La dernière mise à jour de Windows 10 ne s'installera pas sur les Clover Trail d'Intel

Mickaël Bazoge |

Les utilisateurs de PC équipés d’un processeur Atom de l’architecture Clover Trail sont privés de la mise à jour Creators Update de Windows 10. C’est une nouvelle amère pour ces propriétaires de ces machines qui ont fleuri il y a trois ou quatre ans, à l’époque où le fondeur s’était mis en tête de concurrencer les puces ARM avec des processeurs x86 basse consommation. Dans les faits, les puces Clover Trail assuraient une autonomie respectable, mais les performances manquaient singulièrement de patate.

Intel est rapidement passé à l’architecture Cherry Trail, dont les processeurs équipent des hybrides et autres convertibles comme la Surface 3 ou les Predator d’Acer. Clover Trail a de son côté été embarqué sur des portables comme l’Envy X2 de HP, sorti mi 2012. Mais ils devront donc se passer de la grosse mise à jour printanière de Windows 10, tout en regrettant de n’avoir pas été prévenus de cette incompatibilité avant de la télécharger ; le message d’erreur n’était pas clair non plus : « Windows 10 n’est plus pris en charge par ce PC, désinstallez ce logiciel maintenant ».

Il ne s’agit pas d’un bug, mais d’une impossibilité technique, Intel n’ayant pas fourni à Microsoft les pilotes de ses puces Clover Trail (en l’occurrence les modèles Z2520, Z2560, Z2580 et Z2760). Microsoft explique que sans le support d’Intel, ces appareils ne peuvent passer à Windows 10 Creators Update sans subir une potentielle dégradation de performances. Ces PC devront donc en rester à Windows 10 Anniversary Update ; l’éditeur promet toutefois de livrer des mises à jour de sécurité jusqu’en janvier 2023.

C’est mieux que rien, même si les utilisateurs de ces terminaux se passeront des délices de Paint 3D, des facilités du streaming de jeu vidéo, etc. Du côté du Mac, macOS High Sierra pourra s’installer sur des ordinateurs de fin 2009 (MacBook, iMac) et 2010 (MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et Mac Pro).

avatar victoireviclaux | 

Après ça parle d'obsolescence programmé chez Apple... les mises à jour sont assez bien suivi sur le moyen terme chez Apple.

avatar en ballade | 

@victoireviclaux

Tu sais de quoi tu parles? Franchement donne des exemples ou abstiens toi

avatar wai | 

@en ballade

Sa t'évitera d'être arrogant et désagréable Compatibilité
Apple annonce une compatibilité avec les MacBook et les iMac de la fin 2009 minimum. Tous les MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et Mac Pro sont acceptés sous réserve de dater d'au moins 2010. En résumé, si votre Mac fait fonctionner Sierra aujourd'hui, alors il est bon pour High Sierra, Apple n'a pas restreint la liste des Mac compatibles.(7ans)

avatar k43l | 

Sauf que comme l'a indiqué "En Ballade" je pense que vous ne savez pas de vous parler...

Si Intel ne fournis pas les pilotes compatible au nouvel OS, je met au défis Apple de rendre compatible les processeurs concerné...

En attendant, hormis cette classe de processeur, Windows 10 peut s'installer sur des processeurs qui vont au delà de 2009. Apple peut il en dire autant ?
De ce que j'ai pu lire la réponse est claire.

avatar RyDroid | 

> Si Intel ne fournis pas les pilotes compatible au nouvel OS, je met au défis Apple de rendre compatible les processeurs concerné...

Il y en a qui sont libres dans le noyau Linux, donc Apple pourrait s'en inspirer si Intel ne voulait plus coopérer ou disparaissait (ce qui est peu probable à court et moyen terme dans les 2 cas).

avatar C1rc3@0rc | 

@RyDroid

«Il y en a qui sont libres dans le noyau Linux, donc Apple pourrait s'en inspirer si Intel ne voulait plus coopérer ou disparaissait»

Non.
1) pour qu'Apple utilisent des drivers libres de Linux, il faudrait qu'Apple respecte la licence GPL, ce qui releve de l'impossible.

2) les drivers dans Linux sont soit des hack, soit issu d'une collaboration ponctuelle de l'editeur avec la communauté... Et si l'editeur ne s'est pas engagé dans l'opensource cela veut dire que ce code est périssable.

Ce qui est intéressant ici c'est que le jeu d'instructions x86 est, par principe, compatible avec les versions datant de Mathusalem. Donc en theorie Windows devrait pouvoir tourner sur tous les x86 de la planete, existants et futurs... Ça c'est la theorie, qui en fait ne marche pas, chaque generation et modele introduit des specificités qui ne sont exploitables qu'avec des instructions nouvelles...

Avec l'Atom Intel a fait une saleté de premiere.
C'est que la ligne Atom a ete créé avec l'objectif annoncé de remplacer les ARM dans les smartphones, puis les tablettes...
On pourrait qualifier cet objectif de pur delire ou de malhonnêteté absolue, mais a l'epoque Intel etait sur son piedestal et beaucoup croyaient aveuglement dans sa propagande comme dans de saintes ecritures.

Donc, aujourd'hui on est plié de rire lorsqu'on lit "x86 dans un smartphone", et on sait que le programme Atom d'Intel a ete pendant presque 10 ans un gouffre financier astronomique dans lequel Intel a tout tenté (achat de PDM, subventions a gogo, livraison de design de reference utilisables directement en phase de production, prise en charge de la R&D des constructeurs, dumpling en veux-tu en voila,... et methodes franchement scelerates) pour imposer ses x86.

Malgré les milliards depensés par Intel et sa puissance de persuasion auprés des constructeurs, l'architecture x86 etant trop mauvaise pour concurrencer ARM, l'Atom est un echec historique d'Intel. Intel veut enterrer cet echec et le gommer des memoires, dont acte.

Je me souviens encore des fanatiques pro-x86 (oui ça existe, le marketing peut tout!) qui comme des cabris bêlaient CloverTrail aprés avoir psalmodié le nom de son predecesseur Medfield et avant de bêler "Bay Trail", le Sauveur, futur nouvel atomiseur d'ARM ;)
Selon eux ARM etait mort, et a la fin de l’année la majorité des smartphones seraient motorisés avec les fameux et mirifiques Atom. La plaisanterie a fait long feu, mais les fanatiques persistaient.
On en rit aujourd'hui, mais cela a ete une periode assez intense en terme de pression par le marketing et les fanatiques sous influence de ce marketing etaient particulierement agressifs et actifs.

Pourquoi MS abandonne Windows sur ces Atom. Pour 2 raisons:
- Intel abandonne et tente de gommer l'existence de l’échec cuisant des Atom
- Windows est devenu un service et n'est plus un OS

La premiere raison releve de la nature monopolistique du x86 d'Intel. Intel a toujours eux comme principes l'obsolescence programmée avec le x86 et la mise en servitude de l'utilisateur. Rien de neuf, Intel decrete, l'utilisateur subit.

La seconde est plus intéressant au moment ou l'industrie software bascule sur le modele de l'abonnement.
Le fait de transformer Windows en service c'est en faire - de facto - un abonnement, ni plus ni moins!
Et on voit ici toute la signification et les implications malheureuses de ce piege.

L'utilisateur qui a par malchance achete un PC sous Atom se retrouve avec une brique et peut repasser a la caisse (ou alors y a l'option Linux ou rester sous Windows 7).

avatar feefee | 

@C1rc3@0rc

"Je me souviens encore des fanatiques pro-x86 (oui ça existe, le marketing peut tout!) qui comme des cabris bêlaient CloverTrail aprés avoir psalmodié le nom de son predecesseur Medfield et avant de bêler "Bay Trail", le Sauveur, futur nouvel atomiseur d'ARM ;)
Selon eux ARM etait mort, et a la fin de l’année la majorité des smartphones seraient motorisés avec les fameux et mirifiques Atom. La plaisanterie a fait long feu, mais les fanatiques persistaient."

Voilà un bel exemple de ce que je t’ai dit l’autre fois .

Autant je suis à 200% d’accord avec toi sur le couple WinTel, son monopole , etc .
Autant ta sempiternelle marotte sur les fanatiques devient ridicule .

Les utilisateurs , quels qu’ils soient , pro ou pas, font des choix d’utilisation , se rassurent de ces choix comme ils peuvent certes , pèsent le poids et le contre et ne parlent souvent que du pour, mais pourquoi leur attribuer automatiquement un fanatisme marketing des qu’on se trompe ou qu’on ne raisonne pas comme toi .

Je comprends pas cette fixette récurrente chez toi .

C’est une explication tellement facile et réductrice que je m’interroge par rapport à tout les reste de ton analyse .

avatar RyDroid | 

> > Il y en a qui sont libres dans le noyau Linux, donc Apple pourrait s'en inspirer si Intel ne voulait plus coopérer ou disparaissait
>
> 1) pour qu'Apple utilisent des drivers libres de Linux, il faudrait qu'Apple respecte la licence GPL, ce qui relève de l'impossible.
> 2) les pilotes dans Linux sont soit des hack, soit issu d'une collaboration ponctuelle de l'éditeur avec la communauté... Et si l'éditeur ne s'est pas engagé dans l'open-source cela veut dire que ce code est périssable.

1) Il n'est pas obligé de les utiliser tel quel, il peut s'en servir pour comprendre comment fonctionne les processeurs d'Intel, ce qui serait bien moins dur que de faire de l'ingénierie inverse. Pour ce qui est de la GPLv2, Apple pourrait décider de passer son noyau sur cette licence ou au moins les parties contaminées (même si c'est improbable), ce n'est pas là qu'est sa plus-value (il a par exemple libérer son langage Swift et est un des contributeurs majeurs à LLVM/Clang).
2) Un code libre peut être repris et Intel est un contributeur majeur au noyau Linux.
https://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-4-11#statistiques

> Intel a toujours eux comme principes l'obsolescence programmée avec le x86 et la mise en servitude de l'utilisateur.

1) Le jeu d'instructions x86 garde la compatibilité avec chaque ancienne version. Certes les nouveaux processeurs x86 ont de nouvelles instructions et c'est à travers elles qu'une partie de l'amélioration des performances est faite. Il y a des OS qui ont abandonné certaines veilles versions du jeu d'instructions x86, mais c'est la faute de celleux qui font les OS, pas Intel. Certes il y a des causes, comme le rétrécissement de l'intérêt à supporter de vieux processeurs (mais ce serait se tirer une balle dans le pied que de ne pas ajouter de nouvelles instructions), mais ce n'est pas de l'obsolescence programmée de la part d'Intel.
https://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-3-8#toc_9
https://retrocomputing.stackexchange.com/questions/1811/which-linux-or-b...
2) Pour ce qui est de la mise en servitude, ça n'a pas toujours été le cas, Intel ME date de 2006 ou on ne parle pas de la même chose.
https://fsf.org/blogs/community/active-management-technology
https://libreboot.org/faq.html#intelme
https://boingboing.net/2017/05/09/management-engine.html
https://www.eff.org/deeplinks/2017/05/intels-management-engine-security-...

avatar C1rc3@0rc | 

@ RyDroid

« Il n'est pas obligé de les utiliser tel quel, il peut s'en servir pour comprendre comment fonctionne les processeurs d'Intel, ce qui serait bien moins dur que de faire de l'ingénierie inverse.»

Ce propos est absurde. D'une part ce serait bien du reverse engineering et d'autre part une societe commerciale qui s'amuserait a faire cela devrait en supporter les conséquences: proces de la part d'Intel, mais aussi des associations du libre et des clients. En cas de dommage survenant dans un produit utilisant ce "hack" la societe pourrait se preparer a mettre la cle sous la porte.


«Pour ce qui est de la GPLv2, Apple pourrait décider de passer son noyau sur cette licence ou au moins les parties contaminées (même si c'est improbable)»

C'est pas improbable c'est absurde. Apple a du creer sa propre licence libre afin de respecter les contraintes de licences des "emprunts" de MacOS (et donc iOS) a FreeBSD, Mach, Apache, etc. La FSF a etabli clairement que l'Apple Public Source License est incompatible avec la licence GPL. Lis la GPL, tu vas comprendre pourquoi Apple ne peut pas l'adopter... ou alors Apple doit changer totalement de modèle commercial!

«il a par exemple libérer son langage Swift et est un des contributeurs majeurs à LLVM/Clang»

Ce qui n'a strictement rien a voir avec les OS. Swift est un projet totalement indépendant des OS et soft d'Apple, c'est un langage a but universel et le seul moyen de le faire sortir de l'ecosysteme d'Apple etait de le rendre totalement open source: il n'est pas en GPL pour autant mais en Apache Licence 2.
Quant a LLVM, Apple etait bien obligé d'y contibuer puisque la societe avait embauché son principal auteur et que LLVM etait deja en opensource (licence compatible avec GPL) et c'etait un projet de recherche universitaire...

Concernant les nuisances d'Intel avec le x86, je te renvoi aux conclusions des proces Wintel. L'obsolescence programmée et la mise en servitude des utilisateurs (mais aussi des constructeurs/assembleurs/editeur) a ete etabli et a fait l'objet de condamnations...

avatar C1rc3@0rc | 

@feefee
«
Autant je suis à 200% d’accord avec toi sur le couple WinTel, son monopole , etc .
Autant ta sempiternelle marotte sur les fanatiques devient ridicule .»

je suis heureux que nous partagions la meme analyse sur le fond.

Pour la partie anecdotique concernant les fanatiques que j’évoque, tu m’attribues un propos qui n'est pas le mien.

Je ne parle pas des gens qui essayent comme tu dis de se rassurer de leurs erreurs de "choix" en omettant les déficiences de leurs achats. (Se) Mentir pour ne pas passer pour un con ou un pigeon qui s'est fait couillonner par des marketeux est humain.

Non, je parle bien de fanatiques, de prosélytes qui rejettent epidermiquement tous les argumentaires défavorables, condamnent et insultent ceux qui déroulent ces argumentaires, et qui reprennent le meme type de discours a chaque nouvelles iterations du produit.

Je donne ici cet exemple pour illustrer la puissance du marketing - en l’occurrence de Wintel et Intel en premiere ligne - qui abouti a une programmation d’opinion chez des gens qui vont ensuite rependre la "bonne parole", se sentant investis ou s'identifiant au produit.
Cela est un exemple de communication virale tout ce qu'il y a de plus commun.

Dans l'histoire, ce qui etait remarquable et qui releve du fanatisme, c'est que chaque generation d'Atom démontraient d'une caractéristique des promesses electorales - elles sont fausses et intenables, mais plaisantes et rassurantes - et au lieu de remettre en question leur croyance, les fanatiques la renforcent en trouvant des excuses extérieures - voire victimisant l'objet de leur devotion - et reprennent exactement le meme discours pour l'iteration suivante.

Une des plus remarquables absurdités récurrente que j'ai lu c'est que l'echec de l'Atom etait du a la puissance du "monopole totalitaire" d'ARM dans le mobile... Oui, de la societe ARM, même pas de l'architecture... alors qu'il n;y a pas plus concurrentiel que l'univers ARM et cela au moment meme ou Intel dépensait des milliards en pratiques anti-concurrentielles pour imposer l'Atom...

Et cette affliction ne touche pas que des cretins,des trolleurs indécrottables, ou des cas psychiatriques, mais certains ingenieurs, que je connais, tombaient dans le piege et expliquaient - techniquement - pourquoi l'Atom nouveau allait dezinguer ARM et faire d'Intel le producteur nº 1 de processeurs pour smartphone. L'Atom arrivait, on le voyait, on rigolait, il repartait, et ainsi de suite.

Ici on parle de l'Atom, mais tout produit peut devenir le contenu de ce type de comportement. Surtout lorsque le marketing l'exploite, et aujourd'hui le marketing est assez sournois et vicieux pour toucher un maximum de secteurs avec ce type d'outil.

avatar feefee | 

@C1rc3@0rc

"Je donne ici cet exemple pour illustrer la puissance du marketing - en l’occurrence de Wintel et Intel en premiere ligne - qui abouti a une programmation d’opinion chez des gens qui vont ensuite rependre la "bonne parole", se sentant investis ou s'identifiant au produit.
Cela est un exemple de communication virale tout ce qu'il y a de plus commun."

Le problème avec cette théorie c’est qu’elle demande plus d’approfondissement sur la personne concernée. Et pas juste un amalgame grossier.

À chaque fois que quelqu’un se sert de cette théorie je réponds facilement avec un exemple d’une connaissance commune qui peut entrée dans le cadre .

Et bien la tu sais ce qu’on me répond ???

"Ha non mais lui c’est pas pareil !"

À partir de là tout tombe à l’eau .
Sauf à être têtu comme une mule
?

avatar C1rc3@0rc | 

Je cite un exemple vecu et de personnes avec qui j'ai discuté, ou de discussions de ce genre auxquelles j'ai pu assister ou que j'ai lu. Je ne parle pas de theorie.

Ceci dit, est ce que pour toi le phenomene du fanatisme n'existe pas? De meme que celui de l'identification a un produit ainsi que les principes de marketing viral et d'appropriation identitaire (phase post decouverte dans le processus de vente)?

avatar feefee | 

@C1rc3@0rc

"Ceci dit, est ce que pour toi le phenomene du fanatisme n'existe pas? De meme que celui de l'identification a un produit ainsi que les principes de marketing viral et d'appropriation identitaire (phase post decouverte dans le processus de vente)? "

Bien sûr que ça existe mais ma manière de penser aboutie à ce que je ne fasse jamais de généralités négatives mais plutôt l’inverse .
Et au cas où je corrige mon avis sur les cas particuliers .
Mais c’est juste ma façon d’aborder les choses ?

avatar feefee | 

@C1rc3@0rc

"@fte
«
Autant je suis à 200% d’accord avec toi sur le couple WinTel, son monopole , etc .
Autant ta sempiternelle marotte sur les fanatiques devient ridicule .»

je suis heureux que nous partagions la meme analyse sur le fond"

Ha zut désolé de te décevoir mais c’est pas fte qui t’as dit ça ?

avatar C1rc3@0rc | 

@feefee

En es tu certain? ;)

Bon je sais pas pourquoi ça a collé le mauvais alias, je corrige illico la coquille et cela n'enleve rien au fait que je sois heureux de cet avis commun.

avatar en ballade | 

@wai
Abstiens toi

Ici Il s agit de portable très peu cher et peu puissant aucune comparaison avec les MacBook de chez Appl€, qui a configuration équivalente windows, ne sont plus compatibles avec sierra (ceux antérieurs à 2008) contrairement à windows 10

avatar wai | 

@en ballade

Source macgiPhone 5s
iPhone SE
iPhone 6 (Plus)
iPhone 6s (Plus)
iPhone 7 (Plus)
iPad 5
iPad Air 1/2
iPad Pro
iPad mini 2/3/4
iPod touch 6G
Les applications 32 bits fonctionnent toujours avec la première bêta d’iOS 11, mais ça ne sera pas le cas avec les suivantes, prévient Apple dans les notes de version. Les développeurs doivent impérativement faire passer leurs apps au 64 bits d’ici la version finale du système attendue cet automne.

avatar Bigdidou | 

@wai

« Les applications 32 bits fonctionnent toujours avec la première bêta d’iOS 11 »

Elles fonctionnent plus avec la beta publique actuelle, en tout cas.Le cap est franchi :(

avatar wai | 

@Bigdidou

Oups dsl sais vrai que j'avais vue sur macg que les applications 32 bit n'était plus pris en charge

avatar Thaasophobia | 

@en ballade
Une petite ballade pour se détendre ?

avatar oomu | 

subitement, je deviens hyper-motivé pour connaître, analyser, digérer les opinions de victoireviclaux, ptet même devenir son meilleur ami.

étrange étrange...

@enballade
et ben alors on peut plus parler d'obsolescençou programmou, on peut plus chahuter microchouchou ? aAAAaw...

avatar en ballade | 

@oomu

Véhiculer des fake news, ca n est plus d'actualité. Mais parler d'obsolescence programmée au détriment de MS sur un forum Appl€ tient de la vulgarité.

avatar McDO | 

@ballade

+100

avatar feefee | 

@McDO

"@ballade

+100"

-100

+100-100=0 (comme vos commentaires)

avatar en ballade | 

@oomu

"opinions de victoireviclaux"

Opinions? Non il affirme et compare sans sources, juste sa subjectivité fanatique

Pages

CONNEXION UTILISATEUR