Google supprime les suggestions de recherche liées aux candidats politiques et aux élections

Mathieu Fouquet |

Après Facebook qui limite le partage dans Messenger, c’est au tour de Google de tenter de lutter contre le phénomène des fake news. Dans un long billet de blog, la firme de Mountain View a en effet dévoilé sa stratégie pour garantir la qualité des informations présentes dans Google Search et Google News.

Outre des algorithmes visant à écarter les informations de mauvaise qualité, Google a aussi décidé d’employer une approche sélective pour les suggestions proposées par son moteur de recherche. En cette période de campagne électorale tendue aux États-Unis, la société californienne a ainsi décidé d'arrêter de proposer des suggestions pour certains sujets politiques dans Google Search.

Google précise que seules les recherches ayant trait à des élections en cours ou à venir seront dénuées d’auto-complétion :

[N]ous supprimerons les suggestions qui pourraient être interprétées comme des affirmations pour ou contre les candidats ou les partis politiques. Nous supprimerons aussi les suggestions qui pourraient être interprétées comme des affirmations au sujet de la participation aux élections — par exemple des allégations sur les moyens de voter, les prérequis, ou le statut des lieux de vote — ou l’intégrité ou la légitimité du processus électoral, comme par exemple la sécurité des élections.

Selon la société de Sundar Pichai, les recherches « vous pouvez voter par téléphone » et « vous ne pouvez pas voter par téléphone » ne devraient désormais plus apparaître comme suggestions de recherche, par exemple. Google précise aussi que les résultats de recherche ne seront pas affectés, puisque cette mesure ne concerne que l’auto-complétion dans la barre de recherche.

Il est assez facile de vérifier le fonctionnement de ce nouveau système : en tapant « Joe Biden is » (ou même « Joe Biden est ») dans Google Search, on n’obtient effectivement aucune suggestion de recherche. Cela fonctionne aussi pour Donald Trump.

En revanche, dès que l’on choisit un politicien à la retraite ou qui n'est pas actuellement en campagne, l’ancien fonctionnement du moteur de recherche demeure : on peut ainsi se voir proposer des termes de recherche pour Valéry Giscard d’Estaing, Emmanuel Macron ou encore Bill Clinton. Le moteur de recherche américain mettra-t-il en place des mesures similaires en France ? Réponse aux prochaines élections.

Source
Image d’accroche visuals
avatar pagaupa | 

Le début d’une sorte de censure...
D’autres appelleront ça, un filtre...

avatar fousfous | 

@pagaupa

Enfin en même temps les suggestions qui sortent de la merde c'était quand même pas top...
Sachant que ça n'empêche pas du tout l'accès, tu peux toujours écrire ce que tu veux dans Google.

avatar colossus928 | 

@pagaupa

Une sorte de censure en effet, mais dans tous les sens.
Faut-il pour autant laisser les navigateurs ressortir les tendances de recherche qui peuvent être orientées ?

Ou se dire que les gens peuvent s'informer "tout seul" sur des sujets aussi sensibles le temps des élections ?

avatar rimshot | 

@pagaupa

Rien a voir avec de la censure. Les suggestions sont basés sur ta localisation, ton historique et tout ce que Google sait de toi... ces suggestions ne sont là que pour te faire cliquer et passer du temps sur leur service. 🐦

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

"Le début d’une sorte de censure...
D’autres appelleront ça, un filtre..."

C’est exactement ça

Quels sont les critères retenus par Google pour définir le bon et le mauvais. Comment faire confiance à un algorithme pour l’interprétation de ces critères dans un contexte...
Moi je ne crois en rien au bon fonctionnement de tout ce bordel.

avatar raoolito | 

@Sindanárië

mais non!
google ne dis rien. depuis quand ne rien dire de son opinion, ne proposer aucune aide à la recherche c'est d ela censure?
et vous auriez preferé que google propose des trucs ? Ca aurait pas ete de la propagande du coup ?
faut arreter, par pitié le delire grotesque

avatar Sindanárië | 

@raoolito

Boire ou commenter, il va falloir que tu choisisses 😈

avatar raoolito | 

@Sindanárië

Je ne vais pas en plus commenter là ce serait littéralement de la propagande

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« faut arreter, par pitié le delire grotesque »

Oui, mais tu ne peux pas demander à pagaupa et Sindanarie de devenir muets.

avatar Ramlec | 

@Sindanárië

Justement ici ils ne définissent ni bon ni mauvais : ils se retirent

avatar AppleDomoAdepte | 

@Sindanárië

Google ne suggérera pas les mots clés pouvant compléter ta recherche

C’est exactement ce qui se passe quand tu passes en navigation privée, c’est à dire que ton historique de recherche n’est pas prise en compte.

Du coup, tes résultats sont neutres 😀

Les équipes en interne de Google et Facebook se posent de plus en plus de question sur l’impact des pré-orientations proposées sur les historiques car elles enferment les gens dans les mêmes mise de pensées

Pour rester neutre, ceux qui pensent rouge vont avoir des résultats connotés rouge
Ceux qui pensent bleus auront des résultats bleus.

Les gens sont confinés dans leurs certitudes.

Quand on parle de fake news ou de théories des complots, c’est un véritable fléau.

avatar xDave | 

"Les équipes en interne de Google et Facebook se posent de plus en plus de question sur l’impact des pré-orientations proposées sur les historiques car elles enferment les gens dans les mêmes mise de pensées"

Big Lol… Il était temps (petit navire).
C'est un des principaux reproches que l'on peut faire à Google et depuis un bon moment.

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

« Le début d’une sorte de censure... »

Comme d’habitude, tu n’as pas lu l’article et/ou rien compris.

Sinon, tu réaliserais l’absurdité de ta remarque.

Il s’agit juste pour le moteur de ne pas écrire automatique une phrase que nous n’aurions peut-être jamais saisie ou même pensé, et alors qu’elle pourrait prendre le sens d’une affirmation très orientée politiquement.
Cette saisie automatique pouvant par ailleurs être manipulée, Google est à l’opposé de la censure.
C’est une mesure intelligente et responsable.
Que tu la balaie d’un revers de main sans y réfléchir ne m’étonne donc pas.

avatar geooooooooffrey | 

Pour ceux qui se poseraient la question, non, Giscard n'est pas mort.
Il n'est pas un dinosaure non plus.

avatar macinoe | 

Tu mens. 🤔

avatar Sindanárië | 
avatar Pierre H | 

Si si, Giscard c'est un dinosaure dans son domaine. C'est quand même le gars qui, en 1974, a dézingué le projet Cyclades parce que les réseaux d'ordinateurs n'auraient aucun futur, il fallait développer des protocoles centralisés. Ca a donné le minitel. Les travaux de Cyclades ont été alors partagé avec les US qui en ont fait TCP/IP et l'ont intégré à Arpanet qui est devenu Internet.
C'était un visionnaire ce gars.

avatar Paquito06 | 

De la censure. Ahah. 🤣🤣🤣 Ce mot a la vie dure.
Google a désactivé les suggestions lors de la frappe pour 2 mois, comme on désactive la prédiction clavier sur iOS, ni plus ni moins. On peut toujours faire ses recherches si on a un minimum d’activité cérébrale.

avatar raoolito | 

@Paquito06

nan mais ne rien proposer c'est de la censure et proposer c'est d ela propagnande
moi je propose de fermer google ? ah non ce sera de la dictature du coup.. pfffff

avatar apaisant | 

Ça signifie quoi le [N] de [N]ous?

CONNEXION UTILISATEUR