Phill Schiller : l'avenir est aux abonnements sur les App Stores

Florian Innocente |

Si des développeurs présents sur l'App Store et le Mac App Store nourrissaient quelque espoir qu'Apple mette en place un système de mises à jour payantes, c'est rapé (lire aussi « Apple a causé d'énormes dégâts à la valeur des logiciels »).

Interrogé par Gadget360 lors d'un déplacement en Inde pour l'ouverture des portes d'un centre d'aide au développement iOS, Phill Schiller a admis que cette demande existait dans la communauté des éditeurs logiciels, mais qu'elle n'allait pas dans le sens de ce qu'Apple entendait proposer. Apple a mis l'accent il y a un an sur le modèle de la souscription avec une carotte financière pour les développeurs (lire App Store : la nouvelle voie des abonnements) et c'est toujours cette proposition qui prévaut.

La raison pour laquelle nous ne l'avons pas fait, c'est que c'est beaucoup plus complexe qu'on ne le pense, et c'est ok, c'est notre boulot que de plancher sur des problématiques difficiles, mais l'App Store a franchi énormément d'étapes, avec succès, sans que cela soit nécessaire, parce que c'est un modèle économique qui convient aux clients.

Et le principe des mises à jour, que je connais parfaitement bien du temps où je m'occupais de très grosses applications [Schiller a été chez Macromedia avant Apple, ndlr], est un modèle qui remonte à l'époque des logiciels vendus sous boites, et qui, pour certains développeurs, est encore très important. Mais qui pour la plupart ne fait pas partie du futur vers lequel nous allons.

Je pense que pour de nombreux développeurs, le modèle de l'abonnement est une meilleure manière de procéder, plutôt que d'essayer de présenter aux nouveaux clients une liste de fonctionnalités et des prix différents pour la mise à jour. Je ne dis pas que ce n'est pas important pour certains développeurs, mais pour la plupart, ce n'est pas le cas. C'est un challenge. Et si vous regardez l'App Store, il faudrait beaucoup d'ingénierie pour faire tout cela et serait au détriment des autres fonctionnalités que nous pouvons proposer.

Par exemple, l'App Store a un seul prix pour une application. Lorsque vous regardez, s'il y a un prix c'est que c'est ce prix là. Il n'a pas plusieurs prix pour plusieurs catégories de clients. Ce ne serait pas impossible de regrouper tout cela mais ça impliquerait beaucoup de travail pour un tout petit segment de logiciels. Nous espérons que pour beaucoup d'entre eux, le prix d'un abonnement est un meilleur modèle, celui où les clients sont à l'aise.

Nous allons continuer de discuter avec les développeurs sur ce qui est le plus important dans leur doléances, nous voulons qu'ils continuent à nous dire si c'est en tête de leur liste ou non [ce prix de mise à niveau], et nous gardons l'esprit ouvert à ce propos, mais c'est plus difficile que les gens ne le pensent.

avatar Sindre | 

@Kriskool

L'abonnement n'est pas la propriété que d'Apple, louons le grand Homme qui a inventé les forfaits téléphoniques il y a 25 ans !
Je n'ai qu'un logiciel avec abonnement, Office 365, dont les 5 licences sont utilisées et surtout avec un Cloud énorme de 10 To qui fonctionne parfaitement sur toutes les plateformes. Je trouve le prix annuel raisonnable.
Mais je me souviens que lorsque j'ai commencé sur Mac il y a quinze ans les sites collaboratifs proposants des alternatives au payant étaient riches de propositions et nombreux.
Times are changin'

avatar Lestat1886 | 

@Kriskool

iCloud tu peux arrêter de payer et transférer tes données quand tu change de marque
Apple music est present sur android. Et le côté captif est present chez les concurrents
Quant a Photos pareil tu peux résilier et telecharger d'autres options sur le store à tout moment

avatar byte_order | 

> Et le côté captif est present chez les concurrents

Ah, euh, mince je suis captif de mon NAS et son cloud !?
J'ai rien vu venir. Je dois m'attendre à ce que rapidement je m'impose le paiement d'un abonnement pour accèder à mes données stockées sur mon NAS ???

avatar R1x_Fr1x | 

Quelle humilité légendaire.

PS: on n'oublie pas que "l'avenir est aux web-apps". Et tout le reste. Mieux vaut pour Apple de faire ses projets en secret et quitte ou double quand ça sort plutôt que de se la jouer madame Irma tel un vulgaire analyste méconnu si ce n'est par ses 23 followers sur Google+.

Phil comme Apple RÊVE que l'avenir soit aux abonnements car c'est là qu'ils se gavent le plus. Nuance.

L'inimitable boule de cristal Apple. Designed in California (made in China).

avatar Lestat1886 | 

@R1x_Fr1x

Les web apps ne sont pas mortes selon certains lol
Et c'était une autre époque, d'ailleurs les web apps se sont développées depuis

avatar pat3 | 

@R1x_Fr1x

"PS: on n'oublie pas que "l'avenir est aux web-apps". Et tout le reste"

C'était l'idée de Jobs, et ses lieutenants (Schiller, Cue et Federighi) se sont ingéniés à lui démontrer qu'il avait tort: ça a juste donné l'AppStore, qui est l'échec que l'on sait… ?

avatar R1x_Fr1x | 

@Lestat1886 @pat3

Non mais fondamentalement, SJ avait raison quand il disait que l'avenir était aux web-apps. Le truc c'est qu'il a juste oublié de quantifier cet "avenir". Aujourd'hui on est 10 ans après et l'AppStore tourne comme les charters si MLP arrive au pouvoir ce soir.

Non, le truc c'est que SJ était un visionnaire mais qu'il voyait juste un peu trop loin. Oui, l'avenir sera clairement aux web-apps avec l'avènement du cloud et la hausse des débits internets, il ne fait aucun doute qu'il avait raison.

Mais là où il s'est royalement planté c'est que ce n'est pas le cas ni à court ni à moyen terme et encore moins sur iPhone. 10 ans... 10 ans que l'iPhone est arrivé purée. Une décennie. Que ça passe. Les téléphones ne sont toujours pas complètement indépendants niveau connectivité en permanence (surtout pour peu que vous soyez chez SFR) donc l'installation en local, ne serait-ce que pour des jeux (dont Apple semble avoir fait une priorité avec Tim entre Mario, Pokemon et les sticker iMessage a encore de belles et longues années en perspective.

Steve, j'espère que de là où tu es, tu ne vois pas tout ce merdier et que tu es en train de faire un super montage vidéo de ta vie qu'on regrette tant sur un MacPro et FCP, comme quand Apple prenait ça sérieusement, les Mac et les softs pour les pros, ce qu'on regrette tant.

avatar byte_order | 

"The future of Pro Desktop"

-- Phill Schiller à propos du Mac Pro 2013.

avatar jb18v | 

Tu parles... Abonnement = location et rien ne t'appartient. Ça rajoute des marges et rentrées régulières pour Apple oui !

avatar pariscanal | 

Pas sur , on est assailli d'abonnements !
Ca revient très cher

avatar Lestat1886 | 

@pariscanal

Exact!!

avatar Vetsa | 

Étant utilisateur multi-plateformes il y' avait certaines applications iOS, Android qui permettaient de débourser des sous via l'une des deux plateformes et de pouvoir l'utiliser ensuite sur les deux etc.

Mais maintenant les éditeurs sont en train de bloquer ce type de fonctionnement. Comme je dis souvent je suis un client volatile et je ne me vois pas enfermé dans au sein d'un système ou j'aurais débourser quelques sous pour au final tout recommencer à zéro par la suite.

Même si c'est vrai que les CGU nous le disent clairement ce que nous avons entre les mains ne nous appartient pas, c'est juste une licence révocable à tout moment.

À partir de la, mieux vaut consommer les applications et logiciels avec modérations.

avatar misterbrown | 

J espère que vous écoutez France Inter en ce moment.
Discutions et critiques sur le pouvoir et l'envergure d'Apple aujourd'hui.

De bonne analyses sur leur trésor de guerre, les services, le post Steve Jobs, Apple Pay...

avatar R1x_Fr1x | 

@ misterbrown

Critiquer Apple? De vulgaires trolls* pro androido-samsung.

*selon la section commentaire MacGé

avatar Tox | 

Le problème, la gestion financière de ces abonnements dans le cadre d'une utilisation loisirs... A un moment, ce type d'utilisateur devra bien choisir où il investit son budget loisirs numériques si chaque application n'est plus proposée qu'en location.

avatar mediapress | 

c'est simple, aucun abonnements...
si un logiciel propose un abonnement, soit je m'en passe, soit cherche une alternative (même payante, mais sans abonnement)

avatar Dodo8 | 

@mediapress

Donc ton forfait de téléphone est gratuit ?

avatar rikki finefleur | 

Dodo8
Cela n'a aucun rapport , car le forfait téléphonique implique des coûts lors de son fonctionnement , ce n'est pas le cas d'un logiciel !

Ici le logiciel est identique à un livre par exemple (ou toute autre marchandise ).
Son utilisation n'implique pas de coût de fonctionnement pour son créateur une fois le logiciel livré. Et tu n'es pas obligé d'avoir des mises a jours outre les bugs qui sont par essence des défauts de fabrication dus a son créateur.

Le grand rêve pour Apple et je suis un pourfendeur de cette idée depuis longtemps c'est de transformer l'informatique en vaste minitel façon France Telecom. Plusieurs étapes :

- Hardware fermé et propriétaire
- Logiciel dans un écosystème avec passage obligatoire sur une plateforme comme ios)
- Reste plus qu'a rendre les logiciels comme des rentes a vie c'est a dire des abonnements . On y vient .

avatar Dodo8 | 

@rikki finefleur

Je suis d'accord avec toi c'était surtout pour taquiner.
Autant je n'aime pas tellement les abonnements pour les logiciels (j'espère que Logic Pro restera un achat unique pour un prix ridiculement bas soit dit au passage) autant refuser en bloc bêtement tout abonnement est juste stupide: il faut reconnaître que le creative cloud est très bien fait et pas trop cher (pour le bundle Photoshop + Lightroom en tout cas)

avatar eric78 | 

Apple voit l'avenir dans les abonnement parce que c'est ce qu'ils VEULENT. Abonnement = location = client captif = revenus captifs.

avatar Jef-67 | 

LOL Je cite : mais l'App Store a franchi énormément d'étapes, avec succès, sans ce que cela soit nécessaire, parce que c'est un modèle économique qui convient aux clients.
... Qui convient aux clients ... Qui convient à Apple surtout ... Ou comment faire passer son intérêt pour celui des autres.
L'idée est purement financière. Pour une entreprise la notion de loyer (Abonnement) rend deux services principaux :
1 - Captation maximum du client par un prix apparement indolore

2 - Flux de trésorerie permanent non soumis aux aléas des améliorations (ou pas) ponctuelles, et ça, ça plait particulièrement aux actionnaires et financiers de tout poil.

De Plus, pour remplir sa boutique, Apple n'a plus besoin de salariés puisque les développeurs sont payés par les ventes directement (moins les 30%). (Là, tu vois le financier se frotter les mains)

avatar Vivid | 

>Sindre

oui, pour un type qui baigne dans le libéralisme et tout ce que cela représente pour ses esclaves endoctriné de supériorité. Son surpoids représente quelqu'un qui te dit; fait ce que je dis mais ne fait ce que je fait.
Ce qui rend ces gens là si détestable ces qu'ils bouffent a tout les râteliers, ils prônent leur libéralisme mais joue de leur emprise pour faire payer au maximum en par exemple faire payer pour développé, eux mêmes qui crachaient il y a 30 ans sur le grand méchant IBM, comme en politique se sont servit du peuple pour aujourd'hui faire pire. Tu rajoute les abonements...

avatar mediapress | 

dodo, on parle des applis sur l'app store...

avatar Le docteur | 

Une raison de plus pour se barrer.
Apple devient de plus en plus détestable.
On passait certains travers à Jobs, parce qu'ils avaient souvent des aspects positifs non négligeables. Mais chez ceux qui tiennent les rênes aujourd'hui rien de tout ça. Ils se foutent ouvertement de nous.
Apple tenait sur un capital de sympathie. Ce capital fond comme neige au soleil.

avatar R1x_Fr1x | 

@Le docteur

Comment osez-vous? Merci de respecter la charte:

Fanboy Apple = bien
Critiquer / nuancer / comparer avec la passion de SJ pour changer le monde / dénoncer un management de financiers / = troll

Pages

CONNEXION UTILISATEUR