Fluid 2 transforme un site web en app avec un moteur plus moderne

Nicolas Furno |

Fluid est un utilitaire capable de transformer n’importe quel site web en une app macOS que l’on peut installer dans le dossier des applications et garder dans son dock. Sorti il y a des années déjà, ce programme encapsule en fait le site dans une interface native, mais on obtient le même résultat que dans un navigateur web. L’avantage étant d’avoir une icône et une fenêtre distinctes, ce qui peut être pratique pour les sites que vous visitez régulièrement.

Sept ans après la sortie de la première version finale, Fluid 2 sera bientôt disponible et on peut tester la version bêta dès aujourd'hui. Comme son numéro le suggère, cette mise à jour est majeure, même si cela ne se verra pas nécessairement à l’usage. Ni l’interface, ni les fonctions n’ont vraiment changé, c’est le moteur qui a été revu et modernisé avec cette 2.0. Et c’est important, puisque c’est lui qui assure que le site est correctement affiché.

Fluid 2 en action : la fenêtre qui permet de créer une app à gauche, identique à celle de la précédente version ; deux exemples sur la droite, la version mobile de Twitter et le site de MacGeneration.

WebKit, le moteur d’affichage d’Apple et donc de Safari, est toujours utilisé. Mais Fluid exploitait une ancienne version du moteur, alors que cette mise à jour repose sur WebKit2, utilisée par Apple depuis plusieurs années (iOS 8 et Snow Leopard côté Mac). Voilà qui devrait assurer aux apps créées avec Fluid un meilleur fonctionnement et probablement des performances en hausse. Parmi les bénéfices apportés par cette version du moteur d’affichage, des processus séparés qui permettront de mieux distinguer les différents sites transformés en app.

Cette mise à jour sera payante, même si son concepteur maintient une déclinaison gratuite déjà très complète. Les fonctions qui étaient payantes avec Fluid 1.0 le resteront avec la 2.0 et le prix ne bouge pas : 5 $ pour une licence permanente. Ces fonctions additionnelles permettent de garder un site web dans la barre des menus de macOS plutôt que le dock, d’appliquer des styles et scripts personnalisés et d’utiliser le mode plein écran. Si vous n’en avez pas besoin, vous pouvez utiliser Fluid sans payer.

L’app n’est pas traduite en français et cette mise à jour nécessite macOS 10.12 pour fonctionner.


Tags
avatar heu | 

Encore plus simple : https://desktop.appmaker.xyz/

avatar jackhal | 

Ça utilise quel moteur ?
C'est financé comment ?
Pourquoi on trouve aussi peu d'infos sur une société qui a 5 ans ?
Pourquoi le site de cette société est HS ?
Pourquoi ils demandent notre adresse email pour créer une appli (non signée) ?

Tu tombes sur un site dont tu ne connais rien qui génère des exécutables, que tu lances sans te poser de questions, c'est bien ça ? C'est un bon résumé ?

avatar heu | 

@jackhal

C'est pas faux !

avatar Strix | 

Ce que j'aime beaucoup avec Fluid, c'est la gestion du CSS qui permet de "modéliser" les sites à notre convenance.

avatar Lucas | 

Génial ! Je l’ai depuis des années mais avais commencé à l’abandonner car vraiment vieillot sur certains sites

avatar Lucas | 

Et gros problème surtout : on perdait tous les onglets en cas de déconnexion internet...

avatar ziggyspider | 

Sans parler des fichier cache énormes qu'il laisse. J'espère que ce coté à aussi été amélioré car c'est bien pratique. Je m'étais fait une appli de l'aide de Blender : plus de 600 Mo de cache alors que la doc complète en HTML est téléchargeable et fait dans les 50 Mo, à peine moins que l'appli.

avatar Oxydeon | 

Google Chrome permet de faire exactement la même chose sinon

CONNEXION UTILISATEUR