OS X Server règle des problèmes de migration

Nicolas Furno |

OS X Server [3.0.1 – Français – 17,99 € – OS X 10.9 – 223 Mo – Apple] a reçu une toute petite mise à jour qui se contente, a priori, de corriger quelques bugs liés au Gestionnaire de profils. Sur la fiche du Mac App Store de son module serveur, Apple se contente en effet, pour cette 3.0.1, d’indiquer : « Résolution de plusieurs problèmes de migration du Gestionnaire de profils. »

Rappelons que cette application ajoute à n’importe quel Mac sous OS X 10.9 des fonctions serveur assez avancées. OS X Server est pratique pour gérer un parc de Mac ou d’appareils iOS, mais aussi pour synchroniser ses données personnelles en local (mail, calendrier, contacts…).


avatar Pan666 | 

Vous aviez annoncé une mise à jour de votre livre avez vous fixé un peu des dates, c'est juste pour avoir une idée, je ne suis de toute façon pas pressé de passez à Mavericks.

Merci d'avance.

avatar MacGyver | 

c'est Manuel Valls qui va etre content

avatar 20_100 | 

"mais aussi pour synchroniser ses données personnelles en local (mail, calendrier, contacts…)"

Je vous fais part de mon retour d'expérience en tant qu'utilisateur lambda (pas expert en serveurs) de ce week-end. Je voulais me concentrer sur la synchro en local (supprimée par Apple avec Mavericks) de mes calendriers et contacts. J'espérais pouvoir mettre en place une solution simple, légère, circonscrite à mon réseau wifi perso et n'envahissant pas mon ordi (ne disposant pas d'une machine dédiée, je l'ai essayé sur mon ordi principal et c'est vite devenu le boxon : attention danger).

Avec OS X Serveur, on rentre quand même dans un tout autre domaine. Même la mise en place de simples serveurs locaux de calendriers et de contacts nécessite des procédures liées aux serveurs et au web, avec par exemple, la création/validation/utilisation d'un "certificat" authentifiant votre "serveur". Celui-ci est créé automatiquement par l'application, mais reste un truc mystérieux pour le néophyte que je suis. Et le fait de devoir utiliser un "certificat" émis aux USA pour synchroniser mes données en local me laisse finalement tout aussi perplexe que l'usage d'iCloud.

Ensuite, quelques heures après la mise en place, plusieurs autres "utilisateurs" que celui que j'avais créé pour moi sont venus s'ajouter dans la liste. Très difficile (pour le néophyte encore une fois) de pouvoir les identifier et comprendre ce qu'ils faisaient là et si c'était une situation normale ou pas du tout. J'ai dû faire de fausses manœuvres et je me suis retrouvé au final dépossédé de mon compte administrateur de mon propre ordi ! (J'avais accès à ma session en tant qu'utilisateur, mais plus aucun droit d'administrateur). J'ai finalement réussi à corriger ça, mais au prix de très grosses frayeurs et d'heures à chercher sur le net comment résoudre ça.

Encore une précision, très peu documentée par Apple : visiblement, un serveur Caldav (serveur de calendrier) avec OS X Serveur a une limitation du nombre d'événements supportés, tout comme avec iCloud. Or, pour moi, il est fondamental de pouvoir garder TOUS les événements (même anciens) de TOUS mes calendriers. Eh bien, ce n'est PAS possible avec OSX Serveur non plus. Autant je peux encore comprendre qu'il y ait une logique à limiter le trafic et les données stockées sur iCloud, autant ici, je ne comprends vraiment pas ! C'est quand même hallucinant de penser qu'en 2013, avec des ordis surpuissants capables de faire tourner une centrale nucléaire (c'est une image), on ne puisse pas synchroniser l'intégralité de calendriers pesant en tout et pour tout moins de 30 Mo ! (J'ajouterai enfin que j'ai longuement cherché chez Apple et sur le net des précisions sur cette limitation et n'en ai trouvé aucune mention nulle part. Pourtant, elle existe bel et bien et j'y ai été très vite confronté au moment d'importer des agendas dans le serveur de calendriers !)

Tout ça pour dire que je m'y suis probablement pris comme un manche en suivant avec trop de confiance certains articles trouvés dans la presse spécialisée, mais OS X Serveur est un outil délicat à manier qui nécessite des connaissances relativement expertes qui ne sont pas forcément à la portée de tous. La documentation sur le sujet reste un domaine complexe. Attention donc aux articles (comme celui que j'avais vu macworld.com) faisant passer OS X Serveur pour une "solution simple" à la disparition de la synchronisation en local depuis Maveriks… Parfois, on a quand même le sentiment que certains articles dans la presse spécialisée flirtent joyeusement avec de la pub à peine déguisée, voire diffusent carrément une "propagande" un peu trop simpliste en faveur des "solutions" d'Apple. Prudence, prudence donc.

Quoi qu'il en soit, en attendant l'arrivée éventuelle d'un tuto très clair sur le sujet, j'ai finalement préféré virer OS X Serveur (là encore, opération délicate) et réinstaller Mac OS X Mountain Lion sur mon ancien MacBook Pro (mon nouveau n'acceptant que Mavericks) pour retrouver enfin la synchro en local de mes calendriers et contacts. Pas la solution la plus rapide et spontanée, mais ça fonctionne…

avatar C1rc3@0rc | 

OS X Server est un OS serveur nécessitant des compétences d'administrateur, meme si elles sont plus limitées que celles nécessaires pour administrer un Linux ou autre Unix.

Faire passer OS X Server comme une solution simple a l'innommable suppression de la syncrho USB est une tromperie.
Cela ne permet en aucun cas de remplacer la synchro USB, ni meme de remplacer iCloud. C'est une approche différente faite pour des besoins différents...

La definition de l'iPhone, iPad ou iPod etait pour Apple un périphérique du Mac. Le Mac offrait a la fois la gestion et la sauvegarde des informations disponibles sur ces appareils, et cette gestion etait donc garantie entre le périphérique et le Mac.

Avec 10.9, iCloud remplace le Mac de maniere partielle, pour l'instant...
Cela est une regression majeure autant en terme de technique qu'en terme de liberté pour l'utilisateur.
Cela est aussi une regression majeure par rapport aux notions élémentaires de sécurité.
En parlant de sécurité, meme si le serveur fonctionne en local (ce qui devient de plus en plus difficile sur OS X), il faut se rappeler que ni le stockage sur les machines est crypte,ni les echange sur le réseau. Bref calendrier, carnet d'adresses, etc sont enchanges en clair sur le réseau: en wifi n'importe qui peut les intercepter et les corrompre...

avatar LionelMacBruSoft | 

Bonjour,

Rappelons que l'excellent ouvrage "OS X server : découverte, installation, configuration" est notamment proposé ici :
http://Lionel.MacBruSoft.free.fr/documents-aide-explications.html

Lionel

avatar casoni | 

Comme Pan666 :
Pouvez vous nous donner la date de la mise à jour de ce livre.
ce livre a été payé et est toujours incomplet à ce jour.
merci

avatar thauron | 

J'ai fait la mise à jour à partir d'un Snow Leopard server après avoir fait des tests multiple. Après avoir maintes fois râlé après lion server et mountain lion server, je dois reconnaître que la mise à jour s'est bien passée pour quasiment tous les services, ce qui m'a surpris... Certaines choses sont moins accessibles qu'avant. Mais finalement je suis beaucoup moins insatisfait qu'auparavant. Il demande des connaissances techniques (comme le requérait Snow Leopard server) pour être utilisé puissamment. Personnellement il fait toutes mes synchronisations (iBidules, comptes réseaux (home sur le réseau avec une copie synchronalisable en local+opendirectory, mises à jour), serveur courrier, calendrier, agenda, radius, Time machine, VPN, dhcp, dns, serveur web de secours (en sécurité par apport au serveur sous linux) et enfin device manager.
Finalement... Si on veut vraiment l'utiliser au maximum de ses possibilités, on ne peut pas s'improviser administrateur serveur OS X, le fait de bien connaître son architecture et de s'être frotté aux anciennes versions serveur avant lion aide beaucoup.

Enfin, pour les Snow Leopard server addicts, cette version est la moins pire de celles sorties lors les trois derniers opus de Mac OS X...

avatar thauron | 

Par contre ne pas oublier de sauvegarder ses bases mysql et de réinstaller mysql et paramétrer à la main php.ini pour faire reconnaître mysql par php et aussi d'installer le paquet des lignes de commandes supplémentaires Xcode pour mavericks server, ainsi que le paquet de l'application Workgroup Manager afin de gérer finement la base Opendirectory LDAP de Mavericks qui a conservée toutes ses richesses depuis Snow Leopard Server...

avatar thauron | 

Pas de limitations dans Calserver... J'ai conservé tous les emplois du temps depuis début 2010 avec de multiples calendriers, événements, ressources (salles etc...), documents joints, invités...

avatar thauron | 

Pour augmenter la capacité (quota) du serveur de calendriers, essayer ceci :

From the command-line:
sudo serveradmin set calendar:UserQuota =

avatar thauron | 

From the command-line:
sudo serveradmin set calendar:UserQuota = file size in bytes, default is
104857600

avatar Jef-67 | 

Bonjour,

En tant qu'informaticien et ACSA 10.6 (Apple Certified System Administrator), je n'utilise Mac OS X Server que pour le partage de fichiers. Depuis qu'Apple s'est résolut à faire d'OS X Server, un "truc", j'utilise des applications tierces pour les services ... L'excellent Kerio Connect ou Zimbra pour tout ce qui est Mail, Calendrier et Contacts ...
Apple n'a plus vocation à fournir des Applications professionnelles ... Donc je ne vois plus l'intérêt d'utiliser ses services intégrés ...

avatar thauron | 

Il est vrai que les outils mis à disposition pour les versions serveur de Mac OS X à partir de la version 10.7 sont décevants. Même si la plupart, perdurent, on ne peut plus les régler finement dans l'équivalent d'un Admin Server, qui me manque beaucoup. je ne comprends pas pourquoi Apple a éliminé ce bijou...
Quoi que puisse dire Apple, Mac OS X server n'est pas à mettre entre toutes les mains... Les power users sont plutôt déçus car ils doivent (ré)utiliser la ligne de commande... Mais un power user qui se respecte doit connaître ce genre de possibilité.

Les end users sont déçus car ils n'arrivent pas à bien paramétrer fleur serveur s'ils recherchent des attentes qui échappent à des configurations par défaut.

CONNEXION UTILISATEUR