Airmail 4 passe à l'abonnement sur Mac aussi

Stéphane Moussie |

Airmail, l'un des clients mail les plus complets sur iOS et macOS, achève sa transition vers le modèle de l'abonnement. L'application l'avait entamée l'année dernière en soumettant sa version iOS à un abonnement, mais la version Mac restait disponible en licence perpétuelle. Ce n'est plus le cas désormais ; sur iOS comme sur Mac, pour profiter de l'intégralité d'Airmail 4, il faut payer 3,49 €/mois ou 10,99 €/an (abonnement valable pour les deux plateformes). En comparaison, il y a un an, l'application coûtait 9,99 € sur Mac et 4,99 € sur iOS.

Airmail 4

Airmail 4.0 (en cours de déploiement sur l'App Store, elle sera disponible partout dans quelques dizaines de minutes) peut s'utiliser gratuitement, mais avec des fonctions limitées. L'abonnement Airmail Pro est nécessaire pour débloquer toutes les fonctionnalités (3 jours d'essai offerts).

Les anciens clients ne perdent pas les fonctionnalités auxquelles ils avaient accès. Ils peuvent les restaurer, sans prendre l'abonnement, en sélectionnant Préférences > Général > Airmail Legacy. Ce sont en fait deux applications qui vivent en une, puisqu'en choisissant cette option, on bascule sur l'ancienne interface.

Par ailleurs, Airmail Pro est accessible à tous ceux qui avaient pris un abonnement sur iOS ou qui ont acheté Airmail 3 à partir du 1er janvier 2019. Le concurrent Postbox était passé lui aussi à l'abonnement l'année dernière avant de réintrodure une licence perpétuelle face à la bronca.

Voilà pour ce qui est du modèle économique. Et les nouveautés, alors ? Toutes réservées aux abonnés « Pro », elles comprennent un nouveau design (un peu plus aéré), une nouvelle boîte de réception intelligente, un moteur de recherche amélioré, des thèmes supplémentaires et des actions personnalisées. Ces dernières sont intéressantes, puisqu'elles permettent de réaliser plusieurs actions en un clic, comme appliquer une étiquette, faire suivre et archiver un mail.

avatar WWII | 

Il est tout à fait clair que sauf exceptions, ce modèle économique avec abonnement sur des applications comme mail, calendar, etc, ne tiendra pas la route au moyen et long terme.

C’est un modèle économique qui fonctionne dans le monde de l’entreprise, dans le business. Mais même la. Les entreprises qui se respectent utilise office qui intègre le mail et le calendrier.

Enfin, il y a un signal fort, quand on voit les réactions (en grand nombre) que c’est modèle ne fonctionnera pas.

avatar nemrod | 

RIP ⚰️

avatar Ducletho | 

Ca me choque pas. Les développeurs ont besoin de vivre aussi.
Il y a bien des gens qui paient un abonnement pour des jeux qui ne leur appartiennent pas
Il y a bien des gens qui paient pour un stockage qui ne leur appartiennent pas ( alors qu’ils peuvent faire des sauvegardes sur des supports bien à eux )
La musique, la vidéo ...
L’abonnement qu’on supporte, c’est celui qu’on veut bien, et on critique l’existence des autres.

avatar iOskiz | 

@Ducletho

C’est pas faux... mais le gavage ça fini mal aussi au bout d’un moment.

Il y aura un arbitrage de toute façon.

avatar Ducletho | 

@iOskiz

L’arbitrage qui se faisait avant quand les logiciels coûtaient une blinde. Avec l’arrivee de l’apstore, on a crû pouvoir avoir tout a vie pour pas chère.
Les gens ont commencé à râler quand infuse faisait payer des mises à jour...fantastical...

avatar Kenny31i | 

Moi ça me choque de proposer des abonnement pour un service qui n'engage aucun cout au développeur pour que je puisse l'utiliser.
Exemple Fantastical. Mon calendrier est stocké sur mon iPhone. Que j'utilise ou non l'app ne leur coutera pas plus cher. Charge à moi d'acheter la version supérieure si les nouveautés m'intéressent (enfin ça c'était avant).
Sketch propose un abonnement annuel au prix de la licence perpétuelle précédemment (qui de mémoire n'incluait pas les mises à jours de versions majeures). Mais lorsque l'abonnement prend fin je peux encore utiliser mon logiciel, sauf que je dispose plus des mises à jours. Ce modele me semble bien plus honnête que l'abonnement obligatoire pour tout et n'importe quoi.
(évidemment avis perso ^^)

avatar razerblade | 

On fait toute une crise pour l’abonnement mais sinon on peut assez aisément utiliser l’application gratuitement.

avatar iOskiz | 

@razerblade

C’est comme 1Password... on pourrait utiliser « Trousseau » intégré à iOS et macOS.

Alors certes c’est moins agréable mais ça fait le boulot quand même.

avatar mouahahaha | 

"sinon on peut assez aisément utiliser l’application gratuitement."

Jusqu'à quand c'est la le problème ? :)

Si tu te retrouves avec une version gratuite mais ultra castré et qui empêche de récupérer tes propres données. Tu dis adieux à tout et recommence sur une autre en esperant que ça ne fasse pas 2 fois la même chose ? :)

avatar razerblade | 

@mouahahaha

Si certains sont prêts à aller sur Mail d’Apple, j’imagine que ça veut dire que la version castrée d’Airmail est suffisante. Les fonctions de bases sont utilisable sans problème.

avatar Mac à Rosny | 

Je trouve tous ces abonnements absolument irremplaçables. Grâce à eux, j'ai (re)découvert certaines applis Apple, installés par défaut et bien mieux intégrées, ou libres (par exemple Bitwarden, à la place de 1Password).
C'est une adaptation salutaire, que je n'aurais peut-être pas accomplie sans leur aide.
Je les en remercie chaleureusement.
Question:
Ce coaching salutaire ne mériterait-il pas un… abonnement ?!! 😄👍

avatar Alex Giannelli | 

@Mac à Rosny

Merci pour la découverte de Bitwarden ! Est-ce que ça permet également de remplir les champs à l'intérieur des apps ? Et est-ce que tu sais où sont stockés les mots de passe ?

avatar razerblade | 

@AlexG

Oui ça permet de remplir les apps comme n’importe quel autre gestionnaire. Les mots de passe sont stockés sur les serveurs de Bitwarden, mais tu peux aussi les stocker sur ton propre serveur. Le gros défauts, c’est qu’il faut payer pour la double authentification. :/

avatar eldison | 

@razerblade

10€ par an ? C’est pas pire.

avatar Martin40 | 

Sinon y'a Outlook, qui est gratuit..

Pages

CONNEXION UTILISATEUR