Le numérique est responsable de 2,5 % de l'empreinte carbone en France

Félix Cattafesta |

L’Ademe et l’Arcep viennent de publier un long rapport sur l’empreinte environnementale du numérique en France. L'étude a tenté d'analyser d'une manière exhaustive cette vaste question, en allant du début à la fin de la vie d'un appareil (fabrication, utilisation, recyclage), en abordant trois blocs différents (terminaux, réseaux, centres de données) et en se penchant sur plusieurs aspects environnementaux. L'étude pointe du doigt quelques gros problèmes tout en mettant en lumière certains faits surprenants.

L'étude se base sur trois blocs : on peut voir que les terminaux (téléphones, TV, ordinateurs…) sont clairement les plus gros pollueurs.

En France, l'empreinte carbone générée par un an de consommation de biens et services du numérique représente 2,5 % de celle de l'Hexagone entier. Un chiffre qui peut sembler correct à première vue, mais qui risque d'exploser jusqu’à 6,7 % d'ici à 2040. La consommation électrique annuelle induite par ces usages est de 48,7 milliards de kWh, ce qui représente environ 10 % de la consommation française par an (ou celle de 8,2 millions de foyers), ou bien 253 kg de CO2 par an et par habitant.


avatar Furious Angel | 

C’est marrant je viens de voir une vidéo de Numerama où ils s’enervent de la multiplication des articles sur la pollution numérique, qui oublient toujours de mentionner que les usages numériques remplacent d’autres usages.

Ouais regarder Netflix en 4K ça pollue. Mais moins que prendre sa voiture pour aller acheter un blu-ray.

Ouais faire une visio ça pollue. Mais moins que prendre sa voiture pour voir des collègues.

Et on nous bassine sur les mails qui polluent : faire une raclette c’est la pollution de 300 000 mails.

avatar reborn | 

@Furious Angel

Au lieu d’utiliser mon iPhone je vais prendre ma voiture pour aller parler à mes proches. Comme ça je ne pollue pas avec mon iPhone.

Et aussi plus de mails, que des lettres désormais 🙂

avatar Kabrice | 

@Furious Angel

Avoir conscience de l’impact est important non? Oui certaines activités ont un impact plus important que d’autres mais c’est en prenant conscience de chaque impact qu’on peut faire des efforts plus ou moins important dans tel ou tel domaine. Après à chacun de faire ses choix.

avatar Furious Angel | 

@Kabrice

Oui justement c’est important d’avoir conscience, et c’est bien le souci que je mets en avant : on a de vraies campagnes de culpabilisation des usages numériques alors qu’ils représentent une part infime de la pollution, comme le montre cet article.

Le souci est justement la désinformation sur le sujet.

avatar Kabrice | 

@Furious Angel

La culpabilisation n’est pas tellement sur l’usage du numérique en tant que tel. La plus grande source de pollution générée par le numérique c’est la fabrication et le transport des appareils. Pas tant le fait de l’utilisation de l’appareil. Leur renouvellement trop fréquent, le besoin de stockage toujours plus important…
Ensuite ça ne fait pas de mal non plus de mettre en exergue la consommation croissante d’énergie nécéssaire pour alimenter en contenu les dits appareils.
L’empreinte carbone est de 2,5% mais la consommation d’électricité représente 10% de la production annuelle.
Donc le message que je retiens c’est modération. Que ça soit dans le renouvellement des appareils et dans leurs utilisations. Depuis que je me suis penché sur ma consommation d’énergie par exemple j’ai pu la diviser par 3. Et une grosse partie de ma consommation était lié aux appareils numériques (TV, Ordinateur, appareils connectés… oui je ne suis pas un bon élève de ce coté mais j’essaye de me soigner ;-))

avatar Furious Angel | 

@Kabrice

Moi j’ai divisé ma consommation par deux en remplaçant un lampadaire halogène par des Hue et en faisant mes machines à laver en heures creuses…

Et je maintiens ce que je dis, de plus en plus d’articles parlent de la pollution que représente un mail ou une vidéo YouTube. Alors que ce sont des poussières.

D’ailleurs on nous a beaucoup soulé avec les chargeurs qui restent branchés. Un test (fait par les Numériques il me semble) montrait qu’avoir 2 chargeurs d’ordi + 2 chargeurs de téléphone sur une multiprise pendant un an, c’était 50 centimes de consommation…

avatar Kabrice | 

@Furious Angel

Oui individuellement ça n’est pas grand chose mais multiplié par des millions ça commence à faire. C’est vrai que 50cts par an par foyer c’est rien. C’est à peine plus qu’une journée de ma consommation électrique. Ramené à un peu plus de 28 millions de foyer français ça commence à faire et à l’échelle de la planète ça devient très significatif. Bon j’avoue ne pas débrancher le chargeur systématiquement mais quand j’y pense je le fais.
Bref je ne me sens pas coupable de mes usages mais j’essaye d’être responsable. Oui il y a des choses plus polluantes mais n’ayant ni voiture ni gamin je fais ce que je peux à mon niveau et sans me culpabiliser ni me priver pour autant.

avatar jean_claude_duss | 

t'as divisé ta facture par 2 mais la consommation de ta machine en période creuse est la même

avatar raoolito | 

@jean_claude_duss

j’allais le dire :)
petite bevue de notre Furous angel qui d’habitude n’en fait pas :)

avatar jean_claude_duss | 

50 centimes x 8 milliard d'habitants = 4 milliards d'euros.
et moi c'est pas 32 des chargeurs de branchés chez moi c'est plutôt 20

avatar pat3 | 

@Furious Angel

Alors si tu pouvais retrouver la source de ce test, ça serait pas mal

avatar Furious Angel | 

@pat3

J’ai pas retrouvé le lien précis mais voici une autre source : https://www.happ-e.fr/actualites/les-eco-gestes/chargeur-restant-branche-consomme-t-il-de-lenergie

avatar pat3 | 

@Furious Angel

thanks !

avatar jean_claude_duss | 

le souci c'est que c'est pas parce que ça remplace quelques usages que ca poule moins !
Les exemples souvent pris sont souvent débiles. Exemple "Ouais regarder Netflix en 4K ça pollue. Mais moins que prendre sa voiture pour aller acheter un blu-ray."
peut etre oui, mais il y a 10 000x moins de personnes qui achètent un blue ray par an que des gens qui regardent une série par an. et comme ces gens en regardant en général tes tonnes en 4K, la solution de Netflix / YouTube est incroyablement supérieur aux quelques gens qui allaient acheter un BD en voiture.

souvent on parle des mails. mais les mails c'est pas ca le problème c'est la la fabrication des ordis, des téléphones qui est consommatrice de CO2.

Et c'est pas parce que des fois le numérique fait économiser du CO2 (la WWDC en virtuel au lieu de 5000 billets d'avions) qu'il ne faut pas faire un effort. on est encore 8x au dessus de ce qu'on devrait être. Tous les secteurs doivent faire des efforts, ceux qui n'en font aucun aussi (comme le numérique)

avatar Furious Angel | 

@jean_claude_duss

2,5% de l’empreinte carbone en France 🤷🏻‍♂️

avatar jean_claude_duss | 

2.5% qui vont passer à 6.5% alors qu'on doit couper non émissions par 8...

avatar raoolito | 

@jean_claude_duss

rappelez-moi qu’elle est la plus grosse source de pollution ?
oh, les transports ! ca tombe bien le numerique les reduit enormement

avatar jean_claude_duss | 

@raoolito

Aucun chiffre sur les 10 dernières années ne montre un baisse des émissions des transports en parallèle de la hausse du numérique (confinements mis à part bien sûr)

avatar Derw | 

@raoolito

Amha, non. C’est la pandémie qui les réduit. Avant celle-ci, les outils numériques existaient déjà, ce qui n’empêchait pas la consommation des transports d’être ce qu’elle était. Et en septembre, quand l’activité professionnelle a repris de façon « normale », il y avait plus de bouchons qu’avant la pandémie. Tout ça pour dire que le développement du numérique ne remplace pas forcément des usages, svt elle en rajoute.

Pour prendre juste l’exemple du streaming : avant son arrivée dans mon foyer, notre consommation pour l’audiovisuel c’était juste une télé et de temps en temps un lecteur DVD (pas de voiture pour aller chercher des DVD !), ou un tunner TV + Mac mini. Et tout ça pour une moyenne de 4h/jours les jours « de maison ». Maintenant, c’est une TV, un Mac mini tout le temps du visionnage, un iMac, un iPad, une box, et surtout l’énergie nécessaire pour envoyer tout ça chez moi. Et pour une moyenne de moyenne de 6 ou 7 heure par jour « de maison ».… Et est-ce que cette augmentation de consommation nous rend plus heureux ? Non.

avatar Valiran | 

Il convient quand même de pondérer les chiffres aux 0,9% (chiffre de 2017) que représente les émissions de CO2 de la France par rapport au monde, donc 2,5% de 0,9%, ça pèse pas lourd...

avatar Kabrice | 

@Valiran

Ca ne pèse pas lourd parce que le chiffre est biaisé. Le jour ou il prendra en compte l’ensemble de la chaîne de l’extraction, la transformation des matières premières à la fabrication et l’ensemble des transports et au recyclage/retraitement alors ce jour la on aura probablement de grosses surprises.
Néanmoins il est préférable de continuer à fermer les yeux et à blâmer les autres c’est plus facile.

avatar oomu | 

@Furious Angel

une fois que tout le monde vivra comme le oomu.. enfin je veux dire..comme les geeks, c'est à dire enferm..confiné, pas de voyage, pas de colis, pas de repas en restaurant entre amis, pas de lieux de travail, pas de cocktails avec des collègues (tous ses verres à laver à l'eau !!), pas de lieu où voir des films en commun et pas discuter devant un coca de son Spiderman favori, etc.

Tout en virtuel (facetime c'est bien assez, y a même les yeux qui sont corrigés) et juste livraison de riz en vélo

et bien... l'humanité polluera moins !

(ha et les agressions seront plus difficiles.. à part si un citoyen confiné enragé au teint livide mord un livreur...)

avatar apaisant | 

@oomu

C'est lequel ton Spider Man préféré ?

avatar Brice21 | 

@apaisant

Le prochain. Toujours.

avatar apaisant | 

@Brice21

Amazing Spider Man 3 de Marc Webb avec Andrew Garfield produit par Sony après qu'ils aient vu le succès des Spider Man du MCU?

avatar DG33 | 

@oomu

Du 🍚 ?
Mais ça consomme bien trop d’eau et de CO2 pour pousser + cuire + transporter + laver le bol + tirer la chasse d’eau ! 😱

avatar mne | 

@Furious Angel

Il faut savoir qu’un dvd ne produit aucun ges lorsqu’il est regardé seulement lorsqu’il est fabriqué. Alors que chaque film produit un peu plus de ges à chaque visionnage sur une plateforme de streaming. De plus on ne peut pas comparer les usages (le streaming ayant pour conséquence une augmentation significative de la quantité de contenus vidéos visionnés par individus)
Trancher quelle situation est la plus écologique n’a aucun sens, tout comme d’imaginer que le numérique remplace d’anciens usages, il en a surtout crée ou au moins des modes de consommation qui n’ont aucune comparaison avec l’avant numérique

avatar Valiran | 

Ah bon? le lecteur DVD et la TV consomment 0 watt?

avatar mne | 

@Valiran

le lecteur dvd certe mais ça n'est pas un appareil qui consomme beaucoup.
En revanche tu m'expliqueras comment tu regarde netflix sans écran.

avatar Mac1978 | 

Bonne remarque, mais il me semble que le numérique ne fait pas que remplacer des services physiques, souvent il s'additionne, en partie au moins.
On regarde Netflix, mais on va aussi au ciné en voiture, certes moins souvent, mais on y va quand même.
Les collègues que l'on voit par visio, étaient souvent dans le même bâtiment avant.
Et ma consommation de raclettes n'a pas diminuer depuis mon premier compte mail en 1991 😉

avatar Furious Angel | 

@Mac1978

Sauf que pour tous les collègues soient dans le même batiment ca implique des tonnes de déplacements.

Les usages numériques remplacent des usages physique. Pas tous évidemment. Mais le volume de courrier a baissé grâce au numérique. Les ventes de CD, dvd et blu ray se sont écroulées. Et avec ça la fabrication et le transport de ces produits. Un smartphone remplace un téléphone + un réveil + un GPS + un appareil photo + une console de jeu + un agenda papier + un carnet de notes + un lecteur mp3 et j’en oublie…

avatar jean_claude_duss | 

Les chiffres montrent surtout que si les DVD ont baissé, tous les autres secteurs sont en augmentation, le numérique rien RIEN fait baisser, quel que soit le pays. Les trajets en voiture augmentent l'avion augmente (pas en 2020/2021 bien sur)...

avatar Jean-Jacques D | 

L’empreinte carbone est une vaste escroquerie

avatar jean_claude_duss | 

comme le réchauffement climatique, un bon truc de khmer vert

avatar Derw | 

@jean_claude_duss

Et comme la terre ronde !

avatar parkerboi | 

@jean_claude_duss

Quand le sage montre la Lune…

avatar apaisant | 

Ce serait sympa une redevance sur les produits reconditionnés non?

avatar Moebius13 | 

La france c'est 1% des émissions de CO2 dans le monde.

Donc le numérique en France c'est 2,5% de 1%, soit 0,025% des émissions de CO2 dans le monde.

Comment le dire... Je m'en bat donc les roustons mais genre violemment.

Par contre il faudrait voir les émissions de CO2 de la Chine et des USA et la part du numérique qui doit dépasser largement nos 1% d'émission de CO2.

Si la France ne remettait pas en question le nucléaire mais le poussait pour augmenter nos capacités énergétiques nous pourrions totalement nous passer d'autres moyens comme le charbon ou le gaz.
Pousser à l'adoption des voitures électriques (avec des aides de l'Etat pour accélérer le remplacement du parc).

Avec ça on ferait tomber nos émissions à 0,5-0,6% d'après les études, ce qui ne vaut même plus la peine d'aller plus loin tant que les gros pays ne bougeront pas leurs fesses, ce serait contre productif d'obliger les gens à aller plus loin.

Ne culpabilisons donc pas trop les français sur leur impact vis à vis du réchauffement climatique, à vrai dire ils ne peuvent pas faire grand chose. Nous n'arrivons même pas à dissuader les allemands d'ouvrir des centrales à charbon et à gaz et ils polluent notre air.

avatar Kabrice | 

@Moebius13

Avec cette logique personne ne fait rien.
Le chinois pollue moins que le français qui lui même pollue moins que l’américain moyen qui lui même pollue moins qu’un ultra riche.
Une Twingo pollue moins qu’une Ferrari … Pourtant je suis à peu près certain qu’au nombre de KM parcouru c’est pas les Ferrari qui ont le plus gros impact.
Il y a tant d’exemples qui nous permettent de nous exempter. Au lieu de se cacher derrière des prétextes fallacieux ne serait il pas plus productif que de s’y mettre et de commencer à remettre en question sa consommation ?

avatar DG33 | 

@Kabrice

Le propriétaire d’une Ferrai a pourtant bien plus d’impact car il a également une autre voiture (voire plusieurs).

avatar Kabrice | 

@DG33

On est tout à fait d’accord. Néanmoins il y a beaucoup moins de propriétaire de Ferrari que de SUV, Citadines… Ca n’est pas parce qu’on trouve pire que soi qu’il ne faut pas essayer de faire des efforts à son niveau. C’était le sens de ma comparaison.

avatar ErickH67 | 

@Moebius13

Je plussois 😬

avatar Mac1978 | 

La France était le douzième pollueur en chiffres absolus en 2020 en ce qui concerne le CO2 pour un pourcentage total de plus de 2%. Mais ce n'est pas du tout ce chiffre qu'il faut considérer, sinon nous, Suisses, on a rien à faire car nous sommes microscopiques en chiffres absolus.

Il faut regarder le chiffre par habitant, en tenant compte de la pollution importée, c'est-à-dire pas seulement produite par nous, mais aussi produite pour nous dans d'autres pays. Et là, les pays occidentaux sont vraiment mauvais.

Nos économies de plus en plus tournées vers les services et de moins en moins productrices de matières premières et de produits industriels semi-finis, finissent par nous faire croire que nous sommes de bons élèves. En plus on achète des Tesla subventionnées pour se donner bonne conscience en oubliant que le bilan écologique doit aussi prendre en compte les impacts dans les pays tiers pour l'excavation des matières rares nécessaires aux batteries et leur fin de vie qui a souvent lieu sur des plages en Inde ou au Bangladesh.

La réalité est que nous autres occidentaux consommons par habitant plus de ressources, polluons plus, et détruisons plus la nature que tout autre habitant de cette planète, et cela depuis 1850. Et que même l'apparition du numérique n'a pas réussi à freiner la croissance de ce phénomène (je ne parle même pas du phénomène en lui-même).

Par exemple, comme cité plus haut, le numérique a détruit le courrier postal (lettres), mais n'a pas réduit la consommation de papier pour autant parce que nous imprimons beaucoup (trop?) de mails, parce que nous envoyons infiniment plus de mails que de courriers physiques - il n'y a qu'à penser aux obsédés de la cc à la moitié de la terre - et enfin parce que le numérique a engendré une explosion hallucinante du trafic de paquets avec les achats - et les retours - en ligne.

avatar melaure | 

Parle pour toi, la tablette a remplacé le papier en ce qui me concerne. Et je n'utilise plus de blocs notes, de cahiers ou autre en entreprise depuis 2017.

Sinon effectivement c'est assez partisan et faussé cette étude. Quand je bosse chez moi je ne roule pas, je ne consomme pas de carburant, c'est bien pire d'aller sur site pour notre impact climatique.

Quand on commande des trucs sur Internet, c'est un seul camion qui va livrer N clients au lieu que ces N clients prennent chacun leur voiture pour aller dans un magasin qui n'est pas forcément proche ...

Et mon électricité je la veux nucléaire pour ne pas non plus réchauffer ma planète comme avec le charbon, le pétrole et le gaz, ou des énergies bidons comme le solaire dont le bilan carbone n'amortit les panneaux (fabriqués avec l'énergie du charbon) qu'après 30 ans d'utilisation (ils sont morts bien avant ...). Au passage ces fameuses centrales solaires de Google, Apple et cie, c'est du pur Green Washing !

avatar jean_claude_duss | 

@melaure

Sauf que les N clients s’il n’y avait pas Amazon qui simplifie à mort ils ne feraient simplement pas l’acte d’achat. Si la dématérialisation des achats avait un quelconque impact sur le co2 il se verrait dans les chiffres.

avatar reborn | 

Ne faites pas d’enfants.
Comme ça il y aura moins de pollueurs la planète sera sauvée. 🙃🙃🙃🙃

avatar raoolito | 

@reborn

ne vous inquietez pas, en europe comme en asie tout le monde y travaille.. à ne pas en faire assez :D

avatar gwen | 

@reborn

C’est peut être la meilleure solution finalement. Moins de consommateurs = moins de pollution.

avatar horizon | 

On peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres ...
Le seul qui soit indéformable c'est qu'en 1950 nous étions 2,6 milliards d'habitants et qu'en 2050 nous serons 10 milliards.
Entre temps, notre planète n'a pas grossi d'un cm ...

avatar jean_claude_duss | 

@horizon

Non c’est pas le seul, s’il y avait 25 milliards d’habitants qui vivent comme un africain moyen il n’y aurait pas de problème de co2.
Par contre 1 milliard d’américains uniquement ça serait déjà trop de co2

Pages

CONNEXION UTILISATEUR