GraphicConverter 11 : le couteau suisse de la photo s'enrichit encore

Stéphane Moussie |

GraphicConverter, qu’on ne peut pas mieux décrire qu’en parlant d’un couteau suisse de la photo numérique, se dote de nombreux outils supplémentaires. La version 11 disponible depuis peu permet de créer des macros, pour exécuter plus rapidement des actions répétitives.

Traitement des RAW dans GraphicConverter 11

Les fichiers RAW sont désormais traités dans une fenêtre à part entière, avec des contrôles spécifiques pour eux. De manière générale, de nouveaux outils sont à disposition pour corriger la déformation des photos prises en grand-angle, générer des dégradés, colorer ses clichés façon bichromie ou bien encore donner un effet rétro.

Éditeur d’images de GraphicConverter 11

Comme GraphicConverter a aussi un navigateur de fichiers, la mise à jour apporte la possibilité de décompresser les archives et d’éditer les tags des fichiers.

GraphicConverter 11 en fait tellement (édition classique et créative, gestion, conversion…) qu’il peut être intimidant pour les nouveaux venus. C’est pourquoi Mac V.F., qui assure la traduction du logiciel, vend un manuel de référence, qui complète le guide utilisateur intégré.

L’application est commercialisée chez Mac V.F. à 34,95 €. La mise à niveau depuis une version précédente coûte 23,95 €. GraphicConverter 11 est également en vente dans le Mac App Store. Cette version, qui a des limitations en raison du sandboxing, est en promotion jusqu’à la fin du mois à 28,99 € pour permettre la mise à niveau à tarif préférentiel. Une version d’essai est disponible.

avatar fabsolar | 

À noter , cela est important :

Si j’en achète le logiciel sur l’App Store avec les limitations connu, après contact et justificatif d’achat, l’éditeur générera une clé de licence pour utiliser le logiciel directement téléchargé chez lui et ne plus avoir aucune limitation et ce gratuitement !!

avatar switch | 

Autant acheter directement sur le site de l'éditeur, ça lui évitera de payer sa dîme à Apple…

avatar SyMich | 

On ne peut qu'encourager à acheter directement sur le site du développeur ou via MacVF...
Le développeur touchera la totalité de votre paiement, et vous, vous obtenez une version sans les limitations liées au sandboxing (sans compter que si vous avez déjà GraphicConverter), la mise à niveau vous coute moins cher. C'est tout benef pour tout le monde !

avatar occam | 

@SyMich

"version sans les limitations liées au sandboxing"

En plus, la version adulte de GraphicConverter (pas celle pour chiots dans leur bac à sable...) permet d’utiliser des plug-ins Photoshop, notamment la Nik Collection récemment revue par DxO.
Synergie intéressante, surtout avec Nik au prix de lancement.

À la différence de Kiri, le soft est meilleur quand on quitte les culottes courtes.

avatar SyMich | 

Sans compter que certaines limitations ne sont pas vraiment liées au sandboxing... (seul iCloud utilisable comme volume dans le nuage, à l'exclusion de DropBox, OneDrive, pCloud... ou encore seul Mail utilisable pour envoyer une image par mail depuis l'appli, à l'exclusion de toute autre application de messagerie)

avatar occam | 

@SyMich

Vous avez raison, c’est moins du sandboxing que du boxing-in.

avatar irep | 

Pique quand même le prix de la mise à jour. 19,99 m'aurait paru plus conforme.

À part ça j'ai beaucoup de difficultés à rentrer dans la logique et l'interface de ce soft que j'utilisais il y a des années. Dommage, j'aurais aimé m'en servir pour ajouter quelques effets et gribouillages sur des captures d'écran. Cette application étant plus rapide à lancer que Photoshop. Très utiles aussi bien sûr pour les conversions filtrées de grandes quantités d'images.
Faudra bien jeter un œil à la doc.

avatar SyMich | 

Utilisatrice de cette application depuis la version 2 (que j'avais reçue sur diskette 3"1/2 contre 30 DM), il me semble effectivement que les mises à niveau précédentes étaient moins onéreuses...

avatar irep | 

@SyMich

Alors tu as peut-être connu RAM doubler, Quickkeys, le RIP PostScript d'Epson, Stuff-it, … ?
Perso je remonte à Font DA Mover ?????

avatar Bubblefreddo | 

@irep

RAMdoubler pour passer de 4 Mo à 8Mo... énorme!!! ;-)

avatar nicolier | 

@irep

Tous ces noms !!!! ? Font DA mover, quand il est apparu ça simplifiait tout !

avatar smog | 

Bon, maintenant que vous avez remué les souvenirs... ;-)
Multifinder, MacDraw II, MacWrite II, ResEdit <3, les polices à mettre en taille deux fois plus grande pour ImageWriter... Avec FontDAmover...
Et surtout HyperCard (la sortie de la version 2... Mon 1er achat de logiciel)

avatar nicolier | 

@smog

Mon dieu, ResEdit en effet ! ?

avatar BeePotato | 

@ nicolier : « Font DA mover, quand il est apparu ça simplifiait tout ! »

Quand il est apparu ?? Il me semblait pourtant qu’il était là depuis le début (si ce n’est qu’il ne s’occupait que des polices au tout début).

avatar nicolier | 

@BeePotato

Possible que ta mémoire soit plus fiable que la mienne.

Il me semble que sur mon Mac Plus je faisais des manip avec les valises de polices et que c’est 2 ou 3 ans après que Font DA Mover est arrivé.

avatar nicolier | 

@BeePotato

Petite recherche rapide, c’est toi qui a raison ! On le trouvait sur l’une des disquettes du système 6 ?

avatar BeePotato | 

@ nicolier : « Petite recherche rapide, c’est toi qui a raison ! On le trouvait sur l’une des disquettes du système 6 »

Autre petite recherche rapide pour compléter : il n’était bien que « Font Mover » dans le Système 1, avant d’intégrer aussi la gestion des accessoires de bureau.

http://www.apple-collection.com/HTMsysteme/FontDAMover.htm

avatar Lightman | 

@irep

Hé, moi aussi j'ai connu tout ça ; et je les ai toujours, dûment indexé avec TriCatalog ! Sauvegardés en plus des disquettes ou CD-ROM originaux (Golden, SVM Mac, Macworld). Pour certains, je les utilise toujours grâce à SnowLeopard (ClarisWorks, Harmony, playerPro… ).
Mais mon Mac LC II d'origine avec son PowerCD vertical est à la cave maintenant. Ils marchent toujours et pourraient finir dans un musée, avec mon VTech LASER 500 (1985 ? ) qui marche aussi et que j'utilise (!!!) pour initier les gamins à la programmation.

Bonne époque.

avatar Sorabji | 

@irep

Vu l’ensemble des fonctionnalités fournies, je trouve au contraire le prix très raisonnable. DxO PhotoLab (que j’utilise en priorité) ou Capture One coûtent largement plus de 100€. En outre, sa capacité d’édition des métadonnées (IPTC en particulier) est de par mon expérience sans égal.

avatar pat3 | 

Pour ça tu as déjà Aperçu, qui peut vraiment en faire beaucoup.

avatar Kriskool | 

Est ce que cela peut remplacer totalement Photos d’Apple ?

avatar switch | 

Photos est un catalogueur, une visionneuse et offre qqes options de retouche, mais il ne fait rien correctement: il ne lit pas toujours correctement les dates de prise de vue, il ne reconnait que qqes formats photo et vidéo (pire, il transforme certaines vidéos en .mov !) et cerise sur le gateau il stocke les photos/vidéos par date d'importation. Bref, c'est gratuit mais pas terrible.
J'ai opté pour le couple d'applis suivantes:

www.exifphotoworker.com pour transférer les images, supprimer les doublons, renommer en masse les photos/vidéos puis les organiser automatiquement par dossiers par ans/mois/jours (plusieurs choix d'organisation possibles)
Mes photos restent donc "libres", accessibles par/pour toute application.

GraphicConverter pour tout le reste: visionnage, retouche, impression…

Et je sauvegarde mes dossiers sur disques externes + pCloud Drive, ce qui est beaucoup plus souple que les énormes "Photothèques".

avatar Kriskool | 

@switch

D’accord et pour accéder à vos photothèques à distance vous avez une solution aussi souple que l’application Photos ? Merci

avatar switch | 

J'utilise pCloud Drive: jai payé une seule fois pour 2 To de stockage et j'y place tout ce que je veux. Mon dossier "Photos" contenant mes photos/vidéos organisées par ans/mois/jours est un dossier parmi tant d'autres. J'économise ainsi énormément d'espace de stockage sur mon Mac sans faire la moindre concession du genre "photos en basse résolution".
Je sais exactement où se trouve chacune de mes photos/vidés, (et pas dans deux endroits différents comme avec iCloud).
J'accède à mon espace de stockage pCloud depuis tous mes appareils : Mac-Windows-iOS-Androïd, ou plus simplement depuis un navigateur.
Pour les partages, j'envoie par email un simple lien de partage du dossier de mon choix (technique classique de tous les système de clouds).
Il existe plein d'autres services de cloud, mais mon choix s'est porté sur pCloud pour la simplicité et la souplesse offertes par l'espace de stockage visible et accessible sur le bureau (comme n'importe quel espace de stockage local/réseau)

avatar Kriskool | 

@switch

Merci !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR