30 ans plus tard, l'aventure du magazine Macworld s'arrête

Mickaël Bazoge |

C'est la fin d'une époque. L'édition américaine du magazine Macworld a mis la clé sous la porte. Le propriétaire IDG conserve la version en ligne, avec une équipe réduite. L'éditeur n'a cependant pas encore communiqué sur le sujet, laissant les journalistes annoncer la mauvaise nouvelle sur leurs comptes Twitter. On trouve dans l'équipe des pointures de la presse Mac, comme Jason Snell ou Dan Frakes. L'édition en ligne est supervisée par Dan Miller, réchappé de la charrette de la version papier, mais pour un mois seulement afin d'assurer la transition avec la nouvelle équipe.

Ironiquement, cette fermeture intervient au lendemain du special event et 30 ans après le début de cette aventure de presse — le premier numéro du magazine, fondé par David Bunnell et Andrew Fluegelman, est en effet paru en 1984, dans la foulée du Macintosh. On doit au titre la création du salon du même nom, dont la première édition date de 1985. Macworld était le plus ancien canard spécialisé Mac et Apple encore en activité. Il a essaimé un peu partout sur la planète, en version papier comme sur le web, avec des déclinaisons régionales.


Tags
avatar Bigdidou | 

Faut dire que l'actu mac en ce moment...

avatar KillR32 | 

Le monde Apple et plutôt paradoxal. Plus Apple se porte bien et plus sa presse spécialisée souffre et fini par disparaître...

avatar Nesus | 

@KillR32 :
C'est juste que le papier est mort. Trop lent, trop cher (à produire).

avatar CountDown | 

Trop lent ? Trop cher ?
Un support parfait pour des articles de fond, un vrai travail d'investigation qui mérite son prix.

avatar DG33 | 

Bah il ne te reste plus qu'à imprimer les articles de fond publiés ici-même, et qui méritent l'abonnement ou le clic sur les bandeaux de pub.

avatar CountDown | 

Macg est un des rares sites d'information avec un contenu de qualité pour une offre gratuite.

avatar Doctomac | 

La fin d'une époque :(.

avatar finaleSportivo | 

vraiment un crève cœur cette nouvelle :(

avatar John Maynard Keynes | 

J'ai déjà vécu la disparition du séminal Byte, de Microsystem et de Dr. Dobb's ... entre autre mensuel de très haut niveau ... alors là cela ne m'affecte que fort peu.

avatar The3DCie | 

@John Maynard Keynes :
Aaaaah Byte, voilà un magazine que j'adorais, technique, ultra-pointu et tout, et tout ! :)

Par contre, tout finit vraiment par disparaître parce qu'avant que tu ne le cites, il y avait tellement longtemps que je n'en avais plus entendu parler que j'avais même oublié jusqu'à son existence ! o_O

Il a disparu il y a longtemps du coup ?

avatar John Maynard Keynes | 

@The3DCie

Byte c'est 1975, 1988 - j'ai toujours tous les numéros à partir de 1978.
Dr Dobbs's c'est 1976, 2009 - ce fût une référence pour qui aimait le beau code.

Pour Micro Systèmes une petite madeleine là :

http://www.abandonware-magazines.org/affiche_mag.php?mag=64&num=7866&alb...

Le n° de mai/juin 1981, il y en a d'autre sur ce site.

Et une des publicité de ce n°

http://download.abandonware.org/magazines/Micro%20Systemes/microsystemes...(1981-05-06).jpg

avatar The3DCie | 

Ah oui quand même, ça fait déjà si longtemps ! o_O

La vache c'est dans ces cas-là que tu achèves de prendre un coup de vieux... :o
Bon, c'est l'heure des pilules et puis après la sieste ! ^_^

Merci pour le rappel, ça ne nous rajeunit pas, tout ça. :)

avatar John Maynard Keynes | 

@The3DCie

Comme tu dis, nous sommes des vieux cons :-)

avatar Biking Dutch Man | 

Je ne l'ai plus acheté depuis 2004, et vous?

avatar mightymini | 

persos le site reste dans mes favoris internet :-) surtout pour les test de produits

avatar Jean-Jacques Cortes | 

La presse écrite est trop lente et ne peut pas réagir à temps, en cas de gros évènements. Par exemple, la mort de Steve Jobs a été annoncée le soir même sur Internet, le lendemain sur TF1, et le surlendemain dans les journaux papier.
On a aussi eu droit à des effets involontaires, comme avec l'annonce dans les journaux papier, que Danielle Mitterrand allait mieux, alors qu'elle venait de décéder la veille dans la nuit.

avatar CountDown | 

La faiblesse que tu décris peut également être un atout. Les journalistes peuvent encore aller sur le terrain, approfondir les choses avec ce support et sa temporalité différente.

Les "articles" minutes des sites d'informations truffés de mots clefs, taillés pour l'audience, sont une sorte de fast food de l'actualité et ne font que renforcer la vision du monde que l'on souhaite avoir.

Apprendre la mort de Jobs dans la seconde, la minute ou la semaine qui vient... mais quelle importance ??

avatar Androshit | 

@Jean-Jacques Cortes :
En fait, vaudrait mieux pour la presse papier que les gens meurent plutôt le lendemain ? ^_^

CONNEXION UTILISATEUR