Les versions 2018 de Photoshop Elements et Premiere Elements sont de sortie

Mickaël Bazoge |

Adobe lance aujourd’hui le cru 2018 de Photoshop Elements et Premiere Elements, deux logiciels qui se destinent aux débutants en édition photo et montage vidéo. Les nouveautés sont, comme on l’imagine, nombreuses pour ces deux applications. Le premier comprend ainsi une optimisation du classement de la bibliothèque d’images, qui permet de visualiser plus facilement ses clichés. Les options de tri s’améliorent (date, personne, lieux, etc.). L’éditeur met également en place une curation automatique qui trie automatiquement les photos en fonction de leur qualité, visages, thèmes, …

De nouveaux outils d’édition sont disponibles : sélection automatique de portions d’image, insertion d’yeux ouverts dans une photo où le sujet a les yeux fermés (ces yeux ouverts proviennent d’un autre cliché). Les diaporamas ont été revus et corrigés, et ils peuvent être générés « d’un clic » grâce à une sélection automatique des meilleurs photos.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Une grosse partie du travail d’Adobe pour cette mouture 2018 touche aux modifications guidées ; ces assistants permettent par exemple de replacer un arrière-plan rapidement, d’ajouter des effets “artistiques” ou de créer une double pose en incrustant une image dans une autre. Les options de partage ont été optimisées, notamment sur les réseaux sociaux (la liste des modifications est à consulter sur cette page).

Pour Premiere Elements 2018, on retrouve le travail d’optimisation sur le classement des vidéos, triées par date, et dans lesquelles on peut ajouter des étiquettes. Là aussi, Adobe met l’emphase sur les assistants de modification, pour figer des images avec des titres animés, créer des effets de rebond, corriger les vidéos filmées avec des caméras sportives, ou encore publier de courtes vidéos sur les réseaux sociaux.

Les outils de montage s’enrichissent de deux nouveaux outils : un pour immortaliser une scène en extrayant des photos depuis des rushs, l’autre pour créer des raccords « dynamiques » pour dynamiser une vidéo. Là aussi, la création simplifiée de diaporamas est de la partie. Les nouveautés sont listées à cette adresse.

Des versions d’essai son disponibles au téléchargement, ainsi que des tarifs de mises à niveau. Le prix de la licence est de 99,60 € par logiciel, ou 150 € pour les deux.


avatar andre.mordi | 

Trop tard, trop cher

avatar Baptiste_nv18 | 

@andre.mordi

Au contraire je trouve les prix très bien voir pas cher

avatar Paquito06 | 

Ce n’est pas integre dans la suite Creative Cloud quand on a tous les outils? ? Deception.

avatar Safranc | 

Pour la petite histoire, j'avais jusqu'à présent Photoshop élément 6, que j'avais acheté en 2009, mais avec la sortie de Mac OS Sierra, le logiciel a très bien fonctionné pendant les 15 jours d'évaluation, après cette période, un code d'activation m'a été demandé, je contacte Adobe qui me répond que le logiciel n'est pas compatible avec ce système d'exploitation, et refuse de me réactiver ce logiciel que j'ai acheté et qui fonctionne visiblement sur ce système. On m'a proposé comme solution de prendre un abonnement....

avatar gwen | 

Oh la Vache, l’exemple de meilleur photo avec les deux gamines est pitoyable. Beurk.

avatar vince360x | 

Clair, horrible, moi une photo ratée c'est poubelle direct, yeux fermés, yeux rouge, pas question de bidouiller !

avatar lepoulpebaleine | 

Affinity Photo : 55 € et très mac-friendly.
Affinity Designer : 55 €, idem.
The Gimp : 0 € et open source.
Les softs Affinity tournent sous Mac et Windows (désolé pour les pingouins ?).
Adobe : et si vos marketeurs branchaient leurs cerveaux ?

avatar auredep | 

Bonjour, pouvez vous me dire sur combien de pc pouvons-nous installer le logiciel photoshop élément 2018 si l'on achète la version DVD? Merci

CONNEXION UTILISATEUR