Concurrence : l'accord entre Apple et Google au cœur de la plainte du DoJ

Mickaël Bazoge |

Après plusieurs mois passés à scruter les pratiques de Google, et à deux semaines de l'élection présidentielle, le Department of Justice (DoJ) a donc décidé de porter plainte contre le moteur de recherche pour abus de position dominante sur le marché de la recherche et de la publicité en ligne (lire : Le gouvernement américain part à la chasse de Google). L'un des enjeux de la longue procédure qui s'ouvre porte sur les relations qu'entretiennent Google et Apple. Le premier verse chaque année au second des milliards de dollars pour être le moteur de recherche par défaut dans Safari.

Selon les estimations du DoJ, Google signe un chèque annuel compris entre 8 et 12 milliards de dollars, ce qui contribue largement à la bonne santé de l'activité « services » d'Apple. Durant la dernière année fiscale, celle-ci pesait 46,3 milliards de dollars (13 milliards au second trimestre 2020) : il serait bien difficile pour la Pomme de se passer de cette manne, mais c'est tout aussi vrai pour Google. En 2019, quasiment la moitié du trafic lié à la recherche de Google provenait d'appareils Apple.

Des documents internes cités par le ministère américain de la justice confirment que l'accord passé avec Apple représente un « canal significatif de revenus » et que si cet accord venait à disparaitre, ce serait un « code rouge » pour Google. Pour l'un comme pour l'autre des partenaires, pas question donc d'enterrer cette bonne entente, validée au plus haut niveau. Tim Cook et Sundar Pichai, le patron d'Alphabet/Google, se sont à nouveau rencontrés en 2018 pour discuter du deal (dont les prémisses remontent à 2005). Cette réunion avait pour but de trouver des moyens de « stimuler la croissance des revenus de recherche ».

« Notre vision est que nous travaillons comme si nous étions une seule entreprise », a confié un cadre d'Apple à son homologue de Google après cette rencontre. Résultat : cette stratégie a permis d'asseoir la position dominante du moteur de recherche aux États-Unis (et ailleurs dans le monde). Même s'il reste possible de modifier le moteur de recherche par défaut dans iOS et macOS, peu d'utilisateurs le font, relève la plainte.

L'accord pluriannuel entre Apple et Google exclut les concurrents d'accéder à un canal de distribution significatif, déplore le DoJ. Si des enchères étaient organisées pour devenir le moteur de recherche par défaut, elles seraient si relevées que seul Google serait en mesure de remporter la timbale.

Peu après le dépôt de la plainte, Google a rappelé les propos de Tim Cook qui, en 2018, affirmait que Google était le meilleur moteur de recherche et que les mécanismes de gestion des données intégrés à iOS permettaient de protéger l'utilisateur. L'entreprise précise aussi que Bing et Yahoo versent un écot à Apple pour apparaitre dans Safari.

avatar Adodane | 

Les deux monopoles qui se rejoignent 💁‍♀️

avatar Sindanárië | 

ax+by+c=0

avatar IceWizard | 

@Sindanárië

« ax+by+c=0 »

C’est pas plutôt ax+by+c = la tête à toto ?

avatar chrisfrank | 

Est-ce que DuckDuckGo paye pour apparaître dans Safari ?

avatar Sindanárië | 

@chrisfrank

Oui mais moins cher

avatar noxx09 | 

"L'entreprise précise aussi que Bing et Yahoo versent un écot à Apple pour apparaitre dans Safari."
Quel goinfre cet Apple...

avatar MattLight | 

Si condamnation ça va piquer pour Google à cause du Sherman Act et du Clayton Act qui sanctionne durement la situation de monopole et d’abus de position dominante. À côté l’UE c’est gentil

avatar frankm | 

La vache. Mon nouvel iPhone devrait mettre offert par Google

avatar vince29 | 

Et le Bescherelle par qui ?

avatar shaba | 

Je ne comprends pas vraiment comment Apple pourrait représenter la moitié des recherches de Google. On doit parler uniquement du mobile et des USA dans ce cas ?

avatar Brice21 | 

@shaba

Non pas que du mobile, globalement.

Il ne faut pas oublier qu’une grande majorité des PC Windows sont utilisés comme kiosques, terminaux limités, contrôleur de machines, outil de secrétariat, de comptabilité, d’ingénierie sans accès Internet ... en fait seule une fraction des PC Windows sont réellement utilisés pour la vie digitale au quotidien. Par contre tous les Macs sont utilisés à fond par leur utilisateurs.

C’est un peu la même chose avec les smartphones Android dont une grande part est utilisé comme ... téléphone, souvent sans forfait Data, et encore plus souvent sans aucun moyen de paiement associé au compte Google Play. La part des iPhone dans les utilisateurs actifs, est bien plus que majoritaire.

Cela dit on parle bien des chiffres aux USA.

avatar shaba | 

Je n’y crois toujours pas. Les PC sont ultra majoritaires aux USA y compris en entreprise. Ces chiffres sont décidément étranges.

avatar Brice21 | 

@shaba

https://gs.statcounter.com/os-market-share/all/united-states-of-america

Apple : 44%
Microsoft : 32%
Google : 22%
Linux : 1%

Bienvenue dans la réalité.

avatar en chanson | 

@Brice21

Tes affirmations sortent de quelle source?
de plus je m’étonne du chiffre donné par macge qui correspond sûrement au marché usa. Dans le monde, Android et Windows règnent majoritairement.....à vérifier

avatar Brice21 | 

@en chanson

"Tes affirmations sortent de quelle source? "

https://gs.statcounter.com/os-market-share/all/united-states-of-america

Windows 32,21 %
Android 19,3 %
Total 51,51 %

iOS 29,26 %
MacOS 14,15 %
Total 43,41 %

(Le reste est Chrome et Linux)

Il y a donc 8% de différence entre les deux groupes.

Si tu décomptes les innombrables poste Windows utilisés dans les bureaux comme ‘machine à écrire’ ou ‘tableur’ non connectés à Internet (et autre kiosques, ATM, affiche LCD, contrôleur de scanner et imprimantes, de machines dans les usines, etc.) et les smartphones Android utilisés comme téléphone (sans connection data) ou juste pour WhatsApp, ca fait bien plus que 8%.

C’est pour ça que tu arrives à une majorité de requête sur Google faites avec des appareils Apple, utilise par des vrais gens.

avatar Rifilou | 

Je pense que Google ne perdrait pas grand chose. Tout le monde choisirait de nouveau Google comme moteur de recherche

avatar shaba | 

@Rifilou

Ce n’est pas ce que semble penser Google :)

avatar Rifilou | 

J’ai bien vu et ça m’étonne!

avatar shaba | 

@Rifilou

Pas moi, beaucoup d’utilisateurs restent sur les paramètres d’origine de leurs appareils. Perso j’ai défini DuckDuckGo comme moteur par défaut :)

avatar IceWizard | 

@shaba

« Perso j’ai défini DuckDuckGo comme moteur par défaut :) »

J’ai fait la même chose. Mais je suis bien conscient que seule une infime quantité de geeks modifie le réglage par défaut.

avatar digitalscreen | 

@shaba

«  Perso j’ai défini DuckDuckGo comme moteur par défaut :) »

idem , et je viens de repartir chez google .....

avatar shaba | 

@digitalscreen

Il faut résister à la tentation :)

avatar corben | 

En même temps c’est le principe même des enchères et des appels d’offres... c’est le mieux disant qui l’emporte
Forcément les entreprises les plus puissantes gagnent
C’est comme si demain on nous disait que Ardèches Telecom n’avait pas participé à la vente des licences 5G parce que Orange a une position dominante

De toute façon est ce que DoJ fera la connerie de plomber les entreprises phares des indices boursiers américains et surtout juste avant les élections ?

Que ce soit avant ou après ça ne ferait que du tord à l’économie américaine qui n’est déjà pas au mieux avec le covid

avatar morpheusz63 | 

@corben

Votre.raisonnement sur la santé financiers des états-unis ne tiens pas, il y a seulement les gafam qui se son goinfrer cette année avec le civil, ils ont vu leurs richesse augmenter, et le restes de l'économie des pme pmi est à l'agonie au États-Unis et dans le reste du monde..

avatar Hideyasu | 

@corben

Je pense pas, d’autant plus que la concurrence avec les grands groupes chinois du numérique qui comment à s’internationaliser arrive.
Donc ils ont aucun intérêt à démanteler leur champion dans la guerre commerciale qui se dessine
C’est mon avis

Pages

CONNEXION UTILISATEUR