Un front anti-Flash

Christophe Laporte |

Flash n’a pas le vent en poupe, c’est le moins que l’on puisse dire. La fin de la technologie Adobe est souhaitée par de plus en plus de monde. Responsable de la sécurité chez Facebook, Alex Stamos souhaite que l’éditeur de San Jose programme la mise à mort de sa technologie qui a fait les beaux jours du web au début des années 2000 (lire : Le chef de la sécurité de Facebook veut un Flashxit).

Manifestement, ce n’est pas le souhait d’Adobe, qui a annoncé vouloir renforcer la sécurité autour de sa technologie. L’illustration ci-dessous choisie par The Register est franchement bien trouvée.

Malheureusement, les problèmes de sécurité concernant Flash ne datent pas d’hier. Une étude de Symantec avait caractérisé Flash comme le logiciel ayant le plus gros passif en problèmes de sécurité durant l'année 2009. Six ans plus tard, la situation ne s’est pas améliorée. On peut se demander même si elle ne s’est pas détériorée.

Pour accélérer le déclin de cette technologie, il serait souhaitable que les éditeurs cessent d’inclure Adobe Flash par défaut. Sur Mac, Apple a franchi le pas en 2010. Malheureusement, le plug-in d’Adobe est encore fourni d’office avec Internet Explorer et Google Chrome.

En attendant que les choses avancent, un collectif au nom explicite - Occupy Flash - refait parler de lui.

Son manifeste est assez explicite :

Flash Player est mort. Son temps est révolu. Il bug. Il plante souvent. Il requiert sans cesse des mises à jour de sécurité. Il ne fonctionne pas sur la majorité des appareils mobiles. C'est un fossile, hérité de l'ère des standards fermés et du contrôle unilatéral des sociétés privées sur les technologies du Web. Les sites qui utilisent Flash présentent une expérience absolument inconsistante (et souvent inutile) alors qu'un pourcentage grandissant d'utilisateurs n'utilise plus les navigateurs de bureau. Il présente des problèmes inquiétants de sécurité et de vie privée principalement à cause des cookies Flash.

Flash rend le Web moins accessible. A tel point, qu'il ralentit le développement du Web.

Cela fait longtemps que nous recommandons dans la mesure du possible de vous passer de Flash (lire : Et si on en finissait avec Java et Flash).

Dans cet article, nous vous expliquons comment désinstaller Flash de votre ordinateur. Si vous souhaitez conserver Flash sur un navigateur secondaire (idéalement Chrome), nous vous recommandons d’utiliser le petit utilitaire Switch (lire : Une extension Safari pour envoyer du Flash vers Chrome).


avatar Ulysse191 | 

Adobe annonce "bouloir" ? Vraiment ? ;-)

Sinon, effectivement, c'est un dossier épineux dans le milieu informatique.

avatar toto587 | 

aucun problème avec flash

avatar filaton | 

Pourquoi "idéalement Chrome"?

avatar Xanatos | 

Flash Player est embarqué dans Chrome

avatar patrick86 | 

"Flash Player est embarqué dans Chrome"

ça n'en fait pas automatiquement une solution idéale.

avatar Mysterium | 

Flash est intégré à Chrome donc pas besoin d'avoir Flash sur sa machine pour voir du contenu flash sur Chrome.

avatar Mickaël Bazoge | 
Pour ne pas avoir de problèmes avec Flash, supprimez Flash.
avatar frankm | 

Exactement. On vit sans très bien !

avatar alan1bangkok | 

perso jamais eu de problèmes avec Flash
avec Yosemite par contre... ( mais ça n'a rien à voir )
sinon ou est le mal ?
Chrome ou Flash ....?

avatar Apollo11 | 

Je ne vois pas l'intérêt d'avoir 2 navigateurs pour utiliser Flash sur l'un et pas sur l'autre.

De mon côté, la meilleure solution est l'extension pour Safari ClickToPlugin.

http://hoyois.github.io/safariextensions/clicktoplugin/

Flash est alors désactivé par défaut. Il s'active à la demande, et plus souvent qu'autrement, l'extension force le HTML5.

Sans cette extension, et sans Flash, on peut bidouiller le User Agent pour forcer la reconnaissance de Safari comme étant Safari Mobile, mais c'est pas toujours efficace.

avatar Almux | 

Il me semble que Safari fait automatiquement recours à un blocage de Flash, avec sa solution "d'économie d'énergie" qui demande d'activer Flash si l'on veut vraiment visionner un doc en Flash…
A part cela, dans mes débuts sur web, je trouvais que Flash était le meilleur compagnon du "webmaster artiste"… Mais, depuis, j'en suis revenu! Avec de bons CSS et HTML5 (enfin) largement adopté, tout est tellement plus léger! :)

avatar Boud | 

Pour ma part Yosemite m'a plus soulé en moins de temps, que flash depuis que je suis sur MAC (2009).

Au moins Yosemite permet de relativiser aha.

avatar aCLR | 

"Pour accéder le déclin de cette technologie"

Je suppose qu'il faut lire accélérer ;-)

avatar Kriskool | 

Est-ce que la rédaction pourrait nous expliquer l'intérêt qu'Adobe à garder flash? Pour ce que j'en sais flash est gratuit. Qu'est-ce que cette technologie rapporte vraiment à Adobe?

avatar nifex | 

@Kriskool :
Gratuit pour l'utilisateur (flash player), mais pour les développeurs il faut passer à la caisse pour avoir le programme (Flash).

avatar pierrot99 | 

Sérieusement s'il fallait arrêter toutes les technologies qui ont des pbms de sécurité, il faudrait arrêter l'informatique en soi ... OSX est probablement pas loin derrière Flash en terme de problèmes ... Pire, il semble qu'au moins Adobe réagisse assez vite sur chaque souci (en général le correctif arrive avec l'annonce de la faille) là ou Apple attends des mois jusqu'à la divulgation publique, voire même récemment annonce froidement que les failles ne seront pas corrigées avant 10.11.
Et pourtant dieu sait si je milite pour l'abandon de Flash depuis que je bosse dans ce domaine, bref ...

avatar Boud | 

Je suis d'accord, supprimer n'a jamais été une solution, rien ne dit que les autres solutions ne vont pas avoir d'autres problèmes bien pire au passage. Mais bon ... l'excitation de la "nouveauté" surement.

D'ailleurs il y a une interdépendance entre flash et les autres solutions. En toute logique les personnes souhaitant avoir une meilleure alternative à flash devrait soutenir flash pour qu'il vive le plus longtemps possible, et stimuler les autres.

avatar tictac | 

La plupart des sites Internet des Archives départementales, qui mettent en ligne registres paroissiaux, registres d'état et autres documents d'archives, demandent la présence de Flash (ou de Flash Player).

Mais également les Archives nationales, qui vient d'abandonner le SVG pour Flash pour accéder aux registres de notaires.

Avant que ces institutions changent de nouveau de technologie, il va se passer du temps !

Question : en quoi Flash est moins dangereux avec Chrome que dans Safari ou dans Firefox, si j'ai bien compris.

Merci par avance,

avatar M-Rick | 

Et IGN qui sait utiliser HTML5 pour les tablettes et mobiles, pas sur pour les ordis ! Pourtant toutes les fonctions proposées sur la version desktop du site IGN on peut le faire en HTML5, on trouve des sites qui font exactement pareil avec Leaftlet ou OpenLayers … Bref quand on ne veut pas …

avatar mikend77 | 

Je n'y connais rien mais n'existe t'il pas de logiciel open-source qui fait pareil que flash mais sans les désagrément ? :D je ne comprend toujours pourquoi un logiciel qui sert à lire des vidéo ou à faire bouger un truc avec le clavier n'est pas "natif" a un explorateur. Mais bon, j'y connais rien ^^

avatar Rigat0n | 

@mikend77 :
Ne le prends pas mal mais effectivement tu n'as pas très bien compris pourquoi et comment Flash est utilisé :)

avatar melaure | 

Je suis bien d'accord avec eux, depuis la sortie d'HTML 5 il faut faire disparaitre Flash !

avatar marc_os | 

J'ai eu pour la première fois hier soir un plantage de Flash, dans Firefox (sous Maverick).
J'avais fait la mise à jour de Flash quelques heures plus tôt !
Y a pas à dire, Adobe fait du bon boulot.

avatar le ratiocineur masqué | 

www.apple.com/hotnews/thoughts-on-flash

Un certain Mr Jobs en Avril 2010 expliquait au monde pourquoi il ne fallait plus continuer avec Flash. Ca a pris 5 ans pour que le monde sorte de son trou et clame à peu prés les mêmes arguments qu'en 2010.

avatar fouchtre | 

Je trouve vraiment regrettable que la polémique autours de Flash VS HTML5 ne prennent absolument pas en compte l'avis des gens qui créé des sites internet (dont je fais parti)

En 2010, quand Jobs refusait Flash sur mobile sous prétexte que la balise du html5 était mieux, il était possible de créer des anims 3D qui tournaient à 30 images par seconde sur une motorola xoom (équivalent de l'ipad 1 à l'époque). En comparaison, un simple cube tournait à moins de 5 images par secondes en html5.

Mais déjà à l'époque, c'était comme aujourd'hui, ceux qui n'y connaissent rien se contentent de suivre l'avis d'un leader d'opinion (c'est toujours plus simple que de se forger ses opinions soi même)

Les reproches que l'on fait à Flash n'ont rien a voir avec Flash...
Si les anims Flash étaient plus gourmande en ressources qu'une anim javascript, c'est tout simplement parce qu'on pouvait faire plus facilement des choses plus compliqué avec Flash, et les désigner ne s'en privaient pas.... Il faut aussi prendre en compte le fait que 100% des flasheurs avaient moins de 10 ans d'expériences dans leur domaine du fait que la techno n'existait pas avant et que la demande n'a jamais cessé d'évoluer.

Ah si pardon, depuis que tout le monde crache sur Flash tout les site se ressemblent... Le Html5, de mon point de vue de développeur, nous a tous ramené 10 ans en arrière en terme de progression technologique.
La plupart des animations webGL qui déchirrent sont faite par....d'anciens Flasheur.... Ils sont simplement plus expérimenté aujourd'hui qu'il y a 10 ans et c'est pourquoi leur rendus sont plus fiable... Ca n'a pas grand chose à voir avec le logiciel.

Dire que tout le monde deteste Flash, franchement je trouve ça gros... Quand j'ai utilisé un iphone pour la première fois, j'ai eu l'impression d'utiliser un site full-flash... C'est Flash qui a créé le concept (et le besoin) d'application avec des transitions dans tous les sens, pas Apple...

avatar le ratiocineur masqué | 

Avoir Flash sur son ordinateur c'est comme avoir une maison en bois avec des termites.

Et toi dans l'histoire t'es le gars dont la profession est "exterminateur de termites" donc oui ton avis est intéressant et non je ne pense pas qu'il soit d'une objectivité normale.

avatar Domsware | 

@fouchtre :
Bien avant l'avis de Steve Jobs, Flash était pointé du doigt pour les raisons clairement exposées par Steve Jobs d'ailleurs.

Le rachat de Flash par Adobe a fait naître un vent d'espoir vers l'ouverture du code de Flash. Espoir vite douché.

Oui Flash était le seul à permettre certaines choses : mais à quel prix !

Donc maintenant il faut passer à autre chose. Et pour ceux qui utilisent Flash se servir de leur expérience qui n'est pas perdue, comme tu l'as indiqué.

avatar Domsware | 

@fouchtre :
Quand à l'apport de Flash aux animations, tu es dans l'erreur. Cela se faisait bien avant déjà. Flash a popularisé un existant, c'est tout.

avatar lmouillart | 

"Les reproches que l'on fait à Flash n'ont rien a voir avec Flash..."
Avec Flash et Flash Player, les produits ne sont pas standards, pas libres (mais bardés de vils brevets), et donc pas disponibles sur toutes les plateformes ni dans tous les pays.

À partir de là, baser du contenu à vocation universelle, sur une technologie de ce type est une aberration, peu importe la légitimité technique.

avatar Jacti | 

Flash nous a pourri la vie depuis le début. Il y avait des mises à jour incessantes pour des raisons toutes plus véreuses les unes que les autres et des incompatibilités dans tous les coins. Je me rappelle une époque où les versions de flash n'étaient jamais synchrones avec les versions de Netscape (entre parenthèse, aucun navigateur actuel n'atteint la qualité de certaines versions de Netscape de l'époque). La facilité avec laquelle on peut faire avec Flash des choses que vous dites complexes et que je qualifie, moi, d'horreurs est justement ce que j'ai toujours reprocher à Flash. Vivement qu'il soit dans les poubelles de l'histoire de l'informatique. Vive le HTML5, standard ouvert, normalisé. Y'en a marre des bricolages dans les sites web (surtout français, d'ailleurs...).

avatar fouchtre | 

Ce qui vous a pourri la vie ce sont les publicitaire, pas Flash....

Quand vous ouvrez un site sur mobile, les pub en JS ne vous dérange pas ?

De mon point de vue, je les trouves aussi désagréable que celles en Flash (je n'ai jamais été un grand fan de ce qu'on a fait avec Flash non plus)

avatar TmrFromNO | 

C'est aussi que Flash sur Mac a toujours été une vaste plaisanterie

Encore aujourd'hui avec un macbook pro 2015, une video d'1h en flash sur Youtube en 1080p va faire sérieusement chauffer le Mac, le faire ventiler et le mettre à genoux. Ce problème n'a jamais existé sur PC.

avatar Boud | 

Essaye sur ton macbook pro avec windows si tu as une CG dédiée.

Parce que moi flash ou Html5 avec ma configuration graphique, c'est simple, cela ne change strictement, mais strictement rien. Et j'ai limite plus de problème avec du html5 que du flash.

Et je sais que la première limite ce n'est pas flash, mais bien ma partie graphique (CG intégrée).

avatar nicoboon | 

Existe t'il un moyen de savoir rapidement si un site requiert flash ? A part si le site de ma banque et deux trois sites de replays l'utilisent, je le vire ce soir

avatar fouchtre | 

Non non, j'ai été contraint de laisser tomber Flash. Pour moi, il est mort en novembre 2011.

Néanmoins, même si je sais faire en JS ce que je savais faire en Flash et que, oui, c'est vrai, on peut se passer de Flash, il faut quand même avouer que c'est beaucoup plus complexe à mettre en oeuvre.

Si depuis qu'on a abandonné le Flash, tout les sites sont devenu ultra pragmatique, c'est moins parce que les agences se sont assagis que parce que ça prend beaucoup plus de temps de faire un truc un peu complex en JS qu'en Flash.

Au tout début du html5, toutes les agences se sont dit "youpi, il suffit de créer un site responsive une seule fois pour tout les devices" mais rapidement ils en sont revenu. Cela ne fonctionne qu'avec une logique de site très simple.

Est ce que c'est mieux d'avoir exclusivement des sites de contenus et plus jamais d'expérience interactive comme c'était le cas entre 2005 et 2010, je ne sais pas. Mais concrètement, le html5 a apporté une standardisation des sites internet là ou Flash permettait une grande diversité.

Ceci étant dit, maintenant que WebGL est utilisable sur mobile, on devrait voir réapparaitre ce genre de site expérimentaux dans les mois à venir. Pour le coup, WebGL est infiniment plus facile à utiliser que le langage de Shader fourni par Flash, et c'est sans regret que je laisse tomber Flash pour l'utiliser.

Mais tout les arguments "flash c'est nul, flash c'est lent, flash ça plante", sont rarement fondé. La faute revient généralement au développeur de l'application. C'est vraiment pas compliqué d'écrire un code qui fera ramer la machine, que ce soit en JS ou en Flash, le problème vient rarement du langage...

Quand je me balade sur internet sur mon mobile, les pubs en JS me font au moins autant chier que les anciennes pub en flash.... Franchement je ne comprend pas ou vous voyez une grosse plus value en terme d'expérience utilisateur...

avatar Jacti | 

Ce sont les développeurs de sites web qui ne sont pas raisonnables. Ils mettent leur ego dans le codage au lieu de se soucier du confort des utilisateurs.

avatar pocketalex | 

arrête de participer aux discussion si c'est pour raconter n'importe quoi

le b-a-ba d'un bon dev flash, c'est d'afficher un moniteur de ressource et de controller le framerate de ses animations sur des petites configurations, afin d'assurer une totale fluidité dans toutes les conditions

C'est parcequ'un certain nombre de gogos, développeurs de mes deux, incompétents, ont pondu du code lourd et foireux qu'il faut mettre tout le monde à la poubelle.

L'AS3 de haut niveau, c'est comme le js/HTML5, c'est super pointu et les bons dev sont rares

Le souci avec Flash c'est que cet outil est accessible sans notion de code, on a donc tout une population de bouseux qui ont pondu des bouses avec

C'est pas une raison pour flinguer l'outil, tu perds ton temps et tu fais de la désinformation

avatar Jacti | 

Si tu lis correctement mes 2 phrases, je n'ai rien dit d'autre.

avatar fouchtre | 

Niveau sécurité, franchement, c'est de la rigolade pour moi...
Tout le monde sait que la NSA espionne absolument tout le monde en continu et tout le monde s'en contrefout. Par contre si Flash a un problème de sécurité il est urgent de s'inquiéter.... :)

C'est vraiment 2 poids 2 mesures...
Je n'ai pas l'impression que Flash était un tel calvaire avant le html5.
Youtube était basé dessus, deezer aussi, viméo aussi, dailymotion aussi, la plupart des jeux FB également.... Oulala c'était vraiment l'horreur Flash !!!

En fait tout se passait bien avant que Steve Jobs, le roi du monde, décrète qu'il fallait l'abandonner. Et encore une fois, à cette époque, le html5 est 100x moins abouti et stable que Flash. Mais le problème de Flash pour IOS était précisément qu'on pouvait faire trop de chose avec ; adobe travaillait à ce moment là sur une version permettant d'utiliser l'accelération matériel (et donc d'utiliser les ressources native des devices) directement depuis le plugin, ce qui aurait permis, in fine, de créer des applications natives sans passer par l'app-store. C'est surtout pour cette raison que Flash n'a pas été admis sur IOS, pas parce qu'il était nul mais qu'il était trop bien ! )

La première version de Siri a également été supprimé de l'appstore car cette appli était trop bien avant de réapparaitre dans l'iphone 4s . Contrairement à ce que vous avez l'air tous de penser, les profits passent avant l'expérience utilisateurs chez Apple. Et ça marche !...

avatar Domsware | 

Tu te trompes lourdement :

1. Le front anti-Flash date de bien avant l'iPad et la déclaration de Steve Jobs. Il remonte au temps de la fronde anti Internet Explorer et à celle contre les sites développés avec des tableaux

2. Bien avant les considérations sécuritaires Flash était affreux sur Mac, déclenchant une envolée de ventilateurs pour un rien. J'avais posté une vidéo une comparaison entre un site rendu sous OS X et le même rendu sous IE avec émulation VMWare. La version Mac était une catastrophe de performances.

3. La balise Flash était une "boîte noire" avec laquelle on ne pouvait rien faire

4. Le référencement avec Flash était impossible

5. Il fallait acheter des outils propriétaires Adobe pour générer du Flash ou bien le modifier

6. Flash ne fonctionnait sur aucun mobile

avatar fouchtre | 

1) " Le front anti-Flash date de bien avant l'iPad et la déclaration de Steve Jobs. Il remonte au temps de la fronde anti Internet Explorer et à celle contre les sites développés avec des tableaux"

C'est possible je ne sais pas, quoi qu'il en soit, il n'a vraiment été audible qu'après les déclarations de SJ. Personnellement, je n'en avais jamais entendu parler avant. Par ailleurs, je doutes que ce mouvement date tant que ça car il est venu après le mouvemet "Occupy Wall street" qui ne remonte pas si loin....

2) " Flash était affreux sur Mac"
C'est possible voire c'est vrai, mais à l'époque, les macs représentaient moins de 5% du parc informatique mondial donc il me parait normal qu'une entreprise peauffine son appli pour les 95% d'utilisateurs sur PC....
Idéalement, c'est certain, ça aurait été mieux que ça fonctionne bien partout mais il faut si il faut multiplier le temps de développement par 2 pour gagner 5% de part de marché....

3) " La balise Flash était une "boîte noire" avec laquelle on ne pouvait rien faire"
On ne pouvait rien faire... ? Bizarre, on a pourtant fait youtube, viméo, deezer, et la plupart des sites de grandes marque entre 2000 et 2010. On peut faire autant des applis que des sites que des jeux avec.... Ce n'est pas parce que tu ne sais rien faire avec qu'on ne peut rien faire... En fait, avant que SJ ne parle, absolument toutes les agences de communication ne misaient que par Flash. Je le sais car j'étais lead-dev dans l'une des plus grosse agence de Paris à ce moment là....

4) "Le référencement avec Flash était impossible"
C'est faux. N'importe quel site flash est contenu NECESSAIREMENT dans une page html. Libre à chacun d'ajouter du texte dans cette page. Il suffit de construire une version du site vraiment bas de gamme (juste textuel) dans le cas ou l'utilisateur n'a pas flash et ce texte sera utilisé pour le référencement même si c'est la version flash qui est lancé

avatar Domsware | 

La raison majoritaire de l'utilisation du Flash était parce que c'était un outil Adobe mis en continuité de Photoshop. Ainsi les utilisateurs de Photoshop passaient directement à la réalisation de sites web.

Et puis c'était tellement pratique de ne faire des sites que pour IE avec une bonne grosse balise Flash, une boîte noire sur laquelle il était impossible d'intervenir sans avoir le source. Combien de clients ont été coincés par des boites qui ne leur filaient pas les sources ?

Si tu veux te la jouer à qui sait faire quoi alors allons-y gaiement : je me suis intéressé à Flash dès 1998 dans un cadre professionnel. Jouer un peu avec la bestiole histoire d'en faire un rapide tour. J'ai ensuite conseillé à toutes mes clients d'éviter le Flash autant que possible et de préférer un contenu bien fait et correctement présenté plutôt qu'une animation tap à l'oeil et ringarde.
C'était l'horrible époque des galères avec IE auxquelles Flash apportaient une mauvaise solution. Au début on nous prenaient pour des fous tellement c'était ancré d'utiliser Flash et aussi la mise en forme tabulaire. Néanmoins les clients se sont très vite rendu compte des avantages. À la sortie des premières générations d'iPhone les sites étaient lisibles depuis ces appareils pas comme les sites en Flash.
J'ai bossé pour des gros consommateurs de référencement qui n'utilisaient pas Flash à cause de l'impossibilité d'en référencer le contenu. L'éviction de Flash leur a permis de produire des sites très bien référencés sans les bidouilles à la noix et chronophage dont tu parles.

Enfin la dernière agence que j'ai conseillé à mis du temps à se convaincre mais dès que cela a été fait, Flash a été abandonné et ils ont cartonné avec des sites faits au moyen d'animations maison. Cela a boosté leur créativité, leur productivité et aussi leur portefeuille de clients.

Alors ce n'est pas parce que tu étais dans une grosse agence à Paris que cela signifie quoi que ce soit.

avatar fouchtre | 

"je me suis intéressé à Flash dès 1998 dans un cadre professionnel."

C'est une plaisanterie ?
Vous parlez de Flash 1.0 là, il n'y avait même pas de langage....

Personnellement, j'ai commencé à travailler avec Flash en 2003, le logiciel s'appelait alors Flash MX 2004 (je confirme malgré tout qu'il existait des 2003) , il s'agissait alors de Flash 7 qui introduisait tout juste l'actionscript 2 et la notion de classe Actionscript et donc de vrai programmation orienté objet.

Adobe a repli le flambeau vers 2006-2007 et à introduit Flash 9 avec l'actionscript 3 qui était pour le coup un véritable langage orienté objet, assez proche de java mais plus facile à utiliser (au détriment de la vitesse).

Sérieusement, on ne peut pas comparer le flash d'aujourd'hui avec le flash de 1998, ça n'a vraiment aucun sens. Je ne suis pas sur qu'il y avait 10 mot,de code en 1998, il y en a des milliers aujourd'hui. il est possible d'utiliser les ressources de la carte graphique et de faire tourner des jeux de la même qualité qu'un jeux PC directement dans le navigateur...

On ne parle pas de la même chose je crois....

avatar Domsware | 

@fouchtre :
Si si, on parle bien de la même chose : Flash.

avatar XiliX | 

@fouchtre :
Et là idem on parle de HTML 5.0

Pourquoi accepter les faiblesses de Flash 1.0 mais pas HTML 5.0 ? On verra bien avec 5.x (x>0). Il faut bien commencer en moment donné.
Déjà dans l'état actuel HTML 5.0 permet de faire bien plus que Flash 3.0

avatar fouchtre | 

Je ne rejette pas du tout HTML5 qui, soit dit en passant, n'a strictement rien à voir avec Flash dans le fond.

Quand on oppose Flash et Html5, on oppose en fait Flash et la balise canvas du html5 (une seule balise sur le html5 tout entier) + le javascript.

Le html5 est une très bonne chose, mais son usage n'a pas grand chose à voir avec Flash. On peut tout à fait charger un fichier Flash dans une page html5, ces deux technos ne s'opposent pas du tout.

avatar Domsware | 

@fouchtre :
Non. On oppose Flash à HTML5 car le premier cherche à se substituer au second.

Une seule grosse balise propriétaire et fermée qui s'est boursouflée avec le temps lisible au moyen d'un seul "lecteur" propriétaire contre un ensemble de balises spécialisées recueillies dans un standard ouvert qui peut être lu par une multitude de lecteurs.

Avec Flash, Adobe a droit de vie et de mort sur une plateforme. Avec HTML5 non : n'importe quelle plateforme peut avoir des lecteurs.

Demain tu crées ton OS et tu peux créer un lecteur HTML5. Pour avoir le lecteur Flash tu peux toujours attendre le bon vouloir d'Adobe.

avatar fouchtre | 

"Demain tu crées ton OS et tu peux créer un lecteur HTML5. Pour avoir le lecteur Flash tu peux toujours attendre le bon vouloir d'Adobe."

Adobe publie la référence du fichier swf pour chaque version, comment l'utiliser, cibler les données dans le bytearray ce qui permet à n'importe qui de recréer son propre lecteur flash open source s'il le veut , encore faut il le faire, mais toutes les instructions relative au player actuel sont données ici

http://wwwimages.adobe.com/www.adobe.com/content/dam/Adobe/en/devnet/swf/pdf/swf-file-format-spec.pdf

avatar Domsware | 

@fouchtre :
Si c'est si simple alors pourquoi vête solution n'est pas répandue ?

avatar M-Rick | 

Si c'est si simple alors pourquoi c'est autant la galère sur Linux pour avoir un Flash qui soit à peu près utilisable sans avoir à installer Chrome ? Pourtant des lecteurs alternatifs il en a été développés des pléthores pour justement essayer de proposer une alternative …

Pages

CONNEXION UTILISATEUR