Phill Schiller : l'avenir est aux abonnements sur les App Stores

Florian Innocente |

Si des développeurs présents sur l'App Store et le Mac App Store nourrissaient quelque espoir qu'Apple mette en place un système de mises à jour payantes, c'est rapé (lire aussi « Apple a causé d'énormes dégâts à la valeur des logiciels »).

Interrogé par Gadget360 lors d'un déplacement en Inde pour l'ouverture des portes d'un centre d'aide au développement iOS, Phill Schiller a admis que cette demande existait dans la communauté des éditeurs logiciels, mais qu'elle n'allait pas dans le sens de ce qu'Apple entendait proposer. Apple a mis l'accent il y a un an sur le modèle de la souscription avec une carotte financière pour les développeurs (lire App Store : la nouvelle voie des abonnements) et c'est toujours cette proposition qui prévaut.

La raison pour laquelle nous ne l'avons pas fait, c'est que c'est beaucoup plus complexe qu'on ne le pense, et c'est ok, c'est notre boulot que de plancher sur des problématiques difficiles, mais l'App Store a franchi énormément d'étapes, avec succès, sans que cela soit nécessaire, parce que c'est un modèle économique qui convient aux clients.

Et le principe des mises à jour, que je connais parfaitement bien du temps où je m'occupais de très grosses applications [Schiller a été chez Macromedia avant Apple, ndlr], est un modèle qui remonte à l'époque des logiciels vendus sous boites, et qui, pour certains développeurs, est encore très important. Mais qui pour la plupart ne fait pas partie du futur vers lequel nous allons.

Je pense que pour de nombreux développeurs, le modèle de l'abonnement est une meilleure manière de procéder, plutôt que d'essayer de présenter aux nouveaux clients une liste de fonctionnalités et des prix différents pour la mise à jour. Je ne dis pas que ce n'est pas important pour certains développeurs, mais pour la plupart, ce n'est pas le cas. C'est un challenge. Et si vous regardez l'App Store, il faudrait beaucoup d'ingénierie pour faire tout cela et serait au détriment des autres fonctionnalités que nous pouvons proposer.

Par exemple, l'App Store a un seul prix pour une application. Lorsque vous regardez, s'il y a un prix c'est que c'est ce prix là. Il n'a pas plusieurs prix pour plusieurs catégories de clients. Ce ne serait pas impossible de regrouper tout cela mais ça impliquerait beaucoup de travail pour un tout petit segment de logiciels. Nous espérons que pour beaucoup d'entre eux, le prix d'un abonnement est un meilleur modèle, celui où les clients sont à l'aise.

Nous allons continuer de discuter avec les développeurs sur ce qui est le plus important dans leur doléances, nous voulons qu'ils continuent à nous dire si c'est en tête de leur liste ou non [ce prix de mise à niveau], et nous gardons l'esprit ouvert à ce propos, mais c'est plus difficile que les gens ne le pensent.

avatar byte_order | 

Pas avant 1000 ans.

Tim l'a promis aux Indiens !

avatar Alias | 

J'ai déjà banni toutes les Apps Freemium, je ferais pareil avec les Apps Abonnement à une exception près : Netflix.

avatar Finouche | 

@Alias

Tu gardes Netflix car tu trouves que le service rendu vaut son coût, comme moi l'abonnement à la suite Adobe alors que je n'utilise que 3 logiciels de la suite.

Moi aussi j'ai un abonnement Netflix et j'ai fini par arrêter mon abonnement Giganews.

Mon abonnement à la suite Adobe est payé en 30 minutes de travail sur le mois (pour moi) et je trouve ça honnête. Si je n'étais pas pro, j'utiliserais sans aucun doute autre chose.
En revanche je trouve indécent que ma banque me face payer 35€ ht l'abonnement mensuel indispensable pour ses services bancaires.
J'estime que là c'est du racket pur et simple.

Tout dépend du prix que l'on estime juste pour les services rendus.

avatar JadEstuaire | 

C'est l'objectif d'Apple s'assurer des revenus réguliers tout en faisant miroiter plus de gains pour les développeurs. ?
Une machine à cash ou tout le monde passe à la caisse, clients, commerçants, développeurs, opérateurs, fournisseurs, banques, ayants droit de brevets etc. devenant ainsi un super prédateur au sommet de la chaine commerciale.

Et tout cela en échappant du mieux possible aux obligations fiscales régionales. ? tout en se faisant passer pour un bienfaiteurs de l'humanité et de la planète ?

avatar switch | 

Le pb majeur est que nous avons été très très mal habitués en matière de logiciels en les piratant massivement. L'App Store n'est d'ailleurs pas un modèle du genre avec énormément de ventes perdues.
Ce qui est pénible c'est d'acheter à l'aveugle: le modèle devrait tendre vers des démos (limitées) que l'on peut tester avant achat/abonnement.
Les systèmes d'abonnements sont l'avenir.
Je préfère payer quelques euros par an pour utiliser une application dont j'ai vraiment besoin que quelques dizaines en une seule fois, et donc cesser de payer quand bon me semble.
Les développeurs font un travail parfois cool mais nécessitant bcp de compétences: ile méritent de gagner plus, car la situation actuelle n'est pas bonne pour bcp d'entre eux.

avatar Le docteur | 

J'ai toujours acheté tous mes logiciels. Comment peux-tu juger de la psychologie ce ceux qui achetaient vu qu'apparemment tu ne pratiquais pas ainsi.
Ceux qui râlent sont ceux qui la jouait honnête, à mon avis, pas les autres, qui continueront (ce qui permettra d'ailleurs sans doute à ce modèle de s'installer).

avatar marenostrum | 

sauf qu'on parle de App Store, apps pour iOS et pas pour le Mac là. on ne peut pas pirater ces programmes sans jailbreaker auparavant le iPhone ou l'iPad.

personne râle pour les logiciels de la plateforme Mac, on les trouve partout piraté si on veut pas payer. les logiciels d'Adobe par ex.

d'ailleurs beaucoup de petits développeurs, ne payent pas leur programmes. ils s'en sortiraient pas autrement.

avatar rikki finefleur | 

Switch
Ils se font piratés car ils sont beaucoup beaucoup trop chers , et souvent ils ont mis a égalité les prix pour les ventes en entreprise et les prix pour les particuliers.
Que cela soit Photoshop ou autre ils n'ont pas voulu adopter une politique prix réellement grand public, c'est à dire abordable.
Et il y a une différence entre un gars qui l'utilise deux ou trois fois par mois et une personne qui l'utilise pour son job afin d'en sortir une plus value financière.
Or pour l'entreprise vendeuse le prix est le même la plupart du temps.

avatar marenostrum | 

tu mélanges tout apparement. y en a chez Adobe logiciel pas cher pour les amateurs. la suite Adobe c'est pour les PRO, travaillant seul ou en entreprise rien change dans la définition d'un PRO. lui gagne de l'argent en utilisant un logiciel, il est donc obligé MORALEMENT de le payer.

c'est celui qui ne gagne pas d'argent mais l'utilise en amateur qu'on peut lui trouver une excuse (le prix cher par ex) pour le piratage.

et puis le prix d'un logiciel c'est une licence pour un poste (machine). on ne peut pas équiper toute la boite, avec une seule licence. donc ça change rien, si le prix est individuel ou entreprise. (ta logique encore une fois est faillible)

avatar rikki finefleur | 

@marenostrum

Je ne savais que photoshop c'etait pour les pro! On en apprend tous les jours.
Enfin je parle de photoshop comme tout autre logiciel qui est utilisé par les pros ou pas comme excel word..etc..

Avant de faire des distinctions un peu confuse ou tranchante, peu importe que cela soit pro ou pas, moi je parle de la différence entre un achat qui une fois fait ne coûte plus rien au fournisseur en fonctionnement comme la plupart des biens vendus.

Or pour un logiciel rien ne t'oblige a posséder la dernière version. Tu peux toujours faire du tableur sur du excel 2000 ou du word. Ce n'est pas cela qui changera ta lettre ou ton tableau ou dessin.

avatar YSO | 

Le principe de l'abonnement c'est qu'à échéance, si tu ne paies pas ton dû, l'application ne fonctionne plus.
Exemple : voir avec le logiciel NetBarrier).

Donc, tu es sûr d'avoir une version à jour, mais en plus tu es obligé de payer même si tu reste avec une vieille version pour ton vieil (i)OS sue tu n'a pas voulu upgrader pour ton vieux iBidule ou Mac.

Bref, tu es obligé de suivre le rythme.
Fini le bonheur de pouvoir travailler avec une vieille config.
Ça s'appelle de l'achat forcée.

avatar marenostrum | 

même le logiciel que tu achètes ne t'appartient pas. mais t'as jamais du lire la licence d'utilisation. tu paye que le droit de l'utiliser. tu ne peux partager ton programme ni le revendre, comme tu fais avec les autres objets qui t'appartiennent.

avatar Moonwalker | 

Il n'y a aucun logiciel qui t'appartient, loué ou acheté, c'est toujours d'une licence dont il s'agit.

Ce qui t'appartient, c'est le support, le DVD sur lequel le programme a été enregistré, pas le programme. Dans le cas d'une distribution par internet, tu n'as même plus cela.

Par contre, tu peux revendre une licence, même si tu l'as obtenue par distribution électronique. Il y a une jurisprudence européenne sur le sujet.

avatar marenostrum | 

où on peut le lire cette loi ?

avatar byte_order | 

@marenostrum
> tu paye que le droit de l'utiliser

Sauf indication contraire, ce droit est "à vie".

Ce que le modèle par abonnement supprime et, pire encore, lie souvent aux contenus créés avec ces logiciels.

avatar conster | 

Ce qui serait intéressant de comprendre est pourquoi ce système qui fait consensus pour la musique avec le succès que tout le monde connait est abhorré dès qu’il s’agit de softs.

avatar marenostrum | 

parce que pour la musique il te faut un seul abonnement pour TOUT le catalogue, tandis que pour les apps, un abonnement pour chaque app. c'est pas pareil.

avatar Finouche | 

@marenostrum

Quoique, un éditeur tente l'abonnement pour un pack d'applications Mac. Je n'ai pas le nom en tête.

avatar byte_order | 

@conster
> qui fait consensus pour la musique

Par pour de la "musique", mais pour un accès à un catalogue énorme de musique.

Si vous deviez payer et renouveler un abonnement distinct à chaque fois pour pouvoir continuer d'écouter chaque morceau que vous appréciez, le feriez vous ?!

Il y a, par contre, probablement effectivement un marché pour un modèle par abonnement forfaitaire à un catalogue d'applications, style SetApp pour macOS.

avatar benooo8888 | 

En tant que client, j'ai appris à découvrir la joie de pouvoir tenir à jour mes applications, d'avoir leur dernière version et même le système d'exploitation IOS gratuitement !
Ayant jusqu'à qu'un pc Windows, je me trimbaler des vieilles applications car il fallait payer les mises à jour (ou j'essayais de les cracker mais ça devenait de + en + difficile..) et ne tenais jamais à jour Windows lui même car encore une fois c'était payant...
Je comprends la frustration des développeurs de vouloir se faire + de bif mais pour un utilisateur lambda comme moi, je ne paierai pas pour avoir un logiciel basique tel que la suite office.. j'ai compris que c'était possible de l'avoir gratuitement légalement !

Comme il est si bien dit, c'est un bonheur de pouvoir bénéficier des mises à jour gratuitement sans prise de tête qui permettent de garder mon téléphone sécurisé... sans ça, si c'est pour me retrouver comme sur mon pc Windows avec maintenant un système d'exploitation récent (au joie Windows 10 gratuit !) mais avec des apps pas mises a jours depuis 1 ou 2 ans !! Mon expérience utilisateur en est vraiment réduite !

avatar expertpack | 

@benooo8888
logiciel basique la suite office , tu y va fort !
c'est la suite la plus mondialement utilisée , puissante et extrêmement complète de longue date.
alors clairement pour le prix de l'abonnement familial tu le charge sur 5 ordi, plus 1 tera sur onedrive et elle est mise a jour régulièrement

avatar ataredg | 

On rappellera aussi que c'est le meme mec qui avait encensé le MacPro Poubelle en 2013 !

avatar supermars | 

À part Apple Music, les abonnements c'est hors de question pour moi.

avatar switch | 

Le bon vieux temps s'achève et avec lui nos habitudes d'enfants gâtés.
Il faut commencer à s'habituer aux abonnements pour les applications, cela va se généraliser massivement.
Dans un premier temps il existera des modes mixtes online et offline, mais rapidement une connexion internet obligatoire s'imposera pour pouvoir lancer l'application.
Dans bcp plus longtemps, quand le très haut débit sera généralisé, seul existera un "lanceur" sur votre appareil, le reste du code sera téléchargé au fur et à mesure des fonctions utilisées.
Le concept de "mise à jour d'application" sera obsolète.
Côté abonnements vous aurez le choix : au temps passé, à la durée (mois/année), etc...
--
Un conseil: gardez un "vieil" ordinateur avec vos licences perpétuelles installées dessus.
--
Et si cela ne vous convient pas, je vous invite à commencer sans attendre à apprendre à coder et à créer vos propres applications: vous comprendrez alors le temps que ça prend, et les compétences nécessaires pour maitriser la complexité des langages et des outils de développement. Vous apprendrez bcp sur ce qu'est réellement l'informatique et bcp plus encore sur vos capacités créatives, de logique et de raisonnement.
Il n'y a rien de mieux que les outils que l'on crée soi même...

avatar marenostrum | 

les gens vont inventer d'autres trucs. ça ne marchera pas ce que tu dis. sauf peut-être pour les entreprises. mais eux appliquent déjà ce système d'abonnement, donc ça change rien.

les particuliers vont abandonner l'informatique, tout simplement. en plus ça leur rapporte rien de spécial.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR