L'immeuble du futur Apple Store des Champs-Élysées a été vendu un joli prix

Mickaël Bazoge |

Pendant les travaux, les affaires continuent au 114 de l'avenue des Champs-Élysées. L'immeuble qui abritera le futur Apple Store parisien a en effet été vendu par le groupe EPI à BVK, un fonds de pension allemand, selon Le Figaro. Au prix fort : 600 millions d'euros ! Une sacrée culbute, quand on sait qu'EPI avait acquis le bâtiment en 2009 pour 100 millions d'euros… Une somme qui avait pourtant été jugée à l'époque comme plutôt élevée.

En septembre dernier, Angela Ahrendts dévoilait la façade de la boutique.

Le rendement spectaculaire de l'immeuble de 5 550 mètres carrés s'explique par l'attrait des lieux bien sûr (après tout, ce sont les Champs-Élysées), mais aussi par la présence d'une boutique Apple prestigieuse. Le constructeur réalise actuellement des travaux pour abriter une surface de vente et des bureaux qui abriteront les salariés d'Apple France.

Coup d'œil indiscret à l'intérieur du futur Apple Store.

Apple a pris possession des lieux au début de l'année 2016, pour un loyer annuel de 14 millions d'euros (soit trois fois plus que l'ancien locataire, l'enseigne Weston). L'ouverture est prévue pour la fin de cette année.


avatar Mactigui | 

Weston

avatar pocketalex | 

JM Weston...

(Qui s'est exporté un peu plus haut)

avatar LeCollectionneur | 

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi Apple paye un loger annuel plus cher que le prix d’achat du bâtiment ?
Ah moins que j’ai mal compris quelque chose...
Je me corrige moi même , jais pas compter assez de 0 . Désolé

avatar papalou | 

@ LeCollectionneur :
14 millions d'euros de loyer annuel, c'est plus cher que 600 millions d'euros à l'achat ?
Moi plutôt c'est le fait que BVK achète pour le prix de 43 ans de loyer que j'ai du mal à comprendre...

avatar renan35 | 

Fonds de pension = stratégie à très long terme, et ils doivent avoir plein de fric à dépenser.

avatar Marco787 | 

A près de 110 000 euros le m2 et un rendement brut et avant impôts de seulement 2,2%, le bien est très surpayé et difficile à justifier économiquement, même avec une approche long terme...

avatar pocketalex | 

@Marco787

On ne peut pas raisonner "prix du m2" sur certains bien, il y a d'autres facteurs en jeu

Tu prends le marché de l'immobilier à Cannes, au hasard. Disons qu'il soit de 3000€ le m2. Donc un appartement 3 pièces de 60m2 à 5 rues derrière le port serait au même prix qu'un appartement 3 pièces de 60m2 sur le port, qui serait au même prix qu'un appartement de 60m2 sur le port, mais en dernier étage avec une petite terrasse ?

Et la tu vas sur le port de Cannes, tu regardes, et si tu comptes bien, il y a sur l'ensemble du port ... 7 ou 8 terrasses

Autant te dire que ces biens sont ultra-recherchés, ultra-rares, et que le prix du marché n'existe même plus, tu paies le prix de la rareté.

Alors un immeuble bien situé avenue des champs Elysées .... on se comprend.

avatar Marco787 | 

Les retraites ne sont pas payées avec du prestige, si glorieux soit-il...

Ce n'est pas un milliardaire excentrique qui achète, mais un fonds de pensions motivé par les profits... Il n'achète pas simplement pour être aux Champs-Elysées, mais pour gagner de l'argent (dont le loyer à 14 millions) pour pouvoir ensuite payer des retraités (qui se soucient peu d'où vient l'argent, tant qu'il vient).

La question n'est pas les prix sont-ils les mêmes ou proches, mais l'écart peut-il se justifier.Dans votre exemple, il manque un élément crucial : l'écart de prix. Entre un bien commun et un bien rare à Cannes, les prix peuvent bien sûrs être très différents, mais 10 fois plus élevés pour quelques rues d'écart ?

(Même les riches Russes et autres demandent la superficie des biens qu'ils achètent, même quand ils ne visitent pas et achètent sur plan... Le prix au m2 compte pour eux.)

Google a acquis un immeuble à Manhattan pour 2,4 milliards de $... mais pour 110 000 m2, soit 21 000 $ du m2, ce qui est cher mais en ligne avec la quartier.

avatar LeCollectionneur | 

@papalou

Je me suis corriger tout seul déjà ?

avatar Marco787 | 

Tout à fait d'accord, le prix d'achat est très excessif. Le prix au m2 est de près de 110 000 euros ! Même les biens ultra luxe (comme ceux sur l'Ile de la Cité) sont très en deçà (aux alentours de 50 000 euros, sachant que la moyenne à Paris est d'environ 9 000). Ce fonds a remporté la mise en surpayant.

Par ailleurs, le coût pour l'acheteur est supérieur à 600 million, puisqu'il faut rajouter les frais de notaire (41 millions d'euros...). Le prix d'achat effectif donne un rendement brut et avant impôts de 2,2% seulement ! Et avec un risque de moins value (cf. point précédent).

L'acheteur doit donc espérer le revendre bien plus cher dans quelques années, sinon l'opération n'a que peu de sens économiquement.

avatar Pierre H | 

J'ai toujours du mal avec le qualificatif de "plus belle avenue du monde". C'est une autoroute urbaine, bruyante, et bordée de MacDonalds, de chaines de magasins qu'on retrouve partout, et de cafés dégueux pour touristes...

avatar MacGruber | 

@Pierre H

Je suis assez d’accord avec toi.

avatar renan35 | 

C'est car on propage cette idée comme quoi les étrangers considèrent que c'est la plus belle avenue du monde (?).
Il doit y avoir plusieurs "plus belle avenue du monde" dans le monde.
"Paris, plus belle ville du monde", "Paris, ville des amoureux"...

Paris c'est une ville, avec tous les fléaux de la ville.

avatar pat3 | 

@Pierre H

"J'ai toujours du mal avec le qualificatif de "plus belle avenue du monde".

En même temps il n’est pas dans l’article, c’est toi qui l’ajoute.

avatar ancampolo | 

@Pierre H

Je suis assez daccord avec toi et pour tant j’adore Paris.
Il y a d’autres avenue dans le monde plus agréable et moins chargés de magasin en Italie ou à Budapest par exemple mais bon c’est toujours pareil tout cela est relatif par exemple dans les films on te fait croire que central park est magique alors que tu as les voitures qui circulent au milieu alors que par exemple le parc de la tete d’or à lyon est bien plus sympa.

avatar lepatron | 

On voit ici que l’Apple store est une vitrine, ils ne peuvent être rentable. Il faut en vendre du Mac pour rentabiliser un tel loyer.

avatar seb5454 | 

Ça fait un rendement annuel de 2,3%...on est dans la moyenne

avatar Marco787 | 

Sauf que le prix au m2 de près de 110 000 euros est très supérieur aux biens ultra luxe. Le risque de moins value est patent.

avatar LisbethSalander | 

Ce n’est peut être pas la plus belle avenue du monde mais c’est l’une des plus prisée. Rien que son nom est synonyme de richesse et de prestige. Et sa vue sur l’axe historique avec les grattes ciels de La Défense est superbe.
Le prix il est vrai est très très élevé.

avatar iPepito | 

Il doit y avoir des dessous à l'affaire. Un ancien article détaillait comment Apple au contraire se faisait payer par les galerie marchande pour y être présente. C'est une des rares marques à redorer le blason de l'avenue et pas le contraire.

CONNEXION UTILISATEUR