Craig Federighi et Eddy Cue en mission pour défendre la qualité Apple

Mickaël Bazoge |

Après avoir reçu Phil Schiller en juin dernier, le blogueur et animateur de Daring Fireball, John Gruber, a fait d’une pierre deux coups en accueillant durant la dernière émission de son podcast Talk Show Craig Federighi et Eddy Cue. C'est la seconde fois que Federighi se prête à cet exercice, il était déjà venu parler de Swift en décembre.

Les vice-présidents de l’ingénierie logicielle et des services en ligne ont répondu aux questions d’actualité autour d’Apple évidemment, à commencer par… la fameuse photo floue prise par Tim Cook lors du Super Bowl, et qui a suscité beaucoup de moqueries.

Eddy Cue a défendu son patron en expliquant qu’il était « comme vous et moi » : Tim Cook est un « grand fan de sport » et « il a adoré quand son équipe a remporté le Super Bowl ». On se demande bien pourquoi il a retiré la photo en question de son fil Twitter (lire : Tim Cook n’assume pas sa photo floue).

11 millions d’abonnés à Apple Music, 782 millions de comptes iCloud

Les duettistes ont aussi, et plus sérieusement, donné des chiffres. Apple Music compte ainsi 11 millions d’abonnés payants, soit un million de plus par rapport au 10 janvier dernier. Un bon rythme pour le service de musique en streaming, même si tout n’est pas encore parfait.

Les résultats du dernier trimestre ont été l’occasion pour Apple d’annoncer qu’un milliard d’appareils frappés d’une pomme s’étaient connectés aux services web du constructeur ces 90 derniers jours. On pourrait penser que le nombre de comptes iCloud serait dans ces eaux-là : en fait, ils sont un peu moins nombreux, à 782 millions.

Sur l’App Store et l’iTunes Store, Apple compte 750 millions de transactions chaque semaine. À son trafic le plus élevé, il s’échange 200 000 iMessages… chaque seconde ! Enfin, Apple Maps a reçu 2,5 millions de rapports d’utilisateurs pour signaler une erreur ou améliorer tel ou tel point.

La qualité des logiciels

Une polémique a agité le Landerneau du Mac aux États-Unis : la qualité des logiciels Apple, notamment de ses plus emblématiques comme Mail, iTunes, Photos. On entend souvent les utilisateurs se plaindre du manque de stabilité et de fiabilité de certaines fonctions. Craig Federighi a expliqué qu’Apple avait une grande responsabilité pour accompagner les utilisateurs d’une version à une autre, en s’appuyant sur l’exemple d’iPhoto vers Photos. Il est vrai que les deux logiciels sont très différents et que Photos a bousculé beaucoup d’habitudes.

Les gens ne plaisantent pas avec leur musique, avec leurs collections. Nous discutons, nous débattons beaucoup en interne sur la bonne manière de faire évoluer les choses. Et nous avons tendance à prendre notre temps avant de faire quelque chose d’important, il y a beaucoup de responsabilités.

Le vice-président essaie de faire comprendre que tout est question d’équilibre, et il pense que « nos clients nous attribuent beaucoup de responsabilité dans l’évolution réfléchie de leur expérience, et nous prenons cette responsabilité très au sérieux ». Il n’est pas sûr que cette réponse soit celle attendue par tous ceux qui désespèrent des lenteurs d’iCloud ou des bugs de Mail.

Craig Federighi se veut clair sur un point : la qualité des logiciels d’Apple s’est améliorée de manière significative ces cinq dernières années. Mais la barre est toujours plus relevée, surtout avec l’ajout en continu de nouvelles fonctionnalités. « Tous les ans, nous réalisons que les choses pour lesquelles nous avons été bons l’année précédente, et les techniques que nous avons utilisées pour bâtir le meilleur logiciel possible, ne sont plus adaptées pour l’année qui vient car la barre est toujours plus élevée ».

iTunes « rafraîchi » avec OS X 10.11.4

En ce qui concerne iTunes, qui concentre également beaucoup de critiques, Eddy Cue a rappelé que le logiciel avait été imaginé à une époque où les utilisateurs synchronisaient encore leurs appareils avec un câble. Leur proposer un lieu unique où tout le contenu était centralisé apparaissait comme la bonne chose à faire.

Mais les contenus disponibles dans le nuage et les nombreuses boutiques mises en place avec les années ont transformé un logiciel simple et élégant en usine à gaz. Et ça ne s’est pas amélioré avec Apple Music.

« Ce que nous voulions, lorsque vous êtes dans iTunes, c’est faire en sorte que ce que vous voyez à l’écran soit de la musique », explique Cue. Apple évalue sans cesse iTunes, et une version « rafraîchie » d’Apple Music est d’ailleurs attendue avec la version finale d’OS X 10.11.4 qui arrivera le mois prochain.

Le constructeur n’est pas fermé à l’idée de découper iTunes en tranches. Il faut simplement qu’il y ait un sens à créer une application séparée pour tel ou tel composant du logiciel.

Les deux dirigeants ont également annoncé qu’une refonte de l’app Remote était en cours. Cette prochaine révision de la télécommande logicielle permettra de contrôler l’Apple TV comme si l’iPhone émulait le trackpad de la télécommande Siri. Mieux encore, il sera possible d’activer Siri pour l’Apple TV à partir de l’iPhone. Et deux joueurs pourront s’opposer, l’un avec la télécommande, l’autre avec le smartphone.


avatar Thibs69 | 

Commencez par nous sortir un OS X (ou Mac OS ?) digne de ce nom, à la hauteur de 10.6. Cela fait trop longtemps que fluidité et rapidité sont laissés de coté, or c'est pour cela que l'on apprécie (appréciait) OS X.

avatar patrick86 | 

"Commencez par nous sortir un OS X (ou Mac OS ?) digne de ce nom, à la hauteur de 10.6."

10.4 vous voulez dire ?

10.6 n'était qu'une bouse façon bling-bling moumoute léopard.

avatar zoubi2 | 

"10.6 n'était qu'une bouse façon bling-bling moumoute léopard"

SL n'était qu'une bouse ???

avatar C1rc3@0rc | 

Ben a sa sortie il était prénommé "slow Leopard"... ses successeurs ont fait oublié ce surnom!
Le grand avantage de SL c'est d'abord sa stabilité avant sa vitesse.

Le pire a ete atteint avec 10.10, le Windows Vista d'Apple, qui lui cumule lenteur, plantage et ergonomie deficiente!

Mais bon Federighi lache le morceau qui explique tout:
« Tous les ans, nous réalisons que les choses pour lesquelles nous avons été bons l’année précédente, et les techniques que nous avons utilisées pour bâtir le meilleur logiciel possible, ne sont plus adaptées pour l’année qui vient car la barre est toujours plus élevée »

En traduit: on jette tout ce qui marche et on fait autre chose!
Faudrait rappeler aux responsables d'Apple qu'un soft ça se construit de maniere modulaire en assemblant des briques logicielles validées et optimisées, et un OS on ne reecrit rien depuis zero quand ça marche (un OS doit faire tourner plus vite une machine ancienne que son OS de depart).

La on dirait qu'ils s'amuse a faire comme avec le Basic des annee 70: ils reecrivent tout depuis zero, mais de plus en plus mal!

avatar patrick86 | 

"En traduit: on jette tout ce qui marche et on fait autre chose!
Faudrait rappeler aux responsables d'Apple qu'un soft ça se construit de maniere modulaire en assemblant des briques logicielles validées et optimisées, et un OS on ne reecrit rien depuis zero quand ça marche (un OS doit faire tourner plus vite une machine ancienne que son OS de départ)."

Oui, il est évident qu'Apple fout tout OS X à la poubelle chaque années et repart de zéro pour reconstruire un OS complet en 1 an, mais avec plus de fonctions que le précédents.

Oh wait…

avatar mat 1696 | 

@C1rc3@0rc :
Exact! Ils réécrivent tout, ce qui n'est pas forcément une bonne chose, mais le pire c'est qu'ils n'ont pas le temps de tout tester, il y a pas mal de bugs/manque d'effets graphiques dans 10.11 qui auraient été remarqués s'ils avaient ouvert une fois le logiciel...

avatar Jacti | 

Ils réécrivent tout, vraiment ?
Visiblement vous ne savez pas ce qu'est un logiciel de système d'exploitation. Il est impossible de réécrire depuis zéro un OS chaque année. C'est un peu comme si vous demandiez de concevoir et réaliser un nouvel Airbus chaque année !

avatar SIMOMAX1512 | 

@Thibs69 :
Le dernier OS X est top. Après des râleurs jamais content il n'y en a et il y en aura tout le temps

avatar Thibs69 | 

Si la médiocrité de10.10 et 10.11 vous satisfait, alors tant mieux pour vous. Ou tant pis. Vous avez vu les notes sur le MAS ? Qu'il y ait un ou deux "râleurs jamais content", comme vous dites, qui mettent les notes les plus basses, je veux bien, mais là c'est la MAJORITÉ. Il y a quand même un gros souci... 10.4 était pas mal, 10.5 un peu moins bien du fait de la transition PowerPC/Intel mais ils se sont vite rattrapés avec 10.6. C'est aussi l'époque où les Mac d'entrée de gamme étaient crédibles. Et pour 2000€, vous aviez un MBP 17 pouces ! La qualité des produits Apple d'aujourd'hui, au regard de leurs tarifs, est tout simplement SCANDALEUSE. C'est tout.

avatar patrick86 | 

"Vous avez vu les notes sur le MAS ?"

J'ai commencé, puis j'ai arrêté de les lire à partir du 3e blaireau qui postait une note et une critique avant même d'avoir installé le logiciel (genre "le téléchargement ne marche pas !!!! NUL DE CHEZ NUL !!!!!", notez que le nombre de points d'exclamation est approximatif).

Les notes sur le MAC pourraient être une mesure intéressante et notamment aider à se faire une idée avant de sauter le pas, mais sont malheureusement infestées de gens en colère — je peux comprendre qu'il soient en colère si leur bidule change — qui ne font pas d'effort de compréhension, et de boulets qui notent un logiciel, au mieux après 10 min d'utilisation, au pire avant l'installation. Bon, soyons honnête : il y a aussi le kikoolol quo met 5 étoiles d'office parce qu'il est content de son nouveau hochet.

Et pas de chance, OS X n'est distribué par ce biais que depuis Lion, donc on ne peux pas comparer les notes des dernières versions avec celles que n'ont pas obtenu 10.6 et précédents.

Bref. C'est pas fiable du tout, ni comme baromètre de qualité, ni pour une observation de tendance depuis le début de Mac OS X.

--

Évidemment qu'OS X n'est pas parfait. Oui, il y a des bugs et des ratés. Personne ne dit le contraire.
Mais le fait est que, par essence même, les forums regroupent prioritairement les utilisateurs qui ont des problèmes. Cela génère une distorsion de la réalité si on ne prend pas de recul.

Si mon installation fonctionne correctement, je ne vais pas me dire "bouuu c'est de la merde ce logiciel" parce que j'ai lu sur un forum que des gens ont des problèmes avec.

avatar XiliX | 

@patrick86 :
De toute façon, moi qui suis content, je n'ai pas non plus noté 5 étoiles...

avatar patrick86 | 

"De toute façon, moi qui suis content, je n'ai pas non plus noté 5 étoiles..."

Je l'ai même pas noté du tout. Trop tôt encore :-)

avatar oomu | 

@patrick86

farpaitement d'accord en tout point.

Les critiques et notes sur le MAS ne valent pratiquement rien.

-
En ce qui me concerne, je ne mets jamais 5/5 (par principe, même si c'est le logiciel des dieux des elfes que j'adore et que je me roule dans la boue avec).

El Capitan marche bien.

Par contre, Os X se traine des manques de plus en plus flagrants car non traités par Apple depuis PLUSIEURS versions. c'est la stagnation qui fait que les gens pensent que c'est de pire en pire.

-
10.4 était un moment majeur d'Os X, le système était enfin arrivé à maturité.

avatar malcolmZ07 | 

@Thibs69 :
Je suis très très très content de el captain. Et j'ai encore un iMac de 2008 sous snow Léo. J'ai l'impression parfois que les commentaires sont des messages automatique que certains vomissent. Que certaines personnes (comme ceux qui lisent les critiquent des films avant de les regarder) se font polluer leurs perceptions à cause des choses qu'elles lisent.

avatar Apollo11 | 

@Thibs69 :
Pour mon usage basique, je n'ai aucun problème avec OS X, ni même iTunes.

Par contre, le reste des logiciels Apple, je les utilise plus. Trop de bogues ou trop limités.

Chrome, Word, Airmail ont haut la main pris la place des logiciels par défaut.

avatar oomu | 

Si tôt qu'on travaille sur serveur IMAP et des années d'historiques de courriers de boulot, je n'imagine pas pourquoi utiliser autre chose que Mail sur Os X.

Le logiciel est très efficace et a quantité de fonctionnalités pour organiser et retrouver des courriers. Ce n'est PAS du tchat instantané ou GTD ou truc étrange que tant de nouveaux logiciels tentent d'imposer au mail. C'est un pur outil de messagerie IMAP.

et si jamais au fil des ans et des pannes matériels, son index est corrompu, on peut demander au logiciel de le reconstruire ! (et le reste spotlight).

avatar Apollo11 | 

C'est pourtant simple : mes courriers prenaient un temps fou avant de s'envoyer avec Mail. Et les doublons qu'il causait sur Gmail avec de multiples brouillons. Entre autres. Faut essayer Airmail avec Gmail pour comprendre. Et il est plus joli. :-)

avatar patrick86 | 

"C'est pourtant simple : mes courriers prenaient un temps fou avant de s'envoyer avec Mail. Et les doublons qu'il causait sur Gmail avec de multiples brouillons. Entre autres. Faut essayer Airmail avec Gmail pour comprendre."

Vous noterez qu'oomu parlait d'IMAP, ce qui de fait exclut Gmail.

avatar Apollo11 | 

Euh...

Gmail est en IMAP.

avatar patrick86 | 

@Apollo11 :

L'implémentation d'IMAP dans Gmail est de moins en moins standard.

Mail est un client IMAP essentiellement standard, bien qu'Apple essaie de l'adapter aux lubies de Google.

Je pense qu'il serait plus clair, pour les utilisateurs, qu'Apple ne supporte plus officiellement Gmail dans son client. Du style "vous pouvez le faire, mais on garantit rien".

avatar Apollo11 | 

Mais peu importe. Cela n'explique pas que la plupart des autres logiciels font mieux avec Gmail. D'où le sujet de l'article : les logiciels de Apple sont moins bons.

avatar patrick86 | 

" Cela n'explique pas que la plupart des autres logiciels font mieux avec Gmail."

Ils s'adaptent au fonctionnement de Gmail, voire sont prioritairement développés pour celui-ci.

" les logiciels de Apple sont moins bons."

Dépend comment on se place. Du point de vue du standard email, c'est Gmail qui est moins bon. Qu'importe qu'il soit dominant, ça ne lui donne pas la légitimité de faire ce qu'il veut comme s'il était tout seul.

avatar Apollo11 | 

Alerte fanboy ! ;-)

avatar patrick86 | 

@Apollo11 :

Ok. Je considère donc que vous n'avez plus rien à répondre.

avatar Apollo11 | 

En effet.

Il est inutile de discuter avec un fanboy.

avatar patrick86 | 

"Il est inutile de discuter avec un fanboy."

Vous rangez les gens dans des cases préconçues. Niveau 0 de la pensée.

avatar webHAL1 | 

@patrick86 :
Ce qui est amusant, c'est que Mail sous iOS connaît beaucoup moins de soucis avec Gmail que Mail sous OS X (depuis Lion)... Ne serait-ce pas Apple qui le développe ? Auraient-ils choisi de "s'adapter" à Gmail dans ce cas ? Ont-ils sciemment introduit des bugs dans Mail Lion alors qu'il fonctionnait très bien avec Snow Leopard ? La vérité est-elle ailleurs ?! :-D
Vous passez votre temps à rejeter la faute sur Google, alors que clairement Apple est le principal responsable. ^_^

Cordialement,

HAL1

avatar Apollo11 | 

En effet, sous iOS, pas de problème avec Mail et Gmail.

Étrange... ;-)

avatar patrick86 | 

@webHAL1 :

2 choses :
1) des utilisateurs rencontrent aussi des problèmes avec Gmail sous iOS
2) Mail iOS n'est pas une exacte copie de Mail mac, il possède notamment moins de fonctions.

Les problèmes entre Mail et Gmail existent depuis au moins aussi longtemps que Gmail fait passer ses libellés pour des dossiers IMAP.

Sur Gmail, plusieurs libellés peuvent être attribués à un même message, donc d'un point de vue "IMAP", le client voit un mail dans tous les "dossiers" respectifs correspondants aux libellés attribués à ce courrier. Jusqu'à OS X 10.8, Mail synchroniser cela comme habituellement avec des dossiers IMAP, générant notamment des doublons systématiques si on synchronisait le libellé/dossier "tous les messages". Avec Mavericks, Apple a essayé de corrigé cela, avec plus ou moins de réussite.

Dans les faits, pour limiter la casse, mieux vaut supprimer ou désactiver dans la synchro IMAP un maximum de libellés possibles (à commencer par "tous les messages").

"Vous passez votre temps à rejeter la faute sur Google"

Oui bien sûr, H24. Je ne dors même plus.

--

Perso, j'ai opté pour une solution simple et radicale, mais efficace : abandon de Gmail au profit d'un serveur perso (et qui respecte les standards du mail).

avatar oomu | 

"Perso, j'ai opté pour une solution simple et radicale, mais efficace : abandon de Gmail au profit d'un serveur perso (et qui respecte les standards du mail)."

idem, serveur perso et serveur professionnel imap.

et ça bouffe tranquillement des courriers depuis 15 ans.

avatar webHAL1 | 

@patrick86:

Vous vous focalisez sur le problème de synchronisation des libellés, qui existe très clairement puisque Google n'utilise en effet pas un concept standard de dossiers, mais il ne s'agit pas là du seul problème de Mail sur OS X. Bien plus gênant est le fait que, entre OS X Lion et OS X Yosemite, Mail sur OS X connaît de sérieux dysfonctionnements pour ce qui est de relever le courier. Il peut se passer plusieurs dizaines de minutes après l'arrivée d'un message avant que le logiciel ne réalise qu'il est arrivé. Cela n'arrivait pas pas avec Snow Leopard et il semblerait heureusement que El Capitan ait apporté de réels progrès sur ce point.

Sinon, une rapide recherche sur Google démontre que votre premier point n'est pas de bonne foi :
http://www.googlefight.com/issue+with+gmail+on+os+x-vs-issue+with+gmail+on+ios.php

(sachant qu'il doit y avoir au bas mot 20x plus d'utilisateurs sur iOS que sur OS X)

Pour ce qui est de vos heures de sommeil (vu le nombre de messages que vous postez, parfois je me demande effectivement si vous dormez ! '^_^), je suis ravi de savoir que vous ne rognez pas dessus, mais je vous invite à relire l'intégralité de vos commentaires sur les sujets traitant des soucis d'OS X Mail avec Gmail. En résumé : selon vous, c'est TOUJOURS la faute de Google. ;-)

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 | 

@webHAL1 :

" En résumé : selon vous, c'est TOUJOURS la faute de Google. ;-)"

Alors si j'avais besoin d'une aide pour résumer un discours, livre, article ou quelconque autre écrit, je ne penserais pas à vous. Parce que votre résumé de mon propos est médiocre. :-)

Mon point est : ne voulant pas être pieds et points liés avec un client mail particulier, je privilégie tout serveur/service qui respecte un minimum les standards du mail. Donc en fait je me fou que Mail gère mal Gmail — que j'étais par ailleurs déjà décidé à abandonner pour diverses raisons.

avatar webHAL1 | 

@patrick86 :

C'est dommage que vous vous énerviez. Sinon, pour vous rafraîchir la mémoire, je vous laisse jeter un oeil à vos commentaires sur ces pages :

https://www.macg.co/os-x/2014/02/mail-apple-donne-une-astuce-faute-de-correctif-79642

https://www.macg.co/os-x/2014/02/mail-apple-donne-une-astuce-faute-de-correctif-79642/page/1/0#comments

https://www.macg.co/logiciels/2014/06/gmail-moins-dimap-plus-dapi-82894

https://www.macg.co/logiciels/2014/06/gmail-moins-dimap-plus-dapi-82894/page/1/0#comments

La discussion, donc, ne portait pas sur le fait que vous utilisez ou non Gmail, mais sur d'où viennent les soucis de Mail sur OS X avec le service mail de Google.

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 | 

@webHAL1 :

Franchise et colère sont deux choses bien différentes. :-)

". Sinon, pour vous rafraîchir la mémoire"

C'est gentil de votre part, mais je vous rassure, je ne perd pas trop la mémoire, d'autant que ma position sur la chose n'a pas changé :

l'implémentation IMAP de Gmail pose problème, parce qu'elle nécessite un traitement particulier, tout en se faisant passer pour de l'IMAP — si Google le présentait comme un protocole différent, avec un nom différent, ça serait déjà plus clair. Apple a semble-t-il eu(a) du mal à s'en accommoder. Pourquoi ? J'en sais rien. Pas envie de s'y investir plus ? manque de temps ? Autre chose ?

On peut reprocher à Apple le manque de fiabilité de sa solution, voire un je-m'en-foutisme aggravé, mais le fait est que le point de départ est Gmail : il n'y aurait pas ce problème si Google Mail faisait de l'IMAP bien standard comme les autres.

C'est ni tout de la faute à Apple ou ni tout de la faute à Google.

avatar patrick86 | 

"On pourrait penser que le nombre de comptes iCloud serait dans ces eaux-là : en fait, ils sont un peu moins nombreux, à 782 millions."

C'est assez logique et ça montre simplement que beaucoup d'utilisateurs ont un compte iCloud unique pour plusieurs appareils. Ce qui est en fait le but du machin.

"Et nous avons tendance à prendre notre temps avant de faire quelque chose d’important, il y a beaucoup de responsabilités."

Ils prennent leur temps… oui, mais z'y vont quand même souvent en mode banzaï. ^^

"Eddy Cue a rappelé que le logiciel avait été imaginé à une époque où les utilisateurs synchronisaient encore leurs appareils avec un câble. […] Apple évalue sans cesse iTunes, et une version « rafraîchie » d’Apple Music est d’ailleurs attendue avec la version finale d’OS X 10.11.4"

Oulà…! Je sens venir la bonne tornade qui va faire râler du macfan — y compris certains qui demandent un dépoussiérage d'iTunes. Ça risque d'être violant.

avatar docidoc | 

Je ne comprends que ca leur prenne plusieurs mois à écrire l app remote pour la nouvelle apple tv. On parle de l entreprise la plus riche du monde?! Ils ne peuvent embaucher 10 gars pour le faire en un mois?...

avatar Fumomono | 

Non non, elle est prête, mais Ive trouve que l'icône n'est pas assez plate alors ça fait 30 fois qu'ils retournent sur la planche à dessin.

avatar Highmac | 

Après les icônes en reliefs, puis plates, les icônes creuses...
Quel génie ce Ive !
Pour moi, le meilleur OS, c'est Snow Leopard: réactif, stable, joli.

avatar XiliX | 

@docidoc :
Le temps de dev n'est pas dicté par le nombre de développeurs.
Il m'arrive de voir et revoir l'interface jusqu'à ce que je trouve le bon compromis. Puis présenter et faire confronter aux remarques de mes collègues service clients.

Le moteur, la partie cachée, est ce qu'il y a de plus facile à utiliser. Mais l'interface, c'est le plus long

avatar oomu | 

@docidoc

et pourquoi Apple est la plus riche entreprise du monde ? parce qu'en plus de prendre la marge la plus haute possible, de en plus ne faire que des produits qu'elle peut vendre au bas mot par millions, elle ne dépense QUE contrainte et forcée.

Bref, elle décidera de faire les choses en temps et en heure avec des équipes les plus réduites possibles avant que les clients Hurlent et se jettent dans le rav..heu achètent du Dell.

avatar Jacti | 

Vous, vous avez une piètre idée de la gestion de projet informatique. 1 homme an n'est pas équivalent à 12 hommes mois.
Vous devriez lire ou relire le livre de Frederick Brooks (père de l'OS 360 d'IBM) : The Mythical Man-Month: Essays on Software Engineering : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mythe_du_mois-homme, un grand classique de l'ingénierie logicielle.

avatar Sulfate | 

@Jacti :
Pas besoin de lire le livre. Une phrase suffit : "9 femmes ne font pas un bébé en 1 mois".

avatar Moonwalker | 

L'information importante de tout ce blabla est que 10.11.4 tombe le mois prochain.

La qualité de logiciels s'est améliorée ? Qu'ils le prouvent en réparant Aperçu et la gestion des PDF dans El Capitan. La plaisanterie n'a que trop duré.

avatar Orus | 

"Craig Federighi se veut clair sur un point : la qualité des logiciels d’Apple s’est améliorée de manière significative ces cinq dernières années."
Dans le genre contre vérité j'aurai pas dis mieux.
De plus il oublie les logiciels qu'Apple a abandonné en laissant l'utilisateur dans la galère.

avatar patrick86 | 

"Dans le genre contre vérité j'aurai pas dis mieux."

En français on dit "mensonge". Laissez donc les "contre-bidulereis" aux politiciens.

"De plus il oublie les logiciels qu'Apple a abandonné en laissant l'utilisateur dans la galère."

Ben c'est un peu HS en fait.

avatar occam | 

Craig Federighi est clair sur un point : le bilan qualité des logiciels d’Apple est « globalement positif. »

(Là, je vous parle d'un Georges Marchais que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître.)

Il est temps de définir un terme : yabloxyloglossie,
dérivé du russe yabloko, pomme, et du néologisme xyloglossie,
du grec ancien ξύλον, xylon (= « bois »), et γλῶσσα, glossa (= « langue »),
littéralement « langue de bois ».

Mais la racine yablo- pourrait tout aussi bien se référer au paradoxe de Yablo (d'après le logicien Stephen Yablo, du MIT), paradoxe qui décrit l'enchaînement séquentiel d'un nombre arbitraire d'affirmations, chacune étant visiblement fausse, mais prenant pour preuve la suivante, et ce de manière non-autoréférentielle.
https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Yablo%27s_paradox&oldid=698351387

Le paradoxe de Cue et Federighi est un cas spécial du cas spécial de Yablo.

avatar oomu | 

"foutaise" est tout aussi direct.

Mais perso, oui les programmes d'Apple se sont améliorés. Pensons à Podcast, ou iPhoto qui régressaient avant d'être repris en main.

ou l'instabilité de Safari y a des années, etc.

De plus Apple est plus réactive pour les failles de sécurité ces dernières années, et là, faut dire qu'Apple était pas que nulle mais jmenfoutiste ! (et c'est encore un des principaux défauts d'Apple).

oui l'entreprise progresse.

-
mais et ça c'est hors sujet à la question qu'on lui a posé: oui Apple abandonne comme de vielles chaussettes de chouettes logiciels d'un coup paf. et Aperture n'est qu'un exemple d'une longue lignée...

Des décennies d'appleries.

avatar Apollo11 | 

« ou l'instabilité de Safari y a des années, etc. »

C'est justement parce que Safari sur mon MacBook Air prend souvent un temps fou pour ouvrir un lien dans un nouvel onglet que je suis passé à Chrome. Sans parler du ballon de plage. Jamais aucun souci avec Chrome.

Non, vraiment, les logiciels Apple, c'est de l'entrée de gamme pour accommoder le nouvel utilisateur, contrairement à leur matériel et à leur OS. Tant mieux, d'une certaine manière, sinon la concurrence serait mince sur Mac si Apple faisait les meilleurs logiciels et les livraient en plus avec l'ordinateur. Mais ils sont quand même meilleur que les logiciels livrés par défaut sur Windows. Et souvent de loin.

avatar tbr | 

@Apollo11 :
+1 pour la lenteur exaspérante de Safari, même depuis une clean Install.
Et quel dommage d'avoir saccagé Pages et Numbers : des ombres d'eux-mêmes.

Pour le reste, en ce qui me concerne c'est très simple : n'importe quel mauvais truc que fait Apple (sauf un prix non justifié ou un design stupide — si) vaudra toujours mieux que le meilleur (autre) truc équivalent fait par Microsoft (sauf... Euh non. Même plus en cauchemar).

> oui, je suis parfaitement impartial avec moi-même, donc injuste et j'm'en fous.

Cependant, je trouve que Apple a tendance a un peu trop perdre de vue l'expérience utilisateur dans certains de ces choix : iTunes, iCloud, des fonctionnalités "oubliéesz", supprimées (pour simplifier ou par simplisme), etc., comme si chaque itération de OS X et des logiciels annexes faits par Apple menait l'utilisateur dudit système/logiciel vers une phase — "on s'occupe de toi, bébé" — ... régressive.
> on nous prend un peu beaucoup parfois trop assez peu (au choix) pour des cons...ommateurs prêts à bouffer des pommes au goût parfois douteux, des Blanche-Neiges, naïves et dociles.

(Une pomme parfois douteuse ou une fenêtre vermoulue).

avatar patrick86 | 

"C'est justement parce que Safari sur mon MacBook Air prend souvent un temps fou pour ouvrir un lien dans un nouvel onglet que je suis passé à Chrome. "

C'est pas la comportement normal de Safari.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR