Small Fry : le livre de Lisa Brennan-Jobs traduit en français

Anthony Nelzin-Santos |

Petite chose : c’est le titre français de Small Fry, le livre autobiographique de Lisa Brennan-Jobs, la fille de Steve Jobs. La petite maison d’édition indépendante Les Arènes, spécialisée dans les livres d’actualité et les témoignages, s’est attaché les services de la traductrice Laurence Richard, qui a planché sur nombre de livres pour les « jeunes adultes ».

Tout (ou presque) a été dit sur ce livre, « mémoires » d’une « fille de » qui vit aujourd’hui dans le relatif anonymat de la vie d’une journaliste de la côte est, mais surtout portrait en creux de son père.

Comme nous le disions l’an dernier :

Vous pourriez lire Small Fry parce que c’est le livre de Lisa Brennan-Jobs sur Steve Jobs. Vous devriez le lire parce que c’est le bouquin d’une fille sur son père, écrit d’une prose fluette mais poignante, l’histoire d’une gamine tiraillée entre deux foyers qui n’ont jamais vraiment été « chez elle ». Alors que tant de personnalités sont tombées de leur piédestal lorsque leurs comportements privés ont été rendus publics, accessoirement, c’est une lecture (dé)grisante.

Petite chose est proposé à 21,90 € au format broché, et 16,99 € au format numérique. Contrairement à son homologue allemand Berlin Verlag, Les Arènes n’a pas jugé bon de conserver la (jolie) couverture de l’édition originale.

avatar Olivier S | 

👍

avatar Splinter | 

Le titre est bien mal traduit...

avatar occam | 

@Splinter

Créditons la traductrice d’un modicum de bagage littéraire.

Le titre fait allusion au roman autobiographique d’Alphonse Daudet, « Le Petit Chose », du sobriquet de l’auteur durant son enfance.

Roman dont la première traduction anglaise s’intitulait « Little Good-for-Nothing ».

De là à Small Fry, il n’y a qu’un pas, surtout si l’on a à l’esprit la tonalité de Daudet. Toute traduction étant une interprétation, je trouve celle-ci valable.

avatar Splinter | 

Mouais, pas convaincu, mais pourquoi pas !

avatar pim | 

La couverture de l'original est assez horrible, je trouve. Mais bon, des goûts et des couleurs...

avatar aldomoco | 

@pim
« Les égouts et les couleuvres » serait plus approprié !

avatar YARK | 

Le jeu des traductions Google :
Small fry --> traduction français --> Petite frite
Petite frite --> traduction anglais --> little french fries
little french fries --> traduction français --> Petites frites
Petites frites --> traduction anglais --> french fries
french fries --> traduction français --> Frites
Frites --> traduction anglais --> fries
fries --> traduction français --> frites OU frits

Acheter un livre qui parle de frites, bof.

avatar Splinter | 

@YARK

"Small fry" se traduit par "Petite friture" (pour parler de petits poissons)

avatar Shralldam | 

@YARK

Ça c’est de l’investigation ! 😂

avatar jacobinet | 

"Menu fretin"

avatar Splinter | 

Ah oui encore mieux !

avatar YARK | 

It was a joke...

avatar aldomoco | 

« Alors que tant de personnalités sont tombées de leur piédestal lorsque leurs comportements privés ont été rendus publics, « 
Généralement par lâcheté on attend qu’ils soient mort pour régler leurs comptes ☹️

avatar rvassard64 | 

@aldomoco
Pareil, c’est ce qui me vient à l’esprit de prime abord. Peut-être y a-t-il des raisons acceptables à le faire à titre posthume.
J’avoue chercher encore...

avatar YARK | 

Maintenant que Chirac est décédé, la suite de l'affaire Boulin ?

avatar aldomoco | 

@YARK

C’est pas lui qui disait : je suis dans les temps, je suis dans les temps....

avatar YARK | 

En parlant de temps et de traduction, je rebondis sur Sarko avec son célèbre "Sorry for the time".
Je sais pas où il était pendant les cours d'anglais celui-là...

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Pour l’affaire Boulin, Giscard est encore en vie, donc le dossier reste dans le coffre.
Pour la couverture, je préfère la française plus explicite que celle d’origine.

CONNEXION UTILISATEUR