Une panne du nuage d’Adobe bloque des utilisateurs

Nicolas Furno |

En pariant sur le cloud, Adobe force ses utilisateurs à s’abonner pour utiliser ses logiciels, plutôt que de payer une licence unique. Une stratégie qui a le vent en poupe aujourd’hui, mais qui implique quelques risques pour les utilisateurs si le service ne tient pas la route. Pour la première fois, le Creative Cloud subit une panne d’une grande ampleur. L’éditeur essaie de minimiser son importance en indiquant que l’on peut toujours utiliser les logiciels déjà téléchargés et synchroniser ses fichiers, mais la panne est en fait plus gênante que cela. Certains utilisateurs ne peuvent tout simplement plus utiliser leurs logiciels.

Chaque mois, les logiciels issus du Creative Cloud se connectent sur les serveurs d’Adobe pour vérifier que vous êtes toujours abonnés. Cette panne, entre autres choses, bloque cette vérification, ce qui fait que pour bon nombre d’utilisateurs, les logiciels ne sont plus utilisables du tout. D’après ce que l’on peut voir sur la page Facebook du service, les mécontents sont de plus en plus nombreux, d’autant que la panne dure depuis plusieurs heures. Pour le moment, on n’a aucune estimation sur un retour à la normale et il n’y a aucune solution officielle pour contourner la panne : page de status chez Adobe.

Ce professeur est devant ses étudiants… qui ne peuvent plus travailler.
À 19h14
avatar l3aronsansgland | 

@D1V1D11

Au delà du jeu en tant que jeu, c'était plutôt l'histoire qui était derrière qui était atypique.

avatar John McClane | 

Intolérable pour une utilisation professionnelle! Allez dire à vos clients "désolé mais c'est la faute d'Adobe..."

avatar 406 | 

Bon ben framework power. J ai jamais aimé être tenue par les cou....s quand j achete un logiciel. Bien m en a déjà pris quand j ai eu une panne de dongle y a qq. temps .

avatar Lestat1886 | 

Vive le cloud lol

avatar JoKer | 

Pfffff...

avatar Androshit | 

C'est rien, ils ont juste dû se faire ENCORE pirater la base et on est simplement en train de se faire piquer du pognon en douce...

avatar nifex | 

Oui il y a de quoi avoir les boules...

Je n'avais jamais pensé à cette éventualités, j'espère que ma licence ne doit pas être renouvelée aujourd'hui...

Espérons qu'il fasse au minimum un geste symbolique pour s'excuser en offrant quelques jours d'abonnement :p

avatar Saint-Jey | 

En tout cas, voilà pourquoi je reste sur mon petit photoshop CS6 version boîte ! Au moins, no stress de ce point de côté là !

avatar ZoulMacG | 

+1

avatar noAr | 

Le cloud c'est l'ordi d'un autre (oui je sais c'est une imaaage). Si c'est lui qui bugge, qui plante, qui se fait pirater (etc.) on a l'air malin devant nos bolides.

avatar noAr | 

Dans le temps on avait des logiciels installés sur des postes de travail.

Et ça manquait de perversité.

avatar marcpafr | 

Tu parles d'un coup, mes gars font une pose et voila tout... Je ne vais pas fermer boutique, bon c'a fait chier mais vous savez c'est moins problématique qu'une panne générale de courant, un serveur qui lâche, un SSD de iMAc en vrac, une panne du FAI et j'en passe. Même si on a acheté une version boite et votre machine crash, croyez moi là c'est une autre histoire. Une panne de Cloud est toujours moins problématique qu'une panne matériel.
Voyez, il en arrive des incidents dans une boite, il faut rester zen et tout s'arrange.

avatar John Maynard Keynes | 

@marcpafr

Tient il y en a un qui vit dans le monde réel ;-)

avatar Arpee | 

La zen attitude. J'aime ;-)

avatar rikki finefleur | 

si ton ssd tombe , cloud ou pas tu peux pas t'en servir de ta machine, non ?
le cloud ajoute juste un risque supérieur, le fai, et le cloud.
Bref t'empile les risques et ta dépendance.

avatar DouceProp' | 

Oui, c'est moins grave qu'une météorite qui tombe sur ton ordi' et surtout moins grave que si c'était pire.
Ça fait juste une inconnue de plus, c'est pas grave aller, on expliquera ça au client...

avatar mbpmbpmbp | 

c'est mignon, sauf que quand tu dois livrer un projet important dans l'heure… de quoi perdre plusieurs contrats.

avatar calotype | 

Je ne comprend pas pourquoi les serveurs attendent la dead ligne pour reactiver la licence, ils auraient du penser a ca et faire la verif avec un decallage de 15 jours voir meme un mois ! Quitte a refaire le control le jour J . Dans l'absolu un petit malin peu grapiller un mois mais e ne pense pas que cela soit une grosse perte pour adobe ...

avatar Philactere | 

@calotype :
Je me faisais la même réflexion.
Le système de vérification des licences est boiteux et n'a visiblement pas intégré (ou mal) l'éventualité d'une panne serveur ou réseau.

Une petite temporisation de 24 heures de la désactivation, renouvelable de jour en jour pendant une semaine ou 10 jours aurait été un minimum pour assurer un service pro à des clients pro qui utilisent des logiciels pro.

avatar hellonearth | 

Houla, surtout ne pas dire qu'on préfère la version boite, le "avant" ou lin support physique, on va avoir une horde de jeunes Geeks pour nous faire la morale et nous dire qu'on est des vieux c…s. C'est bien beau le "cloud" à toutes les sauces, mais ça ne répond pas à des utilisations Pro, ces derniers ayant besoin de sécurité, fiabilité, efficacité… et puis "louer" sa vie numérique et tout "nomadiser" beurk. On a mis des siècles pour se sédentariser et maintenant on fait machine arrière pour tout sous couvert de jolies mots comme "flexibilité", "mobilité"… et nos mode de consommation deviennent le reflet de nos modes de vie… pas toujours pour le meilleur!

avatar Almux | 

Je constate que ma phobie du "cloud" n'est pas totalement injustifiée.
Outre les pannes de serveurs distants, il y a tous les aléas possibles suite à des pannes de transfert de l'info, d'électricité coupée sur des régions entières… sans parler des bonnes grosses crises internationales.
Merci! Perso, je vise l'autonomie et cela commence par le fait d'avoir tout ce qu'il faut dans ses propres installations de travail.
Je nous trouve déjà bien trop dépendants pour trop de choses.

avatar DouceProp' | 

Hooou. On va passer à la suite CC d'ici peu dans ma boîte, cette histoire n'est pas très rassurante.
Si InDesign ne fonctionne pas, je ne vais quand même pas faire des mises en page dans des logiciels d'amateurs genre Word ! ;-)

L'abonnement, le cloud... Je suis totalement d'accord avec @Almux...

avatar ekami | 

Avec le cloud, en concentrant de telles quantités de données, on fragilise des milliers (millions ?) de personnes en cas de panne, bug, ou "crise" quelconque.
Quand tout fonctionne, beau fixe, mais dès que ça cafouille un peu, bonjour le merdier...

avatar olrik53 | 

Au final il faut en déduire que quelque soit la panne il peux y avoir des conséquences pénibles pour le particulier, voir graves lorsqu'on est pro. Il faut donc dans l'entreprise avoir plusieurs ordinateurs, plusieurs disques de sauvegardes et surtout éviter au maximum le cloud.

Les graphistes utilisant la suite Adobe n'auraient jamais dû accepter la dictature de la location et rester à CS6 pour faire plier cette entreprise dont les pratiques tarifaires ont toujours été excessives (pour rester poli).

Avec cette première grande panne du Cloud Adobe on en voit la conséquence.

PS : pour l'électricité qui se coupe (panne ou grève) je pense utiliser un générateur d'électricité branché sur mon vélo d'appartement. Ainsi je ferais du sport tout en alimentant mes Mac, tout en travaillant. Finalement cette panne permet aux usagers touchés par ce genre de pannes de trouver des solutions de remplacement...

avatar Almux | 

Si cela peut faire réfléchir et aider à trouver de meilleures solutions, tant mieux… Mais, l'humain apprend-t-il vraiment de ses errances? Là, j'ai un doute… De plus, nos habitudes consuméristes ne vont pas tellement dans ce sens, hélas!
Quand au dictat d'Adobe… Comment faire, après plus de vingt ans de PSD, AI et le passage d'XPress à ID, pour travailler efficacement avec ce que l'on peut considérer comme un no man's land de réelles applications de remplacement?
Aah! On est bien pris, là! 8X

Pages

CONNEXION UTILISATEUR