Apple présente l'iPhone 5S et l'iPhone 5C

Anthony Nelzin-Santos |



Des nouvelles d'Apple



Tim Cook n'a pas manqué à la tradition et a ouvert le keynote pour une ribambelle de chiffres :




  • l'iTunes Festival fête ses sept ans ;

  • il est disponible en streaming dans plus de 100 pays ;

  • les places étant gratuites, plus de 20 millions de personnes ont participé au tirage au sort ;

  • l'ancien Apple Store du Stanford Shopping Center était minuscule, mais attirait plus de 2 000 personnes par jour ;

  • le nouveau est immense — et fait office de sauna ;

  • d'ici la fin du mois d'octobre, 700 millions d'appareils iOS auront été vendus.





Une transition parfaite pour passer à iOS 7.



iOS 7



Craig Federighi, vice-président de l'ingénierie logicielle, ne s'est toutefois pas attardé sur le nouvel OS mobile d'Apple, longuement présenté en juin lors de la WWDC. Tout au plus a-t-il évoqué de nouvelles sonneries qui n'étaient pas présentes dans les six versions bêta, et présenté quelques apps tierces adaptées à l'interface imaginée par Jon Ive.





La version finale d'iOS 7 sera disponible le 18 septembre pour iPhone 4, iPhone 4S et iPhone 5, iPad 2, iPad 3 et iPad 4, iPad mini et iPod touch 5G.



iWork et iLife



« La suite d'applications mobiles de productivité la plus vendue » et « les meilleurs applications de création » deviennent complètement gratuites. Au premier démarrage de votre nouvel appareil iOS, vous pourrez télécharger iPhoto, iMovie, Pages, Numbers et Keynote sans frais supplémentaires.





Vous aurez sans doute remarqué que GarageBand n'est pas dans cette liste : l'application de création musicale reste payante. Petite déception, toutes ces apps garderont leur interface lourde et parfois complexe et ne seront pas adaptées à iOS 7. Du moins, faut-il l'espérer, pour le moment.



iPhone 5C



L'iPhone 5C a été « conçu avec toutes les technologies de l'iPhone 5 », se réjouit Phil Schiller. Autrement dit, c'est un iPhone 5 recarrossé. « Quelques-uns d'entre vous ont dû en voir des photos sur le web », s'amuse le vice-président marketing d'Apple, « et c'est tant mieux, parce que tout le monde va être intéressé par ce modèle. »





L'iPhone 5C est disponible en blanc et dans quatre couleurs vives : vert, bleu, rouge pastèque et jaune. Le papier peint par défaut est coordonné au coloris choisi, ce qui rappellera de bons souvenirs aux propriétaires d'iMac G3. Le dos en polycarbonate brillant est fabriqué d'un tenant, renforcé à l'intérieur par une structure métallique faisant office d'antenne.





Apple propose d'étranges housses en silicone mat percées de trous « pour voir la couleur originale dessous. » : on peut ainsi associer une housse jaune à un iPhone 5C rose. Ces housses valent 29 € l'unité.





Les principaux composants de cet iPhone 5C ne sont pas une surprise, comme son écran Retina 4 pouces, son processeur Apple A6 ou son capteur 8 Mpx placé derrière une optique cinq éléments — tous empruntés à l'iPhone 5.





D'autres ont été mis à jour : la capacité de la batterie a été (légèrement) augmentée, le capteur de la webcam FaceTime HD est un peu plus grand (pixels de 1,9 microns), et sa puce 4G LTE prend en charge plus de bandes.





L'iPhone 5C sera proposé à 99 $ en version 16 Go et 199 $ en version 32 Go, en l'échange d'un engagement à un forfait bien sûr. Les prix en euros sont connus pour les modèles nus : 599 € pour la version 16 Go, 699 € pour la version 32 Go — c'est cher, beaucoup plus cher que prévu.






iPhone 5S



Sans surprise là non plus, l'iPhone 5S est une évolution de l'iPhone 5 déclinée en trois couleurs : "gris sidéral", or (et non champagne) et argent.





Grâce à son processeur Apple A7, l'iPhone 5S est le premier smartphone 64-bits — et iOS 7 est logiquement le premier OS mobile doté d'un noyau, de librairies et de pilotes 64-bits. Les développeurs n'ont (théoriquement) pas à s'en faire : l'iPhone 5S peut toujours faire tourner des apps 32-bits, et Xcode les assistera dans la transition au 64-bits.





Plus d'un milliard de transistors se disputent les 102 mm² de cette puce, qui promet une amélioration significative des performances : l'iPhone 5S est 40 fois plus rapide que l'iPhone EDGE et ses performances graphiques 56 fois supérieures. Cerise sur le gâteau pour les joueurs, iOS 7 sur Apple A7 intègre Open GL ES 3.0… avec, il faut le concéder, quelques mois de retard sur Android.





L'Apple A7 est secondé par l'Apple M7, un co-processeur chargé de traiter les données générées par les capteurs de l'iPhone (accéléromètre, gyromètre, magnétomètre) en utilisant moins d'énergie. D'aucuns y verront les prémices à un futur appareil d'Apple connecté à l'iPhone et suivant, entre autres choses, vos mouvements…





Le capteur de l'iPhone 5S stagne à 8 Mpx, mais des pixels 15 % plus grands (1,5 microns), placés derrière un objectif en cinq éléments plus lumineux (f/2.2). Il prendra donc de meilleures photos dans des conditions lumineuses difficiles.





Si vous deviez toutefois utiliser le flash, vos amis n'auront plus un teint cadavérique : une deuxième diode, à la couleur plus chaude, a été intégrée. La diode « blanche » et la diode « jaune » peuvent être subtilement combinée pour fournir plus de 1 000 variations adaptées à la situation.





Le versant logiciel de la capture a été logiquement adapté. La mise au point est désormais calculée sur 15 zones, et à chaque déclenchement, l'appareil capture une rafale d'images pour ne retenir que celle qui présente la meilleure exposition, la meilleure balance des blancs, et le meilleur piqué.





Ces fonctions désormais communes, permises par de nouveaux processeurs d'images, sont accompagnées par un véritable mode rafale à 10 i/s. Les photos seront analysées en temps réel et vous pourrez choisir celle que vous préférez (ou de suivre une suggestion du système, d'ailleurs).





Ce genre d'améliorations touche aussi le mode vidéo : l'iPhone 5S est capable de filmer en HD 720p à 120 i/s, ce qui vous permettra de réaliser des clips « slow-motion ». Le mode panorama passe quant à lui à 28 Mpx.



Mais la nouveauté la plus attendue était sans doute Touch ID, le fameux capteur d'empreintes intégrées au bouton d'accueil de l'iPhone 5S. Ce capteur, dont l'épaisseur ne dépasse pas les 170 microns, possède une résolution de 500 ppp et scanne les couches sous-épidermiques de la peau dans toutes les orientations.





Le bouton d'accueil a été entièrement revu, perdant son logo carré iconique au passage. Il est désormais recouvert de cristal de saphir, un matériau très résistant aux rayures qui assure une bonne tenue dans le temps. Le capteur Touch ID est placé juste en-dessous, au-dessus du mécanisme du bouton. Il est cerclé d'une bague en acier qui fait figure « d'antenne » (lire : iPhone 5S : le capteur d'empreintes depuis un brevet jusqu'à l'invitation d'Apple).





Une fois votre empreinte enregistrée, votre doigt pourra servir à déverrouiller votre iPhone ou à remplacer votre mot de passe iTunes. Plusieurs empreintes peuvent être enregistrées sur un seul iPhone, et elles sont stockés sur l'iPhone : elles ne seront jamais envoyées sur les serveurs d'Apple.





L'iPhone 5S sera proposé à 199 $ en version 16 Go, 299 $ en version 32 Go et 399 $ en version 64, contre un abonnement à un forfait mobile. Là encore, on connaît les prix en euros pour les modèles nus : 699 € pour le 16 Go, 799 € pour le 32 Go, et 100 € de plus pour le 64 Go.






L'iPhone 4S reste au catalogue comme entrée de gamme gratuite. L'iPhone 5S « remplace » l'iPhone 5 dans la gamme comme modèle milieu de gamme et nouveau à la fois, avec des bénéfices évidents (lire : 2013 : l'année de l'iPhone pour tous).




Il est lui aussi accompagné par des housses adaptées, proposées 39 € pièce.



Pré-commandes



L'iPhone 5C sera disponible à la pré-commande le 13 septembre, puis à la vente le 20 septembre dans neuf pays dont la France et la Chine. L'iPhone 5S ne pourra être commandé que le 20 septembre.






Au Japon, l'iPhone sera enfin disponible chez NTT DoCoMo.




D'ici la fin de l'année, il sera disponible dans 100 pays de plus chez 270 opérateurs.



photos The Verge
avatar Le docteur | 
Bravo les gars (les vignerons sauvages) pour le coup du champagne. Comment manquer de se faire une pub impériale gratos....
avatar PowerGlove | 
@Bugman L'avantage d'avoir un portable tout en plastique dont on peux voir les entrailles à chaque changement de batterie. Cela permet aussi d'utilisé une soufflette pour enlever la poussière qui n'arrête pas de s'y mettre, et de changer ca coque pour être un vrai Jacky... Je ne parle pas du plaisir de mettre a jour son firmware avec des versions sans surcouche de merde pour avoir un os qui au final ne ressemble a rien... Tout un monde que je ne connaitrais jamais... :)
avatar boytez | 
2 beaux modèles. Une grosse préférence pour le 5S qui est vraiment intéressant. Pourquoi pas avoir 12 M de pixels..
avatar surfbmx | 
@Powerglove : Si tu sais lire, c'est écrit long terme; je ne vais pas perdre le temps de t'expliquer le crédit de 2 voitures, la revente etc. Par contre si tu simules un achat de Bescherelle, ça peut intéresser nos yeux aussi...
avatar Felixba | 
Dégouté pour mon iPhone 5... Pfff heureusement qu'il aura accès à iOS7!
avatar bugman | 
@ PowerGlove : C'est ton droit et je le respecte. "enlever la poussière qui n'arrête pas de s'y mettre, et de changer ca coque pour être un vrai Jacky" Là par contre tu te fais des films. ;)
avatar Zooztop | 
Le 5S sera compatible 4G en france ?
avatar 8enoit | 
C'est sûr que tout est fait pour pousser à acheter le modèle au-dessus. C'est classique mais il semble qu'ici Apple y aille un peu fort... En abandonnant le 16 Go pour vendre un 5C 32 ou 64, et en vendant le 4S avec 16 Go, le 5S restait tout aussi sexy mais Apple était assurée d'inonder le marché. Ici ça sent trop le marketing, en tout cas plus que d'habitude, alors que les nouveautés, certes réelles, sont moins éclatantes que jadis. Car le Touch ID c'est super, mais limité à l'ouverture et iTunes, c'est finalement surtout une promesse d'avenir mais rien ou si peu, dans l'immédiat. Mauvais pour l'attractivité... J'en viens presque à souhaiter que les ventes soient mauvaises pour leur donner une bonne piqûre. Mais il est bien possible que rien que l'adossement à China Mobile suffise à compenser… N'empêche, si le marché US ne réagit pas bien, on peut espérer qu'Apple soit contrainte de se réveiller. On peut rêver…
avatar dragonrave | 
@akaaw : Xiaomi mi3 250€ http://jtgeek.com/xiaomi-mi3-les-details-du-smartphone-android-enfin-reveles/
avatar PowerGlove | 
@Bugman C'était de l'humour, mais c'est vrai que je n'ai pas le principe des surcouches, j'ai l'impression d'avoir un syteme skyzo... comme windows 8... j'aime la cohérence et c'est sans doute la plus grande qualité d'Apple depuis toujours. @surfbmx A court terme ou long terme cela ne change rien. Mon dernier placement a long terme fait il a 6 ans et super bien négocié sur une grosse somme d'argent était à 6% brut... aujourd'hui placé plus de 100 000 euros a plus de 4% brut est presque impossible... alors ton crédit pour 2 voitures qui rapporte plus qu'il ne coute a long terme , je rigole...
avatar Felixba | 
@boytez : 'Pourquoi pas avoir 12 M de pixels..' Parce qu'il aurait eu le prix du MacBook Air ^^
avatar surfbmx | 
@Powerglove : Merci, grâce à des gens comme toi, on peut se faire de l'argent. Achète tout cash hein, n'oublie pas. Encore merci. Ps: si t'as 20€ sur tout ton argent pour un dictionnaire et un Bescherelle, n'hésite pas.
avatar negaca | 
Inconditionnel d'Apple, j'approuve tout les messages précédents. 600€ pour du matériel de l'année dernière relooké, c'est du vol ! 699€ pour aussi peu d'innovations utiles (seulement le capteur d'empreinte), c'est du vol ! (Ils auraient au moins pu mettre 32go d'office pour ce prix là). Même si je change d'iphone tout les 3 ans, je trouve cela injuste pour ceux qui voulaient renouveler cette année. Et surtout, je remarque que le modèle de pointe monte toujours de prix d'années en années ... 629 puis 679 puis 699 ... Les résultats financiers nous dirons si c'était le bon cap à prendre pour la pomme.
avatar FollowThisCar | 
Il faut se rendre à l'évidence : Apple a définitivement changé de philosophie et de stratégie. Il ne s'agit plus de satisfaire la clientèle de base et de l'élargir, mais de la laisser tomber pour se concentrer uniquement sur les clients fortunés du marché. Car la Pomme ne se contente plus de fabriquer des produits : elle veut de plus en plus enfermer ses clients dans un système qui les pousse/oblige à toujours acheter plus de services. Donc exit ceux qui ont des moyens limités, car il faut des clients qui dépensent sans compter, aujourd'hui, demain et après. Donc, les lycéens, les pauvres, les artistes et les chômeurs (pour ne citer que ceux-là) qui achetaient des iPod Nano, des Schuffle ou des Mac Mini, peuvent se rhabiller et changer de crèmerie, il n'y aura pas d'iPhone pour eux. Z'avez pas de Rolex => circulez. Je ne développe par les arguments, les vétérans savent de quoi je parle. Les autres qui ne sont pas d'accord, inutile d'injurier, merci.
avatar Rez2a | 
Les réactions étaient prévisibles, maintenant que tout le monde en france a eu le temps de se jeter sur les forfaits à 20€ sans subventions opérateur, ça commence à regretter, alors que les prix des nouveaux iPhone n'ont jamais vraiment bougé. Les "fans de la 1ère heure" qui pensaient vraiment qu'Apple allait faire du low cost me font bien rire, bravo quand même à tous les sites d'actu qui ont bien contribué à répandre cette appellation à la con. En revanche, je comprends qu'on soit déçu de l'existence même du 5C : il a la config du 5, au prix que le 5 aurait dû être aujourd'hui, mais il est vachement moins classe. Bravo Apple, mais ça commence à se voir que vous cherchez des sous.
avatar CharlieChaplo | 
Et pendant ce temps... la pomme prépare un MacPro à 8000 euros d'entrée de gamme...
avatar patrick86 | 
@ pl1997 : "Apple nous offre comme nouveauté un processeur 64 bits qui ne constituera absolument pas un argument de vente auprès du grand public non averti... et c'est tout." Alors l'iPhone 5S n'est pas fait pour le grand public non averti. Il y a l'iPhone 5C pour ça. ----- (Je m'adresse maintenant à tout le monde.) Ceux pour qui l'iPhone 5S trouvera une utilité l'achèteront. Ceux qui n'en ont pas besoin ainsi que ceux qui ne savent pas voir ses avantages ne l'achèteront pas. Ceux qui à qui il ne conviendra pas pour des critères qui leurs sont propres ne l'achèteront pas non plus. Où est le problème ? Pourquoi vous chialez — pardonnez moi l'expression — sur une baisse de la part de marché d'Apple ? Vous avez des actions ? Vous y travaillez et avez peur de perdre votre job ? Pourquoi réclamer qu'Apple face tout pour vendre plus ? Quel en serait-m'intéret pour l'utilisateur ? Pourquoi vouloir que l'iPhone soit comme les autres ? Parce que c'est ça que vous réclamez. Quel serait l'intérêt d'avoir une multitudes d'appareils de différentes parques, tous identiques ou très semblables ? Vous critiquez les prix "excessifs" de ces iPhone, dénonçant l'avidité d'Apple, mais vous voudriez qu'elle vende plus d'iPhone… Faut savoir ce que vous voulez. Si Apple ne réagi pas à une baisse de ses PDM, alors c'est qu'elle s'en branle. Et moi aussi. "En fait, le problème c'est qu'à ce prix là, pourquoi ont il développé un 5c ? " Pour ceux qui veulent un iPhone et, un iPhone coloré, flashy et tout ce que vous voulez. Il n'est pas low-cost. Il est différent. "Aucune écoute du besoin des consommateurs" Si justement. Le consommateur veut consommer. Il n'a besoin que de marketing et de publicité, pour lui dire quoi consommer. "rallongement de la durée de vie de la batterie" Il serait intelligent de voir des tests avant de se prononcer.
avatar Tox | 
@FollowThisCar La Rolex, c'est d'un convenu... En même temps, voici plusieurs décennies que Rolex n'innove plus et vend à n'en plus pouvoir son boîtier Oyster. Une ressemblance possible avec la Pomme à venir ? J'espère que non et souhaite qu'Apple sache innover à la manière de Jaeger-Lecoultre ;-)
avatar Doctomac | 
@negaca Non mais qui sont les plus sujets à changer de téléphone ? Les processeurs de 4S ou 4. Pour ces personnes, le 5S est une énorme mise à jour.
avatar CharlieChaplo | 
comment le prix d'un iPhone peut déclencher haine et conversations inutiles...
avatar bugman | 
Honnêtement (en tant que consommateur), je suis de tout coeur avec les propriétaires de l'iPhone 5 (voulant changer pour un 5S) se demandant combien ils vont pouvoir vendre leurs machines pour en acquérir une nouvelle 32x (56x au niveau GFX) plus rapide (et plus performante). Dur. :/
avatar Anonyme (non vérifié) | 
on vient de comprendre avec un pote, les appellations des nouveaux iPhone iPhone 5C et 5S pour : 5 C pour Cinq cent quatre-vingt-dix-neuf euros et 5 S pour Six cent quatre-vingt-dix-neuf euros on comprend mieux ...
avatar béber1 | 
Doctomac "Concernant le 5C, on retrouve l'effet des médias qui ont fait croire à un produit low-cost alors que les plus fins observateurs voyaient évidemment un téléphone moins chers. Apple n'a jamais fait de produit low-cost, n'a fait jamais sacrifié la qualité dans l'espoir de faire du volume à tout prix. Rien ne m'étonne dans les tarifs de ce modèle." exact. Conséquences d'une boursouflure médiatique. Et Apple toujours telle qu'en elle-même
avatar MixUnix | 
@PowerGlove Mon Galaxy S2 sous android 4.1.2 fonctionne super bien depuis + de 2ans et je n'ai pas envie de changer pour un iPhaune GT V.5S à 700 roros. Les 150 apps installées, presque toutes gratuites, font plus que me satisfaire. Je compte bien le garder encore un bail. Il remplace sans problème le 4 qu'on m'avait subtilisé sur mon bureau.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Parce que si la part de marché suit la trajectoire actuelle ds les années a venir la plate forme sera de moins en moins intéressante... L'exemple parfait c'est windows phone. Pas de pdm, pas d'applications. Enfin c'est ce que je pense...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR