Les ingénieurs d'Evernote pourront lire vos notes pour améliorer leurs algorithmes

Florian Innocente |

Evernote va tester grandeur nature des algorithmes d'apprentissage automatique, mais cela ne va pas sans tracasser des utilisateurs soucieux de la confidentialité de leurs données.

D'abord les avantages, cités en exemple dans un billet de blog technique. Grâce à la réservation d'un vol que vous avez stockée dans Evernote vous pourriez être prévenu de quelques tâches à faire en prévision de ce déplacement. Plus largement, il s'agit de moissonner dans vos notes les informations qui pourront vous servir dans un contexte précis ou à un instant T et de vous les présenter automatiquement.

Ensuite, les inconvénients. Pour que cela fonctionne au mieux, les ingénieurs qui travaillent sur ces outils d'apprentissage seront amenés à jeter un oeil sur des contenus des utilisateurs afin de vérifier la pertinence de leurs algorithmes.

Un avis de mise à jour de la Politique de confidentialité prévient de cet amendement dans les droits d'accès aux données personnelles. Il sera effectif à compter du 23 janvier :

La dernière mise à jour de la Politique de confidentialité permet à certains employés d'Evernote d'exercer un contrôle des technologies d'apprentissage machine appliquées aux contenus des comptes, sous réserve des limites décrites ci-dessous, afin de développer et d'améliorer le service Evernote.

Le principal objectif est de vérifier que nos technologies d'apprentissage machine fonctionnent correctement pour vous montrer des contenus et fonctionnalités pertinents. Nos systèmes informatiques font du bon travail, mais une intervention humaine est parfois indispensable pour vérifier que tout fonctionne comme prévu.

En parallèle, une autre clause suscite quelques inquiétudes par sa forme assez vague. Elle concerne aussi l'accès aux données par les employés d'Evernote « Nous devons y accéder pour résoudre des problèmes ou maintenir et améliorer le Service ». À contrario, d'autres clauses sont plus explicites ou justifiées, lorsqu'il s'agit de répondre à des procédures ou mandats judiciaires.

Evernote souligne que seule une fraction de ses employés pourra profiter de ce droit d'accès étendu dans le cadre de ces recherches en "machine learning". On peut néanmoins s'opposer à cette consultation humaine en allant dans ses paramètres pour décocher l'option "Expérience améliorée"..

Autre suggestion d'Evernote : utiliser la fonction de chiffrement des textes si l'on veut bloquer l'accès à certains contenus plus sensibles que d'autres. Sauf qu'elle est laborieuse à utiliser. Déjà, elle n'est proposée que sur les clients macOS et Windows. Ensuite, il n'y a pas d'option pour chiffrer tous ses contenus par défaut. Enfin, il faut ouvrir la note, puis sélectionner le texte que l'on veut chiffrer et choisir la commande de chiffrement dans le menu.

Au lieu de permettre de faire tout cela en un seul clic sur la note, ou même sur un lot (et tant qu'à faire, depuis son mobile aussi). Dans tous les cas, en décidant de se ranger sur le bas côté, Evernote prévient que l'on ne pourra profiter des futurs avantages procurés par son système d'apprentissage automatique.

Dans une réponse donnée à Forbes, le responsable de la communication d'Evernote explique que ces vérifications faites par les ingénieux seront très ciblées — par exemple, il s'agira de voir si le mot-clef "United" présent dans votre note désigne la compagnie aérienne ou celle de déménagement. Il ne s'agit donc pas de parcourir dans leur intégralité le contenu des notes des utilisateurs.

[MàJ à 11h58] : Chris O’Neill, le directeur exécutif d'Evernote a publié une réponse dont l'un des passages aborde le cas précis de la lecture de ces contenus pour améliorer le moteur d'apprentissage :

Si vous choisissez de participer à ces fonctionnalités expérimentales, vous profiterez d'une expérience plus personnalisée. Des employés d'Evernote triés sur le volet pourront voir un contenu choisi aléatoirement pour s'assurer que les fonctionnalités marchent correctement, mais ils ne sauront pas à qui il appartient. Ils ne verront que l'extrait qu'ils vérifient. Non seulement ça, mais si une machine identifie des informations personnelles, elle les masquera à l'employé.

S'agissant de l'accès aux contenus pour « résoudre des problèmes ou maintenir et améliorer le Service, la FAQ a été mise à jour pour donner l'exemple d'un client qui aurait perdu une note et demanderait l'assistance d'un employé du support technique d'Evernote.

- Le billet a été traduit en français.

avatar oomu | 

des fonctionnalités non demandées à la base.

et qui plus est, encore une fois, ce sont les clients eux-mêmes qui sont utilisés comme banc de test.

avatar imrfreeze | 

Si j'étais utilisateur de ce logiciel je cesserais de m'en servir instantanément ! Mais c'est parfois dur de quitter un logiciel dans lequel on a ses habitudes...

avatar rolmeyer | 

@imrfreeze

C'est la tout le problème faut SURTOUT pas prendre des habitudes. Pas mécontent que les écoles passent de Microsoft à Apple puis à Google. Faut impérativement leur montrer qu'on peut changer de crèmerie.

avatar Bigdidou | 

@imrfreeze
"Si j'étais utilisateur de ce logiciel je cesserais de m'en servir instantanément "

Oui, mais pour l'instant c'est pas très clair. Si j'ai bien compris, il faut s'inscrire pour être pirat... heu je veux dire profiter de ces nouvelles fonctions expérimentales.

Si finalement ça concerne tous les utilisateurs d'Evernote, sans moyen de s'opposer, évidemment que je ferme mon compte à l'instant.

Par contre pour trouver un remplaçant, pas facile...

avatar rolmeyer | 

Qui peut avaler un Bullshitt pareil ! Évernote c'est pour le travail pas les listes de courses. Rien a foutre qu'ils lisent mes listes de courses, mes notes Pro Niet nada. Bon je les colle en cryptés dans OneNote vu que ça occupe 1% de mon espace dispo chez Microsoft, j'espère que Crosoft ne vont pas se faire chier à les décrypter.

avatar Zeropsykopatus | 

Et bien c'est terminé pour moi, j'annule de suite mon abonnement, j'efface toutes mes notes et supprime l'appli ... ?

avatar macbookpro2016 | 

Je suis bien content de pas utiliser cette appli je me contente des applis de base d'Apple qui sont déjà très bien

avatar jacques_dh | 

«On peut néanmoins s'opposer à cette consultation humaine en allant dans ses paramètres pour décocher l'option "Expérience améliorée"» – quelqu'un a trouvé cette option?? Je ne la vois pas; sera-t-elle seulement dispo lors de l'entrée en force des nouvelles règles le 23/1?

avatar MacGyver | 

pas trouvé l'option dur l'app Mac mais par contre, elle y est si tu te connectes sur le web

desactivee illico

avatar occam | 

Why should they be different ?

Google analyse nos mails et notre comportment en ligne.
Amazon, idem.
NSA, FSB, les services chinois et toutes les autres soupes aux lettres captent déjà tout.
Et ce n'est qu'un début.

avatar bompi | 

@occam : C'est quoi, une "soupe aux lettres" ?

avatar IceWizard | 

@bompi
"C'est quoi, une "soupe aux lettres" ?"

Tu n'as jamais acheté de soupe avec des vermicelles en forme de lettres ? Les gosses adorent généralement. On regardant dans l'assiette on voit des combinaisons de lettres genre FBI, CIA, NSA, FSB, KGB, DST, GRU, etc ..

avatar MacGyver | 

wtf

avatar heret | 

Google analyse nos mails et notre comportment en ligne.
Amazon, idem.
NSA, FSB, les services chinois et toutes les autres soupes aux lettres captent déjà tout.

"d'autres le font déjà" n'est pas une justification.

Et ce n'est qu'un début.

Et c'est justement parce que c'est le début qu'il faut réagir.

avatar tempest | 

Après Dropbox et son affaire des droits root sur le Mac je quitte donc aussi Evernote et ses nouvelles règles d’utilisations. Heureusement j’avais déjà migré toutes mes notes sous Notes d’Apple donc la dernière version n’a, par rapport à mes usages, rien à envier à Evernote (à part le manque de gestion des tags…). Donc sans rancune. Déjà qu’Evernote avait du mal à avoir un business model qui fonctionne, là je crains que ça ne devienne encore plus difficile.

avatar Orus | 

Bref Evernote --> Poubelle

avatar naarin | 

Est-ce que je suis le seul à trouver l'exemple du billet d'avion un peu inutile ? Je veux dire, le commun des mortels ne prend pas l'avion toutes les semaines.

avatar heret | 

Ce que je trouve inconcevable c'est que des êtres humains acceptent de se faire commander par une machine.

avatar Shadokuss | 

@heret :
C'est une forme de paresse mêlée à de la résignation. Malheureusement un nombre grandissant de citoyens sont touchés par ce syndrome.

avatar cmaurice | 

Bien content d'avoir viré tout mon contenu lors de l'augmentation des tarifs cet été avec aucune nouvelle fonctionnalité ou amélioration pour le justifier. Maintenant j'ai tout en local dans Devonthink et partagé en WebDAV sur mon NAS pour la synchro, le tout encrypté.

avatar pim | 

Je ne dis qu'une chose : bye bye !

avatar baobax | 

Et bientôt, ils baiseront nos femmes, anonymement bien sûr, pour améliorer les fonctionnalités et algorithmes.

avatar Bruno de Malaisie | 

Une excellente alternative à Evernote: Notebooks 8

avatar JonasL | 

Intéressant mais je ne vois pas de fonction partage sur macOS. Dommage.

avatar LordJizzus | 

Bear Notes. Très bien. Et le tout est stocké dans iCloud, ils ne peuvent pas ouvrir les notes.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR