Tim Cook veut toujours la première place pour l’iPhone

Nicolas Furno |

Le Wall Street Journal a eu la chance d’interviewer Tim Cook. Le journal souhaitait interroger le patron d’Apple sur le programme de rachat d’actions actuellement mené par le constructeur, mais l’information que l’on retient ne concerne pas la bourse. Dans cette interview, Tim Cook a confirmé à nouveau qu’Apple travaillait sur de nouveaux produits :

Il y aura de nouvelles gammes de produits. Nous ne sommes pas encore prêts à en parler, mais nous travaillons sur des choses géniales.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple s’autorise un petit commentaire sur son avenir et évoque de nouveaux produits. Traditionnellement, le constructeur préfère ne jamais rien commenter, mais on sent que Tim Cook souhaite marquer le coup cette année. Sans rien dire de précis, le nouveau patron fait évoluer le style de la communication chez Apple en glissant régulièrement des informations.

Tim Cook

Tim Cook a indiqué au journal que n’importe quelle personne « raisonnable » devrait savoir que son entreprise travaille sur de nouvelles gammes et non sur de nouvelles versions de produits. Reste à savoir ce qu’il entend exactement par nouvelle catégorie. L’Apple TV a obtenu une place séparée sur l’Apple Store et il est devenu un produit à part, mais est-ce que le boîtier télévisé, qui a sans doute perdu par la même occasion son statut de hobby, compte comme une nouvelle gamme ?

Ajoutons que si le constructeur ajoute un SDK et la possibilité d’écrire des applications, le petit boîtier actuel pourrait devenir un tout autre objet, à commencer par une console de jeu. Apple pourrait ainsi faire beaucoup de mal aux consoles traditionnelles et ainsi vendre beaucoup plus d’Apple TV. Au-delà, on pense bien évidemment à la fameuse montre que la rumeur évoque depuis plusieurs mois ou encore à la télévision que tous les analystes envisagent depuis des années. À moins qu’Apple travaille sur un tout autre produit encore et que le patron d’Apple se moque des rumeurs ?

Le patron d’Apple a par ailleurs été plus agressif qu’habituellement en mettant en avant les ambitions de son entreprise. Alors que les parts de marché de l’iPhone sont en baisse depuis plus d’un an, Tim Cook n’a pas abandonné le combat pour la domination du marché. Loin de vouloir se cantonner au haut de gamme et à de petits volumes, il veut prendre la première place dans tous les pays où le téléphone est commercialisé. Selon lui, l’iPhone est déjà numéro un ou numéro deux des smartphones partout où il est commercialisé.

Il ne s’agit pas de revenir sur la très bonne qualité de fabrication des produits toutefois. Selon lui, on a tout simplement mal compris ses propos de l’an dernier où Tim Cook annonçait ne pas viser le bas de gamme et où on en a souvent conclu qu’il visait un marché de niche uniquement. L’iPhone restera un téléphone haut de gamme (dommage pour la bonne idée de Steve Wozniak), mais Apple espère bien en vendre le plus possible.

Dans les pays où on est numéro deux, je préférerais que l’on soit numéro un. Et vous pouvez être sûrs qu’on y travaille.

En attendant d’en apprendre plus dans les mois qui viennent, Tim Cook s’est aussi exprimé sur l’action d’Apple et ses mauvais résultats. Le patron d’Apple s’est dit surpris par la baisse de 8 % d’AAPL en janvier et il a rappelé que son entreprise avait racheté plus de 40 milliards de dollars d’actions dans les douze derniers mois, un record selon lui. Apple fera le point sur ces rachats d’actions en mars ou avril prochain, mais le PDG voulait sans doute apporter une réponse à Carl Icahn, à quelques semaines de l’assemblée générale des actionnaires qui pourrait être plus mouvementée qu’à l’accoutumée.

L’investisseur qui possède environ 4 milliards de dollars en AAPL souhaiterait qu’Apple rachète à hauteur de 160 milliards de dollars d'actions. Tim Cook a répondu à nouveau par la négative, tout en assurant qu’il souhaitait une politique intéressante à long terme pour les actionnaires, pas à court terme. Histoire sans doute de calmer Carl Icahn, Apple a toutefois acheté pour 14 milliards de dollars d’actions supplémentaires ces deux dernières semaines. La manœuvre pour Apple est d’autant plus intéressante que les taux d’intérêt sont au plus bas aux États-Unis. Apple, ne voulant pas rapatrier l’ensemble de son trésor de guerre (pour des raisons fiscales), passe par des emprunts pour mener à bien son programme de rachat d’actions. Ajoutons que le constructeur vient à nouveau de verser des dividendes aux actionnaires, ce que Steve Jobs n’a jamais accepté de faire (lire : AAPL passe en ex-dividende et attise les tensions).

Carl Icahn

En agissant ainsi, Tim Cook envoie un signal fort aux marchés et indique qu’il est très confiant dans l’avenir de sa société. Une manière de lutter contre ce sentiment tenace qui anime les marchés financiers qui veut que les beaux jours soient derrière. Un sentiment nourri par le ralentissement de la croissance observée à tous les étages chez Apple et une impression qu’Apple n’est plus en mesure d’innover comme ce fut le cas avec l’iPhone. Cette perception explique sans doute en grande partie les problèmes de l’action Apple.

Tim Cook a par ailleurs répondu aux questions du journaliste sur les acquisitions. On sait qu’Apple, contrairement à ses concurrents, préfère acheter de petites startups, mais le PDG a répété qu’il ne s’interdisait rien, pas même acheter une très grosse entreprise. C’est justement pour cette raison qu’il ne tient pas à se débarrasser trop rapidement du trésor de guerre de l’entreprise et Tim Cook indique même qu’Apple a déjà considéré l’achat de très grosses entreprises par le passé.

Nous avons envisagé de grosses entreprises. Nous n’avons aucun problème à dépenser des sommes à dix chiffres pour acheter la bonne entreprise, celle qui conviendra le mieux à Apple sur le long terme. Aucun.


avatar béber1 | 

la baisse de quoi, puisqu'il n'y a pas de 1ere place?

avatar Istrydhil (non vérifié) | 

"Nous ne sommes pas encore prêts à en parler, mais nous travaillons sur des choses géniales."

Il ne fait que se répéter Tim !
Si une chose est clair c'est qu'Apple travaille toujours sur des choses géniales !! Il a dit la même chose avant qu' IOS 7 sorte donc bof

avatar béber1 | 

et même Jobs disait la même chose. Donc comme d''hab

"J'appelle ça des gadgets et non des innovations"

ça dependra quoi sera capable l'objet, s'il se concrêtise un jour, et de la manière qu'il aura de répondre à certains besoins.
Car on pouvait dire ça d'un Phone Apple avant de voir l'iPhone tout bouleverser

avatar Istrydhil (non vérifié) | 

@Francis Kuntz :
J'appelle ça des gadgets et non des innovations

avatar XiliX | 

@Istrydhil

Et c'est aussi ce que tous les concurrents ont dit à la sortie du premier iPhone. Depuis, c'est devenu l'objet le plus copié par les concurrents. Je parle du concept bien sur...

avatar béber1 | 

XiliX
les grands esprits, toussa...

avatar 20_100 | 

>

avatar 20_100 | 

Tim Cook me fait penser de plus en plus à un nouveau Sculey, patron "canada dry" d'Apple : la couleur d'Apple, la pseudo "coolitude" d'Apple, le discours "attendez-vous-allez-voir-ce-que-vous-allez-voir-les-produits-amééééééézing--au-niveau-de-l'expérience-utilisateur-que-c'est-trop-dingue-et-qu'il-faut-encore-attendre-mais-que-ça-va-venir-parce-que-vous-êtes-trop-géniaux" d'Apple, mais non, ce n'est pas Apple.

avatar Switcher | 

Icahn ressemble au Mel Brooks des années 90 sur la photo.
"Good to be the King !"

avatar michaelprovence | 

On sent qu'il a la pression l'heure de vérité est arrivée pour l'instant il n'a absolument rien sorti à part faire un ipad plus petit ce qui n'était pas vraiment trop dur Tim il a suffit de copier le succès des tablettes android petit format.

avatar samshit | 

Toi, tu veux te faire lyncher

Pages

CONNEXION UTILISATEUR