Airbus veut faire voler sa première voiture cette année

Florian Innocente |

Airbus espère bien faire la démonstration d'une "voiture volante" d'ici la fin de l'année. Lors de la conférence DLD à Munich, Tom Enders, le PDG du groupe d'aéronautique a insisté sur la volonté d'Airbus d'investir sérieusement dans ces recherches :

Il y a 100 ans, le transport urbain est allé sous le sol, dorénavant nous disposons des technologies nécessaires pour aller au-dessus du sol. Nous sommes dans une phase expérimentale, nous prenons ce développement très au sérieux. Si nous n'en tenons pas compte, nous serons tenus à l'écart de secteurs d'activité très importants.

Vahana, un projet de voiture/hélicoptère d'Airbus

L'idée d'aller chercher dans les airs une solution aux problèmes de circulation au sol dont sont victimes les grandes villes et les mégalopoles procède d'une certaine logique.

Une voiture électrique ou une voiture autonome règlent deux problèmes : la pollution pour l'une et l'obligation d'un conducteur humain constamment actif pour l'autre. Mais substituer une voiture avec un gros volant et un moteur à combustion par une autre de toute nouvelle génération ne réduit en rien les phénomènes d'embouteillages. Et encore moins, lorsque les villes bannissent les voitures de leur centre ou limitent leurs capacités de déplacements.

D'après une projection utilisée par Airbus, 60 % de la population mondiale vivra en ville à l'horizon 2030. Et certaines villes en Amérique du Sud ou en Asie approcheront les trente millions d'habitants à cette échéance, presque le triple de Londres ou Paris.

Population estimée dans les grandes villes et les "super villes" Cliquer pour agrandir

Plutôt que d'aller d'un point A à un point B au ras du sol, on peut envisager de le faire par les airs. Uber réfléchit déjà à cette problématique avec de petits aéronefs utilisables à la demande.

Uber

Airbus de son côté a ouvert A3 ("A Cube"), une antenne dans la Silicon Valley qui s'est penchée sur ces modes de transports aériens d'ultra petite taille (comparé aux longs courriers dont il s'est fait une spécialité).

On ne sait quelle forme exacte prendra le véhicule qui sera testé cette année, mais il devrait découler du projet "Vahana" décrit en septembre dernier. Il s'agit d'un petit hélicoptère monoplace et autonome, apte à transporter un chargement ou une personne. Il suivrait un trajet prédéfini et en cas de panne en vol, il saurait déployer un parachute, efficace même après une ouverture à basse altitude.

Ce projet de "voiture volante" autonome n'est qu'un parmi plusieurs aujourd'hui en développement dans plusieurs startups, observait en décembre dernier Mathias Thomsen. Cet ancien d'Uber Danemark est le General Manager d'Urban Air Mobility chez Airbus à Toulouse.

L'horizon 2020 est souvent cité pour la mise en service de voitures autonomes, même si certains acteurs de ce secteur sont nettement moins optimistes et renvoient à plus tard. C'est également cette date qui revient à propos des "voitures volantes". On devrait au minimum voir plusieurs démonstrations de prototypes effectuées entre 2017 et 2018.

Cliquer pour agrandir

Reste que le livre blanc d'Uber sur la question montre la variété des problématiques qui restent à résoudre : type de moteur, de batterie si on fait le choix de l'électrique, vitesse, coût, rayon d'action, sécurité, pollution sonore sans oublier le cadre législatif et la réglementation pour ces nouveaux véhicules et leurs pilotes qu'ils soient robotisés ou non…


avatar jeffbig2 | 

C'est déjà un aria de faire voler un drone de - de 2kg, j'imagine même pas comment une voiture volante pourrait s'immiscer dans un espace aérien si réglementé.

avatar Patrick | 

Et moi, j'voudrais être riche dès cette année !!

avatar LeSedna | 

Hou punaise, mélange macgeneration avec le thème de l'aéronautique, on est parti pour des commentaires de spécialistes :p

avatar Link1993 | 

@LeSedna

J'arrive ! :D

avatar LeSedna | 

Je suis pilote sur Boeing 737, j'ai fait mes armes de travail en équipage sur Airbus, j'ai quelques notions du 787 très vite fait. Tous ces avions se valent, le seul qui semble réellement tirer les statistiques vers le haut cest le 777 qui a extrêmement peu d'accidents ou incidents causés par l'avion lui même.

L'aérien dans Paris, Alors ça, franchement, si avant qu'on meurre on le voit, ça sera deja surprenant. Les gens n'imaginent pas à quel point les réglementations de sécurité aériennes sont drastiques. Ce n'est pas uber qui va les faire bouger comme ça. Amazon et leur drone vont pas obtenir quoi que ce soit de concret avant un paquet de temps, et on a déjà les premiers incidents très sérieux impliquant des drones et des moteurs valant pour 50% de votre gate de survie quand vous entrez dans un avion.

Quand je fais un vol très simple, je jongle avec plus ou moins un millier de pages de réglementation + un autre à propos de ma machine de manière consciente et yen a des des dizaines de millier en inconscient parce qu'on n'est pas censé les connaître par cœur. Ça va de l'écart en mètres entre deux balises sur les bas côtés d'une piste à savoir si la Norvège corrige l'altimètrie en fonction du vent comme en Suède ou vice versa. Les parties qu'on est censé connaître, peuvent nous être immédiatement reprochées si on les fraude de manière consciente ou délibérée. Pour les changer, ça prend des dizaines d'années, elles sont annoncées à l'avance, etc etc.

Faut pas rêver, quand au coût d'une machine de type hélicoptère, va falloir oublier le tarif uber. Une batterie capable de faire tenir un petit hélicoptère en l'air assez longtemps pour un vol + du temps de sécurité sans risquer une explosion, comptez encore une décade ou deux.

avatar flux_capacitor | 
avatar LeSedna | 

Sinon Airbus vs Boeing, c'était valable il y a 30 ans entre le 320 et le 737 qui est un avion retrofité. Le 787 est à 70% sous traité en Europe (les sous traitants spécialistes) bien que design aux USA, et de ce que j'ai compris la frontière entre 787 et A350 n'est pas énorme. Les similarités de chaque famille restent et les schémas proposés au pilote sont similaire aux avions dont il est familier du même constructeur, Mais maintenant des deux côté les automatismes sont avancés et la seule vraie pure différence entre les deux c'est le choix de commandes physiques input/output sur Boeing alors qu'Airbus à choisi des commandes d'input uniquement (les commandes ne bougent pas), ce qui se discute, mais en soit ne change pas vraiment les algorithmes derrière. Un 787 ne décroche pas intentionnellement, un 777 non plus d'ailleurs. Sully aurait lancé l'APU d'un 787 et il se serait connecté automatiquement à sa disponibilité tout comme il l'a fait sur A320. Il n'aurait pas plus eu à piloter son angle d'attaque que sur son 320 puisque tous les avions sont fly by wire depuis longtemps, en Europe aux USA en Russie en Chine au Brésil en Italie et j'oublie quelques constructeurs. Le débat Airbus/Boeing, c'est marrant parce qu'il perdure 20 ans après qu'il n'aie pas plus de sens mac ou Windows, BMW ou Audi, bleu ou orange. Et les deux constructeurs se tirent la bourre et le choix de l'un ou de l'autre est souvent très politique.

avatar Link1993 | 

@LeSedna

Il est assez vrai de voir encore ce débat, même parmi les jeunes recrus ! ^^

Quand aux 350 et 787, je connais trop mal n'ayant pas eu l'occasion de plonger dans la doc de ces avions quand j'en avais encore l'opportunité, et je ne connais aucun pilote sur ces appareils :(

avatar gillesb14 | 

Pour ce qui est de l'écologie et grâce à nos chers amis Allemands, cela fait plus de 40 ans que l'on déplace la merde.
Le pot catalytique puis le FAP et j'en passe ne font sue concentrer les pollutions et ensuite ... bah on sait pas quoi en faire des millions de pots catalytiques HS en céramique avec des métaux lourds qui ne sont pas recyclables.
Il existe d'autres solutions que le pot catalytique mais elle ne génèrent aucun profits à l'industrie chimique allemande.
Pour ce qui est de la voiture volante, vu le bazar en 2 D et la "relative" confiance que j'ai dans le "pilotage" informatique c'est pas gagné.
Surtout qu'en cas d'accident on vas se prendre des bagnoles sur le toit de sa maison ou sur la tête dans la rue.

Deux autres remarques..
L'A320 est l'avion le plus sur au monde et par ailleurs Airbus est plutôt spécialiste des courts /moyens courriers.

Je ne monterais jamais dans une Bagnole autonome en corse même par beau temps, je préfère être au volant de mon Élise.

avatar jerome74 | 

"substituer une voiture avec un gros volant et un moteur à combustion par une autre de toute nouvelle génération ne réduit en rien les phénomènes d'embouteillages" : Ah ben si, justement! Avec une voiture autonome, c'est beaucoup beaucoup beaucoup plus simple de covoiturer, même pour une voiture à 4, 6, 8, 10 places (c'est la voiture qui s'en charge, à moins que le passager ne la réserve au prix fort en service privé), et elle n'a pas besoin de stationner en centre ville ce qui libère pas mal d'espace. Et puis une bonne partie de la circulation est composée de voitures qui cherchent une place de stationnement…

avatar calotype | 

Quand je vois toute la règlementation qui faut suivre pour faire voler ne serait ce qu'un drone de quelques kilos quand on est professionnel. Alors j'ai du mal à imaginer ces engins en pleine agglo.
Et si cela arrive ce sera de toute évidence pour ceux qui en ont très largement les moyens contrairement à ce que laisse entendre la plupart des mises en images de concepts du futur .

avatar horizon | 

Brouillard givrant, vent fort, grosses chaleurs,orages ...
Ça va être sympa la voiture volante ...

avatar r e m y | 

@horizon

Sans compter la nécessité de zigzaguer entre les drones d'Amazon!

avatar menestrelo | 

Et ça nous parle de la cop21 et du co2 quid de la conso érnegétique ? un peu mieux qu'un helico ? dans les années 50 les aeroglisseurs devaient supplanter les voitures .... tous ces projets sont bien mais il ne font aucun cas des ressources consommées en matière premières et tutti quanti.

avatar DouceProp | 

The future is now. Ça fait 17 ans qu'on devrait se déplacer en voiture volante et porter des combinaisons argentées...

avatar r e m y | 

@DouceProp'

Mais rien ne t'interdit de porter une combinaison argentée, et pour ce qui est de planer en voiture.... on n'a pas attendu l'an 2000 pour ca! Deja dans les années 70 on fait tout c'ki faut!

:D

avatar rmosca | 

rien n'empêche de tout mélanger et d'imaginer un véhicule volant, électrique (non poluant) et autonome (résolvant les soucis de couloirs aériens)

'tain, z'avez pas vu le cinquième élément ou bien ? :) ^^

Pages

CONNEXION UTILISATEUR