L'Autorité de la Concurrence s'intéresse de près à Apple Pay

Mickaël Bazoge |

L'Autorité de la Concurrence surveille de près les systèmes de paiement d'Apple et de Facebook (la crypto Libra). Isabelle de Silva, la présidente de l'institution, pointe des problèmes de concurrence « majeurs » dès lors que de nouveaux acteurs acquièrent des positions fortes dans le secteur des paiements, alors qu'ils ont déjà des parts de marché significatives dans d'autres domaines.

La présidente de l'Autorité fait notamment référence à Apple Pay. Elle craint que la position dominante de ces acteurs ne soit renforcée, ce qui augmente les risques d'abus. Isabelle de Silva et son équipe vont suivre de près le dossier des fintech et des systèmes de paiement jusqu'à la fin de l'année prochaine, sans que cela présage d'actions spécifiques par la suite si rien de répréhensible n'est trouvé.

Dans cette interview à Bloomberg, la présidente indique aussi que l'enquête autour des pratiques du secteur de la publicité en ligne va s'achever d'ici fin 2019 ou début 2020. « La publicité en ligne est cruciale pour nous en raison de l'usage des données, toute la valeur reposant sur les données de l'utilisateur. C'est un duopole », explique-t-elle en ciblant Google et Facebook qui captent de 80 à 90% du marché.

Une telle mainmise nécessite de l'Autorité de la concurrence une vigilance accrue, notamment dans la manière dont les deux plateformes gèrent leurs partenaires et l'écosystème. L'institution garde aussi un œil sur les assistants, avec une question en tête : Amazon Echo et Google Home sont-ils des « portes d'entrée » vers des achats en ligne ? Le régulateur se doit là aussi d'être vigilant pour prévenir les abus.


avatar mimolette51 | 

Vu les prix des idevices, aucune inquiétude à avoir pour Apple : le billet d'entrée est bien trop haut pour se généraliser. Par contre pour FB, c'est bien différent, déjà aux usa, les banques grondes très fortement.

Si la crise monétaire annoncée par tout les économistes pointe le bout de son nez, FB pourrait faire le plus gros hold-up de tout les temps...

avatar Theluxurywatch | 

@mimolette51

Crise financière..

avatar dorninem | 

@Theluxurywatch

Si on parle de la peut-être future crypto monnaie Libra de Facebook c'est encore different car elle est de type stable coin adossée a une réserve d'actifs et donc liée à une ou plusieurs monnaies réelles.
Cela va être intéressant 😏

avatar YAZombie | 

Je dois avouer que pour le coup je ne comprends pas trop non plus. À moins qu'ils soupçonnent Apple d'avoir l'intention de porter Apple Pay sur Android, mais est-ce seulement possible?

avatar Malouin | 

@mimolette51

Faut arrêter BFM ! Synthèse des Échos : « pas de crises en vue pour le moment » juste des « grippages possibles de l’économies du à la guerre commerciale sino-américaine).

avatar mimolette51 | 

Les Échos et BFM, ceux qui découvre toujours les crises après LOL. Pas bonnes tes sources!

avatar Malouin | 

@mimolette51

Les tiennes par contre...

avatar mimolette51 | 

Les miennes ont tiré la sonnette d'alarme bien avant les subprimes mais bon libre à toi de suivre l'avis d'aveugles! Encore faut-il faire l'effort de chercher!

avatar Malouin | 

@mimolette51

J’adooooooooore ce genre de commentaire !
C’est du même niveau que « j’ai un ami qui bosse au ministère de xxxxx et il m’a dit que... » !
Il y aura forcément une nouvelle crise (comme à chaque fois... C’est cyclique). Elle ne sera pas forcément financière et « tous les experts » ne la prévoient pas « pour très bientôt » ! Te voilà rassuré : la fin du monde occidental n’est pas pour demain (ou pas !) : tu peux retourner sur ton rond point !

avatar byte_order | 

@mimolette51 |
> Vu les prix des idevices, aucune inquiétude à avoir pour Apple : le billet d'entrée est bien
> trop haut pour se généraliser.
> Par contre pour FB, c'est bien différent, déjà aux usa, les banques grondes très fortement.

l'Iphone aux USA c'est quasi 50% de part de marché. De facto y'a donc un américain sur deux qui peut utiliser Apple Pay. A partir de quel seuil considérez-vous que cela pose un problème ?
Uniquement celui de FB, parce que ?... Parce que c'est Facebook, pas Apple !?

Je ne trouve pas, moi, qu'avec quasi 50% d'américains équipés, Apple Pay ne soit pas en position majeure. Citez nous une banque américain qui a 50% des moyens de paiement électroniques des américains...

Certes, le cas de FB est pire, la nuance c'est que pour l'heure, le Libra n'existe pas encore et surtout personne ne peut encore payé avec. Alors qu'un américain sur 2 peut *déjà* payé avec Apple Pay. Et d'ailleurs les comptes d'Apple le montre.

Je vous trouve donc un peu rapide à balayer le cas d'Apple Pay, aux USA du moins.

avatar mimolette51 | 

N'étant pas au usa, je m'en tape plus ou moins... au niveau mondial Apple restera un beau morceau avec 50% des américains, mais bon sur la durée, ca n'ira pas beaucoup plus loin..
FB par contre vise beaucoup plus haut et mondiale. Et figure toi qu'entre Apple et moi, la distance ne cesse d'augmenter. Et hors de question de payer en crytpo monnaie, c'est une aberration écologique et une perte de liberté!

avatar Phiphi | 

@byte_order

Heu... On parle de l’Autorité de la concurrence FRANÇAISE, qui s’intéresse donc aux éventuels abus de position dominante et aux distorsions de la concurrence EN FRANCE ! Alors le nombre d’utilisateurs d’iPhones aux USA, ou de binious Wawai en Chine est juste carrément à côté de la plaque dans cette affaire, hein !

avatar byte_order | 

@Phiphi
L'argument pour balayer le cas d'Apple était que, je cite, "le billet d'entrée est bien trop haut pour se généraliser."
Sauf que non.
Que la part de marché d'Apple chez nous ne soit pas au même niveau que celle aux USA n'est pas du à un billet d'entrée trop haut pour se généraliser, le revenu disponible médian des américains n'étant pas notoirement supérieur à ceux des français.

Que la situation en France ne présente pas actuellement les traits d'une possible position faussant la libre concurrence ne signifie pas qu'il ne faille pas la surveiller.
Le parc installé de plateformes tout type confondu d'Apple en 2006 était également très faible par rapport à Nokia, cela ne signifie pas pour autant qu'il ne fallait pas surveiller les conditions de libre concurrence (ou faussée, en l'occurence) que ses plateformes pouvaient poser si elles étaient amener à dominer très nettement et très rapidement.

On observe pas que le présent, spéculer sur des tendances futures possibles permet aussi de surveiller l'évolution d'une situation identifiée comme à risque si elle est amené à s'amplifier.
Et pour cela, il faut déjà identifier les situations qui pourraient poser problème lorsqu/si elles s'amplifient.

Enfin, l'autorité de Concurrence Française a aussi un levier sur l'autorité de Concurrent de l'UE, elle même s'articulant avec ou face à l'autorité équivalent des grands acteurs économiques mondiaux.

Surveiller une situation à l'étranger jugée à risque, quand bien même cette situation ne s'observe pas (ou pas encore) sur le marché local n'est pas sans intérêt.

avatar DG33 | 

@mimolette51

Donc pour toi le marché du reconditionné et le marché de l’occasion ne comptent pas ?

avatar lesurfeurfou | 

Il faut reconnaître que la question de l’abus de position dominante se pose (et pas que pour Apple)

avatar Bigdidou | 

@lesurfeurfou

« Il faut reconnaître que la question de l’abus de position dominante se pose »

Et comment on le reconnaît ?

avatar fousfous | 

Position dominante à 15%? On n'emmerde pas beaucoup Google avec les 85% restant...

avatar reborn | 

@fousfous

Surtout que Google dispose aussi de Google Pay avec son parc à 85% de PDM.
Clairement Apple est juste bien plus efficace à pousser son service de paiement qui malgré la commission que prélève Apple sur les transactions réussi à s’imposer.

Samsung Pay ne prélève rien, logiquement ils devraient être devant Apple.. 🤷‍♂️

Je me souviens encore en 2014 quand l’on se moquait ici d’Apple qui arrivait trop tard sur ce secteur, les android disposant d’une puce NFC depuis 2010 avec android 2.3 et google wallet..

avatar raoolito | 

oui, voilà.
si le risque théorique existe, en pratique, apple pay ben faut une banque compatible, un device compatible et un compte apple avec une carte enregistrée..
ca fait beaucoup pour une position dominante.

avatar Malouin | 

@reborn

Oui... sauf que Google Pay sur mobile doit être compatible avec 20 à 30 % du parc ! Vu la disparité de l’installation de l’OS...

avatar byte_order | 

@Malouin

C'est sûr que sur iOS, Apple ne craint aucune compétition... vu qu'elle l'interdit.
C'est facile de "gagner" une compétition en interdisant aux compétiteurs de pénétrer dans l’arène...

avatar Malouin | 

@byte_order

Et ? Deux modèles de développement différents !
Personne ne t’oblige a acheter... comme personne ne t’oblige à commenter les informations sur un site comme MacGé (tu sais, le Mac c’est le nom de leur ordinateur).

avatar byte_order | 

@Malouin
> Deux modèles de développement différents !

Oui, l'économie souterraine aussi c'est un modèle de développement différent, hein.
On parle ici de régulation pour éviter qu'un acteur - de par *son* modèle de *développement* économique - n'entrave artificiellement la liberté du consommateur à faire jouer la concurrence.
Et en matière de fonctionnalité *complémentaire* à celles de base de iOS, c'est le cas.
Sauf à démontrer que iOS dès la version 1.0 proposait le paiement sans contact...

> Personne ne t’oblige a acheter... comme personne ne t’oblige à commenter
> les informations sur un site comme MacGé (tu sais, le Mac c’est le nom de leur ordinateur).

Aka "si t'es pas content, va voir ailleurs".
Aka "c'est comme ça, point".
Le dégrée zéro de "l'argumentation", quoi.

PS: je ne suis pas obligé de commenter sur MacGé, mais 1) j'en ai envie, 2) c'est mon droit et surtout, 3) vous n'êtes pas obligé - vous non plus - de lire mes commentaires. Je ne me censurerais pas simplement parce que vous avez la paresse de ne pas filtrer les contenus que vous ne voulez pas voir. Votre liberté de lire MacGé n'est pas supérieur à ma liberté d'y poster mon opinion.

avatar Malouin | 

@byte_order

Mais loin de moi d’empêcher quoi que ce soit ! Et qui que ce soit de quoi que ce soit !
Apple a un écosystème fermé qui garantit, d’après lui, une meilleure sécurité et de meilleures performances (ce que je crois aussi).
Point final !
Ils en ont le droit.
... Comme tu as la droit d’acheter ailleurs !
... De lire MacGé,
... Ou pas !
C’est aussi simple que ça !

avatar webHAL1 | 

@Malouin
« Ils en ont le droit. »

Oui. Mais ils n'ont absolument pas le droit d'entraver la concurrence sur leur éco-système, même si celui-ci est fermé. C'est ce dont il est question ici.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Oui. Mais ils n'ont absolument pas le droit d'entraver la concurrence sur leur éco-système, »

Loi suisse ?

A ma connaissance aucun texte de loi ne l’interdit (a moins que tu apportes des éléments contraires).
Il s’agit d’une vigilance des autorités par rapport à une position dominante due au fait qu’Apple n’autorise pas l’accès à sa puce NFC et privilégie AP quand on sollicite un autre moyen de paiement avec l’iPhone.

L’autorité régulatrice ne peut rien imposer ou interdire sur la base d’un texte de loi.

Ça se règle par la négociation et en actionnant des leviers de pression

avatar byte_order | 

@Malouin
> Apple a un écosystème fermé qui garantit, d’après lui, une meilleure sécurité et de
> meilleures performances (ce que je crois aussi).
> Point final !

Sauf que ce n'est pas ce que Apple vend.
Apple vend une plateforme matérielle et une licence d'utilisation d'un logiciel.
Pas un abonnement d'accès à un écosystème fermé, qui lui appartiendrait.

> Ils en ont le droit.

Demandez vous si Renault aurait le droit de *vendre* des véhicules dont la batterie ne peut être remplacé *que* par Renault sinon le véhicule signale un problème.

Ensuite, demandez-vous si Renault aurait le droit de *louer* des véhicules dont la batterie ne peut être remplacé *que* par Renault sinon le véhicule signale un problème.

La grosse différence, c'est le transfert de propriété d'un bien.

La *fermeture* et le contrôle que cela procure au *vendeur* ne pose pas du tout le même niveau de problème de droit sur un bien ne lui appartenant plus que cette même fermeture et contrôle procure à quelqu'un qui en a pleinement, encore, la propriété.

Encore une fois, vous faites, peut-être inconsciemment, comme si Apple finalement louait ses iPhones et ce qu'elle vendrait uniquement serait l'accès à son écosystème (iphones, magasin AppStore, accéssoires compatibles uniquement iPhones, pièces détachées, etc).

Mais ce n'est pas ce qu'elle fait *actuellement*.

avatar fallherpe | 

@Malouin

C’est surtout le choix qui est imposé par Apple. Ce n’est pas juste pour les autres acteurs car s’ils veulent proposer un service similaire ils ne pourront pas étant donné la position fermée d’Apple. Nous autres consommateurs devrions avoir le choix, non ?

avatar Malouin | 

@fallherpe

Et ? Tu peux acheter des systèmes plus ouverts et en assumer les conséquences et la gestion !
De mon coté, je fais plutôt confiance à une boite qui me garantie (on verra !) plus de sécurité avec un système moins ouvert qu’elle contrôle de bout en bout... Et tu ne pourras pas empêcher ça !
Bref, tout va bien !

avatar byte_order | 

@Malouin
>Et ?

Vous vous gargarisiez que, je cite, "Apple est juste bien plus efficace à pousser son service de paiement qui malgré la commission que prélève Apple sur les transactions réussi à s’imposer."

Sans compétiteur autorisé, elle vainc sans péril.
Et vous savez ce que l'on dit sur le "triomphe" de ce type de victoire...

avatar lmouillart | 

La question est plutôt la suivante : combien y a-t-il d'alternatives de payement nfc sur iPhone.
Sur Android, il y a tout ce que l'on souhaite, Samsung Pay, Google Pay, Paylib, ...

avatar byte_order | 

@fousfous
> Position dominante à 15%? On n'emmerde pas beaucoup Google avec les 85% restant...

Dans le monde.
Mais aux USA, y'a déjà quasi un américain équipé d'un smartphone sur deux qui peut payé avec Apple Pay. Cherchez une banque américain qui a 50% de part de marché sur les moyens de paiements électroniques, pour voir.

Et, si si, on "emmerde" Google. Vous ne devez pas beaucoup suivre l'actualité, l'UE ouvre des enquêtes et inflige régulièrement des sanctions à Google.

avatar marc_os | 

Elle a peur qu'Apple fasse de l'ombre à la Société Générale ?

avatar newiphone76 | 

@marc_os

😂 😂

avatar Malouin | 

@marc_os

+10

avatar dumas75 | 

Par pitié que l’on ne supprime pas Apple Pay
C’est vraiment trop pratique
Apple un petit effort, un gros chèque aux politiques franchouillards et ça passe 😊

avatar SyMich | 

J'imagine que les services de paiement concurrents d'ApplePay se sont "émus" auprès de l'autorité de la concurrence de ne pas pouvoir être proposés aux possesseurs d'iPhones qui n'ont d'autre choix que la solution "maison".

avatar iPop | 

Il nous faudrait une autorité pour l’écologie.

avatar byte_order | 

@iPop

Elle existe. Elle s'appelle La Terre, et elle s'occupe de notre cas, vous inquiétez pas pour ça.
Par contre, cela sera douloureux, et c'est de ça qu'on devrait s'inquiéter.

avatar corben | 

Ils n’ont que ça à foutre à l’autorité de la concurrence 🙄
Y a tellement de situations où ils devraient agir et où ils ne font rien
Étrangement ça concerne Apple ils s’y intéressent

avatar lmouillart | 

Ça tombe très bien, car oui ils n'ont "que ça à foutre" que de s'occuper des problèmes de concurrences, c'est leur mission.
Étrangement, ce que vous dites est totalement faux, puisqu'ils s'intéressent à tout : pratiques des notaires, gestion des droits, téléassistance pour les séniors ... en gros TOUT dès qu'il y a des soucis de concurrence.

Ensuite Apple mais aussi d'autres géants de la hightech a bien souvent de gros problèmes avec la libre concurrence. Disons qu'ils aiment particulièrement rendre captifs leurs clients et évincer la concurrence.

avatar byte_order | 

@corben
> Ils n’ont que ça à foutre à l’autorité de la concurrence 🙄

De surveiller que les conditions de concurrence soient libres et non faussées, vous voulez dire ?
Ben... oui. C'est un peu leur boulot, quoi, oui !
C'est quoi le problème ?

> Étrangement ça concerne Apple ils s’y intéressent

Etrangement quand ça concerne Apple vous y voyez forcément un acharnement, un complot.
Pourquoi voudriez vous qu'Apple échappe à leur surveillance, alors qu'Apple a une clientèle particulièrement plus captive et pratique abondamment la fermeture pour bloquer la mise en compétition de ses services avec les autres concurrents ?

avatar jazz678 | 

@corben

« Ils n’ont que ça à foutre à l’autorité de la concurrence »

Pas plus ni moins que les policiers qui ont encadré les ultra niçois sur l’autoroute avant le match contre Marseille

C’est leur Job

« Y a tellement de situations où ils devraient agir et où ils ne font rien »

Lesquelles ?

avatar jazz678 | 

@corben

« Étrangement ça concerne Apple ils s’y intéressent »

Rien d’insolite la dedans. C’est leur job

avatar Bigdidou | 

« Amazon Echo et Google Home sont-ils des « portes d'entrée » vers des achats en ligne »

Qui pourrait penser une chose pareille ?

avatar webHAL1 | 

Une très bonne chose que L'Autorité de la Concurrence se saisisse de ce dossier. En Suisse, la Commission fédérale de la concurrence a fait pareil, entre autres par rapport au fait qu'Apple empêche des solutions de paiement concurrentes comme Twint de fonctionner de manière aussi efficace qu'Apple Pay.
Espérons que la Pomme sera au plus vite obligée de changer ses pratiques, afin de respecter les intérêts des consommateurs et pas uniquement les siens.

avatar SyMich | 

Je pense que c'est exactement le sujet que veut creuser l'Autorite de la concurrence.
J'espère également qu'Apple finisse par être contraint d'ouvrir ses iPhones à la concurrence. Non pas que je sois mécontente d'ApplePay (je trouve cette solution géniale), mais simplement parce qu'en tant que consommatrice, utilisatrice d'iPhones, j'apprécie d'avoir le choix plutôt que de me faire imposer LA solution Apple (n'en déplaise aux fanatiques de la sainte pomme que ce site concentre de façon assez étonnante...)

avatar webHAL1 | 

@SyMich
« Non pas que je sois mécontente d'ApplePay (je trouve cette solution géniale), mais simplement parce qu'en tant que consommatrice, utilisatrice d'iPhones, j'apprécie d'avoir le choix plutôt que de me faire imposer LA solution Apple (n'en déplaise aux fanatiques de la sainte pomme que ce site concentre de façon assez étonnante...). »

Ce site concentre en effet un nombre de comportements étonnamment variés. Mais ma foi, pour certains, tout est bon pour défendre la Pomme. Comme jazz678 par exemple, qui régulièrement tente de me discréditer en affirmant que j'ai écrit quelque chose que je n'ai jamais écrit. Ou Doctomac qui va soutenir mordicus qu'un chiffre d'affaire de près de deux milliards de dollars pour la gamme Surface c'est "à peine plus d'un milliard". Sans oublier bien sûr fifounet, qui rebondit sur presque chacune de mes interventions en ayant une fois sur deux rien compris à mon message. Dans tous les cas, l'objectif est le même : casser le méchant qui dit du mal de la Pomme. Balancer des mensonges n'a aucune importance, tant qu'on défend sa société chérie.
Peut-être qu'un jour ces personnes se rendront compte que leur manière de faire produit exactement l'effet inverse. Mais je n'y compte pas trop. ;-)
Heureusement, il y a sur MacG de nombreux intervenants de qualité avec qui il est possible d'échanger de manière respectueuse, et pour qui le monde ne se résume pas à être "pour" ou "contre" Apple !

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Comme jazz678 par exemple, qui régulièrement tente de me discréditer en affirmant que j'ai écrit quelque chose que je n'ai jamais écrit. »

Je donne mes arguments pour te contredire quand je ne suis pas d’accord avance toi.

Tout comme je suis libre de le faire tu es tout à fait libre de me démontrer en quoi j’ai tort.

Mais ça a l’air plus confortable pour toi de te poser en victime auprès des autres.

Il y a d’autres manières de gagner en crédit.

Par exemple m’interpeller directement et me démontrer que j’ai tort.
Sans faire l’autruche

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Dans tous les cas, l'objectif est le même : casser le méchant qui dit du mal de la Pomme. Balancer des mensonges n'a aucune importance, tant qu'on défend sa société chérie. »

Évidemment...quel autre objectif sinon ?

Doit-on comprendre que tout ce que tu dis est pertinent, vrai, irréfutable et que la critique ou la contradiction ne sont pas envisageables te concernant ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR