Evernote en fait toujours plus… quitte à en faire trop ?

Nicolas Furno |

Jusque-là, on présentait Evernote en parlant de gestionnaire de notes et de documents, mais cette description ne va bientôt plus suffire du tout. À l’origine, ce service synchronisait notes et documents avec des serveurs et il était le premier à vraiment profiter de cette architecture en ligne — le fameux « cloud » — pour enrichir ses fonctions. On retrouvait toutes ses notes et tous ses fichiers partout au même état et les serveurs enrichissaient les fonctions de base, par exemple avec un module de reconnaissance des caractères très puissant pour les images.

Le « Work Chat », l’une des deux nouveautés d’Evernote 5.7 — Cliquer pour agrandir

Au fil des versions, Evernote s’est toutefois éloigné de cette origine relativement simple, à tel point que cette description ne suffit plus du tout. Le logiciel peut aussi servir à archiver des pages web, il sert à gérer des tâches et avec les mises à jour sorties en fin de semaine dernière pour les appareils iOS et les Mac, il fait aussi office de messagerie instantanée. En effet, une nouvelle fonction nommée « Work Chat » fait son apparition et permet, comme son nom l’indique bien, de discuter entre collègues.

On saisit les adresses de ses interlocuteurs et on discute… comme on le faisait déjà ailleurs, que ce soit avec iMessage ou avec n’importe quel autre service de messagerie. Evernote peut bien se vanter que ces discussions restent au milieu de ses notes et donc de son travail, c’est vrai, mais est-ce si important de tout avoir en un même endroit ? Ne frise-t-on pas l’indigestion avec cet outil qui veut tout faire ?

La question est d’autant plus légitime que le chat ne profite pas de cette position privilégiée : la messagerie n’est pas intégrée au reste de l’application, elle est isolée dans sa propre interface. On ne peut pas glisser une note pour la partager rapidement à ses interlocuteurs, on ne peut pas garder un chat ouvert pendant que l’on travaille sur ses documents (on peut toujours l’ouvrir dans une autre fenêtre, certes)... Seul point positif, on peut lancer une discussion rapidement avec les personnes qui ont accès à une note partagée.

Quand vous partagez un élément avec des collègues, vous pouvez rapidement discuter avec eux (la flèche, à côté de leurs têtes).

C’est bien, mais il y avait probablement plus à faire. À noter qu’on la retrouve aussi sur l’App Store, dans Evernote [7.6.0 – Français – Gratuit (achats in-app) – iPhone/iPad – 58,0 Mo - Evernote], avec les mêmes limites. L’autre nouveauté, réservée aux utilisateurs qui payent un abonnement premium (5 € par mois ou 40 € par an) pose également quelques problèmes. Depuis quelques versions déjà, le logiciel profite de la puissance des serveurs pour analyser vos notes et tisser des liens avec vos autres notes. Vous pouvez ainsi rapidement retrouver des notes en relation avec ce que vous consultez à un moment donné et cette fonction est souvent très pertinente.

Evernote ne compte pas s’arrêter là et l’entreprise a annoncé au début du mois dernier que cette mise en contexte allait désormais être enrichie par des éléments extérieurs. Par exemple, des informations piochées sur le réseau social professionnel LinkedIn peuvent enrichir une note avec des informations sur le nom d’une entreprise ou d’un client évoqué dans la note.

Mais ce n’est pas tout : le service a signé des accords avec quelques sites d’actualité américains (Wall Street Journal, TechCrunch, Fast Company…) et si une note a un rapport avec l’un des articles de ces sites, il s’affichera sous la note en question. Sur le papier, c’est peut-être une bonne idée, mais cet ajout ne manque pas de poser plusieurs questions, notamment en matière de vie privée. Certes, Evernote assure que les notes restent sur leurs serveurs et que les éditeurs n’ont accès à aucune donnée, mais la tentation pourrait être grande d’utiliser cette voie comme source de revenus.

Exemple de contexte externe : en plus de deux autres notes (en-dessous), Evernote propose deux articles de TechCrunch. Cliquer pour agrandir

Et puis autant activer par défaut des liens entre notes était logique, autant cette fonction qui active une recherche vers l’extérieur aurait probablement dû être inactive par défaut. Rassurez-vous toutefois, vous pouvez la désactiver totalement : le plus facile est de décocher les fonctions de contexte dans les préférences du logiciel, mais cela n’arrêtera pas l’analyse côté serveur. Pour cela, il faut ouvrir cette adresse et décocher les sources de données externes.

Evernote reste un excellent gestionnaire de notes et en parallèle de ces nouvelles fonctions, les utilisateurs premiums peuvent désormais synchroniser 4 Go de notes et documents par mois. Autant dire qu’on peut vraiment y placer toute sa vie numérique, ce que l’on a envie de faire tant certaines fonctions du logiciel et du service sont bien vues… mais à condition que ses concepteurs n’oublient pas pourquoi les utilisateurs apprécient le service.

avatar zako93s | 

C'est en partie pour cette raison que j'ai désinstallé l'application
Trop de trop ...

avatar MacGyver | 

bah, on est pas obliger de tout utiliser si?

moi je m'en sers pour mes notes et ca suffit, pas la peine de cherhcer a bidouiller avec les autres confrions.

Ceci dit, ils pourraient passer du temsp a l'ameliorer, la gestion des tableaux etant catastrophique pour moi.

avatar ofabriceo | 

A force de proposer de nouveau service Evernote en oublie sa fonction première a savoir prendre des notes. Cette fonction aurait grandement besoin d'être amélioré si ils ne veulent pas être distancé par la concurrence

avatar USB09 | 

@zako93s

Je ne pense pas , pouvoir travailler en équipe, ou coopération sur un travail est indispensable. Sinon on revient à l'ère microsoftienne :
'' je t'envoie un .DOC ? Tu l'as reçu ?''

'' oui mais j'ai pas Word, un pédéaiffe, c'est possible ?"

''Non, moi j'ai pas Acrobat. ''

avatar USB09 | 

On n'en pas souvent mais j'ai découvert une application comme Evernote, certes moins flexible au niveau de l'import de pages HTML , faut tout importer à la main, mais fait de même avec messagerie et pièce jointe.
C'est WIZNOTE.
L'application est moins lourde que' Evernote plus rapide et fluide sur un iPad 1.
une version mac est disponible sur l'AppStore.

avatar Gaeko | 

Et une application de simple prise de note comme Evernote savait si bien le faire par le passé, ça existe encore ?
Et ne venez pas me pas me parler de Note ou je vous frappe.

PS : idem pas de OneNote je trouve l'interface vraiment laide.

avatar joneskind | 

De la simplicité à l'Usine à gaz…

Ce sera pas la première boîte à vouloir aller trop loin...

avatar JustThink | 

Utilisateur de cette application depuis des années, je peux dire qu'avec le temps elle devient de plus en plus complexe et on se perd pour faire des choses qui étaient très simple auparavant. La recherche de notes avec les carnets est devenu une horreur.
La difficulté de mettre des étiquettes sur iPhone alors que c'est une des fonctions clefs est... Inadmissible. L'impossibilité de créer des étiquettes dans un carnet qu'on nous partage etc

C'est dommage. Les évolutions réalisés n'ont pas toujours été très positives malheureusement.

avatar Vladimok | 

C'est vrai Evernote devient lourd, mais il y a quoi d'autres comme solution payante ou gratuite et efficace ?

DEVONthink peut-être ?

avatar falemaster | 

Evernote se rapproche de Slack sans reussir a faire aussi bien ...

avatar USB09 | 

@Vladimok

Le seul que j'ai trouvé : WIZNOTE.
Il existe aussi un équivalent d'evernote payant mais j'ai plus le nom.
Nicolas Furno en à déjà parlé dans ces lignes.

avatar Vladimok | 

J'ai cherché, mais pas vu.

avatar nilbleu | 

J'ai supprimé récemment Evernote avec CleanApp et je me suis rendu compte qu'il y avait un nombre incroyable de fichiers, prefs, plist etc. Pourtant je ne l'avais quasi pas utilisée. Très invasive cette application !

avatar Philactere | 

J'ai testé pour la première fois Evernotes il y a quelque mois seulement.
Pensant trouver un outil simple de prise et synchro de notes, je me suis retrouvé devant une usine à gaz que j'ai de suite abandonné, n'ayant pas deux semaines devant moi pour comprendre comment utiliser un outil de gestion de notes.

avatar Vladimok | 

et vous prenez quoi à la place ?

avatar Philactere | 

@Vladimok :
N'ayant pas besoin de fonctions évoluées j'utilise une vieille app synchronisée sur mon iPad et iPhone (Notebooks) ainsi que les rappels iOS.
Très simples d'emploi et suffisant pour mon usage (prises de notes en réunion avec Notebooks et rappels de tâches classées par genres avec Rappels).

J'utilise aussi parfois un outil formidable, crayon-papier.

avatar Vladimok | 

et l'idéal pour la capture de liens internet avec synchro mac/ipad ?

avatar pamamajo | 

J'ai testé depuis 8 jours Evernote et OneNote en parallèle .
Pour bosser avec mon PC de bureau (via navigateur web), mon Mac perso (appli dédiée) et mon iPad Mini.
Verdict : je garde OneNote pour la qualité de l'interface (question de goût), la simplicité (organisation à 3 niveaux : des blocs-notes qui contiennent des onglets qui contiennent des pages), la facilité d'usage (mise en forme, gestion des modifications, ...) et la fiabilité (plusieurs bugs de synchro avec Evernote, aucun avec OneNote).

avatar USB09 | 

@Vladimok
Vladimok03/11/14 20:50
et l'idéal pour la capture de liens internet avec synchro mac/ipad ?

Pour la capture web vous avez POCKET. Accessible via beaucoup d'app mais aussi envoie d'URL. Compatible avec Evernote.

avatar Vladimok | 

Merci pour POCKET je connaissais pas, installé et adopté.
Dommage que la version payante soit si cher

CONNEXION UTILISATEUR