C'est quoi cette icône dans Excel ?

Florian Innocente |
C

Ce tweet au Japon, relayé 18 500 fois, a créé un certain amusement. Son auteur, assez jeune apparemment, s'étonne que l'icône de sauvegarde d'un document dans Excel ait la forme d'un distributeur automatique, avec une canette de boisson en bas de l'image…

Le plus étonnant n'est pas tant que toute une génération soit incapable d'identifier une disquette… que le fait qu'en 2019, Microsoft n'ait pas trouvé de successeur à cette image dans Office.


Source
Tags
avatar jm.leb | 

Save as... no ?

avatar Adrienhb | 

@jm.leb

Non c’est « save » tout court. « Save as » a un crayon posé sur la disquette. 😉

avatar Dev | 

🤦‍♂️

avatar michelgoldbergjazz | 

C’est surtout que Microsoft conserve cette iconographie désuète!

avatar brunnno | 

@michelgoldbergjazz

Pas plus désuète qu’Apple avec l’icône du téléphone 🤗🤗

avatar michelgoldbergjazz | 

@brunnno
C’est vrai!

avatar UraniumB | 

@brunnno

Quel logo ?

avatar marenostrum | 

le téléphone est resté plus longtemps (avec un utilisation beaucoup plus massivement) dans la vie courante que la disquette. ce qui change tout.

avatar en ballade | 

@marenostrum

Bla bla bka

avatar Mrleblanc101 | 

@brunnno

Il y a encore beaucoup de téléphone fixe (résidentiel ou "de maison"), mais plus vraiment de disquettes

avatar brunnno | 

@Mrleblanc101

Je parlais surtout de la forme du combiné.... 😉

avatar Dimemas | 

N’importe quoi ... c’est un manque de culture surtout...

avatar marenostrum | 

une image de disque dur aurait été plus cohérente et actuelle. le japonais l'aurait reconnu.

avatar SartMatt | 

Un disque dur, l'écrasante majorité des utilisateurs n'en a jamais vu et ne sait pas à quoi ça ressemble... Y a qu'à voir le nombre de gens qui croient que l'ordinateur c'est l'écran et la tour à côté c'est le disque dur...

La disquette par contre, à l'époque où elle a commencé à être utilisé comme icône, quasiment tous les utilisateurs d'ordinateurs en avaient déjà vu et manipulé.

avatar marenostrum | 

le macOS utilise une icône de disque dur pourtant. t'as pas de Mac toi ?

avatar SartMatt | 

C'est vrai qu'actuellement, l'icône représente assez fidèlement un disque dur interne. Mais c'est pas pour autant que les gens savent forcément que c'est à ça que ressemble vraiment un disque dur... Et en outre, il s'agit de grandes icônes, où c'est facile d'avoir des détails. Mais ça me parait compliqué de représenter fidèlement un disque dur sur une petite icône 16x16 de barre d'outils...

Et de toute façon, le disque dur, ça devient petit à petit obsolète également. Alors pourquoi remplacer l'icône par ça ?

avatar marenostrum | 

c'est pas évident. les technologies vieillissent trop vite, en plus les composants on peut leurs donner la forme qu'on veut.

il faut jouer avec les vieux symboles peut-être.

avatar SartMatt | 

Voilà. Jouer avec les vieux symboles. D'où le fait de garder la disquette, que tout le monde reconnait aujourd'hui comme étant l'icône pour enregistrer, même s'il n'y a quasiment plus personne qui utilise des disquettes.

avatar marc_os | 

@SartMatt
Tout le monde, mais le monde des utilisateurs Windows comme toi.
Ceux qui n'utilisent que le Mac et aucun logiciel de Microsoft n'ont probablement jamais vu cette icône de disquette dans la barre d'outil de leurs logiciels, pas plus qu'une icône pour les actions Fichier/Ouvrir, Edition/Copier/Coller.

avatar SartMatt | 

"Ceux qui n'utilisent que le Mac et aucun logiciel de Microsoft n'ont probablement jamais vu cette icône de disquette dans la barre d'outil de leurs logiciels"
Et concrètement, ça représente quel pourcentage de la population ça ? Sans doute pas plus d'1%... Parce que même les Mac users les plus convaincus, ils ont régulièrement affaire à Windows ou Office... ou d'autres logiciels pas forcément Microsoft mais avec de telles icônes...
Parce que tu présentes ça comme si c'était exclusif à Windows et aux logiciels Microsoft, ce qui est bien évidement totalement faux. Des icônes pour représenter les actions, il y en a dans plein de logiciels non Microsoft. Y compris sur Mac. Donc même sur un Mac sans logiciel Microsoft, on peut y avoir affaire plus d'une fois (par exemple, il y a des icônes dans quasiment toutes les suites bureautiques : Google Docs, OpenOffice, Lotus Symfony, WordPerfect, NeoOffice...)

avatar marc_os | 

@SartMatt
« Des icônes pour représenter les actions, il y en a dans plein de logiciels non Microsoft »
Ai-je dit le contraire ???
Comme à ton habitude, tu déformes mes propos.
J'ai parlé uniquement des actions de base : Fichier/Ouvrir, Edition/Copier/Couper/Coller dont Fichier/Enregistrer fait partie, et pour lesquelles Apple a défini des raccourcis clavier dès le premier Macintosh (peut-être inspirés par Xerox, j'ai pas vérifié). (Et repris plus tard par MS).
Et je te mets au défit de trouver dans les HIG d'Apple une quelconque icône pour un bouton associé à ces actions dans une barre d'outil.

Remarque au passage que tu cites exclusivement des logiciels de bureautique immitant MS-Word. Le comble, c'est le très moderne Lotus Symfony qui reproduit l'environnement à la Windows à la lettre dans une fenêtre Mac avec des menus d'app dans la fenêtre.
Sache aussi que nombre de possesseurs de Mac ne possèdent aucune suite bureautique, inutile quand tu fais essentiellement de la musique, du photoshop, ou de la vidéo.
Et quand le besoin s'en fait sentir, Pages ou même TextEdit sont là.
Quant aux développeurs, ils n'en ont en général pas besoin non plus, et désormais la documentation, quand il y en a, elle est de plus en plus écrite directement dans des Clouds accessibles à toutes les parties concernées. En tous cas, ils n'ont pas besoin de toute ces macros, pas plus que la majorité des gens qui utilisent MS-Word.

avatar SartMatt | 

"Ai-je dit le contraire ???" Ben oui, tu as laissé entendre que c'était spécifique à Microsoft : "Ceux qui n'utilisent que le Mac et aucun logiciel de Microsoft n'ont probablement jamais vu cette icône de disquette"

"Apple a défini des raccourcis clavier dès le premier Macintosh (Et repris plus tard par MS)."
Il y avait déjà des raccourcis claviers dans Multiplan en 1982 et sous MS-DOS (sorti en 81, mais je suis pas certain que les raccourcis clavier étaient là dès le début), avant la sortie du Mac... Le raccourci clavier n'a sans doute été inventé ni par Apple, ni par Microsoft, ça existait sans doute bien avant ces deux entreprises (vi et emacs sont sortis en 1976, et on imagine mal ces deux logiciels sans leurs raccourcis clavier : il ne fonctionne QUE par des raccourcis clavier, en l'absence totale de menus...).

"Les développeurs n'en ont en général pas besoin non plus"
Ils n'ont effecitvement pas forcément besoin de suites bureautiques (cela dit, perso j'ai rarement eu une mission où je pouvais réellement me passer de Word, et encore moins d'Excel...).
Mais par contre, ils ont ces icônes dans leur outil principal : l'IDE.
Dans mon PHPStorm, je vois bien une icône disquette. Et pour copier, coller, etc...
Dans mon PyCharm, idem.
Dans mon DBeaver, elles y sont aussi.
Dans Eclipse, pareil.
NetBeans ? lui aussi (et même les ciseaux pour couper, etc...).
Bref, à part Xcode, je suis pas sûr qu'il y ait beaucoup d'IDE sans ces icônes... Et en tout cas, pas les plus utilisés (avec les IDE de JetBrains, Eclipse et Netbeans, on doit être à largement plus de la moitié du marché... sur le Java, ces trois là faisaient plus de 98% du marché en 2017).

On retrouve aussi ces icônes dans pas mal d'éditeurs de texte pour programmeurs, et pas forcément issus du monde Microsoft (je pense ne particuliers aux versions graphiques de vim et emacs, ou encore à gedit (bon, lui il a remplacé la disquette par un disque dur, mais les ciseaux pour couper, les deux feuilles pour copier et la feuille sur la planche pour coller sont bien là...).

"la documentation, quand il y en a, elle est écrite directement dans des Clouds accessibles à toutes les parties concernées. quand il y en a, elle est écrite directement dans des Clouds accessibles à toutes les parties concernées."
Tout a fait. Et tu sais quoi ? Ben dans ces Cloud, là encore, il y a des icônes pour enregistrer, copier, coller... Il y en a a dans l'éditeur de Confluence, dans celui de GitLab... Il y en a dans le composant CKEditor, qui est massivement utilisé pour faire des éditeurs de texte en ligne. Il y en a aussi dans les outils en ligne Google, etc...

Bref, je persiste, ces icônes sont très loin d'être une spécificité des environnements Microsoft, et même sur Mac, l'écrasante majorité des utilisateurs y a sans doute déjà eu affaire...

avatar marc_os | 

@SartMatt
Sois honnête : Tu travailles avec un Mac ou avec Windows ?

Ceci dit, il est vrai que nombre de logiciels ne respectent pas les règles de conception d'interface d'Apple et que nombre de devs se comporte comme des moutons vis à vis de Microsoft, sans compter les ex développeurs pour Microsoft qui se sont mis au développement pour Apple en gardant leurs mauvaises habitudes en termes de conception d'interface.

Mais bon, je ne m'inquiète pas, je vois que tu as toujours raison quelque soit le site où tu sévis.
Possèdes-tu au moins un Mac ?

avatar macinoe | 

Ça ne change rien, tous les logiciels qu’il a cité sont multi-plateforme.

avatar SartMatt | 

Je ne l'ai jamais caché (ça c'est pour le "sois honnête" qui vise à essayer de faire croire que je ne le suis pas...) : je suis principalement sous Windows. Ce qui ne m'empêche pas de connaître l'environnement Mac, car j'ai eu des Mac par le passé (Powerbook et plusieurs Macbook) et car j'ai encore régulièrement affaire à des Mac professionnellement (je développe notamment un backend d'application mobile, et interagi avec les développeurs front qui ont des Mac pour faire la version iOS). J'ai également depuis quelques temps une VM Mac sur mon PC. Tu dois te souvenir pourquoi je l'ai montée ^^

Et en l'occurrence, j'ai pris la peine de vérifier : tous les logiciels que j'ai cités et qui ont une icône disquette ou des icônes ciseau/papier ont bien aussi ces icônes dans leur version Mac.

avatar marc_os | 

@SartMatt
J'ai vérifié aussi. Tu as raison, tous les logiciels que tu as cités ne respectent effectivement pas les règles de conception d'interface utilisateur recommandées par Apple sur Mac. Au contraire, elles suivent les règles d'interfaces dictées par Microsoft. Cool !

avatar SartMatt | 

Elles suivent simplement les principes généraux d'interface suivis par l'écrasante majorité des applications (pas que Microsoft) sur l'écrasante majorité des OS (pas que Windows)... Et qui ne sont pas spécialement dictées par Microsoft (et là encore, on voit ton parti pris de hater anti-Microsoft : les règles d'Apple sont "recommandées", les règles que tu prêtes à Microsoft sont "dictées"... et après ça ça va prétendre que ça reste purement factuel...).

Et ce n'est pas parce qu'Apple a défini SES règles que ce sont forcément les meilleurs et que toute autre solution est mauvaise... Parce que les choix d'Apple, ils sont loin d'être bons sur tous les plans (les menus pas attachés à la fenêtre, je trouvais déjà ça con à l'époque où Mac OS était la SEULE interface graphique que je connaissait... et j'ai trouvé ça encore plus ridicule le jour où j'ai branché un second écran à mon Powerbook et où j'ai découvert que même si la fenêtre était sur l'écran secondaire, ses menus étaient toujours sur le primaire... je crois qu'ils ont fini par enfin régler ça dans les versions récentes de macOS, mais ça aura mis trèèèèèès longtemps...).

avatar fte | 

@SartMatt

"Et ce n'est pas parce qu'Apple a défini SES règles que ce sont forcément les meilleurs et que toute autre solution est mauvaise..."

Respecter les conventions d’interface d’une plateforme est assez important dans la liste des priorités je pense. Que ces conventions soient bonnes ou mauvaises ne diminue pas l’intérêt d’une cohérence entre applications.

Après en effet un éditeurs ayant plusieurs applications au catalogue et supportant plusieurs plateformes verra peut-être ses priorités chamboulées, la cohérence entre ses applications sur plusieurs plateformes prenant le pas sur la cohérence entre applications tierces sur une plateforme unique, qui plus est très minoritaire voire anecdotique.

Ça reste un non respect des conventions natives.

avatar macinoe | 

«J'ai vérifié aussi. Tu as raison, tous les logiciels que tu as cités ne respectent effectivement pas les règles de conception d'interface utilisateur recommandées par Apple sur Mac. Au contraire, elles suivent les règles d'interfaces dictées par Microsoft. Cool ! »

Et donc à part ça toujours pas d’a priori de ta part ?

Apple a forcément toujours raison et Microsoft toujours tort.
Les standard de fait, ça n’existe pas et tu ne fais « que rapporter des faits »

Quelle blague !

avatar ForzaDesmo | 

@SartMatt @marenostrum

Effectivement on peut en retrouver sur l'icône d'utilitaire disque, Assistant Boot Camp, SurperDuper... mais se sont des disques durs à plateau alors que l'on est aux SSD. Alors quoi faire ? Faut-il promulguer une norme d'icône ? Normalement cela se fait tout seul, et de toute façon il y a l'action qui apparait quand on reste quelques secondes dessus. Donc c'est vraiment de la fainéantise de la part de ce jeune japonais pour comprendre l'icône qui en découle.
La disquette est dans l'inconscient de la majorité de ceux qui utilisent l'informatique depuis toujours. Après c'est aux nouveau de comprendre le langage de l'environnement informatique. Comment font les anciens qui en étaient à la machine à écrire ? Ils ont eu la sagesse de prendre des cours pour comprendre l'environnement informatique pour pouvoir l'utiliser à leur niveau. On va quand même pas se plier à l'attitude de fainéantise de la jeunesse ?
Sinon, bientôt on va voir des "nouveaux" jeunes qui vont essayer d'attraper des nuages dehors pour archiver des infos. 😬🙄

avatar marc_os | 

@ForzaDesmo
On parle de l'icône de disquette voulant dire "Enregistrer", hein !
L'icône de disque dur dans l'Utilitaire Disque est associée à la création d'une image disque. Faut pas tout confondre ! Et s'il y a des icônes de disques dans le Finder, c'est pour représenter.... des "disques", pas une action, et encore moins celle d'enregistrer un document !

avatar ForzaDesmo | 

@marc_os
Tu t'excites tout seul, puisque je répondais à ceux qui disaient vouloir mettre une image de disque dur que l'on pouvait retrouver dans utilitaire. Je désignais donc des icônes de disque dur déjà existant.
Si tu faisais pas d'énormes raccourcis tu t'en serais aperçu. La confusion est de ton côté, mais cela ne semble pas de poser plus de problème que ça en inversant les rôles. Qu'est-ce que tu me parles en plus de Finder ?! Ne serais-tu pas un peu fiévreux ce qui pourrait éventuellement expliquer tes hallucinations textuelles.
Un coup d'épée dans l'eau. Mais l'important pour toi c'était peut-être juste l'action de donner un coup d'épée, rien d'autre ?

avatar ForzaDesmo | 

@SartMatt
Un disque dur, l'écrasante majorité des utilisateurs n'en a jamais vu et ne sait pas à quoi ça ressemble... Y a qu'à voir le nombre de gens qui croient que l'ordinateur c'est l'écran et la tour à côté c'est le disque dur...
+1
C'est comme le poisson. Si il faut le représenter par rectangle parce que pour les mômes un poisson est un poisson pané donc rectangulaire, où allons nous ?! 😬🙄
Bien sûr c'est à l'adulte de s'adapter par rapport à l'enfant. 🙄

avatar armandgz123 | 

@marenostrum

Mais personne ne reconnaîtrait un disque dur ! D’ailleurs, pourquoi un disque dur ? Ce n’est quasiment plus utilisé...

avatar armandgz123 | 

@michelgoldbergjazz

C’est pas du tout désuet... le mec n’utilise juste jamais d’ordinateur / tablette / console, car ce signe est partout.
Il est très facilement reconnaissable, pour quoi le remplacer ?

avatar jm.leb | 

Enregistrer sous... 😁

avatar Adrienhb | 

@jm.leb

Même remarque que plus haut: l’icône « enregistrer sous » a un crayon posé sur la disquette. Là c’est juste « enregistrer ».
Mais de fait si vous cliquez dessus sans jamais avoir sauvegardé, il vous sera proposé d’enregistrer sous.

avatar marc_os | 

@Adrienhb
Ah. Logique purement Microsoftienne, pas capable de prévoir d'afficher la bonne icône selon l'état du fichier, déjà ou jamais enregistré...

avatar jm.leb | 

Fô bien une icône...

avatar Dimemas | 

Bah oui... pendant qu’on y est, changeons toute l’icono Des panneaux de signalisation 🙄

avatar marenostrum | 

y a beaucoup de neuf dans ce secteur. et puis les camions et voitures sont toujours les mêmes, tandis que les disquettes n'existent plus. c'est pas pareil.

avatar marc_os | 

@jm.leb
« Fô bien une icône »
Non, pas sur Mac ailleurs que dans les interfaces pondues ou inspirées par Microsoft.

avatar xDave | 

@marc_os

Il y a pourtant plein d’applications avec des icônes dans la fenêtre sur Mac. Je ne suis pas sûr de comprendre ton propos

avatar jb18v | 

C’est vrai que la dernière fois que j’ai utilisé une disquette remonte à loin.. en même temps c’est une convention presque.

avatar armandgz123 | 

@jb18v

Je n’ai jamais vue / utilisé de disquette, et je n’ai vraiment pas envie qu’on change ce logo présent partout, très facilement reconnaissable

avatar marc_os | 

@armandgz123
« logo présent partout », non, uniquement dans les logiciels répondant aux habitudes de Microsoft, mais pas dans les logiciels respectant les règles de conception d'interface utilisateur éditées par Apple.

avatar xDave | 

@armandgz123

Un commande-S c’est quand même plus efficace que cette icône.
Comme les copier coller couper, c’est ridicule et ça prend de la place pour rien.

avatar oomu | 

bah, tous les gamins de la planète reconnaissent que c'est la représentation d'un antique moyen de stockage de documents

mais oui, elle est devenue absurde cette icône.

Vivement la fin des ciseaux (remplacé par le heu... l'ongle laser !) qu'on se pose aussi la même question sur "couper"...

avatar nayals | 

@oomu

Sauf votre respect, on dit une icône 😌

avatar JLG47_old | 

@nayals

Effectivement, Antidote, qui est très savant, l’explique ainsi :

On hésite parfois sur le genre ou sur l’accent de ce mot. Qu’en est-il, au juste ?

Le premier sens du mot icône est celui de « peinture religieuse sur bois, dans l’Église de rite chrétien oriental ». Tous les dictionnaires s’entendent pour dire que le mot est féminin dans ce sens : une icône byzantine, une icône russe. Quant à l’accent circonflexe, la plupart des dictionnaires ne mentionnent que la graphie avec accent, mais certains attestent deux graphies, avec ou sans accent (une icône ou une icone).

Un deuxième sens du mot icône se rencontre en sémiologie et en linguistique, où le mot désigne un « signe ayant un rapport de ressemblance avec la réalité à laquelle il renvoie ». Les sémiologues établissent des distinctions entre icône, symbole, signe, indice, pictogramme, etc. Dans ce contexte, la définition précise d’icône peut varier d’un auteur à l’autre. Cet emploi semble avoir été emprunté à l’anglais icon. Certains dictionnaires français écrivent dans ce sens icone, sans accent, et donnent au mot les deux genres (un ou une icone) ou même seulement le genre masculin. Mais d’autres dictionnaires s’en tiennent au féminin et à l’accent circonflexe : une icône.

Le troisième sens du mot icône est apparu avec la micro-informatique. Le mot désigne alors un « symbole graphique affiché à l’écran et associé à un objet (ou à une fonction) auquel il permet d’accéder lorsqu’il est sélectionné par un dispositif de pointage ». La majorité des dictionnaires s’entendent pour écrire dans ce sens une icône, bien que quelques-uns permettent en plus le genre masculin ou la graphie sans accent.

Pour finir, notons que, sous l’influence de l’anglais icon, on rencontre de plus en plus un autre sens à notre mot icône, celui d’« idole, vedette », comme dans : les icônes du cinéma américain.

avatar oomu | 

"Sauf votre respect, on dit une icône 😌"

j'ai corrigé ma typo, par conséquent je n'ai jamais fait d'erreur, je suis parfait et mon administration et moi même nieront avoir eu connaissance de ce commentaire.

avatar manu666 | 

@oomu

“mais oui, il est devenu absurde cette icône.”

La ca fait bizarre

avatar oomu | 

“La ca fait bizarre”

Les jeunes, j'vous comprends pas, voilà! Quand on n'est pas cool, on est speed, et quand on n'est pas freaks, vous flippez !

avatar House M.D. | 

@oomu

Oh la vache cette référence :D

avatar jm.leb | 

Elle n’incite pas à la curiosité. Manque la notion de retour en arrière si erreur...

avatar Michaeel | 
avatar cecile_aelita | 

@Michaël.

Excellent !!!😂

avatar pat3 | 

@Michaël.

Excellent !!😂

avatar Dimemas | 

Ah ouais quand meme

avatar Pat4e5 | 

Ce news vient de me donner un gros coup de vieux 😭

avatar chriseg | 

Vieillitude 😞 ;)

avatar Mac13 | 

Musicasette et crayon...
✏️📼

avatar fanchperon | 

Ma dernière utilisation de disquette ça devait être vers 2003 je pense... et au contraire des cassettes ou vinyles on n’en voit plus trop circuler depuis alors pas étonnant qu’un ado de 15 ans pense à autre chose en voyant dette icône ! Mais on n’est bien d’accord que la jeunesse n’interdit pas la curiosité :)

avatar imrfreeze | 

J’adore et je milite pour que la disquette reste comme icône de sauvegarde !

On dit bien toujours « décrocher » le téléphone et on en est pas mort 😌

avatar cecile_aelita | 

@imrfreeze

Belle référence j’avoue !! 🙂

avatar frankm | 

@imrfreeze

Un jour le fil d’un collègue trouve une vieille disquette et lui demande ce que s’est ?

avatar SartMatt | 

Et on le "décroche" pour passer un "coup de fil" sans-fil :-)

avatar Azurea | 

Dire qu'il me reste une bonne cinquantaine de disquettes (même une douzaine pour installer Excel).
Sur le coup je n'avais pas très bien saisi l'article (distributeur ?) car par nous autres de l'ère pré-historique (si, si) j'ai reconnu immédiatement l'icône sauvegarder.
Comme quoi tout évolue....

avatar ForzaDesmo | 

Je pense que c'est plus à la nouvelle génération d'apprendre l'Histoire que d'effacer l'Histoire pour ne pas accommoder cette génération de "fainéants" (évidemment le terme est générique et un peu poussé mais ils ne sont pas tous comme ça, je suis d'accord).
Sinon il faut enlever tous les symboles anciens, reprendre tous les films anciens où l'on voit des objets désuets etc...

avatar macinoe | 

Je ne crois pas une seconde à la sincérité de ce candide.
Même en admettant l’hypothèse de son ignorance, une simple recherche Google de 2 mots lui aurait apporté la réponse à sa question.

Ce n’est pas crédible.

avatar Reblochon | 

@macinoe

+1
Et cela n’a rien à voir avec une quelconque théorie du complot

avatar foxot | 

@ForzaDesmo

Bah justement si tu suis l’histoire, notamment celle des langues, tu verrais qu’elle évolue beaucoup, certains mots disparaissent de l’usage courant et d’autres nouveaux se forment.
Et il n’y a aucune raison pour que la signalétique des logiciels n’évolue pas aussi avec le temps. On parle pas d’un logiciel vieux de 20 ans et qui serait resté dans cet état, mais d’un logiciel encore mis à jour régulièrement et comprenant une signalétique certes facile à reconnaître (et à comprendre en 2 clics sur google) mais démodée quand même.

Bref, à partir de ce tweet peut voir soit un gamin qui à la flemme de faire une recherche ou alors quelqu’un qui s’interroge sur pourquoi dans un logiciel d’aujourd’hui on a encore des icônes qui ne représente plus rien (parce que ça fait quand même un petit paquet d’année que les disquettes sont plus dans l’usage courant quand même).
Personnellement je verrais bien l’icône de téléchargement utilisée dans les navigateur (la flèche vers le bas) pour représenter la sauvegarde, ou encore une icône de fichier, ça serait plus logique selon moi ^^

avatar ForzaDesmo | 

@foxot
Bah justement si tu suis l’histoire, notamment celle des langues, tu verrais qu’elle évolue beaucoup, certains mots disparaissent de l’usage courant et d’autres nouveaux se forment.

Sauf qu'il y a une différence entre une icône/logo et une langue. Faut pas tout mélanger.

Personnellement je verrais bien l’icône de téléchargement utilisée dans les navigateur (la flèche vers le bas) pour représenter la sauvegarde, ou encore une icône de fichier, ça serait plus logique selon moi ^^

Pour moi c'est très connu au contraire. Une flèche vers le bas c'est déjà pris, c'est pour aller vers le bas (descendre) faire défiler le texte vers le bas etc...
Une icone de fichier c'est déjà pris aussi, c'est justement pour créer un fichier...
Mais de toute façon c'est pas moi qui décide, les professionnels feront comme bon leur semble. Peut-être qu'il y en a qui voudront tout réinventer et repartir de zéro.
Ou alors je lance une idée, ils devraient à chaque mise à jour de logiciel revoir tous les icônes pour coller au plus prêt de la représentation technologique.

Allez encore un bon cas de "On va tout simplifier" qui en réalité veut dire "On va rajouter une couche au mille-feuille" pour au final compliquer encore plus les choses. 🤪

avatar macinoe | 

Ça s’appelle un symbole.

Comme le sablier qui représente l’attente.
Pourtant pratiquement plus personne n’utilise de sablier.

Les exemples similaires ne manquent pas

L’enveloppe pour le mail.
La loupe pour la recherche.
Les engrenages pour les réglages.
La plume d’oie pour un éditeur de texte.. etc.

avatar ForzaDesmo | 

@macinoe

+1000

avatar marenostrum | 

tous ce que tu cites est plus parlant (parce trop ancien). la disquette ne veut plus rien dire (c'est pas ancien mais récent ce truc mais qui a disparu quand même). en plus c'est pas évident de trouver un symbole pour Enregistrer.

et y aura toujours problèmes avec les symboles récents et qui vont disparaitre aussitôt, sans pouvoir s'enregistrer dans la mémoire collective. c'est propre à la technologie qui va trop vite.

avatar ForzaDesmo | 

@marenostrum
...en plus c'est pas évident de trouver un symbole pour Enregistrer....

Pas pour enregistrer, car enregistrer à déjà depuis des lustres son logo (un point rouge).
Mais pour sauvegarder. Et un logo de disque dur c'est difficile car il y a plein de formes de disque dur (interne, externe etc...). Le cloud c'est facile car nouveau.
Faudrait peut-être tout simplement écrire "SAUVEGARDER" pour ces incultes, non ? 😉
Et encore, il se demanderait mais qu'est-ce c'est que ces traits ?! Vu qu'il est japonais. 🙄

avatar marenostrum | 

ça doit être écrit même sur le programme. j'utilise pas Excel et je ne sais pas, mais on voit sur l'image que y a des lettres en dessous de la disquette.

avatar House M.D. | 

@ForzaDesmo

Je ne pense pas qu’il ne sache pas à quoi sert être icône, il se demande simplement ce qu’elle représente, n’ayant jamais vu l’original qui a servi à la créer.

Et connaissant les distributeurs japonais, il est vrai que ça peut y ressembler pour quelqu’un n’ayant jamais vu de disquettes de sa vie.

avatar Oliviou | 

Comme on n’a plus d’objets physiques, il faut inventer des symboles abstraits.
J’ai l’impression qu’il n’y a plus du tout d’icône de sauvegarde chez Apple, ils partent du principe qu’on va utiliser le raccourci clavier ou le menu déroulant.
Mais par exemple l’icône « partager » d’Apple (la carré avec la flèche qui en sort par le haut), ça marche très bien.
Je ne sais pas si l’icône inverse existe (flèche qui entre dans le carré par le haut), mais ça ferait une bonne alternative à l’icône disquette pour dire « sauvegarder ».

avatar macinoe | 

Étant donné qu’on sauvegarde beaucoup sur le cloud ou sur un support externe, l’icône partage me paraît plus appropriée. Une sauvegarde étant un cas particulier de partage.

avatar hirtrey | 

@macinoe

J’aurais plutôt dit le contraire. C’est le partage qui est un cas particulier de la sauvegarde. Même si c’est transparent, il y a d’abord la sauvegarde et puis envoie de celle ci

avatar highboot | 

@Oliviou

Cette icône existe déjà pour enregistrer une image dans ta pellicule (mais dit on encore pellicule c’est un peu désuet...)

avatar House M.D. | 

@Oliviou

En fait les documents créés par les logiciels Apple utilisent une forme de sauvegarde automatique, d’où le fait qu’on ne voit pas d’icône spécifique, la commande n’étant que rarement utilisée.

avatar marc_os | 

Cherchez l'icône équivalente côté Mac, et bien vous aurez du mal à la trouver !
De même que vous ne trouverez pas beaucoup d'icônes pour les actions Fichier/Ouvrir, Edition/Copier, Edition/Coller. Apple a dès les origines défini des raccourcis clavier pour ces actions.
Microsoft de son côté maîtrisant parfaitement les règles de conception d'interface utilisateur (ironie inside), a ajouté dans ses barres d'outils pléthore d'icônes pas vraiment toutes utiles AMHA, comme celles-ci qui ont désormais au mieux un look quel que peu désuet.

avatar macinoe | 

Sur un iPhone tu trouves l’icône d’un vieil appareil photo, d’un vieux combiné téléphonique, une ampoule à filament, des intercalaires à étiquette.

Des objets encore plus ancien.

Pas de quoi troller franchement.

avatar UraniumB | 

@macinoe

Ben pourtant ces symboles sont représentatifs et ne méritent pas forcément d’être changés. Y’a plus grave ailleurs.

avatar marc_os | 

@macinoe
« Pas de quoi troller franchement »

Ben non. Pourquoi le fais-tu alors ?
Moi je ne faisais que répondre à l'article.

avatar macinoe | 

Non tu fais ton hater anti Microsoft de base qui profite du moindre prétexte pour cracher sur cette marque. Comme d’habitude.

avatar marc_os | 

@macinoe
Alors pour toi, rapporter des faits, c'est être un hater ?
Tu veux que je te donne le lien vers les règles de conception d'interface utilisateur éditées par Apple pour t'en convaincre ? J'ai même l'antique collection d'Inside Macintosh si tu veux.
Mon pauvre, je te plains.

avatar SartMatt | 

"Alors pour toi, rapporter des faits, c'est être un hater ?"
Considérer que ça : "Microsoft de son côté maîtrisant parfaitement les règles de conception d'interface utilisateur (ironie inside),"
c'est rapporter des faits, oui, c'est être un hater. Parce que ce ne sont pas des faits, c'est juste ton avis personnel.

Surtout qu'en plus dans tes propos tu opposes les raccourcis clavier au icônes (je reformule : "le bon Apple a mis des raccourcis clavier, le mauvais Microsoft a préféré mettre des icônes"), alors qu'en réalité les deux sont complémentaires, l'un n'empêchant pas l'autre : il y a aussi plein de raccourcis clavier dans les logiciels Microsoft. Et également des menus qui permettent une utilisation au clavier facile même quand les actions n'ont pas de raccourcis clavier direct (quand on maintient la touche Alt, une lettre de l'entrée de menu peut-être soulignée, ce qui crée un raccourci clavier temporaire pour cette entrée de menu, passant ainsi outre la limitation du nombre de raccourcis directs possibles...).

avatar treizep | 

Vaut mieux avoir une icône un peu désuète comme dans Excel qu'un tableur qui se met à ramer quand on y met quelques dizaines de milliers de lignes comme dans Numbers.

avatar UraniumB | 

@treizep

Mdr. Il en faut toujours qui se la ramènent.

avatar treizep | 

Sinon des arguments ?

avatar UraniumB | 

@treizep

1) L’article ne parle pas de comparer Excel à Numbers.

2) Ça t’arrive souvent de mettre des dizaines de milliers de lignes sur Numbers ?

avatar macinoe | 

Pardon, mais c’est la nature même d’un tableur de pouvoir traiter automatiquement un très grand nombre de données.
Le fait que Numbers cale bien plus vite qu’Excel est en effet un problème bien plus grave qu’une ridicule controverse concernant une icône.

avatar marenostrum | 

il faut utiliser autre chose que Excel ou Numbers pour que ça rame pas.

avatar treizep | 

1. Oui je suis un peu hors sujet. Mais bon, on peut dire qu'un article qui se moque d'un soft car il embarque une icône désuète en appelle plus à l'émotion qu'à la réflexion. Donc je me suis permis...

2. Je pense déjà y avoir répondu. Mais je vais expliquer plus clairement. Ça m'est arrivé une fois puis je suis repassé la mort dans l'âme à Excel.

avatar tupui | 

@treizep

Je rigole toujours quand je lis que certains utilisent Excel pour traiter des milliers de lignes. J’ai un pote qui fait du consulting. Son job : convertir des macro en python (ou autre) pour gagner plusieurs ordres de grandeurs en temps de retour...

avatar klouk1 | 

@tupui

"Je rigole toujours quand je lis que certains utilisent Excel pour traiter des milliers de lignes. J’ai un pote qui fait du consulting. Son job : convertir des macro en python (ou autre) pour gagner plusieurs ordres de grandeurs en temps de retour..."

Rien compris...

avatar tupui | 

@klouk1

Pas compris quoi ? J’essaye à nouveau :
Macro excel = moyen d’automatiser une tâche complexe sous Excel. Donc typiquement si tu as un gros tableau c’est pour en extraire des données d’une manière ou d’une autre. Excel peut le faire mais n’est aujourd’hui clairement plus la solution. C’est bien pour rapidement visualiser un tableau ou quelques lignes et faire quelques opérations, de l’exploration de données. Mais si le volume est important on oublis. Et c’est sans parler des problèmes de versions qui cassent les macros avec le renaming des colonnes (problème vu en production, c’est pas jolis...).

avatar klouk1 | 

@tupui

Oui je connais bien sûr je connais les macros, mas moi je fais calcul pur et dur de BET, pas de l’extraction de données. Moi ce qui me fait marrer c’est les mecs qui font du soit disant consulting pour convert des macros...

avatar tupui | 

@klouk1

Comme je le disais, c’est un amis qui réalise ces prestations. Je ne vais pas discuter plus sur les performances pour traiter un grand volume de donné. Ce n’est juste pas le bon outils. La question est largement entendus et au delà de nos diverses expériences une simple recherche Google le montre. Même pour du pré-dimensionnement c’est plus possible. Chez Snecma et Airbus ils faisaient ces dernières années et migrent tout cas non ce n’est pas plus simple et plus rapide. Aujourd’hui n’importe quel ingé sait faire un script simple en python et il y a même des tableur qui derrière font du python.

avatar macinoe | 

Tu peux rire autant que tu veux, pour le traitement de donnée la meilleure façon de faire, c’est celle qui prends le moins de temps. écriture de l’algo en python + traitement.
Et si,sous Excel, le traitement de milliers de ligne prends une fraction de seconde, c’est la bonne solution et celle de l’écriture d’un algo la mauvaise, car disproportionnée et coûteuse .
Pas la peine de faire le mariole en prenant ceux qui utilisent aussi un tableur de temps en temps pour des neuneu. C’est souvent parfaitement justifié et la bonne manière de faire !

avatar tupui | 

@macinoe

Pourquoi tu t’excite 🤣

Sinon, pense à long terme. Tu diras ce que tu veux, tu ne scaleras pas. Airbus, Snecma, Safran y reviennent. Je ne parle que de ce que je connais. Mais je t’en pris reste avec Excel si ça te chante. Ne vient pas pleurer si tu as un facteur 1000 en temps d’exécution entre les deux par la suite (et je suis gentil)...

avatar fte | 

@klouk1

"Rien compris..."

C’était limpide pourtant. Je suis juste étonné que Python permette de tels gains.

C#, c’est une chose, Python... c’est sûrement plus lié à la nature des traitements et des librairies pour ce faire qu’au langage.

avatar Soheil | 

@Macinoe Et même le mot “plume” désigne ici quelque chose qui n’a plus rien à voir avec un oiseau.

avatar marc_os | 

@Soheil
Que veux tu dire par « le mot "plume" designe ici quelque chose... » ?
Tu parles de l'app iOS Plume ?

(Tu sais, les sous-entendus sont souvent mal entendus sur les forums.)

avatar romgiotti | 

Ce n’est pas à Microsoft de s’adapter aux nouvelles générations, mais aux nouvelles générations de se cultiver un peu sur l’histoire de l’informatique. Débat ridicule.

avatar ForzaDesmo | 

@romgiotti

+1

avatar marc_os | 

@romgiotti
On dirait du mauvais Steve Jobs qui disait que l'utilisateur était fautif car il tenait mal son téléphone s'il avait des problèmes de réception.
Etonnant, non ?

avatar UraniumB | 

@romgiotti

Si on continue comme ça, alors l’innovation est inutile 😂

avatar duke90000 | 

La vache moi j’ai eu du mal à voir un distributeur automatique lol

avatar debione | 

@Duke90000
Tu as bien de l’imagination, moi j’arrive toujours pas à voir un distributeur automatique...
Au mieux une étagère Ikea... ou on a essayé de suivre le plan....😋

avatar marenostrum | 

il doit avoir dans tous les coins au japon. il vit pas dans notre quartier le gars.

avatar House M.D. | 

@marenostrum

Oh oui, limite à tous les coins de rue. C’est totalement incroyable le nombre qu’il y en a.

avatar ijimax | 

@House M.D.

Oh oui à tous les coins de rue, et plus encore : près des entrées des immeubles !

avatar marc_os | 

J'adore ces commentaires bien naïfs qui veulent nous expliquer ce que veut dire cette icône...

avatar hartgers | 

Certains commentaires évoquent le sablier, le téléphone à fil et d'autres objets qui servent encore d'icônes sur les interfaces, pour justifier l'utilisation de la disquette. Sauf que, même s'ils sont moins utilisés, les téléphones fixes et leur forme caractéristiques existent toujours (bien que sans fil aujourd'hui). Du moins l'objet existe-t-il toujours et est encore en usage en entreprise. Le sablier est, lui, toujours utilisé dans des jeux de société, comme un objet emblématique qui a une histoire et des tonnes de références qui lui sont accolées.
De nombreux objets désuets sont représentés dans les icônes, mais ils semblent encore résister au temps. Mais la disquette, elle, ne parle plus au moins de vingt ans, et cela se comprend. C'est de l'informatique, ça change très vite. Et en tant que support de stockage, la disquette a été remplacée sans problème par de meilleures solutions.
Reste que, comme icône, difficile de trouver mieux. Peut-être la flèche qui pointe un rectangle ?

avatar macinoe | 

Les disquettes existent toujours :

https://www.amazon.fr/Imation-10-x-disquette-1-44-Mo-12881/dp/B001B0DCSK/ref=pd_lpo_sbs_147_img_2/257-9975701-4573427

Le degré de désuétude par rapport à un bigophone ou aux exemples cités me semble totalement subjectif et je ne pense pas que le sablier représente la meilleure solution pour mesurer le temps.

avatar bambou55 | 

@macinoe

Incroyable que ce soit encore en vente... avec protection d'achat en plus 😅

avatar debione | 

Tiens ça me rappelle un ami de mon gamin qui a demander ce que c’etait Ce truc noir sur la table... il s’agissait de mon Xperia compact. Pour lui un smartphone c’etait Uniquement avec des coins arrondis....🤪

avatar JLG47_old | 

Assez hilarant, en effet. Surtout qu’Apple a banni les disquettes il y a vingt ans que les moins de vingt ans ne peuvent donc pas connaître.
Cela pose vraiment la question du souvenir.
J’ai chez moi un téléphone d’avant l’automatique qui a longtemps intrigué les plus jeunes, de même pour les appareils photos argentique anciens.

avatar stemou75 | 

Oui les symboliques doivent s’adapter à leur époque.
Par exemple l’icône de iTunes c’était un CD et puis c’est devenu une note de musique et puis l’application a pris le nom de Musique.

Franchement le lecteur de disquettes a été supprimé de l’iMac il y a 20 ans quand même.
Bon après je comprends que trouver un autre symbole pour sauvegarder c’est pas facile.

avatar JLG47_old | 

Champellion est devenu célèbre pour avoir compris des images oubliées depuis des millénaires. Il ne faut donc pas désespérer de la sagacité de nos enfants, ni de leur imagination.

avatar Osei Tutu | 

« Le plus étonnant n'est pas tant que toute une génération soit incapable d'identifier une disquette… que le fait qu'en 2019, Microsoft n'ait pas trouvé de successeur à cette image dans Office »
Le plus étonnant c’est plutôt l’incapacité des nouveaux hommes à utiliser toutes les capacités de leur cerveau. La fainéantise encouragée par tous ces gens qui leur donnent raison

avatar pacis | 

Ben quoi , j'utilise toujours des disquettes, pour mettre des bios à jour, ou démarrer un antivirus, ou réinstaller un OS/2 warp, combien de fois on me réclame mon lecteur disquette USB ! le monde industriel est assez en retard ! on commence à peine à sortir du port série pour un port USB

avatar debione | 

@pacis
En retard ou alors, tant que ça marche pourquoi changer?

avatar madaniso | 

coucou les vieux 👋

avatar geooooooooffrey | 

Je propose de remplacer la disquette par un éléphant, vu qu'ils ont une bonne mémoire. Ca va être tellement plus parlant.

avatar Petrichor | 

Ah :) Ça me fait penser à l'icône "ficelle autour du doigt" que Google utilise dans certaines de ses applications pour signifier "se souvenir". Je dois être trop jeune car de toute ma vie je n'ai jamais vu personne faire ça dans la vraie vie et pourtant j'aime bien l'image

avatar zoubi2 | 

@Petrichor

"Ça me fait penser à l'icône "ficelle autour du doigt"...."

Ah oui... :-) On pourrait aussi penser au mouchoir avec un noeud.

avatar debione | 

Ou une croix dessinée sur une main....

avatar dscreve | 

En même temps, le volume par défaut des Mac a une icône d'un disque dur Quantum des années 90 et s'appelle Macintosh HD...HD : Hard Drive....allez chercher le drive dans les MacBook Pro....

avatar Nanardtetard | 

@dscreve

Le D de SSD c’est pour drive. Solid State Drive.
Je t’accorde qu’avec 128 malheureux Go on pourrait passer à côté mais ce drive est toujours présent :)

avatar dscreve | 

Et surtout, la notion de sauvegarde n'a pas besoin d'icône : ça n'a aucun sens de sauvegarder en 2019...les logiciels doivent se charger tout seuls de cela, ça n'a aucun intérêt pour l'utilisateur.

avatar macinoe | 

Il y a une sauvegarde automatique, mais un bouton de sauvegarde est quand même simple pour déclencher la génération de la version souhaitée sous forme de fichier.

avatar mk3d | 

😳☺️😋😬😀😃😄😁😆🤣

avatar Cyrtop | 

Pas plus tard que la semaine passée j’ai retrouvé dos 3.1 toujours sous blisters 3 disquettes ah nostalgie lol

avatar F7544 | 

Hummm dans quelques années, on pourra faire la même remarque avec le CD 💿 📀💽

avatar Alberto8 | 

😂 😂 😂

avatar dvsn | 

Pas plus tard qu'hier je consultais ce (lien en dessous) t-shirt, le visuel est une disquette 3,5 reprenant le décor de l'affiche du film 300 et un crie de guerre on ne peut plus clair "Pour la gloire", et ça prend tout son sens !
Le visuel : https://www.checkpoint-tshirt.com/pour-la-gloire.html

avatar House M.D. | 

@dvsn

D’autant plus avec son « 320 ko », la taille d’origine... ;)

avatar byte_order | 

Encore plus que le symbole utilisé, c'est le concept de "sauvegarder" à la demande de l'utilisateur qui est le plus anachronique. Autant, le "sauvegarder sous", qui de nos jours serait plutôt une fonction "exporter" ou "dupliquer" ou à défaut "renommer" fait sens pour un utilisateur, autant une application moderne devrait prendre en charge *automatiquement* la sauvegarde persistante des données de l'utilisateur.

Pouvoir ne _pas_ perdre le fruit de son travail ne devrait pas être une *fonction*.

avatar SartMatt | 

Oui et non.

Car un document n'est pas en permanence dans un état cohérent. L'action d'enregistrer, ça dit au logiciel : "voilà, là le document est dans un état cohérent, enregistre le comme ça, tu peux éliminer tous les états intermédiaires que tu avais mémorisé".

Ce qui n'empêche pas d'avoir en parallèle un mécanisme d'enregistrement continu pour récupérer un état intermédiaire suite par exemple à un crash du logiciel.

Mais pour moi il est indispensable d'avoir un moyen de dire au logiciel "là j'ai un état cohérent, tu me l'enregistres", et ce en particulier quand on travaille sur des fichiers partagés entre plusieurs outils ou plusieurs utilisateurs. Par exemple, quand j'édite un fichier sur un partage réseau, tant que je n'ai pas cliqué sur 'Enregistrer', un autre utilisateur qui ouvrirait le fichier (en lecture seule du coup) devrait obtenir le fichier tel qu'il était lors du dernier enregistrement. Pas avec toutes mes modifications pas forcément finalisées.

Et même pour un fichier qu'on utilise tout seul, il est important d'informer le logiciel du fait qu'on a une version "stable" du fichier, pour qu'il ne stocke pas indéfiniment toutes les versions intermédiaires...

avatar macinoe | 

Bien sûr.

Pour tous les logiciels de PAO et de DAO, il y a la notion de « Bon à Tirer » que ce tirage soit à un format numérique ou papier.

Dans ce fonctionnement ce n’est pas la dernière version du document qui est la bonne, mais celle qui a été validée par le client.

Et en plus un client n’a pas à connaître les versions intermédiaire, ce qui est livré c’est une version définitive.

Le backup automatique et l’enregistrement qui sert à figer, à « Tagger » une version sont deux fonctionnalités différentes et complémentaires.

Ceux qui prennent ça pour un backup manuel n’ont rien compris.

avatar byte_order | 

@SartMatt
La gestion des "versions" d'un document se fait très bien de manière automatique, que ce soit via des outillages de gestion de version externes (style git & co) soit fournis par le système (snapshots, versionnage automatique au niveau système de fichiers) soit à la limite par l'intégration de ces mécanismes directement dans le logiciel.

Cela reste de la pure mécanique, et je ne vois pas en quoi le micro-management par l'utilisateur apporte la moindre plus value.

Votre point semble se focaliser sur la libération des ressources consommées par le stockage des versions intermédiaires. Franchement, vu les coûts de stockage persistante, bien souvent permettre à l'utilisateur de définir les paramètres d'historique (temps et taille maximale) soit à l'échelle système, du système de fichier voire à la limite à l'échelle d'une application particulière semble productif, mais s'appuyer sur lui pour faire cette gestion manuellement (et éventuellement *oublier* de le faire), cela me parait vraiment pas productif.

Gérer un historique de versions de données numériques à la main, c'est pas franchement là où l'humain est le plus fort.

avatar SartMatt | 

"La gestion des "versions" d'un document se fait très bien de manière automatique, que ce soit via des outillages de gestion de version externes (style git & co) soit fournis par le système (snapshots, versionnage automatique au niveau système de fichiers) soit à la limite par l'intégration de ces mécanismes directement dans le logiciel."
AUCUN de ces mécanismes n'est capable de déterminer par lui même à quel moment le document est dans un état "stable".
C'est pas pour rien par exemple que sur tous les mécanismes des gestion de version dignes de ce nom on a un système de tag qui permet à l'utilisateur de dire "voilà, là on a une version stable et cohérente". Et même à plusieurs niveaux d'ailleurs... Parce que déjà, bien avant le tag, l'envoi des données dans le repository ne se fait que sur action manuelle de l'utilisateur... C'est pas git tout seul qui décide quand il doit faire un commit ou un push. C'est l'utilisateur qui le décide. Et heureusement d'ailleurs... Parce qu'entre deux commit, un fichier se retrouve bien souvent dans un état instable, et il ne faudrait surtout pas que cette version soit envoyée dans le repository et récupérée par les autres personnes travaillant sur le même projet...

"Votre point semble se focaliser sur la libération des ressources consommées par le stockage des versions intermédiaires. "
Ben dis donc, c'est tout ce que tu as retenu de mon message ? Le dernier point que j'ajoute à la fin, comme un détail... L'essentiel, c'est ce que j'ai mis dans les premiers paragraphes : seul l'utilisateur est à même de déterminer à quel moment son document est dans un état stable.

"et éventuellement *oublier* de le faire"
Il y a bien un moment où l'utilisateur finit par fermer le logiciel. À ce moment, on peut lui rappeler qu'il a fait pas mal de modifications et qu'il serait peut-être temps d'enregistrer s'il ne l'a pas déjà fait. Et tu sais quoi ? C'est ce que font déjà à peu près tous les logiciels... Comme quoi, ça marche.

Bref, je sais bien qu'avec Apple, on est habitués à ce qu'on décide de tout à notre place, mais non, faut arrêter de croire que les gens ne sont pas trop cons pour savoir gérer à quel moment il faut enregistrer. Ils sont même bien meilleur que leur ordinateur pour ça. Parce qu'ils comprennent le document et l'état dans lequel il se trouve. Le problème, c'est par contre qu'à force de tout décider à leur place, on les abruti et on les déresponsabilise... Et du coup, ils finissent par plus savoir faire autrement...

avatar byte_order | 

@SarMatt
> AUCUN de ces mécanismes n'est capable de déterminer par lui même à quel
> moment le document est dans un état "stable".

Pas grave, du moment que tous les X derniers états sont sauvegardés, celui que l'utilisateur jugera "stable" est forcément dedans.

> Parce qu'entre deux commit, un fichier se retrouve bien souvent dans un état instable,
> et il ne faudrait surtout pas que cette version soit envoyée dans le repository

Ben son working copy, si. Et du stash automatique, aussi.
Et je vois pas pourquoi de l'auto-commit ne pourrait pas avoir sens non plus.
Y'a des solutions pro qui sont construites au dessus d'un Git et qui automatisent complètement les commits.

> et récupérée par les autres personnes travaillant sur le même projet...

Là c'est le push. Et le push, c'est de la distribution. Là, on n'est plus dans la sauvegarde de données, mais dans leur partage à plusieurs *en même* temps. Et là, c'est déjà en effet moins automatisable de décider quand la synchronisation doit se faire.

Mais, ceci dit, des technos de travaille collaboratif telle que Teams font ça de manière automatique. Ils faut des logiciels qui soit conçues pour, mais le concept de "sauvegarde manuelle" n'existe plus vraiment, et si l'on veut revenir à un autre état, tous étant sauvegardés (enfin, dans la limite du stockage dispo), on utilise la fonction de navigation dans l'historique des versions.

> seul l'utilisateur est à même de déterminer à quel moment son document est dans un
> état stable.

Oui. Et ? Dans une mécanisme de gestion automatique de la sauvegarde de chaque état, ce n'est alors qu'un 'tag' sur une version particulière, ce qui n'impose en aucun cas que l'utilisateur doit manuellement ne pas oublier de sauver la bonne, juste d'identifier la bonne version.

La sauvegarde manuelle de nos jours est bien souvent simplement un renommage ou une duplication du fichier de sauvegarde automatique du logiciel.

> Il y a bien un moment où l'utilisateur finit par fermer le logiciel. À ce moment, on peut
> lui rappeler qu'il a fait pas mal de modifications et qu'il serait peut-être temps
> d'enregistrer s'il ne l'a pas déjà fait. Et tu sais quoi ? C'est ce que font déjà à peu près
> tous les logiciels...

A peu près tous les logiciels modernes font des sauvegardes automatiques, aussi.
Vous forcez l'arrêt de l'ordinateur sans sauvegarder explicitement votre document Office, vous le retrouverez au redémarrage, sauf si modifications faites dans les dernières secondes avant l'arrêt brutal.

L'alerte, c'est pour ne pas perdre ces toutes dernières modifications, rien d'autre.
Seuls les logiciels orientés documents anachroniques n'ont aucun mécanisme de sauvegarde automatique régulière de nos jours.

> faut arrêter de croire que les gens ne sont pas trop cons pour savoir gérer à quel moment
> il faut enregistrer. Ils sont même bien meilleur que leur ordinateur pour ça

Cela n'a rien à voir avec l'intelligence.
Le logiciel sait quand des données sont modifiées. L'utilisateur, lui, il se souvient moins facilement si la phrase qu'il a tapée y'a 10 minutes avant de se raviser et de l'annuler, est-ce qu'elle est dans la version sauvegardée ou pas encore.

La valeur ajoutée des sauvegardes automatiques c'est de ne pas perdre des données, rien de plus. L'utilisateur, lui, sa valeur ajoutée c'est d'identifié lesquelles sont les bonnes données (les dernières, la fusion entre celle de y'a 4 jours et celle de ya 2 minutes, etc, mais pour cela il lui faut avoir ces différentes versions disponibles le cas échéant, ce qu'il n'aura jamais avec une sauvegarde unique manuelle.

> Et du coup, ils finissent par plus savoir faire autrement...

Euh, si le savoir faire informatique de nos jours c'est savoir ne pas oublier de faire "sauvegarder", y'a un blem ailleurs.

avatar fte | 

@byte_order

"Pouvoir ne _pas_ perdre le fruit de son travail ne devrait pas être une fonction."

Identiquement, les marteaux devraient tous être en mousse, ne pas s’écrabouiller un doigt devrait aussi ne pas être une option.

Ou alors, comme disait Ben Parker, à grands pouvoirs grandes responsabilités.

Blague à part, je vois où tu vas, et il se trouve que malgré cette icône ne pas perdre son travail n’est pas une fonction d’Office, mais bien un mécanisme interne de base. Qui m’a sauvé les fesses plusieurs fois j’ai honte de l’avouer.

avatar corben | 

Ça montre bien à quel point une génération qui est née avec les nouvelles technologies peut manquer de culture 🙄

Je le vois avec la petite stagiaire dans ma boîte, elle qui est à fond sur son téléphone, n’a jamais mis les pieds dans une bibliothèque ou une librairie de sa vie.

Elle connaît Excel parce que ça fait des tableaux. Elle ne connaît aucune fonction. Ça servirait à rien que je lui demande de faire un TCD elle me demanderait quelle langue je parle 🙄

avatar Kdallas | 

Le plus étonnant c'est qu'il faille encore sauvegarder manuellement. Google sheets sauvegarde en continu, au fur et a mesure qu'on tape, et maintient les versions antérieures il me semble

avatar corben | 

@Kdallas

Encore faut il vouloir confier ses fichiers à Google qui enregistre vraiment tout et quand bien même on efface le fichier, il en existe encore une trace sur leurs serveurs

avatar Kdallas | 

@corben en effet, je parlais plutôt du comportement de l'outil. Excel pourrait s'inspirer de Google pour l'autosave

avatar fte | 

@corben

"@Kdallas"

Multipass !

avatar DVP | 

Je suis que des gens doivent croire que les disquettes (les vraies, les physique) sont des impressions 3D de l'icone pour sauver :D

avatar switch (non vérifié) | 

Ils pourraient remplacer l'icône de disquette par un simple icône "SAVE" et basta.

avatar byte_order | 

@switch
Une icône avec que du texte dedans, c'est plus une icône, c'est... ben, du texte, quoi.

C'est bien tout le problème, quel symbole de nos jours pourrait représenter de manière non anachronique l'action de "sauvegarder" des données ?

avatar switch (non vérifié) | 

La dernière disquette "moderne" était la ZIP 250 Mo, mais aujourd'hui "Zip" c'est un format d'archivage, donc ça le ferait pas…
Je pensais aussi à ⌘S, mais la lettre S n'étant pas présente sur tous les claviers, ça pourrait prêter à confusion.
On pourrait envisager un bouton rectangulaire "dynamique" affichant le raccourci-clavier utilisable dans la langue de l'application, mais si on a personnalisé le raccourci-clavier, il faut que la largeur du bouton s'y adapte.
L'idéal (pour moi) serait un bouton de largeur dynamique dont je pourrais librement modifier le texte (et/ou l'Émoji) qui serait relié une fonction de l'application.
On sort largement du cadre de la petite icône carrée sous forme de simple image PNG…

CONNEXION UTILISATEUR