JMAP, le successeur de l’IMAP, est en passe de devenir un standard

Nicolas Furno |

Le fournisseur de boîtes mail Fastmail a lancé en 2014 une idée qui pouvait sembler un petit peu folle : remplacer IMAP par un protocole plus moderne. À l’heure actuelle, IMAP est le standard le plus fréquent pour synchroniser des mails en local depuis un serveur, c’est celui qui est utilisé par tous les clients mails modernes. Mais il a plusieurs défauts, en particulier dans un monde massivement mobile et JMAP a été créé pour répondre à ces défauts (lire : JMAP, un nouveau protocole plus moderne pour remplacer l’IMAP).

Image Fastmail

JMAP a été pensé dès le départ comme un protocole ouvert que tout le monde pourrait utiliser. Il est basé sur des technologies plus modernes que l’IMAP, ce qui lui permet d’être beaucoup plus léger et efficace, en limitant les requêtes sur le réseau. Il offre aussi des fonctions supplémentaires, comme les push pour savoir immédiatement quand un mail est reçu.

Mais pour que le JMAP puisse effectivement remplacer l’IMAP, il doit devenir un standard en bonne et due forme. C’est pourquoi Fastmail a soumis l’idée à l’IETF (Internet Engineering Task Force), un groupe qui se charge de définir les standards d'internet. Le travail mené depuis près de deux ans va bientôt aboutir et JMAP deviendra un standard au début de l’année 2019. C’est une étape essentielle, puisque c’est l’une des critiques entendues par Fastmail en présentant son idée : tant que ce n’est pas un standard, il ne pourra pas servir, surtout dans les grosses structures.

Au passage, le protocole a évolué, parfois de façon majeure. Si le sujet vous intéresse, le patron de Fastmail détaille les changements dans un article de blog, mais l’une des nouveautés intéressantes à signaler est l’ajout de souplesse lors de l’envoi de mail. JMAP permettra de programmer un envoi, mais aussi de recevoir un accusé de réception ou encore d’annuler l’envoi. Par ailleurs, le protocole a été simplifié et pensé de façon plus modulaire, pour pouvoir lui ajouter des fonctions simplement. La gestion du calendrier est bien avancée, celle des contacts devrait suivre et pourquoi pas ensuite gérer des notes ou même des fichiers.

En bref, JMAP se prépare à devenir une alternative crédible face aux protocoles propriétaires implémentés pour palier les défaillances de l’IMAP. En particulier, Google a construit son propre système pour Gmail, mais c’est un protocole entièrement propriétaire et il n’est pas interopérable. Bron Gondwana, le CEO de Fastmail, nous expliquait justement en interview en quoi ce développement de protocoles propriétaires était une menace pour le mail libre comme on l’a connu pendant des années.

Naturellement, rien ne dit que Google adoptera JMAP, mais il y aura plus de chances que ce soit le cas s’il devient un standard largement adopté par ailleurs. En attendant que d’autres l’utilisent, Fastmail a commencé à convertir ses serveurs pour utiliser JMAP plutôt qu’IMAP. Il reste encore quelques bugs qui empêchent un déploiement à 100 %, mais ce sera le cas dès qu’ils seront corrigés. Les apps mobiles du service seront aussi mises à jour en 2019 pour utiliser JMAP.

Fastmail sur un iPad

Fastmail est un service payant qui fournit une boîte mail à partir de 3 $ par mois ou 30 $ par an.


Tags
avatar YAZombie | 

Oui, antonomase, pareil (tout ce qu'on pourrait appeler théorie littéraire, en fait).
Mais en effet ceci explique cela. Je trouve ça un peu triste, mais ce n'est pas de ta faute ?️

avatar fte | 

@YAZombie

"Je trouve ça un peu triste, mais ce n'est pas de ta faute ?️"

Bah. On a moins de français, mais plus d'allemand et d'anglais.

Ce n'est pas triste. C'est différent.

avatar YAZombie | 

@fte: ben ça n'a rien à voir en effet. Étudier les langues il y a peu de choses aussi enrichissante (je suis linguiste de formation), mais sans théorie littéraire c'est comme savoir mélanger des produits chimiques et observer la réaction, sans disposer des outils intellectuels pour comprendre pourquoi la réaction survient. On se moque souvent du Bourgeois gentilhomme, mais pour moi son émerveillement à découvrir qu'il faisait de la prose sans le savoir - c'est-à-dire catégoriser, le début de la pensée rationnelle - en fait un des rares personnages vraiment touchants de Molière.

avatar fte | 

@YAZombie

"mais sans théorie littéraire c'est comme savoir mélanger des produits chimiques et observer la réaction"

Fausse comparaison, car tu oublies un aspect essentiel. La Suisse n'a pas juste 4 langues nationales. Elle est surtout pluriculturelle, et l'apprentissage de plusieurs langues nationales participe de la cohésion nationale et de la bonne entente et collaboration et envie de vivre ensemble des diverses communautés culturelles et linguistiques du pays.

C'est, ici, plus important que la théorie.

avatar YAZombie | 

@fte:
Non sequitur. Du coup logiquement absolument pas une fausse comparaison, en tout cas pas en vertu de l'argument fallacieux (ce n'est pas une insulte) que tu y opposes.
Tu sembles penser qu'un avantage quel qu'il soit compense mécaniquement un désavantage quel qu'il soit. Celui que tu cites n'a rien à voir avec la richesse épistémologique apportée par la théorie littéraire. Il ne compense en rien. Il est juste autre.
Je ne sais pas pourquoi tu tiens à ce point à défendre ton éducation, on pourrait croire que tu y vois une attaque à ta personnalité, ou que tu es fier de ton pays. Aucun n'est parfait, et je persiste à penser que ne pas enseigner la théorie littéraire est une perte. De la même manière que l'enseignement catastrophique des langues en France en est une. Je n'y place rien de personnel, mais je sais ce que j'ai perdu même sans avoir touché au latin ou au grec par exemple.
Bref. Pas grave.

avatar bigtob14 | 

je sais que ce n'est pas la meme chose, mais il est difficile de lutter contre les mot qui entrent dans le langage courant. Même si leur sens est erroné et même si on confond une partie et son tout.

avatar perlaurent | 

Protocole intéressant . A voir si les gros acteurs du marché l’adopteront .

avatar pickwick | 

Chacun son truc.... regardez ceux qui confondent les navigateurs et les moteurs de recherche, par exemple Safari et Google. C’est comme si on confondait une voiture et le son GPS, l’un sert à aller quelque part et l’autre à trouver le chemin pour y aller, ce qui est différent.

avatar phil3 | 

Et les tags ? Gérés par FastMail ? Prévus dans JMAP ?

avatar deadlocker | 

Parler du web à la place d'internet est une métonymie ;-)

NB: Je suis sidéré de la violence ou de la vanité de commentaires sur bon nombre de sujets...
Humilité et bienveillance boudu !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR