Des cookies au goût d'amende : sanction de 100 millions d'euros pour Google et 35 millions pour Amazon

Stéphane Moussie |

La CNIL vient de sanctionner Google et Amazon pour avoir enfreint la législation française sur les cookies. Le premier écope d'une amende de 100 millions d'euros et le second de 35 millions d'euros, un record.

Le lieu du crime

À la suite de contrôles effectués cette année, l'autorité administrative a relevé deux violations identiques sur google.fr et amazon.fr (sur des obligations qui existaient avant le RGPD). D'une part, les deux sites déposaient des cookies (« un grand nombre » dans le cas d'Amazon) à vocation publicitaire sans avoir recueilli le consentement de l'utilisateur au préalable. Les deux entreprises ont cessé cette pratique en septembre.

D'autre part, les informations fournies aux internautes sur la gestion des cookies étaient insuffisantes. « À la lecture [du] bandeau [d'Amazon], l’utilisateur n’était pas à même de comprendre que les cookies déposés sur son ordinateur avaient pour principal objectif de lui afficher des publicités personnalisées », indique la CNIL. C'était encore pire chez Google, où le bandeau ne fournissait aucune information relative aux cookies pourtant déjà déposés sur l'ordinateur.

Les deux entreprises ont depuis revu leurs bandeaux d'information, mais l'autorité estime que les nouveaux sont encore incomplets. Google et Amazon ont à présent trois mois pour se mettre en conformité, sans quoi ils s'exposent à une astreinte de 100 000 € par jour de retard.

Une infraction supplémentaire a été commise par Google : le mécanisme d'opposition ne fonctionnait pas totalement. D'après l'essai de la CNIL, lorsqu’un utilisateur désactivait la personnalisation des publicités en utilisant l'option disponible à partir du bouton « Consulter maintenant », un des cookies publicitaires restait stocké sur son ordinateur et continuait de lire des informations à destination du serveur auquel il est rattaché. Le régulateur ne fait pas état de changement en la matière depuis son enquête.

Google et Amazon n'ont pour l'heure pas réagi à la sanction.

Mise à jour à 17 h 45 : Google nous a transmis cette réaction :

Les utilisateurs de Google s'attendent à ce que nous respections leur vie privée, qu'ils aient ou non un compte Google. Nous défendons notre bilan en matière de transparence et de protection de nos utilisateurs, grâce à des informations et des paramètres de confidentialité clairs, une solide gouvernance interne des données, une infrastructure sécurisée, et, surtout, des services utiles. La décision rendue par la CNIL en matière de “ePrivacy” fait l'impasse sur ces efforts et ne prend pas en compte le fait que les règles et les orientations réglementaires françaises sont incertaines et en constante évolution. Nous poursuivrons nos échanges avec la CNIL pour mieux comprendre ses préoccupations à mesure que nous continuons d'apporter des améliorations sur nos produits et services.


avatar victoireviclaux | 

@marenostrum

Publicité ≠ tracking. Merci.

avatar marenostrum | 

Le tracking paye le plus. Pour ça que tu le trouves même sur ce site.

avatar r e m y | 

@marenostrum

Le tracking rapporte à ceux qui le font, pas à MacG!!!

avatar Salapeche | 

@marenostrum

Tu le prendrais comment si des magasins affichaient "interdit aux chiens et au marenostrum", t'irais juste voir ailleurs sans rien dire et même si ce qu'ils font est illégal ? :)

avatar marenostrum | 

Ils vont pas m’interdire parce que je m’en fous des cookies. Vos exemples sont à côté de la plaque. C’est vous qui vont vous interdire parce que vous cherchez à se protéger et ne supportez même leur pub.

avatar victoireviclaux | 

@jimenez

Ah je confirme, des efforts à faire chez MacG

avatar roccoyop | 

@victoireviclaux

S’ils respectaient la réglementation, il y aurait encore plus de pub que maintenant, si c’est encore possible, même si je crois fort en leur créativité. 🤦🏻‍♂️

avatar marc_os | 

Et le fait d'emmerder le visiteur qui accèpte la pub en lui redemandant régulièrement d'autoriser les cookies quand on les as refusés, c'est légal❓

avatar marenostrum | 

Il faut pas aller visiter des sites si tu veux pas d’emmerdes de ce genre. Il faut pas voir que votre confort. Il ne faut même pas compter sur lui quand vous n’êtes pas chez vous.

avatar codeX | 

On visite ce qu'on veut et la réglementation doit être respectée. C'est pas compliqué à comprendre à moins que ne sois pas équipé.

avatar Lucas | 

Génial !

avatar mizempli | 

Une solution , laisser le paramètre sur ´bloquer tout les cookies’.
Plusieurs sites ne sont pas accessible en laissant cette option mais au moins on sait pourquoi.
C’est pas les sites qui manquent.

avatar Un Type Vrai | 

Sur mon téléphone, le navigateur par défaut n'a pas de cookie ni javascript activé.
Super pratique quand tu as une petite info envoyée dans un lien par email (suivi de colis par exemple).
Et sur pas mal de site, la navigation est super rapide et sans popin ! (hé oui, il y a des prerender pour les robots et les navigateurs sans js... :D )

Quand ça ne marche pas, j'appuie sur une touche et JS s'active.
Si ça ne marche toujours pas, ça veut dire que le site ne fonctionne que s'il pose des cookie sans mon consentement...

Le navigateur en question : Privacy Browser (sur Androïd).

avatar gmart | 

Quand on va sur le site Web Orange, il faut accepter les cookies, à chaque fois.

avatar victoireviclaux | 

@gmart

C'est le cas pour Facebook, Google, MacG... 😐

avatar misc | 

Un coût d’exploitation pour eux :/

avatar Insomnia | 

Pour une fois que ma Cnil tape du poing chapeau et joli jeu de mot.

avatar jimenez | 

À propos du bouton “tout refuser” absent à tort chez MacG et de l’obligation de cliquer 67 fois pour dire qu’on ne veut pas être tracés (non ce n’est pas de l’intérêt légitime, regardez bien ce que dit la CNIL sur ce sujet) qui par ailleurs n’est pas pris en compte, si j’ai bien compris mes précédents échanges...

Ça serait bien que quelqu’un de MacG nous donne des explications du genre « on a prévu de corriger le tir pour respecter la réglementation et ne pas avoir un amende, et c’est prévu pour bientôt ».

Je précise par ailleurs que j’aime bien MacG, raison de plus pour qu’ils respectent la réglementation.

avatar koko256 | 

Sympa le titre. Effectivement je préfère les cookies au goût d'amande.

avatar LaurentH | 

C is for cookie that's good enough for me😂

avatar nicopulse | 

Franchement 100 millions c'est rien.

On peut pas les saigner un peu plus ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR