Fontstore veut casser les prix des polices

Nicolas Furno |

Fontstore est un nouveau service dédié aux graphistes et designers et qui leur permet d’utiliser un catalogue de polices en échange d’un abonnement mensuel. Contrairement à ce que ses concepteurs laissent entendre dans l’article de blog d’ouverture, ce n’est pas une idée nouvelle, puisque c’est exactement ce que propose TypeKit d’Adobe depuis plusieurs années.

Cliquer pour agrandir

Néanmoins, ce nouveau-venu cherche à se distinguer sur le prix demandé. Pour un seul utilisateur, l’accès aux polices de Fontstore est proposé à 15 $ par mois ou 150 $ par an. Il y a aussi une formule à 25 et 250 $ pour cinq utilisateurs, mais c’est tout. Le concurrent d’Adobe commence à 50 $ par mois et il y a des formules plus coûteuses encore.

L’offre est beaucoup plus accessible donc, mais il y a quelques restrictions importantes à noter. Pour commencer, il n’y a que 75 familles de police dans la collection actuelle, c’est peu comparé aux ténors du secteur. Cette base est censée grandir tous les mois, sans que le prix ne change, promettent ses concepteurs.

Ensuite, l’idée de Fontstore est de fournir aux créatifs des polices qui seront ensuite achetées en bonne et due forme par les clients. Cet abonnement n’est pas censé être souscrit par celui qui exploite les polices, mais par celui qui crée un site, une app, une affiche, un livre, etc. Les polices peuvent ensuite être achetées individuellement, ou par police de famille, à un tarif qui dépend des besoins.

Les designers abonnés peuvent utiliser toutes les polices sur leur ordinateur et aussi sur leur site, dans la limite de 10 000 pages vues par mois. Et s’ils vendent une police à un client, ils sont rémunérés pour cette vente, réduisant ainsi le prix de l’abonnement. C’est un modèle plutôt malin, reste maintenant à augmenter le nombre de polices proposées.


avatar fredazou | 

Compliqué de se frayer un chemin avec 75 polices et surtout 15 €. / mois.
La typotheque Adobe est plus chère mais plus complète.
Puis il y a Dafont..

avatar vrts | 

Dafont... pfff
effectivement c'est super Dafont pour faire tes flyers de la soirée mousse au Macumba ou les cartons d'anniversaire de la cousine. à part ça....

avatar pat3 | 

@vrts

"Dafont... pfff
effectivement c'est super Dafont pour faire tes flyers de la soirée mousse au Macumba ou les cartons d'anniversaire de la cousine. à part ça...."

Oh la condescendance… des milliers de projets Pro se font avec Dafont ou Fontsquirrel pour les polices web (sans compter les Google fonts pour le web). Parce que oui, sur le web aussi on utilise des polices…
Et pour ce qui est des fontes complètes, c'est quand même assez fréquent d'avoir une police de titre différente la police de texte, ou bien est-ce que c'est aussi une pratique impie ?

avatar vrts | 

Si Dafont te suffit, c'est super, continue. je m'en contrefout. Et si des milliers de gens font n'imp avec leur typos, tu as raison, pourquoi ne pas faire comme eux ?

Les Google fonts n'ont RIEN a voir avec Dafont, ce sont justement de très bonnes fonts rachetées par Google et mises à dispo pour tout le monde. On peut voir ce geste de Google comme une volonté d'éradiquer des merdes comme Dafont du web... Merci à eux.

Alors oui je suis violent sur Dafont, il y a tout de même de bonnes fonts dessus, mais noyées dans beaucoup de merdes.

avatar occam | 

L'offre semble aguichante à première vue.

Mais après avoir feuilleté l'entièreté du catalogue de Fontstore, j'ai le sentiment que ces polices respirent la même authenticité, la même originalité et le même souci du détail que les sacs Gucci, les montres Rolex et les pompes Prada écoulées par les camelots sur les Ramblas de Barcelone.

avatar heero | 

je viens de regarder les font c'est beaucoup de pseudo répliques (genre Didac pour la Didot, Neurial pour l'Akkurat, Folito pour la Futura ... etc) et toutes les font à 50$/piece (desktop ou webfont) c'est un peu cher a coté des concurrents

avatar Sic transit | 

J'ai arrêté la lecture après les termes "abonnement mensuel"… À quoi bon ?

avatar vrts | 

as tu déjà acheté une font "pro" complete ? si oui tu saurais à quoi bon, surtout pour un graphiste indé qui n'a pas une grosse trésorerie ou qui débute.

mais là leur catalogue, euh, bof

avatar Schwarzer Stern | 

Sa police ?… Sa police ?… Quelle police ?… Il a une police privée, cet individu ?… Dans ce cas, madame…

avatar jacobinet | 

Assassin de la police, nique la police !

avatar bafouille | 

Mouais ! 75 polices ! on ne va pas très loin avec cela - des typos - limitées dans leur style - à condition de ne pas avoir besoin d'une typo avec ou pour un suivi dans un travail - C'est vraiment pour faire juste du flyer (et encore).

Il y a maintenant des "foundry" (MyFonts, YWFT, CreativeMarket …) qui pratiquent des prix à la portée d'un graphiste indépendant : avec les toutes dernières créations typographiques, qui permettent de ne pas être bloqué à 75… A l'heure actuelle on n'est plus obligé d'en passer par la collection complète Adobe - Linotype ou Monotype qui coutait un "bras"

La recherche d'une belle typo adéquate, fait partie du boulot mais aussi du plaisir d'un graphiste.

Peut être pour un "beau curriculum vitae" ?

avatar aCLR | 

Parfaitement, fonts.com et myfonts.com font de l'abonnement à 15e mensuel pour accéder à un gros catalogue de caractères.

avatar Boumy | 

Est-ce que le mariage existe aussi en formule abonnement ?

avatar AirForceTwo | 

Pour du web, je me contente des polices libres. Il y a trop de restrictions avec les polices payantes, et c'est au final au détriment du client. En plus, je n'ai jamais rencontré le moindre client qui souhaitait autre chose.

Quand la question se pose, c'est parce que le graphiste a décidé d'utiliser Helvetica Neue dans une maquette de page, et là il faut tout de suite l'arrêter avant que ça arrive chez le client.

avatar pat3 | 

@AirForceTwo

"Pour du web, je me contente des polices libres. Il y a trop de restrictions avec les polices payantes, et c'est au final au détriment du client."

Ah, merci de le formuler clairement !

avatar pacou | 

Ainsi sont les fonts : un produit incompréhensible pour le néophyte que je suis.
À quoi sert une font qu'on ne peut pas utiliser de façon illimitée ?
C'est comme si un livre devait être détruit après trois lectures.
L'amour de l'argent tue l'humanité autant que la clope...

CONNEXION UTILISATEUR