Chroniques numériques de Chine : un an et une pandémie après

Mathieu Fouquet |

Le temps est une chose étrange. L’année dernière, j’ai souvent cru qu’il s’étirait à l’infini et que je serais condamné à revivre pour toujours la même journée infernale, piégé dans une éternelle série de confinements physiques et mentaux. Une version décevante du film Un jour sans fin, en somme, sans Bill Murray et sans marmotte.

Un jour, cependant, cette réalité que je pensais immuable a naturellement pris fin, ce temps élastique a commencé à se contracter, et ma vie a repris son cours (à peu près) normal. Même l’année 2020 a fini par s’achever (hourra !) et — encore plus surprenant — j’ai pu fêter le nouvel an en Chine, un pays que je ne pensais pas revoir de sitôt.

En parlant de nouvel an, il paraît que 2021 sera l’année du buffle. Ce sont des indices très subtils dans les magasins chinois qui m’ont mis la puce à l’oreille.

Un bref flashback s’impose. Alors que j’enseigne d’ordinaire le français en Chine, j’étais rentré dans l’Hexagone en janvier 2020 pour revoir ma famille et mes amis pour trois semaines. Trois semaines ? Plutôt neuf mois, la faute à un sympathique petit virus qui a fermé des frontières, suspendu des visas et provoqué plus d’une crise de nerfs. Je n’avais alors eu d’autre choix que de m’adapter à cette nouvelle vie imprévue près de mes parents (et de leurs nombreux chats, c’est déjà ça), loin de ma femme, loin de mes étudiants… et loin de mon Mac.


avatar Nico_Belgium | 

Passionnant et...un peu effrayant

avatar gardiolan | 

Super instructif, bien écrit, merci.
De nombreux français devraient lire ce "témoignage", ça les ferait peut-être relativiser au sujet des contraintes mises en place dans notre hexagone...

avatar Sindanárië | 
avatar Claudecf | 

Merci pour cet éclairage très intéressant.

avatar Moebius13 | 

On constate malgré le fait qu'il sont à l'origine de la pagaille dans le monde et du virus comme tant d'autres fois, que 'à Chine a su réagir avec une incroyable célérité et prendre des mesures drastiques qui ferait hurler bien des français :

"comment ça ? Confiné pendant 15 jours sans un hôtel ? Et en plus c'est moi qui paie ?!!"

Sl en Chine il y avait dans une province les statistiques que nous avons en France, voilà longtemps qu'ils auraient strictement reconfiné avec interdiction de sortir de son domicile, géo-localisation etc... Pour briser immédiatement toute la dynamique du virus et du rebond.

Seulement nous sommes en France et l'élection est dans un an.....

avatar reborn | 

@Moebius13

C’est d’une dictature, ils peuvent se permettre ce qu’ils veulent du coup..

avatar bazino | 

@reborn

C’est peut-être ce qu’il faudrait à la France, une dictature.

avatar oomu | 

@bazino

non. ce n'est pas ce qu'il faut à la France.

Ni à la Chine d'ailleurs, ça résoudrait d'autres problèmes de changer leur dictature.

avatar raoolito | 

@oomu

on est bientot sous la dictature du oomu, alors bon...

avatar Silverscreen | 

@bazino

Faut vraiment être complètement ignorant des réalités d’une dictature pour souhaiter cela.

En revanche pas besoin d’être une dictature pour mettre en place des processus plus efficients. On a été super laxes sur les durées de quarantaine, l’attestation où l’on s’auto-autorise (invention franco-française) autant de fois que jugé nécessaire à sortir, la possibilité de se déplacer joyeusement entre régions etc.
Habitant les alpes-maritimes, à chaque vacances scolaires, on assiste impuissants à l’arrivée des classes les plus aisées de la région parisienne, de la Russie (qui passe par la Suisse) et d’à peu près tout le reste du monde, quelque soit le degré de fermeture des frontières « officiel ». Sans parler de l’absence totale de tests aux aéroports pendant très, très, longtemps…

On a une administration de santé ultra défaillante (ARS), plusieurs fois dénoncée par les autorités locales ou les hopitaux, qui se sont vus interdire plusieurs fois des initiatives salvatrices (distribution de masques aux populations) ou imposer des procédures inefficientes (intubage au lieu de masques respiratoires). On a un processus décisionnel ultra « parisianno-centré » complètement ignorant des spécificités régionnales (doit on rappeler que les restaurants peuvent servir leurs clients en extérieur à Nice quasiment d’avril à novembre alors que les taux de comtamination en extérieur sont proches de zéro : rien ne justifiait la fermeture totale des restaurants toute une partie de l’année.

Et la direction de l’éducation nationale complètement à la ramasse malgré 6 mois pour préparer la rentrée 2020.

Le problème de la France ce n’est pas de ne pas être une dictature mais de subir un appareil administratif et exécutif complètement coupé de la base... La dernière fois qu’un ministre en exercice a pris le RER sans mise en scène de son service de presse doit dater des années 70, et encore…

avatar loludovic31 | 

@bazino

N’importe quoi .. la chine est une catastrophe au niveau des droit de l’homme. Quand ils ont été dépassé par le Covid au début de l’épidémie, les rares personnes à l’avoir dit ont rapidement disparus. Je leur laisse leur dictature

avatar zoubi2 | 

@Moebius13

"On constate malgré le fait qu'il sont à l'origine de la pagaille dans le monde et du virus comme tant d'autres fois"

Ben dites donc... Vous n'y allez pas de main morte !!

avatar raoolito | 

@Moebius13

sauf que les mises en quarantaine d’office sont anti constitutionnelle, un peu comme la fermeture des lieux de culte etc…
Comme disait l’autre: en cas de pandémie, vivre dans une dictature bien organisée a de sérieux avantages. Malheureusement, le reste du temps..
M’enfin c’est un autre débat.

avatar ys320 | 

Toujours aussi plaisant à lire, merci beaucoup pour ce récit si bien narré et pour votre expérience.👏🏻

avatar reborn | 

Il y a un an, il y avait aussi Benjamin de Grivois 🙋‍♂️

avatar pim | 

Passionnante lecture, mais quelle déception, pas une seule photo des nombreux chats dûment mentionnés dans l’article !!!

Bonne journée à tous 🤡

avatar gardiolan | 

@pim

Droits à l'image des dits félins, certainement 😌

avatar calvojc | 

Merci pour ce récit Je suis parti, un instant avec vous, dans cette aventure Pour vous relire une prochaine fois xiè xiè

avatar alouette22 | 

Un grand merci pour cet aller simple vers Shanghai ! J’attends avec impatience vos prochaines chroniques de Chine. S’il y avait plus d’article comme ça dans la presse généraliste, on aurait de haine et clichés souvent racistes contre les pays d’Asie.

avatar alouette22 | 

@alouette22

“moins de haine” fallait-il lire 🥱

avatar oomu | 

@alouette22

ou peut être + de haines. Parfois les gens haissent parce qu'ils n'aiment pas ce qu'ils apprennent.

avatar Arnaudvietnam | 

Pour ma part, j’ai préféré rester en Asie parce que je ne voulais surtout pas rentrer en France.

Par rapport à la Chine, nous avons moins de restrictions ici au Vietnam

Ici, on a un rebond aves des nouvelles contaminations depuis début février. On est loin des chiffres de contaminations françaises.

avatar mlab5166 | 

👍

avatar Ali Baba | 

J’ai vécu un peu la même chose, quoique moins loin et moins strict. En février je suis rentré en France pour quelques semaines... qui sont devenus quelques mois. Je n’ai pu rentrer chez moi qu’en septembre.

Heureusement, j’étais avec ma femme, et ma fille est née pendant le confinement. Elle n’a découvert sa maison qu’à l’âge de six mois.

avatar poulroudou | 

Génial, merci pour cet article 👍🏻

Pages

CONNEXION UTILISATEUR