Avertissement sur résultat : Logitech s'est pris les pieds dans le tapis en fin d'année

Mickaël Bazoge |

Logitech vit des jours difficiles. L'entreprise suisse, bien connue pour ses périphériques en tout genre, a publié un « profit warning » cette semaine. Les résultats préliminaires pour le dernier trimestre 2022 ont de quoi inquiéter non seulement les actionnaires (le titre a dévissé de 20 % à Zurich) mais aussi tout le secteur informatique. D'autres entreprises moins solides que Logitech pourraient en effet subir encore plus rudement les vents contraires actuels.

Dans le détail, le fabricant a annoncé un chiffre d'affaires compris entre 1,26 et 1,27 milliard de dollars pour les trois derniers mois de l'année, soit de 22 à 23 % de moins qu'il y a un an. Le résultat d'exploitation tourne entre 171 et 176 millions de dollars (de 33 à 35 % de moins). Sans ambages, Bracken Darrell le patron de Logitech se dit déçu par ces résultats, qui « reflètent les conditions macroéconomiques difficiles, notamment un ralentissement des ventes aux entreprises ». La situation sanitaire en Chine inquiète également pour ce qui concerne la chaîne de production.

Pour traverser la tempête, l'entreprise promet de continuer à maîtriser ses coûts et revoit à la baisse ses estimations pour l'ensemble de l'année fiscale (elle s'achèvera fin mars). Les ventes devraient ainsi reculer de 13 à 15 % par rapport à l'exercice 2022, plus du double des précédentes prévisions (-4 à -8 %). Le résultat d'exploitation sera compris entre 550 et 600 millions de dollars, au lieu des 350 à 750 millions prévus initialement.

Logitech confirmera tout ça le 23 janvier, lors de la présentation des résultats définitifs pour son trimestre.


Tags
avatar Link1993 | 

Je ne suis pas inquiet pour logitech.

Elle pourra même s'arrêter sur le sujet des périphériques gaming temporairement pour réduire les coups que ça marchera quand même ! :)

avatar fte | 

@Link1993

"Elle pourra même s'arrêter sur le sujet des périphériques gaming temporairement pour réduire les coups que ça marchera quand même ! :)"

C’est sûr que sans périphérique d’entrée, le gamer distribuera moins de coups.

Mais c’est une division moins affectée par la baisse générale du marché informatique, qui est fortement à la baisse chez les particuliers et à la baisse dans les entreprises.

Ce n’est pas la division à mette en pause pour abaisser les coûts, vraiment pas.

avatar pocketalex | 

"C’est sûr que sans périphérique d’entrée, le gamer distribuera moins de coups."

😂

avatar Link1993 | 

@fte

Ah, c'est ce que je me suis dis ensuite, mais j'ai l'impression au contraire, comme ça fait partie des loisirs, que ça pourrait être le premier truc qui tombe au contraire ! :/

avatar marenostrum | 

pour que ça ne ferme pas ils doivent faire comme DELL, sortir de la bourse. y en a pas d'autres solutions pour eux, qui depuis des lustres en plus font des produits moches.

avatar Nibz | 

@marenostrum

Dell est au NYSE, non? L’action est à 40$. Je pensais que Tesla était aussi sorti de la bourse mais je les vois au Nasdaq.

avatar BlanBlan | 

@marenostrum

Logitech font des produits moches ?????? Ah bon, c'est nouveau ?

On a pas les mêmes goûts alors 🧐

avatar calotype | 

@Link1993

Tout à fait, et pas que, je pense qu’ils se gavent un peu sur le haut de gamme, j’en suis à 4 souris MX anywhere vendue autour des 70€ hors promo, et à chaque fois c’est à cause des boutons principaux qui se mettent à avoir des faux contacts.( souvent de droit qui est pourtant moins sollicité en fréquence et en force)
J’ai du mal à croire que depuis le temps qu’on fait des souris il n’existe pas de bouton plus robuste et durable pour quelques centimes de plus en coût de production…

avatar calotype | 

Édit bug envoie message

avatar FrDakota | 

@calotype

Il y a souvent des micro interrupteurs Omron qu’on peut changer soi-même si on sait manier le fer à souder.
.
Je le fais sur ma MX518.

avatar calotype | 

@FrDakota

Merci, je vais chercher ça !

avatar Sillage | 

@calotype

Tu sais que pour ton soucis de n’outrons tu peux faire échanger ta souris ?

J’ai eu un soucis avec un G5’s, sait plus la référence. Ils m’ont demandé d’utiliser une perceuse et faire un trou dans le capteur. Ils n’en voulait pas en retour. Mais j’en ai reçu une flambant neuve sans soucis.

Il semblerait que certains de ces contacts sous les boutons soient sensible à l’énergie statique. J’ai vu des vidéos comment fixer le problème. Mais faut pas avoir peur de démonter la souris et être bricoleur.

avatar calotype | 

@Sillage

Est ce que ton expérience était sous ou hors garantie ?

avatar Sillage | 

@calotype

Tres bon point. Je crois bien que c’était sous garantie.

Aussi, le modèle, ou version similaire semblait souffrir de ce problème de clics. Les vidéos YouTube ne manquaient pas.

En revanche, j’utilise les MX (Master 3 pour la maison, Anywhere 3 en déplacement), longévité batterie incroyable, et aucun problème. Robuste.

J’avais eu une 2S. Je ne sais plus trop ce qu’elle est devenu.

avatar ⚜Dan | 

@calotype

La Magic Mouse que tout le monde chiale pour un chargeur en dessous as jamais de problème même après 10 ans, et en plus sa vient avec le Mac dans la boîte. Pourquoi vouloir “mieux” quand à la fin c’est toujours pire lol

avatar Link1993 | 

@calotype

Surprenant. J'ai une mx master 1 que j'utilise à fond depuis 2017. Tous les boutons sont sur-utilisé pour Catia par exemple. Le système de geste pour les raccourcis claviers, les touches précédents et suivant la aussi pour des raccourcis claviers, sans parler du fait qu'avec Catia, tu fais 6 fois par secondes click molette + click droit pour tourner une pièce 3D.

C'est vraiment une souris que je recommande à mort pour ça, parce qu'avant, les souris DELL ou Logitech plus basiques, et bien elles étaient mortes en 3 mois...

avatar calotype | 

@Link1993

Alors ça doit être les deux ou trois fois où je me suis énervé qui ont du avoir raisons d’elles.

Je rejoins tous les autres avis positifs.
Je suis un très grand fan de la molette qui combine cran ou défilement rapide à inertie.
Sans parler des boutons latéraux de cette même roulette, je m’en sert énormément pour mon editing sous lightroom pour monter descendre la note, combinée aux boutons latéraux pour avancer/reculer d’une photo à l’autre.

Je confirme aussi l’autonomie qui est top.
Et les softs tournent bien d’une souris à l’autre et d’un OS X a l’autre je suis encore sous Maverick et high Sierra sur deux MacBook.

Je regrette toutefois la première version de la mx anywhere qui était à pile et qui comportait un emplacement entre elles pour ranger le récepteur unify. Les suivantes l’on perdu mais gagné le wifi.

avatar Link1993 | 

@calotype

Alors, sur les softs justement, ce qui est exaspérant, c'est qu'il faut les droits d'admin...

Donc à chaque nouveau PC, je dois demander à un admin s'il peut l'installer pour moi du coup, et c'est la guerre, car pour des raisons de sécurité, le logiciel n'est pas approuvé par l'entreprise...

avatar calotype | 

Édit bug envoie message

avatar bugman23 | 

En même temps les ventes 2020/2022 sont boost par le home office avec le Covid….maintenant que toutes et tous sont équipés….normal non ?

avatar fte | 

@bugman23

"normal non ?"

Oui. Mais l’ampleur est inattendue.

avatar Seb42 | 

@fte

Personnellement je ne vois pas ce qui est anormal de baisser de 20% après 2 années exceptionnelles pour les Tech…
Ils croyaient que ça allaient durer 20 ans 😁

avatar iPop | 

@Seb42

Comme tous, il pensaient chaque années gagner 150% de plus et gagner loin donnés y pas une option. 😔

avatar Seb42 | 

@fte

Personnellement je ne vois pas ce qui est anormal de baisser de 20% après 2 années exceptionnelles pour les Tech…
Ils croyaient que ça allaient durer 20 ans 😁

avatar airmax95 | 

Mais c est normal après les ventre pharaoniques pendant le COVID. Ils croyaient quoi? Que ça allait continuer ? Tout le matériel informatique a été renouvellé. Ça va être le calme pendant 2 ans minimum now.... Quant aux actionnaires je dirais pas ce que j'en pense .c'est a cause d eux les réductions de coûts dans les entreprises les licenciements etc. Le serpent de mord la queue ;)

avatar freewheelinfranklin | 

@airmax95

Les actionnaires ça aide à financer les investissements. Tu fais comment sinon ? Et ils le feraient gratuitement ?

avatar Dodo8 | 

@freewheelinfranklin

Faut pas mettre tous les actionnaires dans le même sac. Un type qui a simplement acheté les actions sur le marché n’a rien financé du tout.

Pour les autres, je suis d’accord.

avatar bibi81 | 

Un type qui a simplement acheté les actions sur le marché n’a rien financé du tout.

Et en conséquence il ne gagne pas grand chose et n'a pas grand pouvoir...

avatar DahuLArthropode | 

@Dodo8

"Un type qui a simplement acheté les actions sur le marché n’a rien financé du tout."

Si le type est nombreux…

avatar Paul Position | 

@freewheelinfranklin

Certes les primo-investisseurs, oui, mais ensuite c'est les banques qui financent principalement les investissements nécessaires...
Par contre, acheter des actions c'est un investissement pour tenter de gagner de l'argent, pas pour aider une société à financer quoi que ce soit.

avatar bibi81 | 

Par contre, acheter des actions c'est un investissement pour tenter de gagner de l'argent, pas pour aider une société à financer quoi que ce soit.

Oui quand ça se passe bien, quand ça se passe mal, les actionnaires sont susceptibles de devoir injecter de l'argent dans l'entreprise et oui c'est déjà arrivé.

avatar vincentn | 

Il existe d'autres moyens que l'actionnariat qu'il soit via une mise sur la marché d'une entreprise ou pas, pour que cette dernière trouve les financements pour assurer ses investissements et le reste.

avatar bibi81 | 

Il existe d'autres moyens que l'actionnariat qu'il soit via une mise sur la marché d'une entreprise ou pas, pour que cette dernière trouve les financements pour assurer ses investissements et le reste.

Don ou emprunt bancaire, pour le reste c'est de l'actionnariat.

avatar vincentn | 

@bibi81

Il n’y a pas que les banques, les emprunts bancaires ou les actions au sens large du terme pour financer les entreprises. Cela l’est d’ailleurs de moins en moins. L’économie est assez imaginative pour cela.

avatar serenity | 

@freewheelinfranklin

Il ne faut pas confondre le premier marché (celui de l’introduction en bourse) du second (plus connu, où les titres s’échangent). Le premier rapporte à l’entreprise et lui permet d’investir, le second n’est que de la spéculation entre actionnaires.

avatar ataredg | 

@airmax95 : LOL. Les méchants actionnaires. Tu as quel âge ? Je t'invite à ouvrir un livre d'économie. C'est terrible de lire ça.

avatar marenostrum | 

ça ne marche plus ce truc. pour ça qu'y a une crise en ce moment et même une guerre qui va se généraliser même.

avatar bibi81 | 

ça ne marche plus ce truc.

Ah bon ! Tu veux dire que les sociétés n'arrivent plus à trouver de l'argent via des investisseurs privés ? Ou que les sociétés n'en ont plus besoin parce que les banques prêtent de l'argent facilement ou les particuliers donnent de l'argent ?

avatar Abd Salam | 

@ataredg

un livre d’idéologie libérale ; tu veux dire ?

avatar serenity | 

@Abd Salam

👍

avatar DahuLArthropode | 

@Abd Salam

Il me semble que je n’en connais pas d’autre. J’ai lu par exemple « l’imposture économique » de Steven Keen: c’est une magnifique réfutation de l’économie libérale, c’est une démonstration de son instabilité structurelle mais, en conséquence, ça ne parle que de ça.
Ce que je veux dire, c’est qu’on trouve des réfutations bien étayées des théories économiques libérales, mais pas d’économies non libérales appliquées. Même la Chine est sortie de l’économie planifiée et son économie régie par l’État ne fonctionne que dans le cadre d’échanges avec le monde occidental dont elle exploite tous les mécanismes (y compris les défauts).
C’est donc aux états de contrecarrer les dérives de l’économie — au lieu de s’y soumettre — sans attendre de l’économie qu’elle intègre d’elle-même des paramètres qui la rendraient vertueuse, ou même stable.

avatar Abd Salam | 

@DahuLArthropode

C’est encore de l’idéologie libérale de dire qu’il n’existe pas ou ne peut exister d’alternative(s) au capitalisme !

Il faut arrêter le baratin capitaliste qui consiste à prétendre que la planification ne peut pas fonctionner… parce que des incompétents ont failli !

avatar DahuLArthropode | 

@Abd Salam

... ou bien on peut rappeler que l’économie n’est pas tout et que le politique doit se replacer au premier plan.

avatar Abd Salam | 

@DahuLArthropode

Le régime économique est strictement et uniquement le résultat de choix politiques !

Je précise «régime économique», car on confonds (volontairement) le mode de gestion de l’économie (le capitalisme) et l’économie (les échanges).

avatar serenity | 

@Abd Salam

👍

avatar serenity | 

@DahuLArthropode

C’est surtout que l’économie n’est pas une science exacte. Tous les experts qui se perdent dans des concours d’égo et qui rejettent des alternatives à ce que la majorité des citoyens subissent depuis des décennies en prétendant dire la vérité sont des charlatans.

avatar DahuLArthropode | 

@serenity

"Tous les experts qui se perdent dans des concours d’égo et qui rejettent des alternatives à ce que la majorité des citoyens subissent"

Je dois avouer que je n’ai pas bien compris ta phrase. Mais le bouquin que je mentionne fait des accusations plus précises. Ce n’est pas une science exacte, en effet: c’est une croyance.
Il montre que les hypothèses du modèle néoclassique couramment enseigné sont tout simplement fausses, parce que les « petites simplifications » que s’autorise le modèle ne sont pas petites et que les économistes présentent un système chaotique — où les prédictions précises à long terme sont impossibles et doivent se borner à des probabilités (comme la météo) — comme un système linéaire et stable. En gros, les crises ne sont pas des accidents: elles sont inévitables. Ce que confirme l’histoire (et même l’étude des écosystèmes sans économistes), au grand dam des économistes qui incriminent les politiques pour être intervenu.
En réalité, les économistes ne maîtrisent pas, selon l’auteur, les systèmes non linéaires, et préfèrent croire que c’est donc inutile.
Pour sa part, il fait de l’économie scientifique, mais comme on fait de la météo. Il avait quand même prédit la crise de 2008, par exemple, et ils n’étaient pas nombreux.

avatar serenity | 

@DahuLArthropode

Version simplifiée : les experts, qui réfutent des stratégies économiques alternatives en disant qu’elles ne peuvent pas marcher et qui continuent à louer le système ultra-libéral, se trompent.

Concernant le livre, je ne pense pas qu’il faille justifier le parti pris des experts qui prônent l’ultra libéralisme par une incompétence technique. Il s’agit plutôt d’une posture idéologique.

avatar DahuLArthropode | 

@serenity

"je ne pense pas qu’il faille justifier le parti pris des experts qui prônent l’ultra libéralisme par une incompétence technique. Il s’agit plutôt d’une posture idéologique"

Les deux. L’idéologie (ou la religion économique) relève pour certains de la foi. Ils sont sincères. Et ils sont d’autant plus convaincants qu’ils peuvent parer leur discipline des atours d’une science. Si ça a l’air mathématique, ça doit être vrai.
Mais comme pour la religion: la preuve que ça ne tient pas debout ne détourne pas le croyant de sa foi.

avatar serenity | 

@DahuLArthropode

👍

Pages

CONNEXION UTILISATEUR