Amazon bloque Delicious Library en France et d'autres pays

Florian Innocente |

Si vous comptez encore parmi les clients de Delicious Library — cet utilitaire pour cataloguer des contenus physiques, notamment des livres, BD, jeux… — sachez que vous ne pouvez plus vous en servir avec Amazon.

C'est l'un des intérêts de ce logiciel, il sait piocher dans l'énorme base de produits du marchand en ligne pour télécharger des informations sur les articles en votre possession. C'est particulièrement pratique pour les livres ou BD par exemple. Cela évite de taper les titres, nom de l'éditeur, de collection et de chercher une image de couverture à chaque ajout d'une nouvelle entrée. Il suffit de présenter leur code barre à la webcam de l'ordinateur.

Les filiales d'Amazon en France, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, au Japon et en Espagne ont toutes signifié à l'éditeur la fin de son autorisation d'utiliser l'API qui permet de collecter ces données. Malgré le fait que le développeur, Wil Shipley, renvoie ses utilisateurs exclusivement vers Amazon lorsqu'ils cliquent sur un lien de recommandation de produit.

Les versions utilisées aux États-Unis ainsi qu'au Canada ne sont pas touchées. Apparement, les autres filiales n'apprécient pas que ces liens qui mènent vers leurs pages émanent d'une application et non pas d'un site web. Une particularité qui ne semble pas troubler les Amazon nord-américains.

Amazon avait déjà porté un coup à cet éditeur en 2009 en changeant les conditions d'utilisation de son API. Il était devenu interdit pour un appareil mobile d'exploiter une base de données remplie de références de produits récupérées sur la plateforme de vente. L'application sur le Mac pouvait le faire, mais pas transférer ensuite ces données sur l'iPhone. Plus moyen ainsi d'avoir ses collections en poche, consultables lorsque nécessaire. L'app compagnon de Delicious Library avait dû quitter l'App Store.

Pour aller plus loin :
avatar ovea | 

À l'heure de la transparence d'accès aux données des services publiques, les entreprises qui mettent en place des blocages d'accès à leurs données doivent être lourdement sanctionnées ?

avatar youpla77 | 

On est d'accord, mais Amazon c'est du service publique ?

avatar zoubi2 | 

Non. Encore moins du service public.

avatar pat3 | 

Si je ne me trompe pas, La toute dernière mise à jour de Delicious Library permet de pallier le problème.

avatar Fennec72 | 

@pat3

Et si c’est bien le cas, comment cela se traduit-il dans le fonctionnement de l’application ?

avatar pat3 | 

@Fennec72

Elle refonctionne comme avant. C’est la misse à jour 3.7 qui est susceptible dérégler le problème, mais pas partout (Amazon.jp fait cavalier seul, Amazon.de fait toujours problème). Il y a un fil là-dessus dans leur support : https://getsatisfaction.com/deliciousmonster/topics/amazon-api-not-working

avatar Le docteur | 

Ça fait un moment qu'ils nous les broient avec ça, Amazon.
Je suis client chez eux (ben oui, je suis en cambrousse et c'est ça ou rien), mais j'en ai un peu assez d'avoir du renoncer à mes bases de données de bouquins (trop chiants à remplir à la main) grâce à leur comportement. J'ai eu le coup avec BookPedia en ce qui me concerne.

avatar gyomba | 

J’ai eu le même problème avec bookpedia
J’ai commencé à essayer d’autre service qui eux on leur propre base de données, genre BDBuzz mais le problème est que contrairement à bookpedia il ne me laissent pas entrer une référence manuellement du elle n’existe pas dans leur base.
Je crois que BDgest le permet mais il est aussi payant je crois…
Remarque j’avais bien acheté Bookpedia dans le temps…

avatar abccba | 

@gyomba

J’avais eu le même problème avec Bookpedia aussi MAIS il y a une solution pour retrouver le référencèrent. Il faut toutefois créer des compt s de vendeur sur Amazon puis charger différentes clées. C’est fastidieux mais ça marche. Regardez voir sur Google

avatar Snoopy007 | 

A propos d’amazon, est ce que l apps Amazon Prime vidéo est dispo sur Apple TV ?

avatar occam | 

Minable.
Et contra-productif.
Je sais d'expérience, pour avoir recommandé Delicious Library à des dizaines de personnes, que DL devenait vite l'outil pour dénicher livres ou disques sur les différents sites Amazon, et suivre ces liens pour y passer commande.

Les requins ne bouffent pas les rémoras.
Les anémones de mer n'engloutissent pas les poissons clown.
La co-évolution leur a infusé les bénéfices du mutualisme.

Les monstres voraces dont Amazon est l'extrême exemple n'ont pas les gènes façonnés par une évolution qui pourrait tenir lieu d'intelligence. Ils bouffent, mordent, tuent sans discrimination, sans égard pour leur écosystème.

Et Amazon n'a même pas eu la décence de modifier son formulaire standard, et sans doute automatisé :
« Warmest regards, » indeed.
Cynisme par défaut.

Heureusement que DL est en train d'évoluer en direction d'un Digital Asset Management universel. On ne peut que les encourager.

Et à Amazon, un U+1F595 bien tendu.
With my « warmest regards ».

avatar françois bayrou | 

+1000

avatar ovea | 

@occam

Énorme^x

avatar gela | 

@occam

"Les monstres voraces dont Amazon est l'extrême exemple n'ont pas les gènes façonnés par une évolution qui pourrait tenir lieu d'intelligence. Ils bouffent, mordent, tuent sans discrimination, sans égard pour leur écosystème."

Tu parles de la race humaine, en général, là ?

avatar deltiox | 

A quand Delicious library avec un catalogue partagé bloc chain ?

avatar Mac Hiavel | 

Mr MacG le lien vers le test est inopérant.

avatar Florian Innocente | 
Merci, j'ai corrigé le lien. Note que le test a 4 ans. Certaines critiques sur l'interface, par exemple ses fausses corniches de bois bien laides n'ont plus lieu d'être.
avatar hugome | 

À noter que les gens qui sont restés sur DL 2 sont plantés définitivement car Delicious Monster n'a plus les capacités de compiler l'ancien code, disent-ils. Obligé d'upgrader vers DL3, avec son interfaces moche et la perte de fonctionnalités. Bof, bof. Et toujours sans synchro.

Petite précision : c'est pas Amazon qui avait modifié ses conditions générales qui a fait que DM a dû retirer son application mobile, c'est que dès le départ l'appli était pas conforme et DM avait passé outre. Jusqu'au jour où ils ont été rattrapés par la patrouille, car Amazon veut se réserver l'exclusivité de l'accès mobile à leur base de données.
Pour ceux qui ont eu la chance de la télécharger avant, elle a marché jusqu'à iOS 9, je crois.

En attendant, j'utilise BDgest pour les BDs, qui marche bien, AVC un suivi des séries incomplètes.
Boolkcrawler pour les bouquins.
Par contre je sais pas trop quoi faire pour les DVDs (IMDB ?) et les gadgets, qui était bien utile pour centraliser nº de série, specs et facture. Peut-être cbien ou Myeggbox.
Pour la musique, lintérêt de DL, c'est qu'on pouvait avoir au même endroit le catalogue de sa musique physique (CD) et digitale (iTunes), mais avec les applis de streaming illimité style Spotify, ça perd un peu de son intérêt.

avatar occam | 

@hugome

"avec les applis de streaming illimité style Spotify, ça perd un peu de son intérêt"

Est-ce que le streaming de Spotify, ou Apple Music, ou Tidal ou Qobuz efface les fichiers locaux ? Non ? Alors, je ne vois pas en quoi DL perdrait son intérêt pour ses utilisateurs déjà existants. Surtout ceux qui ont mis des années à se construire une phonothèque numérique.

Dont, soit dit en passant, la qualité sonore est loin d'être atteinte par Spotify ou Apple Music.

avatar hugome | 

@ occam :
Ce qui perd un peu de son intérêt avec les applis de streaming, c'est de maintenir une liste précise des actifs de musique que l'on a chez soi, par ex. pour savoir ce qui manque, puisqu'ils sont disponibles en permanence sur le net gratuitement dans le forfait. Avant, si je voyais qu'il me manquait un morceau dans iTunes, je regardais si je l'avais pas en CD avant de le chercher en digital. Aujourd'hui, je cherche directement dans Spotify.

Sur le sujet de la qualité, Spotify est en 320 kbps. La différence avec du lossless est impossible à faire dans des conditions d'écoute normales.

avatar ovea | 

@hugome

Il y a toujours un intérêt à référencer (((pour soit))) les descriptions de nos propres notes d'archivage …

Du coup, le podcast avec bookmarks ou marque-pages pourrait être un excellent type de média pour une base de références étendu

avatar occam | 

@ovea

« le podcast avec bookmarks ou marque-pages pourrait être un excellent type de média pour une base de références étendu »

Effectivement. C'est un créneau pour lequel les outils sont rares ou inadéquats.

avatar marc_os | 

Vive Amazon !
Vive les monopoles !
Oui c'est l'objectif de toute entreprise. La concurrence c'est la guerre - économique - pas la saine émulation entre sportifs, la concurrence économique ce n'est pas le bien absolu comme veut nous le faire croire la pensée unique libérale. La concurrence c'est un fine des millions de chômeurs pour les entreprises perdantes.

avatar Remundo3869 | 

Moi j’ai découvert un site français qui permet de classer sa bibliothèque depuis le web ou mobile. Ça s’appelle Collibris www.collibris-app.com 
Ça m’a été bien pratique pour classer toute ma collection de bd simplement en les scannant avec l’appareil photo.

avatar marc_os | 

@ Remundo3869
J'ai été voir les conditions d'utilisation de Collibris.
Et bien ça m'a quelque peu refroidi, surtout la partie disant que celles-ci pouvaient être modifiées n'importe quand par eux, sans préavis, sans que l'utilisateur puisse refuser les changements, idem au sujet des mises à jour du "service" comme ils disent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR