que la licence perpétuelle était bien cachée. Et Dave Teare de répéter les arguments en faveur de l'abonnement : c'est plus simple à gérer pour les utilisateurs sur plusieurs appareils et cela permet de créer de nouvelles fonctionnalités, comme les groupes familiaux, les partages sécurisés et l'historique des fichiers.

Vous pouvez participer à l'accès anticipé en téléchargeant la bêta sur le forum de l'éditeur où vous trouverez également les instructions d'installation. Puisqu'il s'agit d'une bêta, elle n'est pas recommandée si vous voulez vous éviter d'éventuels ennuis.

Mise à jour : précision sur l'utilisation du framework Electron.


avatar marenostrum | 

quand l'application nécessite un serveur externe, c'est le cas de cette app par ex, l'abonnement est la seule manière de rentabiliser. la licence perpétuelle ne suffit pas payer les consommations en cours. s'ils l'avaient pas proposé avant, c'est parce que ils comptaient que les nouveaux clients payeraient pour les anciens (y aurait toujours une entrée d'argent plus importante que celle qui sort pour le fonctionnement). apparement ils arrivent plus avoir en nombre de nouveaux clients, donc ils passent en abonnement. si les gens se barrent, n'acceptent pas l'abonnement, ils vont faire alors faillite. mais ils ont pas d'autres solutions.

mais tu peux pas avec 50€ payer une app qui nécessite des serveurs qui tournent (pour synchroniser) à vie. c'est impossible. tu peux payer qu'un programme qui se suffit de lui-même, la machine où il est installé et ça roule.

leur abonnement ce n'est pas un vol. c'est la seule possibilité de rentabiliser le service.

avatar makmic60 | 

Et bien justement, les versions en licence perpétuelle de 1Pwd, ne donnaient pas l'accès au Cloud de 1Pwd, mais permettaient la synchro soit par un iCloud etc, soit par une syncro wifi en réseau local.
Donc, dans ce cas il n'y a pas de service autre que le logiciel fourni.

Bon, les versions 6 et 7 tournent encore et sont compatibles avec le format de la base de données 1Pwd actuelle. L'histoire nous apprends que cela ne durera pas, malheureusement.

avatar marenostrum | 

c'est pas l'historie mais la logique. quand tu achètes n'importe quel produit, ce n'est pas à vie. t'achètes le produit tel quel. pour les produits technologiques complexes qui peuvent avoir de problèmes de fonctionnements, tu achètes aussi une période de rodage ou élimination de bugs. mais le producteur ne peut pas améliorer le produit (travailler encore dessus) avec ce que tu as payé au moment de l'achat. tout ça est logique.

y a que l'abonnement qui peut résoudre ça.

avatar mimot15 | 

@marenostrum:
oui le problème pour l'éditeur ici est bien posé : sa progression, nouveaux clients, fonctionnalités à venir etc.. mais s'il ne lui reste plus que la gestion des serveurs du cloud à faire payer comme service, alors il sera mort à court ou à moyen terme sans doute. Car faire payer un abonnement sans que la solution bouge c'est signer son arrêt de mort. Apple aussi risque bien de lui couper l'herbe sous les pieds en proposant ce type de service dans un futur proche.
@makmic60 a totalement raison : la licence acquise couvre l'utilisation des fonctionnalités et pas de l'hébergement.. on pourrait même craindre qu'avec 1password, le piratage de ses serveurs soit une question à débattre sérieusement ? D'autres services connus et renommés du cloud se sont déjà faits ponctionner copieusement par le passé. Oui les données sont cryptées mais n'empêche.. la crainte peut être justifiée.

avatar mimot15 | 

Tout le monde le sait ou devrait le savoir : l'objectif de toutes ces sociétés est de dégager un max de marge pour redistribuer les dividendes satisfaisants aux actionnaires-investisseurs. Sinon c'est le DG qui dégage.. ce n'est pas une vision politique tendancieuse mais un fait économique réel et sans discussion possible. S'il y avait une troisième voie pour gagner plus d'argent encore, alors fin 2021 elle serait adoptée et imposée. C'est la réalité brutale qui n'a évidemment aucun état d'âme.

avatar buzzb0x | 

Hello, c'est l'enfer dans les commentaires comme souvent quand on parle de porte-monnaie :)

Je me demande combien ici ne payent de toute façon absolument pas 1Password.

J'aimerais aussi rappeler que quand on parle de licence perpétuelle il s'agit tout de suite de centaine d'euros pour que ce soit rentable, et vu que vous avez du mal à voir comment payer 5€ par mois n'allez pas me faire croire que vous sortiriez de bon cœur 120€.

C'est se priver d'un gros marché potentiel que d'offrir des licences perpétuelles et en plus ne pas financer le développement de versions subséquentes pour que quand elles sortent les gens qui ont la licence perpétuelle râlent quand même de devoir repasser à la caisse pour profiter de nouveautés.

avatar julien74 | 

@buzzb0x

C’est surtout psychologique de savoir être pompé de 5€/mois.

Dans mon cas je n’ai pas rechigné à investir plusieurs centaines d’euros dans un NUC, du SSD etc et j’aurais pu me payer largement 10 ans de 1Password.
L’investissement n’est financièrement pas cohérent.
Mais il y a d’autres paramètres qui entrent en jeu: ne pas avoir d’abo, gérer sa solution, le plaisir de l’avoir fait etc etc….

avatar mimot15 | 

@buzzb0x
C'est pas trop la somme à verser qui me gêne, mais il faut que ce soit justifié.. Or le problème avec l'abonnement est tu ne sais pas a priori si le prix de l'abonnement sera justifié ou non ? Ça peut l'être ou.. pas. L'éditeur choisit une position confortable pour lui et l'utilisateur (client) lui n'aura qu'à voir s'il peut se passer de la solution ou non. Et il le sait bien que ce sera douloureux de partir voir ailleurs. Pourquoi donc ne pas faire payer des upgrades substantiels tous les ans ou 18/24 mois ? Ou bien de continuer à proposer les deux modes ? Il me semble que la réponse est dans la question en fait.
Si les utilisateurs râlent pour l'upgrade, qu'ils ne sont pas obligés de prendre, ils râleront aussi pour un montant mensuel pour lequel ils ne perçoivent pas toujours bien l'intérêt de la chose. Une solution comme 1password ne justifie en aucun cas, sauf celui du confort de l'éditeur qui en plus se met dans une position win/loose, un abonnement. Le problème dans le cas présent est effectivement : comment durer quand on a plus de nouvelles fonctionnalités à proposer, avec des upgrades à la clé, parce qu'on en a fait le tour ?
Quand vous êtes abonné(e) à un journal ou à une revue, à une contribution pour un site Web etc.. vous savez ce que aurez en principe demain et ça ne vous convient pas, vous pouvez toujours l'arrêter, votre quotidien n'en sera pas trop changé. Avec 1password vous devrez trouver autre chose et vous adapter à la nouvelle situation. Ce qui peut se révéler difficile dans certains cas. L'éditeur le sait bien et tente de se justifier avec des arguments qui m'apparaissent totalement fallacieux.
Question simple : combien êtes vous prêt à payer pour un abonnement mensuel si l'éditeur ne fait rien pendant 2 ou 3 ans ? Sur l'Appstore il y en a des tonnes qui n'ont pas bougé depuis plus de deux ans, mais ces applis sont à licence perpétuelle. Donc tout ça n'est vraiment pas une question de montant payé mais de formule utilisée. Ici on tente de nous forcer la main.

avatar marenostrum | 

la somme se justifie que par la nécessité envers le produit. rien d'autre.
la vieille de L'Oréal, donnait des millions à un gars juste parce que lui plaisait. et peut-être elle trouvait payer trop la femme de menage qui touchait le smic. c'est comme ça.

avatar thierry37 | 

@mimot15

Personne n'est prêt à payer pour rien en retour.

Mais l'avenir nous le dira pour 1Password.
S'il y a assez de clients qui paient pour rien. Parce qu'ils sont contents de ce qu'ils ont.

Ou si agilebits continuera à fournir des nouveautés utiles. Et valant l'abonnement

avatar osc | 

Je suis passé à Secrets il y a quelques années, et c’est d’après moi une application supérieure à 1Password sur quasiment toutes les dimensions. Je n’ai jamais compris comment 1Password avait réussi à maintenir une telle proéminence dans l’écosystème Apple alors que c’est une app (de plus en plus) médiocre.

avatar tiagosilva | 

Je viens juste de me souvenir d'un article paru sur macg il y a moins de quinze jours (le 28 juillet dernier) :
“1Password lève 100 millions auprès d'investisseurs”
https://www.macg.co/logiciels/2021/07/1password-leve-100-millions-aupres-dinvestisseurs-123071

La boucle est bouclée : l'éditeur a dû “vendre” son idée d'abonnement forcée et d'abandon définitif de licence perpétuelle (avec fortes ventes envisagées de licences utilisateurs) auprès des investisseurs en promettant un bon retour sur investissement. Logique, terriblement logique. Dommage pour les clients (ou alors, il leur faut détenir des actions d'1Password...).

NB : je vais jeter le dernier œil qui me reste sur le Trouseau d'Apple, Bitwarden, Enpass et Secrets... On ne sait jamais, mieux vaut prévenir que...

avatar MiB42 | 

Hé, hé, bien vu le retour sur la récente annonce !

C'est ballot, je viens de supprimer certainement un de mes plus vieux logiciels encore utilisé et un des premiers que j'installais sur un Mac ou un iDevice ;-).

Pour Bitwarden, il me manque un seul petit truc (mais je pense que ça va arriver) par rapport à 1Password, l'extension AppleWatch pour avoir qq mots de passe vraiment à proximité. Pas vraiment un gros soucis :-)

avatar tiagosilva | 

Bons débuts : je viens de regarder ce que proposait Le Trousseau d'accès d'Apple en terme de confort d'utilisation/gestion/ergonomie/sécurité... et bien, cela me semble être (pour mes p'tits besoins) assez pratique et performant. Je vais entamer la transition en parallèle avant qu'1Password ne m'enferme (trop) dans son système...

avatar bengir | 

Ce n’est pas l’abonnement en soi qui pose problème, mais l’augmentation de prix qui va avec. J’avais payé 45€ pour 1password, utilisé pendant 5 ans; là on me propose 2.99€/ mois pour la même chose. Par ailleurs 36€/an pour un gestionnaire de mot de passe, c’est vraiment cher - comparez a la suite office qui pour seulement 6€/ mois( dans les nombreuses promo) est un outil vraiment essentiel avec des dizaines de services et apps inclus. Bref, content d’être passé à Bitwarden qui fonctionne très bien et reste gratuit.

avatar YetOneOtherGit | 

AgileBits a levé au total 300M$ depuis sa fondation, il ont un CA de l’ordre de 20M$ et une vingtaine d’employés avec une croissance plutôt atone : il faut bien essayer d’assurer un retour sur investissements aux VC et visiblement avec le modèle classique il y avait une stagnation du CA insupportable.

Ils font du business, ils ne jouent pas à la marchande 🤑

avatar Sic transit | 

Restons calme : on parle d'une petite appli pour encrypter 3 mots de passe, pas de SAP…

avatar YetOneOtherGit | 

@Sic transit

"Restons calme : on parle d'une petite appli pour encrypter 3 mots de passe, pas de SAP…"

On parle d’une boîte qui a levé 300M$ 😎

avatar ckermo80Dqy | 

En gros tu commences à lire les commentaires, c'est intéressant, les points de vue s'opposent, les gens discutent et paf ! @YetOne machin entre en jeu et inflige sa suffisance au bon peuple. Le pire c'est qu'il croit remettre les pendules à l'heure. C'est beau les illusions..

avatar hugome | 

Oui, je comprends pas que Macg ne le flaggue pas. Surtout qu’il enfonce des portes ouvertes, genre « une boîte doit gagner de l’argent », et enfile des conneries, genre « on peut pas gagner d’argent sans abonnement » quand 50 ans d’histoire informatique prouvent le contraire.
Enfin, ça passe à côté du sujet, qui est que sur le B2C, il est difficile de faire accepter des abonnements et que 30 €/ an pour un usage moyen qui est de stocker des mots de passe cryptés, c’est trop élevé.
D’ailleurs Apple a fait évoluer sa solution de trousseau et 1Password est fortement redondant pour tous les gens dans l’univers Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@hugome

"genre « on peut pas gagner d’argent sans abonnement » quand 50 ans d’histoire informatique prouvent le contraire."

C’est cela oui 😂😂😂😂

Tu as une vague idée du marché actuel ?

Tu es aveugle à la large migration vers le modèle par abonnement aussi bien pour les majors que pour des structures plus modestes ?

C’est impressionnant d’enfiler ainsi des inepties 😳

Et pour ton information : le modèle par abonnement et de paiement à l’acte est ancien et a fait le succès de bien des majors de l’industrie dans les années 60/70 dont rien moins qu’IBM.

J’adore l’s visions business de personnes qui ne pourraient pas faire prospérer une simple supérette de quartier.

Les fait étayés vont contre tes désirs et tes sensations, donc les faits sont faux 🤯

Terrible mentalité 🤢🤮

Et j’ai l’habitude, j’ai eu droit à toutes les attaques possibles lors de la transition d’Adobe à ce modèle quand j’expliquais éléments bilantiels à l’appui que c’était la seule issue et que cela aller parfaitement fonctionner malgré les fantasme de ceux qui ne savent que contempler leur nombril.

Continuez à vous vautrer dans les fantasmes issus de la contemplation de vos petits désirs étroits de consommateurs capricieux et égocentriques 👏👏👏

Le déni des réalités a depuis longtemps fait ses preuves 🤣🤣🤣🤣🤣

avatar apreslapluie | 

@ckermo80Dqy

Attention maitre @YetOne machin bidule truc a sûrement une belle réponse à te donner

avatar ckermo80Dqy | 

@apreslapluie

Possible, mais on s'en fout 😉

avatar Cyrille50 | 

J'ai 1Password depuis qu'il existe (2008 je crois ?) et j'avais d'ailleurs eu l'occasion d'échanger par messages avec Dave Teare, très sympa d'ailleurs.

Je suis passé à l'abonnement cette année. Pourquoi ? Because le télétravail : je travaille en partie à la maison, et 1Password en licence perpétuelle est limité quand il s'agit d'intéropérer entre macOS et Windows. Avec l'abonnement, je peux installer une app sur l'ordi du bureau et centraliser les ID/MDP dans des coffres. Ou utiliser l'app sur un navigateur (avec double authentification cela va de soi !).

Il y a donc conjoncturellement un intérêt pour moi à utiliser 1Password, d'autant que j'utilise des base de données juridiques très onéreuses et donc bien protégées si on n'a pas des mots de passe compliqués impossibles à retenir.

Mais sans doute d'autres n'ont pas ces contraintes, ou en ont d'autres ;)

avatar MiB42 | 

Ton raisonnement est parfaitement compréhensible dans ta situation (et dans celles de beaucoup d'autres)
Ce qui est "choquant" pour moi c'est que le fonctionnement est OK à l'heure actuelle avec les deux versions : avec et sans abonnement. Il semblerait que ça ne soit donc pas un choix technique (un des arguments de justification de la part de l'éditeur)
C'est une décision unilatérale "régressive" de l'éditeur auquel beaucoup faisait confiance depuis des années (depuis la v2 pour moi soit 2008 2009 de mémoire). Il y a ainsi un côté "je force à un abonnement qui revient plus cher" .
En complément, oui la v7 fonctionnera encore quelques temps mais il n'y aura plus de support donc il faut penser à une autre solution. Et oui, un Bitwarden (ou autres) en self hosting sur un NAS (ou même sur un poste fixe avec installation de docker) demande un peu de compétences mais ce n'est pas non plus insurmontable.

avatar YetOneOtherGit | 

C’est amusant de constater à quel point certains ne tirent aucune leçon du passé.

On retrouve les même dénis et les même pseudo arguments douteux que lors de l’annonce du passage de CS d’Adobe en abonnement.

Et portant malgré les prévisions de certains qui étaient incapables de voir plus loin que la contemplation de leur nombril cette transition est un succès remarquable et nombreux sont les acteurs de l’industrie ayant pris le même chemin.

Mais cela ne change strictement rien aux analyses nombriliste de certains qui avec une remarquable persévérance mettent en avant les même inepties qui ont prouvé leur vacuité.

Les vérités factuelles ont perdus leur force dans l’esprit de beaucoup, triste époque 😦

Se tromper régulièrement et ne jamais évoluer face aux faits est une attitude remarquable 👍

avatar thierry37 | 

@YetOneOtherGit

C'est un succès le passage abonnement chez Adobe?
Succès pour adobe ?
Ou succès pour les utilisateurs qui y ont gagné quelque chose ?

avatar YetOneOtherGit | 

@thierry37

"C'est un succès le passage abonnement chez Adobe?
Succès pour adobe ?
Ou succès pour les utilisateurs qui y ont gagné quelque chose ?"

Le succès ne se mesure qu’a l’aune des résultats de l’entreprise qui sont enfin excellent sur des offres précédemment en difficulté.

Les utilisateurs ont gagné un avenir pour leurs outils 😎

C’est vraiment hallucinant cette vision ne voulant voir que l’intérêt courttermiste du consommateur 🤯

Et cette croyance qu’en terme de business il peut y avoir d’autres succès que la profitabilité et sa croissance 🤑

Oui la CC est un immense succès de retournement de la profitabilités d’une offre qui sert de cas d’école à toute l’industrie qui emboîte le pas depuis des années. 😎

Après on peut s’enferer dans le déni égocentrique inepte, mais c’est vain et futile 🙃

avatar YetOneOtherGit | 

@thierry37

"C'est un succès le passage abonnement chez Adobe?"

Et c’est un véritable bonheur de voir tout ceux qui avaient annoncé un échec en se basant sur la contemplation de leur nombril devoir se confronter à l’immense réussite de ce passa au modèle par abonnement 😈😈😈

J’avais à l’époque expliquer pourquoi cette transition et pourquoi elle allait réussir en m’appuyant sur des éléments factuels concrets de bilan et d’analyse du marché avec les mêmes dénis imbéciles que je rencontre ici aujourd’hui 😁

Vous pouvez nier tant que vous le voulez des réalités économiques qui vous déplaisent mais l’avenir est clairement à la poursuite d’une transition massive sur des monétisations ne se basant pas sur la vente de licences perpétuelles.

Ce sont des faits étayés et non des vérités relatives 😜

avatar Garfield-fr | 

J'étais un client de longue date mais au passage de la version 6 à 7, j'ai décidé de ne plus poursuivre, car je n'approuvais pas cette nouvelle politique. Depuis je suis passé sur Enpass https://www.enpass.io

C'est gratuit pour les versions "desktop" et pour mon usage personnel, ça me convient. Il y a les extensions pour les navigateurs qui fonctionnent parfaitement.

avatar Tibimac | 

Clairement l'abonnement je m'en fou je l'ai déjà pour un compte famille avec la famille et un compte famille en guise de compte Team que je partage avec un pote pour un projet sur lequel on bosse.

EN REVANCHE, le fait que ça devienne une app ELECTRON de MERDE ça c'est clairement LE TRUC qui me défrise le ponpon !! 😤🤬😤🤬😤🤬

La nouvelle app n'est pas (contrairement à ce qu'ils disent) dans les guidelines de macOS et j'espère de tout cœur qu'ils remettent une version macOS NATIVE.

C'est vraiment une énorme déception de voir 1Password faire ça !
Ils devraient faire comme Paw, version "web-based" sur Windows et Linux et native sur macOS !

avatar hugome | 

Sur le fond, le business case est assez simple :
Agile bits était sur une niche Apple rentable depuis 15 ans, et gagnait bien sa vie.
Ils auraient pu continuer à developer quelques services en s’appuyant sur de la synchro peu coûteuse (iCloud ou wifi local)

Ils ont fait le choix de s’étendre sur Windows, ce qui leur coûte beaucoup d’argent, en développement, mais surtout en service et en marketing.
Dans le même temps, ils sont confrontés à un marché qui est fonctionnellement mâture et ils ont du mal à justifier leurs mises à jour.

Ils sont dans ce qu’on appelle « le dilemme de l’innovateur » qui les pousse à développer des fonctions de plus en plus pointues pour justifier un prix de plus en plus déconnecté des besoins de l’utilisateur de base. On est dans l’avant-dernière phase : le passage forcé à un business d’abonnement captif.
Sauf que ça marchera pas, car une offre basique apparaîtra qui va leur piquer toute la base installée d’utilisateurs lambda (accessoirement leurs ambassadeurs historiques).
La dernière phase va être l’abandon d’un produit B2C pour se concentrer sur le B2B, où ils pourront facturer des entreprises et délaisser l’UI, de toute façon, c’est pas l’utilisateur final qui paie.
Scénario déjà amorcé avec le passage à l’environnement de dev Electron.
Est-ce que ça va marcher ? A voir, c’est complètement une autre compétence, le B2B. Et à la fin, si ça marche, ils se feront racheter; par Microsoft, candidat le plus naturel. Et c’est dans doute ce qu’ils ont vendu à leurs investisseurs.
Bref, si vs êtes un particulier avec des usages de base, c’est le moment de sauter du bateau pendant que vous pouvez encore.

avatar hugome | 

Un exemple de concurrent low-cost : safe-in-cloud , pour 4$ one-shot, lifetime...

avatar spockyss | 

Que des mauvaises nouvelles !
Je vais donc repasser à la solution native Apple qui couvre 99% de mes besoins !

Électron est une catastrophe technique : c’est le choix qu’a fait aussi Evernote et les performances de l’application sont très dégradées. Evernote a perdu des clients suite à ces problèmes… et à ensuite augmenté ses prix !

avatar hugome | 

@spockyss

Grand classique. 🤷🏻‍♂️

Les gens qui soutiennent la logique d’abonnement pensent inconsciemment que c’est l’entreprise qui a le pouvoir face aux clients, et qu’elle peut toujours imposer ses conditions. Dans la vraie vie, et en particulier sur le marché grand public, c’est un peu plus compliqué que ça.

avatar Castio | 

J'ai quitté 1Password à l'arrivée de leur abonnement.
Histoire de ne pas payer 2 fois le même produit, pour bénéficier des mises à jour.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR