Grâce à Edge, Microsoft va contribuer à optimiser Chrome

Nicolas Furno |

Microsoft a opté pour Chromium, la base open-source de Chrome, pour la nouvelle version d’Edge, son navigateur web. Ce changement permettra au créateur de Windows d’avoir un navigateur multiplateforme avec beaucoup moins d’effort, avec l’avantage de profiter de tout le travail réalisé par Google. Cela dit, dans l’esprit de l’open-source, Microsoft va aussi contribuer à ce développement.

L’entreprise a déjà commencé son travail en suggérant plusieurs changements au code source de Chromium. Dans le lot, une modification pourrait contribuer à réduire la consommation énergétique de Chrome et de tous les navigateurs basés sur Chromium pendant la lecture de vidéos. Microsoft a noté que le cache était toujours activé pendant la lecture d’une vidéo, entraînant de multiples opérations sur le volume de stockage et contribuant à réduire l’autonomie dans ce cadre.

Le site du club iGen affiché dans Microsoft Edge, sur macOS.

Le cache est une fonction essentielle des navigateurs, il leur permet de stocker une copie locale des ressources affichées sur une page web. Quand vous retournez sur un site, les ressources locales sont choisies en priorité et elles ne sont mises à jour que de temps en temps, pour limiter l’utilisation d’internet, accélérer les temps de chargement et réduire la consommation d’énergie. Mais mettre en cache une vidéo n’est pas utile et entraine au contraire une surconsommation d’après Microsoft, qui propose ainsi le code qui évite de le faire quand un ordinateur est sur batterie.

Ces dernières années, Microsoft a fait un virage à 180° sur la question de l’open-source et l’entreprise est désormais le plus gros contributeur privé sur de nombreux projets. Son choix d’adopter Chromium prend tout son sens dans ce contexte et son travail sur Edge pourra profiter à de nombreux autres utilisateurs. Google a exprimé son intérêt pour la proposition, mais il faudra encore probablement attendre quelques mois avant que Chrome en profite vraiment.

avatar raoolito | 

ce serait quand meme etonnant que chez Google ils n’aient pas déjà été au fait de cette question de cache...

avatar mimolette51 | 

Rien n'est simple, sur les machine faiblement doté en RAM ou dont l'utilisation est quasiment à son maximum, le cache disque se justifie très bien. Dans mon cas, avec 32 Go de RAM, beaucoup moins. Mais bon, ou mettre la limite RAM/cache ? Dans tout les cas, il y aura des situations ou ça sera dommageable à certains...

avatar SyMich | 

C'est pourtant bien sympa cette mise en cache local des vidéos pour récupérer une copie des vidéos protégées...

avatar nespresso92 | 

@SyMich

👎🏻

avatar mimolette51 | 

Le pauvre petit chou!

avatar nespresso92 | 

@mimolette51

Fier de votre remarque...? Hum... no comment

avatar SyMich | 

Il y a un certain nombre d'extensions qui "vivent" aujourd'hui de cette mise en cache des vidéos, pour proposer d'en garder une copie permanente sur son Mac ou PC.
Si il n'y a plus de mise en cache, fini leur business... et leurs clients vont râler qu'ils ont payé et que ça ne marche plus 🥺

avatar heu | 

@SyMich

Et bien tu brancheras ton mac sur le secteur.

avatar malcolmZ07 | 

Quand je regarde une vidéo YouTube 1080p60 chrome vs safari. Mon autonomie est divisée par 3 et les ventilos sont aux max 😪😪

avatar Ginger bread | 

En tous cas très satisfait de Edge Chromium

avatar blopi4 | 

Brave est top.
D'ailleurs, j'aimerai reverser mes BAT à Macg :)

avatar DareMac | 

Goggle va faire du cas par cas avec les propositions de Microsoft pour Chromium. Et si ça se trouve, un jour on aura un fork de Chromium, comme Google a fait un fork de WebKit.

avatar pat3 | 

@DareMac

C’est même couru d’avance. Le pseudo altruisme de Microsoft ne trompe personne.

avatar claude72 | 

La mise en cache des données par un navigateur implique des écritures fréquentes sur le disque, et j'ai entendu dire que dans le cas d'un SSD ça peut provoquer une usure prématurée des cellules mémoires…
Un ami informaticien proposait même comme solution d'utiliser un disque virtuel en RAM comme zone de cache pour le navigateur, avec un transfert automatique du SSD vers le disque virtuel en RAM à la mise en route (pour retrouver le cache de la veille), et de la RAM vers le SSD à l'extinction pour sauvegarder le cache (et le retrouver le lendemain).

Vrai ou faux ? qu'en disent les spécialistes ?

CONNEXION UTILISATEUR