Vous devrez bientôt prouver votre âge pour accéder à un site porno

Nicolas Furno |

Le Sénat a adopté hier la proposition de loi contre les violences conjugales et parmi toutes les mesures du dispositif se retrouve un amendement concernant l’accès aux sites qui proposent du contenu pornographique. Son objectif est d’empêcher l’accès à ces sites pour les mineurs, avec une obligation pour les sites de vérifier l’âge de chaque visiteur. Une simple déclaration, comme on en retrouve aujourd’hui sur les sites qui vendent ou promeuvent de l’alcool par exemple, ne suffira plus.

Comme beaucoup de sites pornographiques, PornHub demande une simple confirmation de l’âge pour accéder à ses contenus. Ce dispositif ne suffira plus avec cette nouvelle loi.

Pour prouver l’âge de ses visiteurs, l’amendement suggère deux solutions que les sites pourront mettre en place : utiliser une carte de paiement ou une identification via FranceConnect. Il n’est pas possible d’avoir une carte de paiement quand on a moins de 16 ans, et il faut l’autorisation parentale quand on est mineur. Un jeune de 17 ans pourrait toujours accéder aux contenus pornographiques, mais c’est une manière de limiter l’accès aux mineurs.

FranceConnect est la solution d’identification du gouvernement et c’est elle qui sert sur le site des impôts et plusieurs sites et services officiels. Son rôle est à la fois d’offrir un bouton de connexion sur plusieurs sites, comme Facebook, Twitter ou Apple peuvent le faire, mais aussi de garantir l’identité de l’utilisateur et notamment son âge. Avec une connexion FranceConnect, le site pornographique aurait ainsi la garantie que l’utilisateur est majeur.

Ceci est un montage (pour le moment).

Demander aux visiteurs de sites pour adultes de s’authentifier avec les mêmes identifiants que pour leurs impôts ne va pas être une mesure très populaire. L’amendement prévoit toutefois un cadre pour obliger les sites à respecter ces nouvelles règles. En cas de non respect, le président du CSA pourra mettre en demeure un site qui aura alors 15 jours pour implémenter une solution de vérification de l’âge de ses visiteurs.

S’il n’obtempère pas, la justice pourra être saisie pour obliger à la fois les fournisseurs d’accès à internet à bloquer l’accès au site pour leurs clients, et aux moteurs de recherche à les supprimer de leur index. Les sites pornographiques qui ne respecteraient pas les règles seraient ainsi bloqués en France… sauf bien sûr pour les internautes qui utiliseront un VPN ou une autre mesure technique pour contourner les limites en place.

Cet amendement a été soumis par la sénatrice Marie Mercier du groupe Les Républicains. Il a reçu un avis favorable du gouvernement et il devrait rapidement être entériné. D’après Next Inpact, cet amendement répond à l’origine à une demande de l’association OPEN, dont c’est l’un des chevaux de bataille depuis quelques années, et plus bizarrement de Dorcel. Et si un site qui propose du contenu pornographique a fait du lobbying pour obtenir cette loi, c’est pour une très bonne raison de son point de vue.

L’accès à Dorcel est obligatoirement lié à un abonnement payant, ce qui veut dire qu’il faut une carte de paiement et donc qu’il respecte déjà les dispositions prévues dans le cadre de l’amendement. Ce n’est pas ce site ou ses concurrents payants qui sont ciblés par le dispositif, mais bien les sites qui proposent du contenu gratuitement, une concurrence dont Marc Dorcel se passerait volontiers…

Notons que la France n’est pas le premier pays à vouloir vérifier l’âge des visiteurs de sites pornographiques. Le Royaume-Uni avait lancé une idée similaire en 2015, mais le projet a finalement été abandonné. Les critiques pointaient du doigt les risques en matière de vie privée ou encore la difficulté à vérifier avec certitude l’identité d’un visiteur.

Source
Tags
avatar JackBauer | 

Quelqu’un m’explique le lien entre les violences conjugales et des mineurs qui regardent du porno ? 🧐

avatar loupsolitaire97 | 

@JackBauer

Banalisation de la violence sexuelle, qui se répercute sur une vision biaisé de la sexualité une fois adulte et qui peut conduire à des dérives à cause de cette habitude de voir de la violence dans le sexe.

Je trouve malheureusement que l’éducation sexuelle est trop peu mise en avant au collège/lycée...

avatar LWD | 

@loupsolitaire97

Tous les pornos ne sont pas violents..

Mais je suis d’accord sur la deuxième partie, il vaudrait mieux investir dans l’éducation à la sexualité au collège, je pense qu’en expliquant tout correctement et pas une fois une heure en 4eme, des pratiques aux orientations sexuelles, ça irait beaucoup mieux à l’âge adulte !

avatar loupsolitaire97 | 

@LWD

Bien sûr que non, mais (je n’ai pas de source désolé) l’humain vas voir « toujours plus loin » veut voir des choses qu’il n’a pas encore vu, a besoin de plus pour trouver son excitation.
Tout les pornos ne sont pas violent, nous sommes totalement d’accord, mais il me semble que la majorité des sites pornographique propose du contenu violent.

avatar eric691 | 

@LWD

Il semblerait que 80% des viols commis en France le sont par des migrants, qui n'ont je suppose que peu d'accès à Internet, et donc pas d'accès au pornos.
Affirmer que les 20% de viols restant sont dû au pornos ne repose sur rien.
Au contraire des études ont démontrés que l'abus de porno conduit à se détourner de la sexualité.
Sexualité qui visiblement intéresse beaucoup moins la jeune génération que celles qui les ont précédé.
La censure et la prohibition sexuelle ne peut qu'agraver les comportements déviants, et donc l'insécurité des femmes plus particulièrement.

avatar sebas_ | 

@eric691

Tu aurais des sources pour tes 80%? 🤔

avatar jacobinet | 

@eric691

"Il semblerait que 80% des viols commis en France le sont par des migrants, qui n'ont je suppose que peu d'accès à Internet, et donc pas d'accès au pornos."

D'où tenez vous ce chiffre? Sachant que 91% des victimes connaissent leurs agresseurs et 45% des agresseurs sont souvent des conjoints ou ex-conjoints. (Source : Marie Pierre Rixain, présidente de la Délégation aux droits des femmes à l’Assemblée Nationale en 2018)

avatar AirForceThree | 

"Il semblerait que 80% des viols commis en France le sont par des migrants, qui n'ont je suppose que peu d'accès à Internet, et donc pas d'accès au pornos."

Ah tiens, un adorateur de Marine.

avatar JackBauer | 

@loupsolitaire97

Donc c’est le même débat stupide sur la violence que génère les jeux vidéos ...
Je te rejoins sur ce point, le problème n’est pas le contenu mais bien l’éducation.

Tout comme la parité homme femme que l’Etat « force » (oui continuons la discrimination en sélectionnant des personnes en fonction de leur sexe pour avoir un 50/50 parfait, et non sur leurs compétences), pensant que cela va résoudre le problème. Ce travail doit être fait des les plus jeunes âges.

avatar loupsolitaire97 | 

@JackBauer

Je ne dis pas que ça concerne tout le monde, mais si ça concerne ne serais ce qu’un jeune sur 1000, c’est déjà trop.

Pour ma part, quand je me fais une partie de COD, je suis sur les nerfs après, et cela ne m’arrive pas après avoir jouer aux échecs.
Je ne dis pas que je représente la population dans son ensemble, loin de là, mais tout type de contenu crée forcément des réactions dans certaines zone du cerveau, bien sûr la majorité des personnes touchés seront juste un peu tendu après une partie, très très peu iront flinguer tout le monde dehors, mais il faut tout de même y faire attention et être le plus prévenant possible.

avatar une fleur | 

@loupsolitaire97

Il y a une corrélation négative entre le fait de jouer aux jeux vidéo et la violence sociale. Qu’il s’agisse de jeux vidéo violents ou non, qu’il s’agisse d’adolescents ou non. Ce qui ne veut pas dire que le jeu vidéo n’a pas d’effet cognitif. Il n’a en tout cas pas de répercussion sociale établie.

De même, aucune étude scientifique n’établit de rapport entre la violence conjugale et la consommation pornographique.

De fait, en l’absence d’éléments scientifiques probants, les décisions dans la veine de cette proposition de loi ne sont pas des mesures de prévention mais de prescription culturelle et morale.

avatar 8enoit | 

@une fleur

Comme dit plus haut, la lutte contre la pornographie relève du ministère de la santé et non pas de la morale. C’est une addiction, une drogue pour certains. Les répercussions neurologiques sont avérées.

D´autre part discutez avec un médecin : les couples qui essayent la pornographie pour animer leurs soirées ou réveiller leur vie de couple en sortent pires qu’avant. La sexualité n’est pas un sport, une pratique corporelle mais une partie d’un tout, càd qui implique tout l’être (corps-sentiments-intelligence-conscience).
Il reste que chacun est libre de vivre la sexualité qu’il désire. Ce n’est pas pour autant qu’on doit être naïf au point de croire que la pornographie est autre chose qu’une machine à sous basée sur la drogue qu’est le sexe vécu pour lui-même.

Pour ceux qui osent aller au-delà de leur confort il y a un article sur Slate : « regarder du porno modifie notre cerveau ».

avatar Bigdidou | 

@8enoit

« la lutte contre la pornographie relève du ministère de la santé et non pas de la morale. »

Non, ou de façon très marginale.
Il ne s’agit par ailleurs pas de lutter contre la pornographie (éventuellement d’une certaine pornographie), mais d’en mieux contrôler l’accès au enfants.

« D´autre part discutez avec un médecin : les couples qui essayent la pornographie pour animer leurs soirées ou réveiller leur vie de couple en sortent pires qu’avant. »
Généralisation très abusives.
Tu veux les coordonnées d’un sexologue pour en parler ?

avatar 8enoit | 

@Bigdidou

« de façon très marginale »

A moins de travailler dans le domaine médical, vous ne pouvez pas affirmer cela.
Vous-meme, savez-vous ce qui se passe en vous quand vous consommez de la pornographie ?

http://www.slate.fr/story/185207/pornographie-modifier-cerveau-dysfoncti...

avatar Pobla Picossa | 

@8enoit

Faudrait arrêter de faire sans arrêt de la pub pour Slate, on a fini par comprendre, merci...

avatar 8enoit | 

@Pobla Picossa

Je montre la lune, vous regardez mon doigt.
Traduction : Je ne fais pas de la pub pour Slate. Je mets en avant un sujet.

avatar banane pourrie | 

En somme vous avez une source, qui cite 2 ou 3 études dont on ne sait à peu près rien sur comment elles ont été menées. Je n'ai pas l'énergie ni l'envie de debunker un article aussi pourri que celui de slate, mais mon expérience est souvent que ces articles vont beaucoup plus loin dans leurs affirmations que les études sur lesquels on se base pour écrire ce genre de torchons.
Quelques indicateurs qui montrent que tout ça ne vaut pas grand chose: "À long terme, la pornographie semble créer des dysfonctionnements sexuels". Quand les résultats d'une l'étude sont clairs, on n'écrit pas "semble".
"Marco Iacoboni, professeur de psychiatrie à l'Université de Californie à Los Angeles, émet l'hypothèse que ces systèmes ont le potentiel de répandre un comportement violent".
Tout le monde peut émettre une hypothèse. Et même en tant qu'expert on peut se tromper.
Bref il y a des marqueurs sémantiques qui mettent la puce à l'oreille.
Les faits, par contre, sont tenaces: nous vivons dans des sociétés de moins en moins violentes.
Alors croyez ce que vous voulez, alarmez-vous si ça vous chante, mais lâchez nous la grappe avec ces conneries quasiment indémontrables.

avatar Bigdidou | 

@8enoit

« A moins de travailler dans le domaine médical, vous ne pouvez pas affirmer cela. « 

Ça tombe bien, mais j’ai d’autres sources que Slate.

« Vous-meme, savez-vous ce qui se passe en vous quand vous consommez de la pornographie ? »

Je bande.

« http://www.slate.fr/story/185207/pornographie-modifier-cerveau-dysfoncti... »

Là il n’est plus question du simple usage, mais de la dépendance (ou d’usage nocif),
C’est heureusement très loin de concerner tous les utilisateurs de la pornographie.

avatar cuco | 

Il n’y a aucune raison de lutter contre la pornographie, qui est indissociablement liée aux sociétés libérales.

Ceux qui ont mon âge se rappelleront des espagnols fuyant l’obscurantisme franquiste pour se précipiter dans les salles obscures des cinés de Perpignan diffusant des images que le national-catholicisme ibérique censurait...

Il est par contre devenu urgent de lutter contre l’actuel et liberticide retour à l’ordre moral dont nous subissons les rétrogrades assauts...

avatar 8enoit | 

@cuco

La pornographie a des effets neurologiques mesurables au niveau cérébral. Il n’y a aucun rapport avec une quelconque morale.

avatar cuco | 

N’importe quelle activité sensorielle a des effets neurologiques mesurables, c’est le principe même du fonctionnement du cerveau.

Si vous voulez interdire la pornographie pour cela, alors autant plonger l’ensemble de la population dans un coma artificiel et le prolonger indéfiniment...

avatar 8enoit | 

@cuco

Il ne s’agit pas d’interdire la pornographie. Ce n’est pas le sujet ni l’ambition. Autant essayer de vider le Lac Leman à la petite cuiller.

Quant aux effets neurologiques, c’est une question d’échelle, et de conséquences concrètes. Lisez et dites-nous ce que vous en pensez → http://www.slate.fr/story/185207/pornographie-modifier-cerveau-dysfoncti...

avatar cuco | 

J’en pense que c’est juste un article d’un magazine en ligne reprenant les propos d’une doctorante d’une université canadienne...

Pas grand intérêt donc.

avatar Macadomia | 

Effet cognitif ? Kesako ? On parle de biais cognitif ou de trouble, pas d’effet.
En outre, vous ne savez pas s’il y a des études (ou pas) concernant la pornographie et ses effets. N’affirmez pas qu’il n’existe aucun élément scientifique probant quand vous n’en savez rien. Ça n’est pas très scientifique comme démarche...
Enfin, ce que dénoncent les diverses associations à propos de PornHub & Cie, c’est l’image de la femme sur ces sites et la violence en général, pas forcément dans les rapports conjugaux.

avatar fondoeil | 

@loupsolitaire97

Certains deviennent agressifs au volant, donc on interdit à tout le monde de conduire !? Les piqûres d’abeilles sont mortelles pour certains enfants, donc on interdit aux abeilles de piquer !?
Ras le bol de ce politiquement correct qui veut imposer sa dictature au nom de ce qui serait bien ou qui serait mal... Cette même députée a demandé un contrôle aussi strict et systématique pour la vente du tabac et de l’alcool (y compris le vin), bien entendu ? Parce que côté hypocrisie pour satisfaire tels ou tels électeurs, nos politiciens se posent là... Et cette élue a aussi demandé à ne plus être appelée "députée", parce qu’il y a p... dedans et que cela pourrait choquer les chastes oreilles de ses enfants ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR