La Chine veut accélérer le développement de Kylin, son OS maison

Félix Cattafesta |

La Chine veut accélérer le développement de Kylin, son OS national en travaux depuis une dizaine d'années. Le South China Morning Post rapporte aujourd'hui que la Chine a présenté une plateforme ouverte visant à créer une communauté afin de donner un nouveau souffle à ce projet. Baptisée « openKylin », elle permet aux développeurs de publier et de partager leur code lié à ce système d'exploitation.

Ubuntu Kylin OS.

Une dizaine d'entités chinoises, dont le Centre national de recherche sur le développement de la sécurité de l'information industrielle, se sont greffés à ce projet. Rappelons que le pays dispose également de son alternative à la plateforme américaine GitHub, baptisée Gitee.

Les premières versions de Kylin remontent à 2001, le système se basant sur des composants de FreeBSD. Les versions suivantes reposent sur Linux et équipent une majorité des ordinateurs du gouvernement. L'utilisation de l'OS reste assez marginale dans le pays : le SCMP rapporte que Windows dispose de 85 % des parts de marché en Chine. Les systèmes d'exploitation basés sur Linux (dont la plupart des systèmes chinois) et macOS se partagent le reste.

En misant sur son propre OS, la Chine cherche à se distancer des services Américains dans un contexte géopolitique tendu. La dépendance du pays aux codes open source inquiète Pékin, d'autant plus depuis le début de la guerre en Ukraine. La société Red Hat (une des plus grosse entreprises dédiée à l'open source) a par exemple annoncé interrompre ses ventes et ses services en Russie. Récemment, le GitHub chinois a fermé ses portes plusieurs jours, le temps de vérifier l'intégralité des codes hébergés.


Source
Image d'accroche : Pixabay
Tags
avatar fosterj | 

On va voir si un système autoritaire peut aussi innover sur le long terme ..

avatar Krysten2001 | 

@fosterj

Pourquoi il ne pourrait pas ?
Tant que les habitudes de la population sont permises 😉

avatar marenostrum | 

un système, n'importe lequel est de nature autoritaire.

avatar v1nce29 | 

Un système d'exploitation en quelque sorte

avatar DG33 | 

@v1nce29

🤣

avatar marc_os | 

@ fosterj

Ce n'est pas le système, autoritaire ou pas, qui innove.
Mais des gens, au sein de ce système.
La question est donc de savoir si le système permet à des gens d'innover.
Petit rappel : L'infâme URSS a permis la création de la station spatiale Mir. Ce qui a posé les bases technologiques qui ont permis par la suite à la Russie de participer à la station spatiale internationale.
Donc si la dictature chinoise permet à des chinois de travailler dans de bonnes conditions, alors ils peuvent très bien innover. De même qu'ici en France la majorité de mes collèges est "a-politique", si les chinois ne parlent pas politique et surtout s'ils ne s'opposent pas au régime, alors il n'y au aucune raison qu'il ne puissent pas se développer.
De même, le fait qu'il y a ait des pauvres en France et des SDF en bas de chez moi ne m'empêche pas de travailler et même de partir en vacances de temps en temps.

avatar fousfous | 

C'est plus pratique pour les portes dérobées d'avoir son propre système!

avatar Khrys | 

@fousfous

Le projet étant OpenSource, elles se verront plus facilement, seront donc inutiles et ne peuvent plus porter le nom de "portes dérobées", puisque visibles...

avatar fousfous | 

@Khrys

Donc tu es en train d'insinuer que les projets libres ne peuvent avoir des failles de sécurités?

avatar marenostrum | 

une faille n'est pas une porte. la faille n'est pas préméditée.

avatar Khrys | 

@marenostrum

Elle pourrait être préméditée, dans l'objectif de nuire, mais ça serait inefficace dans le cadre d'un projet dont l'intégralité du code source est accessible à n'importe qui.

avatar fousfous | 

@marenostrum

Mais ça reviens au même, si tu ne vois pas toutes les failles, tu risques de ne pas voir la porte.

avatar Khrys | 

@fousfous

Failles de sécurités et portes dérobées, contextes différents.

La porte dérobée est créée volontairement avec un objectif précis.

La faille de sécurité est généralement aléatoire et non volontaire, bien que...

avatar IceWizard | 

[Modéré. MB]

avatar charlie105 | 
avatar iBaby | 

Depuis le temps que les États entassent des OS…

avatar marc_os | 

@ iBaby

Du coup de temps en temps y en a qui tombent sur un os.

avatar DG33 | 

@iBaby

Certains dictateurs dans des fOS communes 😱

avatar Major Grubert | 

L'article du South China Morning Post étant payant je n'ai pas pu vérifier la source, mais je trouve étrange cette phrase: "La dépendance du pays aux codes open source inquiète Pékin".

Pourquoi serait-ce plus inquiétant que du code propriétaire? Dans le pire des cas avec l'open source, pour des infras critiques, le gouvernement chinois peut continuer à maintenir le code. Mais avec un code propriétaire comme Windows là oui c'est beaucoup plus risqué, plus aucun moyen de patcher ou faire évoluer le logiciel. Donc s'il y a crainte sur une guerre avec les États-Unis il leur vaut mieux utiliser plus d'open source et moins de logiciels propriétaires américains.

avatar Baptiste_nv18 | 

@Major Grubert

Ils voudraient utiliser plus de code propriétaire venant de Chine, pas des Etats-Unis justement.

avatar ancampolo | 

@Major Grubert

En france on a windows dans nos sous marins, bateau etc……nous sommes des vraies genies…

avatar marenostrum | 

c'est pas difficile de la comprendre. les développeurs chinois qui travaillent pour cet OS, ils vont prendre du code la bas, pour ne pas inventer la roue tout le temps.
les français font pareil. j'ai une photo d'un texte russe en plein écran de ma TV. les développeurs de Free, avaient utilisé du code libre source russe. aujourd'hui ça peut faire peur, le code que tu emplois peut avoir une porte dérobée, vu qu'ils ne sont plus dans le même camps politique.
inquiétant est le code open source et pas le code propriétaire, protégé. le Chine veut ça maintenant que le code ne soit pas ramassé ailleurs (l'open source).

avatar Dodo01 | 

Les virus et mouchards seront directement intégrés à l’OS.

avatar marenostrum | 

c'est pas pour toi mais pour les chinois donc on s'en fout. dans le code qui tu utilises y en a aussi pleins de mouchards. tu ne peux pas vérifier, même en connaissant parce que code propriétaire.

avatar Dodo01 | 

@marenostrum

Cela n’empêche que ce que je dis reste vrai.
Et la politique du pays y est pour beaucoup : un pays libéral fera des systèmes moins intrusifs que dans des pays dictatoriaux…

avatar marenostrum | 

[Modéré. MB]

avatar Arthegor | 

La Chine as bien raison de partir dans cette voie et on aurai du en faire de même en France (ou à minima en Europe) pour une question de souveraineté numérique.

Pour ce qui concerne les mouchards : les chinois sont loin d’être idiot et savent très bien ce que font leur gouvernement ( tout comme les russe d’ailleurs, quand je vois des personnes pendant que les pauvre russe ne sont au courant de rien c’est faux, ils connaissent leur système et savent à quoi s’en tenir/ou aller chercher un autre son de cloche) et au final cela reste leur choix le jour ou cela ne leur conviendra plus je ne m’inquiète pas pour eux pour changer les choses.

Concernant l’open-source, on peut penser que du code ouvert à tous est plus sûr mais cela n’est pas tout le temps le cas, que de soit d’un point de vue sécurité ( log4j, heartbeat …), d’un point de vue intentionnelle ( des personnes ont deja réussi à mettre en place du code vérolé dans le nouveau Linux et à ce que celui ci passe toute les étapes de validation), ou géopolitique (par exemple certain framework open source ont été saboté par leur créateur afin qu’il soit inutilisable ou se comporte en virus en Russie à la suite du conflit avec l’Ukraine) donc je peux comprendre leur réticence.

avatar M1Alex | 

D'autant que les chinois en ont totalement les moyens.

Il en va du numérique comme de l'énergie, de la santé, de l'alimentation, de l'eau, de l'industrie en général..
Il est essentiel de conserver une indépendance et même une souveraineté.
Sinon on se retrouve à la merci des projets et des intérêts politiques et stratégiques des autres.
Cf, pétrole et gaz, doliprane, blé, masque, composant électroniques, etc. pour ne situer que les exemples les plus immédiats.

Bon, les libéraux en sont à chasser la licorne, à prier la main invisible et à voter fasciste ...

avatar iBaby | 

@M1Alex

Pro-nationalismes ? Vous êtes ?

avatar iPop | 

@iBaby

Essayez de laisser votre porte ouverte, baissez votre pantalon et mettez vous à quatre pattes, vous serez surpris de ce qu’il s’y passera.

avatar iBaby | 

@iPop

C’est insensé, vous comprenez, apparemment, sans donner à comprendre en retour. Le minimum quand on discute c’est de parler de la même chose.

avatar marc_os | 

@ iBaby

Est-ce être « Pro-nationalismes » que de regretter par exemple en France, que le patronat ait préféré délocaliser à tout va pendant des années pour maximiser ses bénéfices en faisant travailler des gens à bas salaire ailleurs dans le monde, même dans les dictatures ? C'est pratique les dictatures pour le patronat : C'est une garantie que les salariés ne se mettront pas en grève pour exiger de meilleurs salaires ou de meilleures conditions de travail. Et au final, certaines entreprises y faisant appel doivent mettre en place des systèmes de surveillance, comme Apple doit le faire pour éviter les abus critiqués par leurs clients, en particulier ici sur macg. Mais bon, c'est pas les clients de Peugeot qui se plaignent, donc Peugeot (ou quelque soit le nom du groupe qui les a rachetés) fait ce qu'il veut et ici on s'en fout.

Bref, avec le COVID, il est apparu au grand jour que l'industrie pharmaceutique avait quasiment disparu de France, nous mettant à la merci de pays étrangers pour nombre de médicaments essentiels. Perso, de même qu'on commence à installer des usines pour produire des vaccins contre le COVID en Afrique, je pense qu'il serait temps de re-localiser une partie de notre industrie, en commençant par les secteurs "vitaux" comme les médicaments.

avatar bibi81 | 

La Chine as bien raison de partir dans cette voie et on aurai du en faire de même en France

Le problème de la France c'est les français : toujours prompts à critiquer mais pour soutenir et utiliser les produits français il n'y a plus grand monde...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mandriva_Linux

avatar Arthegor | 

@bibi81

Mandriva Linux est morte en 2011, et cela reste une base GNU/Linux. Je parle plus d’un OS totalement construit de A à Z comme AcidOS qui est un OS pour les systèmes embarqué 100% français.

Car dans les fait comme avec l’exemple russe avec les frameworks je ne pense pas qu’un open source mondial (mais surtout dirigé par le bloc occidental dans les fait) soit une bonne solution pour nos infrastructures.

Quand on vois des affaires comme la NSA ou la CIA ( je me souviens plus qui c’était) qui espionnait les dirigants européen alors que nous sommes sur le papier être en très bon termes avec les USA, cela serait bon d’avoir une réelle solution l’hypothétique jour ou cela ne sera plus le cas.

avatar marc_os | 

@ bibi81

Le problème aussi, ce sont les dirigeants des entreprises françaises pas toujours très honnêtes et qui de facto sabotent le travail de leurs salariés (après les avoir "entubés), comme on le voit avec Goupil :

« En 1986, la direction de l'entreprise [Goupil] procède à un rachat d'entreprise par ses salariés (RES), par lequel elle cède les parts de l'entreprise à ses salariés. Ces derniers détiennent 51 % de la société holding. »
« la société dépose le bilan en juin 1991 ; les livres de compte trahissent un endettement de 700 millions de francs, camouflé par les dirigeants, et un chiffre d'affaires réel de 830 millions de francs en 1990, artificiellement majoré »

https://fr.wikipedia.org/wiki/SMT_Goupil

avatar iPop | 

@Arthegor

« La Chine as bien raison de partir dans cette voie et on aurai du en faire de même en France (ou à minima en Europe) pour une question de souveraineté numérique »

Oui mais Billou c’est bien gardé à son départ de faire le tour de l’Europe pour s’en assurer que tout le monde utilisera Windows.

avatar Ghostika | 

Beaucoup de commentaires sur la souveraineté. Est-ce vraiment dans un monde individualiste que l’on peut prospérer et avancer ? Dans le numérique, on se bat pour établir des standards et pourtant, beaucoup de gens prônent le « fait maison dans son coin ». Il n’est pourtant pas impossible de bâtir des standards avec la sécurité comme objectif primaire.
Je pense personnellement qu’il est préférable de se sortir de cette situation géopolitique, pour nous, et pour notre environnement.

avatar debione | 

@Ghostika:

Merde un mec sensé... Echafaud? Pillori? Ecartellement? On te laisse le choix!

avatar marenostrum | 

les standards ne servent pas que le monde numérique, mais le monde tout court. l'objectif depuis pas mal de temps est la mondialisation. d'où ces fameux standards. ils faut préparer le terrain en avance par les standards universels que ça passe sans heurts (s'enrichir pas seulement par ton peuple mais de toute la planète. l'objectif d'un riche).

et puis pour la Chine, le Taiwan vaut plus que la totalité du code mondial. même avec des haches ils seront capable d'aller le chercher.

avatar Derw | 

@Ghostika

« Beaucoup de commentaires sur la souveraineté. Est-ce vraiment dans un monde individualiste que l’on peut prospérer et avancer ? »

Étant une sale gauchiasse écolo bobo, je n’aime pas l’individualisme. Pourtant, je reconnais à la souveraineté certaines vertus (notamment être capable de nourrir et soigner sa population…). Mais au-delà de toutes ces notions économiques, politiques, stratégiques, je me pose la question de la pertinence d’un marché globalisé (avec tous les transports que cela implique) dans un monde qui doit réduire sa dépendance aux énergie et donc aux transports…

« Je pense personnellement qu’il est préférable de se sortir de cette situation géopolitique, pour nous, et pour notre environnement. »

Peut-être est-ce aussi votre avis ? Je n’ai pas trop compris cette phrase…

avatar IceWizard | 

@Derw

« dans un monde qui doit réduire sa dépendance aux énergie et donc aux transports… »

Dans un monde qui doit réduire sa dépendance aux énergies carbonées, génératrice de CO2 !

avatar Derw | 

@IceWizard

Il se trouve que l’énergie carbonée est quasiment la seule utilisée pour le transport.

Et de toute façon, il faudra quand même diminuer nos besoins énergétiques : si on diminue fortement les énergies carbonées, on n’a pas assez d’énergie autres pour compenser… d’ailleurs Jancovici explique très bien la problématique des rapports entre humain et énergie.

avatar marc_os | 

@ Derw

> Il se trouve que l’énergie carbonée est quasiment la seule utilisée pour le transport

Et oui, les gouvernements successifs ont saboté en France le ferroutage afin de favoriser au départ l'industrie automobile et les fabricants de camions comme Renault.
Dans l'ancienne région industrielle du Nord, on trouve encore souvent des voies de chemin de fer qui croisent les rues. "Avant", les trains allaient dans les usines pour apporter matières premières et emporter produits finis. Mais c'est logique que le ferroutage ait été abandonné. En effet, dans le même temps ils ont fermé les usines en France pour les rouvrir en Chine ou en Europe de l'Est.
Et pendant ce temps là, l'autoroute A1 Lille-Paris est devenu une autoroute à poids lourds. On pourrait les obliger à prendre le train comme en Suisse, mais non, il faut bien aussi financer les sociétés d'autoroutes que notre cher président a privatisé/donné à ses amis quand il était ministre (soit disant socialiste). Comme quoi, tout se tient.

avatar Sonic Tooth | 

@marc_os

Ce n’est pas le gouvernement de Hollande qui a privatisé les autoroutes mais l’administration Chirac/Raffarin, avec De Villepin comme ministre des transports (le fusible de l’histoire) pour la mettre en œuvre.

avatar Sonic Tooth | 

@marc_os

Ce que je sais des projets de Macron est qu’il avait l’intention de privatiser les routes menant aux autoroutes comme Mediapart l’avait révélé en 2019. La Française des Jeux c’est du pur lui aussi. En 2019 il avait aussi voulu privatiser l’hôpital public et avait mené des négociations avec la Caisse des Dépôts dans ce but. La donne a changé au niveau de l’Assemblée, on verra si elle pourra / saura arrêter ces folies.

avatar v1nce29 | 

La souveraineté n'a rien à voir avec l'individualisme.

avatar Lukas Apple Fan | 

Ça m’a fait penser à l’OS nord coréen, Red Star OS. Certaines versions de Red Star OS sont des copies de Windows et d’autres de Mac OS X (d’anciennes versions évidemment).
Mais il me semble que aujourd’hui personne n’a trouvé les dernières versions (4.0…)
Les versions 2.0 et 3.0 sont des leaks.

Évidemment cet OS log absolument tout, comme les tablettes Android en Corée du Nord d’ailleurs. Et aussi il me semble que si on tente de modifier le système, le PC crash et ne redémarre pas (un peu comme iOS 15 finalement).

avatar IceWizard | 

@Lukas Apple Fan

« Ça m’a fait penser à l’OS nord coréen, Red Star OS. »

Et moi au projet Baikal, dont le développement a été lancé en 2014 par Moscou, juste après l’annexion de la Crimée, pour fournir des processeurs non-occidentaux aux ordinateurs de l’administration et de l’armée russe.

avatar PtitXav | 

Commencé en 2001 ⁉️ Ils prennent leur temps.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR