Cerebro, un lanceur multiplateforme très astucieux

Nicolas Furno |

Cerebro est un lanceur qui vient concurrencer Spotlight ou Alfred sur Mac, mais qui est multiplateforme (compatible Windows et Linux). Ce n’est pas son seul intérêt toutefois : ce nouveau-venu est apparu à la fin de l’année dernière, mais il intègre déjà de nombreuses fonctions et quelques idées astucieuses que les ténors du genre feraient bien de reprendre.

Une recherche dans Cerebro avec le contenu affiché directement dans son interface. Ici, une carte interactive. Cliquer pour agrandir

Le principe de base reste le même : Cerebro est capable de trouver n’importe quel fichier et de l’ouvrir, il peut aussi servir à lancer une app. Sur macOS, il exploite a priori la même base de données que Spotlight et les résultats sont aussi bons, l’affichage aussi rapide qu’on pouvait l’espérer.

Il peut en faire plus également. S’il ne trouve aucun fichier en local, Cerebro active sa fonction de recherche alimentée par Google, avec autocomplétion. La liste des requêtes les plus courantes s’affiche sur la droite et vous pouvez sélectionner un élément avec le clavier et valider la recherche qui s’ouvrira alors dans le navigateur par défaut.

Par défaut, il intègre aussi un moteur de traduction. Les données sont fournies par Yandex, le Google russe, et tout se fait aussi dans la fenêtre de Cerebro, y compris la sélection de la langue. Vous pouvez utiliser la souris ou bien le clavier et c’est une solution extrêmement rapide, plus efficace que ce que l’on pourrait avoir avec les autres lanceurs.

Cerebro est complété avec des extensions optionnelles, à installer directement depuis son interface (tapez plugins puis un nom, ou faites défiler la liste). Certains sont spécifiques à macOS, pour mettre en veille ou redémarrer l’ordinateur, ou bien pour chercher dans le carnet d’adresses, par exemple. D’autres sont génériques, pour chercher un GIF, lancer une commande dans le terminal ou encore générer du faux-texte.

Le côté interactif directement dans l’interface du lanceur est très séduisant et Cerebro va plus loin que Spotlight, qui fait un petit peu ça. Il reprend aussi la majorité de ses fonctions, y compris une calculatrice et un convertisseur de monnaies. En contrepartie, il est développé avec des technologies du web et il est moins bien intégré au système, mais à l’usage ce n’est pas si gênant.

Cerebro est gratuit (les dons sont encouragés pour poursuivre son développement) et open-source. Son interface n’est disponible qu’en anglais et OS X 10.9 est nécessaire au minimum. L’app n’est pas certifiée par Apple et vous devrez l’ouvrir avec un clic secondaire pour ne pas être bloqué par GateKeeper.

Tags
avatar iPop | 

Pardonnez moi si je me trompe mais ça fait beaucoup d'autorisations pour une application. Non ?

avatar reborn | 

Sur windows ça peu être vraiment sympa

avatar Shew | 

Quels sont ses avantages et inconvénients par rapport à Alfred et ses workflows ?

avatar Nico S | 

@Shew

Je ne l'ai pas (encore) essayé mais si c'est une app JavaScript, je crains la consommation extrême de la RAM et de la batterie comme un peu toutes les app basées sur Electron.

avatar byte_order | 

C'est du js et basé sur Electron.

avatar cosmoboy34 | 

Les professeur Xavier s'installe dans les mac...

avatar kubernan | 

Une alternative, pourquoi pas. Ceci dit, pour reprendre les exemples affichés, si je tape "Plan Lyon" (au lieu de "maps lyon"), en français donc, dans Spotlight j'obtiens la carte aussi et d'autre informations en plus. Si je tape "Cake" dans Spotlight, j'ai le dictionnaire qui me donne la traduction.
Ce qui semble intéressant ce sont les plugins qui peuvent étendre le truc à l'infini (et éventuellement foutre un joyeux bordel, mais bon).

avatar Boumy | 

j'aimerais qu'Alfred propose un workflow store. Ça commence à me décourager de tester des workflows qui ne fonctionnent qu'à moitié. La plupart des développeurs sont de bonne volonté, mais ils ont autre chose à faire, c'est logique et plusieurs de ces workflows sont bons, mais l'adoption de tel ou tel est trop aléatoire.
Il y a une chose que je trouve assez absurde chez Alfred c'est que les mises à jour annoncent la compatibilité avec de nouvelles commandes "pour réaliser des workflows toujours plus riches en fonctionnalités", mais peuchère... où c'est que tu les trouves après les worke floves qui les proposent, dis?
Je vais tester Cerebro pour les traductions en temps réel, tiens.

avatar Grug | 

Le principe d'Alfred c'est que c'est un lanceur.
Les workflows sont là pour t'aider à répondre à des besoins spécifiques. Le principe est de les concevoir soit même, en fonction de ses propres besoins.
Lancer un script, une commande, une série d'action (à l'aide d'apple script, de javascript de python…).
Certains utilisateurs qui ont conçu des workflows complexes les mettent à disposition sur les forums alfredapp, ou sur http://www.packal.org , qui, de fait, fait office de " workflow store" ;)
Certains workflows sont de véritables petits programmes, d'autres sont de simples applescripts, l'avantage et qu'on peut toujours les modifier et les bidouiller à sa sauce.

avatar Shralldam | 

Cool !

À défaut d'une version Windows d'Alfred, je vais essayer ce logiciel sur mon PC.

avatar Gag | 

Mmmm…
Mais ça permet quand-même de détecter les mutants ?
Car à la base, c'est quand-même pour ça que ça a été créé !

avatar ovea | 

Dommage de n'y voir que le Work (en plus) et pas le Flowonoids power 🌺 qui est déjà là …

Faudra-t-il s'en remettre à des fonctions de Dirac («statistiques») lors du choc (au ralenti pour accentuer l'aspect prévisible de la réponse) sur la touche Retour …

Exemple : après avoir bidouillé vin🍷gt milles fo😜is la même suite d'opérations pour chaque fichier, j'attends une ☝️ proposion d'automatisation … (même une RegExp… NoooN👎 ) une simple simulation de projection chemin faisant 😑(… dans un temps lointain …)

avatar Nico S | 

@ovea

Siri, ça marche pas top pour dicter les commentaires.

CONNEXION UTILISATEUR